TROISIÈME RÉPUBLIQUE
4 septembre 1870 - 10 juillet 1940

 

 

Présidence de Émile Loubet
du 18 février 1899 au 18 janvier 1906

 

Loubet_2.jpg (84330 octets)

Émile Loubet (1838 - 1929)

Docteur en droit de la faculté de Paris, il se fait inscrire au barreau de Montélimar où il sera successivement maire, conseiller général, et président de l'assemblée départementale et enfin député le 20 février 1876. Réélu en 1877, il se prononce pour la liberté de la presse et  pour le droit de réunion. Après les législatives de 1881 il soutient les politiques de Gambetta et de Jules Ferry. En 1885 il entre au Sénat où il siège sur les bancs de la gauche modérée. Ministre des travaux publics dans le gouvernement Tirard (12 décembre 1887), il refuse une place dans le gouvernement Floquet dont il désapprouve les choix. En 1892, après la chute du cabinet Freycinet,   Sadi Carnot demande successivement à Maurice Rouvier puis à Léon Bourgeois de constituer un gouvernement sans succès Émile Loubet y parviendra.

Histoire de la France contemporaine 1871 - 1913  Larousse

 

Président de l'Assemblée Nationale du 13 juin 1898 au 31 mai 1902:
Paul Deschanel  (Républicain Progressiste)

 
troisième république
Naissance de la 3ème République
Gouvernement de défense nationale
Gouvernement Thiers
Adolphe Thiers
Mac Mahon
Jules Grévy (1)
Jules Grévy (2)
Sadi Carnot
Casimir Perier
Félix Faure
Emile Loubet
Dupuy
Waldeck-Rousseau
Combes
Rouvier
Armand Fallières
Raymond Poincaré
Paul Deschanel
Alexandre Millerand
Gaston Doumergue
Paul Doumer
Albert Lebrun (1)
Albert Lebrun (2)
 

1 - GOUVERNEMENT DUPUY
   du 1er novembre 1898  au 12 juin 1899
 

 

Charles DUPUY  ( 1851 - 1929)

Charles Dupuy député de la Haute Loire il a été ministre de l'instruction publique dans le gouvernement Ribot du 7 décembre 1892  au 30 mars 93.puis une première fois chef de gouvernement sous la présidence de Sadi-Carnot en 1893 et une seconde fois un mois avant l'assassinat de Sadi Carnot et sous la présidence de son successeur Casimir-Perier qui démissionna 7 mois après. Après la mort de Félix Faure, Dupuy est maintenu aux affaires, il conserve le même gouvernement.

Dupuy_3.jpg (19275 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Théophile Delcassé Journaliste Gauche radicale
Instruction publique Georges Leygues Journaliste, poète Union démocratique
Justice et Cultes Georges Lebret professeur Avocat Maire de Caen Républicain progressiste
Intérieur Jean Dupuy Professeur Union républicaine
Finances Victor Peytral Pharmacien Républicain radical
Commerce et Industrie Paul Delombre Journaliste Républicain progressistes
Guerre Louis Freycinet remplacé par Camille Krantz le 6 mai Ingénieur: Polytechnique, mines Préfet (Freycinet) Professeur Républicain progressiste (Krantz)
Marine Edouard Lockroy Journaliste Républicain opportuniste
Travaux publics Camille Krantz remplacé par Clément Monestier le 6 mai

Professeur Républicain progressiste (Krantz) Ingénieur des Ponts R adical socialiste (Monestier)

Agriculture Marie-Albert Viger Dr en médecine Gauche radicale
Colonies Antoine Guillain Ingénieur des Ponts

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

1899

Le 18 février Émile Loubet est élu Président de la République par 483 voix sur 812 votants. Méline a obtenu 279 suffrages Loubet demande à Dupuy de rester dans ses fonctions.

A l'occasion des obsèques de Félix Faure,   Déroulède tente de faire marcher sur l'Elysée mais le coup d' Etat échoue , les Bonapartistes et les Orléanistes se sont désistés. Déroulède et Marcel Habert sont arrêtés. Ces deux derniers voient leur immunité parlementaire levée par la chambre le 24 février

Fallières
remplace Loubet à la présidence du Sénat

Le 18 mai, première conférence internationale pour la paix à La Haye , elle organise une Cour internationale d'arbitrage et codifie le droit de la guerre.

Le 31 mai 1899, Déroulède et Habert jugés pour tentative de coup d'état sont acquittés.

Affaire Dreyfus: (précédent)
Le 1er juin le lieutenant colonel Paty de Clam qui avait instruit l'affaire Dreyfus est arrêté, le 3 juin la cour casse le jugement de Dreyfus et le renvoie devant le conseil de guerre de Rennes, un croiseur "le Sfax" qui mouille à Fort de France se dirige vers l'Ile du Diable pour ramener Dreyfus. (suite juillet)

Le 4 juin 1899 à la faveur du steeple-chase d'Auteuil une manifestation pour Déroulède contre Loubet injurie le président qui est même frappé par le baron Christiani (il sera condamné à 4 ans de prison). Le 11 juin les socialistes à l'occasion du grand prix organisent une manifestation de soutient au président Loubet. Un déploiement de police important a été effectué, il en critique le gouvernement le 12 juin à la chambre, le gouvernement démissionne.

 

2 - GOUVERNEMENT WALDECK-ROUSSEAU
   du 22 juin 1899  au 3 juin 1902
 

 

René WALDECK-ROUSSEAU  ( 1846 - 1904)

Avocat à Rennes, il fait son entrée à la chambre en 1879 où il rejoint les partisans de Léon Gambetta. Lorsque Gambetta devient premier ministre(1881), il le nomme ministre de l'intérieur, poste qu'il retrouvera dans le gouvernement de Jules Ferry. Il est à l'origine de la loi autorisant la création de syndicat professionnels  votée le 21 mars 1884 , dite "loi Waldeck-Rousseau" .  Après la chute de Jules Ferry, il prend du recul et se consacre à ses activités d'avocat. Il revient sur la scène politique en 1894 comme sénateur de la Loire. Appelé à former un gouvernement en pleine affaire Dreyfus, il forme un gouvernement de "défense républicaine" dans lequel il associe les différents courants du républicanisme. Le couple Galliffet, Millerand fera sensation, il faut se souvenir que 30 ans avant Gallifet massacrait les communards. Plus modéré et moins anticlérical que ses ministres, il soutiendra la loi sur les associations de 1901. Atteint d'un cancer il quitte la vie politique en 1902. Il se dira Républicain modéré mais non modérément républicain

Gouvernement d'Union républicaine

Affaires étrangères Théophile Delcassé Journaliste Gauche radicale
Instruction publique Georges   Leygues Journaliste, poète Union démocratique
Justice et Cultes Ernest Monis Avocat
Intérieur René Waldeck-Rousseau Avocat Républicain modéré
Finances Joseph Caillaux Haut fonctionnaire Radical
Commerce et Industrie Alexandre Millerand Avocat Socialiste
Guerre Gaston Galliffet remplacé le 27 mai 1900 par Louis  André Généraux
Marine Jean-Marie Lanessan Médecin de marine
Travaux publics Pierre Baudin Avocat, Radical socialiste
Agriculture Jean Dupuy Professeur Union républicaine
Colonies Albert Decrais Haut fonctionnaire
 

Affaire Dreyfus: (précédent)
Le 1er juillet retour de Dreyfus en France. Il est incarcéré à Rennes. Le 7 août ouverture du second procès Dreyfus. Le 14 août son avocat Maître Labori est victime d'un attentat blessé il ne pourra réapparaître à l'audience qu'une semaine après. Le 9 septembre 1899 Dreyfus est à nouveau condamné, mais cette fois il obtient les circonstances atténuantes, à 10 ans de détention. Le 19 septembre le gouvernement décide de gracier Dreyfus malgré les réticences de Loubet qui néanmoins signe le décret. Le 20 septembre il est remis en liberté et le 21 le Général Galliffet déclare aux armées
"l'incident est clos" . Le 24 avril Joseph Reinach annonce que le combat pour la réhabilitation de Dreyfus reprendra après l'exposition. Lassé des débats autour de l'affaire le général Galliffet démissionne le 27 mai 1900 il est remplacé par un polytechnicien républicain et  anticlérical le général Louis André. bien que Zola, Picquart, Dreyfus lui même et d'autres se soient élevés contre le principe, le 2 juin 1900 la loi d'amnistie du capitaine Dreyfus est  votée au Sénat et le 24 décembre à la Chambre.(suite en 1903) ou (voir toute l'affaire)
 

Le capitaine Dreyfus victime de l'antisémitisme de l'armée qui malgré les preuves le condamnera une seconde fois . Il faudra une loi d'amnistie pour qu'il retrouve une vie normale. Loi qui sera contestée par ses partisans car mettant sur un même pied les justes et les coquins Le lieutenant colonel Picquart  découvre la supercherie. Il dénonce les accusateurs qui n'ont pas hésité à faire et à produire des faux pour obtenir la condamnation de Dreyfus. Il soutiendra l'innocence de Dreyfus au péril de sa carrière , pour le faire taire l'armée n'hésitera pas à le muter dans le sud tunisien Emile Zola lui aussi prendra tous les risques pour  faire reconnaître l'innocence de Dreyfus. Ses biens furent saisis pour payer l'amende qui lui sera infligé, il dut même fuir en Belgique pour éviter la prison. A sa mort , Anatol France dira " il fut un moment de la conscience humaine"

Le 12 août, rafle dans les milieux royalistes, nationalistes et antisémites. Déroulède est à nouveau arrêté. Jules Guérin qui dirige la ligue antisémite  se retranche au siège de son organisation 51 rue de Chabrol avec une quinzaines de ses partisans armés. La police met le siège devant le bâtiment. Les assiégés se rendent le 20 septembre alors qu'une colonne de troupe du génie s'apprêtait à les déloger. C' est la fin de l'aventure du "Fort Chabrol" . Le 4 janvier 1900 Déroulède et Buffet sont condamnés à 10 ans de bannissement et Guérin à 10 ans de détention. Traduits à nouveau devant la haute cour (30 octobre) , les jugements de ces derniers seront pour l'essentiel confirmés.

Caillaux, ministre des finances efficace, rétablit l'équilibre budgétaire mais renonce à présenter devant la chambre le projet d'impôt sur le revenu au programme des gauches sachant qu'il ne pourrait obtenir une majorité pour le voter.

Le 1er septembre 1899 un décret préparé par Millerand   institue un conseil supérieur du travail composé de représentants du patronat et des salariés

Premier congrès des organisations socialistes. Après avoir discuté longuement de la participation de Millerand à un gouvernement bourgeois, le 8 décembre il réalise l'unification des 5 organisations représentées:
     - le parti ouvrier français (guesdiste )
     - le parti socialiste révolutionnaire ( Vaillant et Lafargue)
     - la fédération des socialistes indépendants
     - le parti ouvrier socialiste révolutionnaire ( allemaniste )
     - la fédération des travailleurs de France ( broussiste) .
Le 12 décembre ils forment à l'assemblée un groupe unique.
Le 20 décembre la chambre des députés fixe le temps de travail des femmes et des enfants à 10 heures et 11 heures pour les hommes.

L'ECOLE EN 1899

Enfants de 6 à 13 ans ( 4 618 174 enfants)
67 318 Ecoles primaires publiques
14 672 Ecoles primaires pivées
5 320 Ecoles maternelles

 

Ecoles publiques Ecoles privées Ecoles maternelles
Garçons 1 974 00 310 000 59 000
Filles 1 602 000 609 000 62 000

Les lycées à Paris:
on compte 11 lycées de garçons et 3 lycées de filles.
            Sur l'ensemble de la France 101 lycées de garçons et 35 Lycées de filles

Enseignement supérieur:

1876 625 chaires 10 965 étudiants
1893 1200 chaires 21 000 étudiants

1900

Le 30 mars 1900 loi sur la journée de travail de 10 heures pour toutes les personnes qui travaillent  dans un atelier qui occupe femmes, enfants , hommes adultes, présentée par Millerand . Dans un premier temps la journée de 12 heures est ramenée à 11, le passage aux 10 heures devant intervenir dans les 2 ans et demi

Le 14 avril inauguration de l'exposition universelle sur le thème "l'électricité". Le Grand Palais et le Petit Palais ont été construits. L'engouement du public est immense, 48 millions de visiteurs.

Le 14 juillet inauguration de la gare d'Orsay à Paris. C'est la dernière gare construite à Paris. Le 19 c'est le tour de la première rame de métro qui est déjà en service depuis le 14. Malgré toute les mises en garde des pessimismes et des catastrophistes, asphyxies, électrocutions, épidémies c'était le "nécropolitain",  le métro parisien est un énorme succès le premier jour 30 000 billets seront vendus et 16 millions pour les premiers mois. Fulgence Bienvenue ingénieur , entré à Polytechnique à 18 ans puis aux ponts et chaussées, petit homme frêle et modeste (voir sa photo) aura réalisé une prouesse de rapidité et de fiabilité. Il sera décoré de la légion d'honneur et restera en fonction jusqu'à 80 ans sur ordre du gouvernement . La décoration des accès a été confiée à Hector Guimard grand architecte de l'Art nouveau

Du 18 au 27 juin se tient, à Paris, le congrès des œuvres et institutions féminines où il sera débattu notamment de l'alcoolisme et de l'égalité des salaires hommes-femmes. Du 5 au 7 septembre se tient le congrès international de la condition et des droits de la femme.

Le 22 septembre à l'invitation du Président de la République 22 000 maires participent au banquet des maires aux tuileries

Le 26 novembre première réunion du comité directeur de l'union des industries métallurgiques et minières (UIMM). En 1910 on y comptera 368 847 entreprises et 403 143 en 1914.

précédentes: Grevy_1 Informations économiques -1900 suivantes: 1911
         Depuis 18 88 la Russie, avec la bénédiction des gouvernements français, emprunte massivement . Pour les souscripteurs et pour le gouvernement, il s'agit de s'assurer un allier à l'Est de l'Allemagne en la personne du Tsar de Russie tout en percevant des intérêts. Le, pourtant peu francophile, ministre des finances du Tsar  Serguei Witte dira qu'il "puisait dans l'épargne française comme dans sa propre caisse" mais c'est à l'Allemagne que la Russie achète ses équipements. Paradoxalement, en voulant renforcer son "allier" Russe, la France a largement contribué à renforcer l'Allemagne. Lorsque le gouvernement bolchevique répudiera la dette russe envers la France, ce sera une somme de 13, 7 milliards de francs-or qui sera perdue par les épargnants français

Le tableau ci-dessous donne la population européenne en 1900 et entre parenthèses la population en 1850  (voir tableau de 1800 )

Population en 1900 en millions
G - Bretagne Allemagne France Russie Espagne Italie Belgique Pays-Bas Suède
41, 8 (27, 5) 56, 4 (35, 9 ) 39 (35, 8) 111 (60, 2) 16, 6 32, 5 (24, 3) 6, 7 (4, 3) 5, 1 (3, 1) 5, 1 (3, 5)

En 1900 la Grande Bretagne, l'Allemagne et la France cumulent 44% du commerce mondial et 55,3% avec les Pays Bas et la Belgique alors que les Etats Unis ne représentent que 11% (la moitié de la Grande Bretagne)
 

1901

Le 18 avril 1901 création du Conseil National des Femmes Françaises (CNFF) présidé par Sarah Monod à l'intérieur duquel les Femmes Protestantes jouent un grand rôle

Le 11 mai 1901 création de l'Union des Syndicats Patronaux des Industries Textiles  de France

Le 21 juin 1901 Congrès fondateur du parti radical et radical socialiste qui compte 201 députés, 78 sénateurs et 849 maires et conseillers généraux et d'arrondissement.

Le 21 juin vernissage de la première exposition de Picasso à Paris

Le 30 juin congrès fondateur de l' unité socialiste révolutionnaire regroupant  le Parti Ouvrier Français (Jules Guesde) , le Parti socialiste révolutionnaire (Edouard Vaillant) et l'Alliance communiste. Le 3 décembre à Ivry l' unité socialiste révolutionnaire devient le Parti socialiste de France

Le 1er juillet 1901 vote de la loi sur les associations

Le 18 décembre la chambre adopte le premier article de  la loi sur le secret du vote qui devra se faire sous enveloppe mais repousse  l'utilisation des isoloirs. Il faudra attendre juillet 1913 pour que la loi soit adoptée dans sa totalité

La France comporte 38 641 333 habitants en 1901. La durée moyenne de vie qui était de 35 ans en 1800 est maintenant de 52 ans et les centenaires qui étaient 40  sont 3 516


1902

Le 24 mars 1902 à  Tour 31 fédérations socialistes se rassemblent dans le parti socialiste français. Jaurès y fait figure de chef. Ce nouveau parti est rival du parti socialiste de France de Jules Guesde et Vaillant

Le 27 mars adoption par la chambre du principe du repos hebdomadaire qui depuis 1892 ne concernait que les femmes et les enfants de moins de 16 ans. Elle sera votée le 10 juillet 1906 pour les employés et ouvriers. Le dimanche deviendra le jour légal de repos.

Dans la nuit du 7 au 8 mai le volcan de la Montagne Pelée (Martinique) entre en éruption. La ville de Saint Pierre est engloutie en quelques minutes on évalue le nombre des victime à environ 30 000. le 2 septembre, une seconde éruption fait 2 000 victimes à nouveau.

Le 11 mai second tour des élections législatives, scrutin uninominal d'arrondissement à 2 tours Les gauches totalisent 350 sièges , 110 radicaux, 100 radicaux socialistes, 45 socialistes, c'est l'échec des guesdistes qui perdent un tiers de leurs électeurs et de Guesde lui même qui n'est pas élu contrairement à Jean Jaurès qui bat le marquis de Solages à Carmaux. L' opposition se réduit à 250 sièges. L'abstention qui était de 23,9% en 1892 est tombée à 20,8%

Le chef du gouvernement , Waldeck-Rousseau gravement malade démissionne le 4 juin 1902.

Président de l'assemblée nationale
Léon Bourgeois
(Gauche Radicale Socialiste)

du 10 juin 1902 au 12 janvier 1904

Précédent

Suivant

 

3 - GOUVERNEMENT Émile COMBES
    du 7 JUIN 1902  au 18 janvier 1905
 

 

Émile COMBES  ( 1835 - 1921)

Fils d'un fabricant de bonnets et de bas de laine du Tarn, il soutient une thèse de théologie sur Saint Thomas d'Aquin ainsi qu'une thèse de latin sur Saint Bernard et Abélard. Il perd la foi et renonce à la prêtrise et à 30 ans il commence des études de médecine. Déjà républicain sous l'Empire, il implante le radicalisme en Charente inférieure avant d' en devenir une des figures nationales. Président du Sénat en 1894-95, ministre de l'éducation publique en 1895-96 (gouvernement Bourgeois sous Félix Faure) anticlérical, il n'est pas hostile à la religion, il apparaît comme le successeur naturel de Waldeck-Rousseau. Sa politique consistera surtout à remplacer les fonctionnaires hostiles à la république par des amis du radicalisme. Il cherchera à modifier la loi sur les associations pour exclure les congrégations de l'enseignement, il y gagnera une réputation d'anticlérical forcené . Il entretiendra pourtant une correspondance suivie avec la mère supérieure d'un couvent d'Alger.

Gouvernement

Affaires étrangères Théophile Delcassé Journaliste Gauche radicale
Instruction publique Joseph Chaumié Maire d'Agen
Justice et Cultes Ernest Vallé Avocat Radical
Intérieur Emile Combes Dr en médecine Radical
Finances Maurice Rouvier Avocat Républicain opportuniste
Commerce et Industrie Georges Trouillot Avocat Gauche Radicale
Guerre Louis André remplacé par Maurice Berteaux le 15 novembre 1904 Général (André) Agent de change Maire de Chatou (Berteaux
Marine Camille Pelletan Journaliste Radical socialiste
Travaux publics Pierre Maruéjouls Avocat Radical
Agriculture Léon Mougeot Républicain radical
Colonies Gaston Doumergue Avocat Radical-socialiste
Histoire de la France contemporaine 1871 - 1913  Larousse

Le 27 juin, par décret, fermeture de 115 écoles congréganistes. Le 15 juillet une nouvelle circulaire d' Emile Combes rappelle aux préfets que seules 64 congrégations d'hommes et 885 de femmes ont demandé une autorisation d'enseigner sur 13 000 établissements. du 24 au 28 juillet vive agitation à Paris. a partir du 5 août, les décrets de fermeture entre en application . Dans le Morbihan, les Cotes du Nord et le Finistère les violences se multiplient. Le 8 décembre 1903 Combes présente le résultat d'une enquête auprès des Préfets concernant les écoles des congrégations autorisées. Dans 87 départements on compte 3500 écoles (filles 2200 garçons 1300) selon les préfets 1900 d'entre elles peuvent être fermées immédiatement pour les autres il faudra construire des écoles nouvelles. Le 7 juillet 1904 Combes fait adopter une loi interdisant l'enseignement à toutes les congrégations, 2500 écoles sont contraintes de fermer.

Le 28 juin 1902 les États Unis rachètent les droits de la Compagnies Française de Panama.

Le 3 juillet le ministre des affaires étrangères Delcassé annonce un rapprochement avec l'Italie. Le 10 des accords secrets de neutralités seront conclus. Le 6 août l'ambassadeur de France à Londres Paul Cambon amorce le rapprochement franco-britannique qui donnera naissance à l' Entente Cordiale.

Du 22 au 27 septembre 7ème Congrès de la CGT à Montpellier qui marque la véritable naissance de la centrale syndicale qui réorganise ses structures en fédérations d'industries et non plus de métiers et s'affilie à la Fédération des bourses du travail.

Le 29 septembre 1902 décès accidentel de Émile Zola causé par les émanations d'une cheminée défectueuse. Ses obsèques ont lieu le 5 octobre en présence de 50 000 personnes dont Alfred Dreyfus. Anatole France dira de lui " il fut un moment de la conscience humaine".


1903

Affaire Dreyfus (précédent):
Le 6 avril 1903 Jaurès se basant sur une lettre du général de Pellieux faisant état de doutes sur l' authenticité d'une note ayant servi à accabler Dreyfus demande l'ouverture d'une enquête. Le ministre de la guerre André en accepte le principe. (suite en 1906)

Juin 1903 : depuis 1869 tous les programmes républicains mentionnaient la séparation de l'église et de l'état, en 1850 déjà Victor Hugo déclarait " l'Eglise chez elle, l'Etat chez lui" . En Juin 1903 une commission d'étude est crée elle est présidée par Fernand Buisson radical-socialiste futur prix Nobel de la paix, on y trouve notamment Aristide Briand alors socialiste qui fera une longue carrière politique ( 11 fois président du conseil, et  25 fois ministre -
voir la liste des ministres de la 3eme république) auteur du premier mémorandum sur une union fédérale européenne et futur prix Nobel de la paix également, Francis de Préssensé député socialiste président de la ligue des droits de l'homme et indéfectible compagnon de Jaurès et Jean Jaurès lui même, Jaurès qui domine la vie parlementaire.

En juillet premier tour de France cycliste 2500km en 6 étapes séparées de plusieurs jours de repos organisé par le journal l'"Auto" . On compte 60 participants, il est remporté par Maurice Garin (photo: départ du premier tour à Paris)

Le 10 août, accident dans le métro parisien sur la ligne 2 , 84 victimes.
 


Président de l'assemblée nationale
Henri Brisson
(Gauche Radicale)

du 12 janvier 1904 au 10 janvier 1905

Précédent

Suivant

1904

Le 5 janvier 1904 Millerand est exclu du parti socialiste pour ses prises de position contre le désarmement.

 27 janvier 1904, la flotte Russe est coulée par les torpilleurs Japonais dans la rade de Port Arthur. La guerre russo-japonaise commence, les troupes russes sont défaites sur terre et sur mer l'empire russe est ébranlé. Le 14 mai Émission en France d'un emprunt russe de 800 millions de francs à 5% remboursable en 5 ans.

Le 8 avril 1904 s'achèvent les négociations avec l'Angleterre. Tous les différents anglo-français sont réglés notamment en Afrique. L'entente cordiale est réactivée, elle sera renforcée à la conférence d'Algésiras en avril 1906.

Le 18 avril premier numéro du quotidien socialiste "L'Humanité", Jean Jaurès en est le directeur

Fin octobre 1904 la ville de Paris est autorisée à emprunter 120 millions de francs pour créer une compagnie de distribution du gaz

La période artistique dite Art Nouveau qui a pris naissance aux environs de l'année 1900 a atteint son paroxysme. Elle va, après la guerre, céder la place à l'Art Déco dont les lignes droites et dépouillées vont succéder aux volutes de l'art nouveau


Président de l'assemblée nationale
Paul Doumer  
(Gauche Radicale)

du 10 janvier 1905 au 31  mai 1906

Précédent

Suivant

 

1905

Le 9 janvier 1905 à Saint Pétersbourg des cortèges de manifestants convergent vers le palais d'hiver du Tsar Nicolas 2 la troupe ouvre le feu faisant vraisemblablement plusieurs centaines de victimes. La Russie entre dans une période de troubles révolutionnaires. L'opinion française se passionne pour ces évènements , de nombreux articles y sont consacrés. En particulier le grand reporter Gaston Leroux publie des articles sous l'intitulé " l'agonie de la Russie blanche".

Le 1er mai la journée de huit heures est la principale revendication

Depuis le 28 octobre 1904 le gouvernement est secoué par "l' Affaire des fiches". Le ministre André est soupçonné d'avoir organisé un service occulte de renseignement sur les opinions politiques et religieuses des officiers dont l'avancement en aurait été tributaire. Plusieurs officiers sont mis en cause. Le 4 novembre Guyot de Villeneuve qui avait lancé l'affaire interpelle à nouveau le gouvernement. Des incidents ont lieu dans l'hémicycle. Leygues dénonce un régime de délation officielle et de démoralisation sociale. Gabriel Syveton, député nationaliste du 2ème arrondissement de Paris gifle à deux reprises le ministre de la guerre le Général André qui démissionne le 15 novembre. Syveton soupçonné de détournements de fonds se suicide le 8 décembre, les nationalistes font répandre le bruit d'un assassinat. En janvier 1905 Paul Deschanel député républicain progressiste interpelle à nouveau le gouvernement sur l'affaire des fiches, Combes obtient la confiance par 289 voix contre 279 mais la juge trop étroite et démissionne le 19 janvier 1905

Le 15 janvier création de la ligue d'action française. Mouvement monarchiste, autoritaire et nationaliste né essentiellement des luttes autour de l'affaire Dreyfus. Ces principaux animateurs sont l'écrivain Charles Maurras et le journaliste Léon Daudet,

La caisse des dépôts et consignations propose ses premiers prêts pour la construction des logements sociaux


4 - LE GOUVERNEMENT ROUVIER
   du 23 janvier 1905 au  18 février 1906
 

Maurice Rouvier (1842 - 1911)

 

Il fut ministre du commerce dans le gouvernement Gambetta (1881) et rédacteur dans son journal "La République" et dans le gouvernement Jules Ferry (1884). Sa réputation de technicien de la finance, ses liens avec le banquier Jacques Reinach et son appartenance à de nombreux conseils d'administration lui valurent d'être de nombreuses fois ministre des finances. Compromis dans le scandale de Panama, il est remis en selle par Combes. Dans sa déclaration ministérielle du 27 janvier il déclare vouloir rétablir la détente dans les esprits et apporter l'apaisement. Libéral, proche des milieux d'affaires il fait parti des républicains opportunistes.

Rouvier_2.jpg (59353 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Théophile Delcassé remplacé par Maurice Rouvier le 6 juin 1905 Journaliste Gauche radicale (Delcassé) Avocat Républicain opportuniste  (Rouvier)
Instruction publique Jean-Baptiste Bienvenu-Martin Avocat Radical-socialiste
Justice et Cultes Joseph Chaumié  
Intérieur Eugène Etienne remplacé par Jean-Baptiste Dubief   le 12 novembre  1905 Inspecteur des chemins de fer Union démocratique( Etienne) Dr en médecine Radical-socialiste (Dubief)
Finances Maurice Rouvier remplacé par Pierre Merlou le 17 juin 1905 Avocat Républicain opportuniste  (Rouvier) Dr en médecine Radical-socialiste (Merlou)
Commerce et Industrie Maurice Berteaux remplacé par Eugène Etienne le 12 novembre 1905 Agent de change Radical-socialiste (Berteaux) Inspecteur des chemins de fer Union démocratique( Etienne)
Guerre Jean-Baptiste Dubief remplacé par Georges Trouillot le 12 novembre 1905 Dr en médecine Radical-socialiste (Dubief) Avocat Gauche Radicale  (Trouillot)
Marine Gaston Thomson Journaliste
Travaux publics Armand Gauthier Dr en Médecine
Agriculture Joseph Ruau Avocat Gauche radicale
Colonies Etienne Clémentel Notaire Gauche radicale
PTT Alexandre Bérard Procureur Gauche radicale
Beaux-Arts Henri Dujardin-Beaumetz Artiste peintre Gauche radicale
Histoire de la France contemporaine 1871 - 1913  Larousse

Le 16 février 1905 la loi sur le service militaire à 2 ans est votée.

Le 21 mars 1905 début de la discussion de la loi sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat à partir d'un rapport élaboré par Briand en 1903.La loi sera définitivement adoptée le 6 décembre 1905 par le Sénat et proclamée par le Président de la République le 9 décembre. On y trouve:

Article premier: La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes, sous les seules restrictions édictées dans l'intérêt de l'ordre public. Cet article est voté le 12 avril
Article 2: La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi seront supprimés des budgets de l'Etat , des Départements et des communes toutes dépenses relatives à l'exercice des cultes. Pourront toutefois être inscrites au dits budgets les dépenses relatives à des services d'aumônerie et destinés à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics, tels que Lycées, collèges, écoles, hospices asiles et prisons. Article voté le 15 avril

Le 31 mars 1905 en visite officielle au Maroc l'Empereur d'Allemagne Guillaume 2 se prononce contre l'annexion du Maroc par la France. Le "coup de Tanger" provoque de vives réactions en France. Delcassé n'est pas suivi par le gouvernement en effet pour le ministre des affaires étrangères, l'objectif allemand qui avait été d'encourager la France dans ses conquêtes coloniales n'avait pour but que de disperser nos forces dans le monde et affaiblir le territoire national. Pour lui l'intrusion allemande n'est que du bluff et presse le sultan du Maroc à accepter le protectorat français. Après diverses péripéties, Rouvier informe l'ambassadeur allemand de son intention de congédier son ministre, mesure fortement souhaitée par l'Allemagne. Le 6 juin Delcassé démissionne Rouvier assure son intérim puis passe définitivement aux affaires étrangères. Du 16 janvier au 7 avril 1906 se tient la conférence d' Algésiras qui rassemble 11 pays européens , les Etats Unis et le Maroc. Elle aboutit au règlement de la première crise marocaine. Une banque d'état est crée avec la France comme principale garante. La France est chargée, grâce à l'appui de la Russie, de l'Espagne et de l'Angleterre  de la police des ports alors que l'Allemagne la voulait internationale. L'acte final garanti l'indépendance du Sultan. La conférence révèle la formation de blocs, d'un coté l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et la Turquie de l'autre la France, l'Angleterre, la Russie et l'Italie . Il s'en suit un renforcement de l'entente cordiale franco-anglaise

Du 23 au 26 avril 1905 Congrès d'unification du Parti Socialiste Français ( de Jaurès ) et du Parti Socialiste de France( réunissant les blanquistes de Vaillant et les guesdistes) qui crée le Parti Socialiste Unifié, Section Française de l'Internationale Ouvrière (SFIO). Elle tient son premier congrès fin octobre 1905 à Chalons. Le parti compte 67 fédérations, 38 députés, et de 1500 à 2000 élus pour 46000 adhérents

Le 13 juillet 1905, les instituteurs décident de transformer leurs amicales en syndicat adhérant aux bourses du travail. En octobre lorsqu'ils veulent faire enregistrer leurs statuts, ils se heurtent à un refus. Le 11 août, par décret, la bourse du travail de Paris est placée sous l'administration de 15 élus choisis parmi les syndicats parisiens et les fédérations de syndicats, la CGT et la Fédération des bourses en sont exclues

Votée le 3 juillet la loi sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat est votée par le Sénat le 6 décembre et proclamée par le Président de la République le 9 décembre. Charles Péguy, qui pourtant s'était converti au nationalisme dira:" j'aurais comme tout le monde constaté que cette séparation s'était faite, au moins à la chambre, à peu près honnêtement; (...) qu'elle n'avait point été un exercice de persécution, de suppression de l'Eglise par l'Etat, un essai d'oppression, de domination anti-catholique, prétendue anticléricale, mais elle avait révélé un effort sincère de libération mutuelle." ( pris dans "le monde" du 23 août 2005)

Du 29 octobre au 3 novembre, premier congrès du Parti socialiste unifié ( SFIO) à Châlon. Le parti compte 67 fédérations , 38 députés et entre 1500 et 2000 élus pour 46 000 adhérents.


1906

Le 17 janvier 1906 l'Assemblée Nationale est convoquée sous la président d'Armand Fallières, président du Sénat,   pour élire le successeur d' Émile Loubet dont le mandat prend fin le 18 février. Au premier tour de scrutin Armand Fallières est élu avec 449 voix sur 849 votants

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS
 

AU VATICAN
Pape Léon 13 (1878 - 1903), Saint Pie 10 (1903 - 1914)
GRANDE-BRETAGNE
Souverain Victoria (1837 - 1901), Edouard 7 (1901 - 1910)
Premier Ministre Robert Cecil (1895 - 1901), Arthur James Balfour (1902 - 1906), Henry Campbell Bannerman (1905 - 1908)
ESPAGNE
Souverain Alphonse 13 (1886 - 1931)
PORTUGAL
Souverain  Charles 1er le Diplomate (1889 - 1908)
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Président William McKinley ( 1897 - 1901, Theodore Roosevelt (1901 - 1909 ),
ALLEMAGNE
Souverain Guillaume 2 (1888 - 1918)
Chancelier Chlodwig zu Hohenlohe (1894 - 1900), Berhard von Bülow (1900 - 1909), Théobald von Bethmann-Hollweg (1909 - 1917)
AUTRICHE
Souverain François Joseph 1er (1848 - 1916 règne exceptionnel de 68 ans )
RUSSIE
Souverain - Tsar Nicolas 2 (1894 - 1917)

 

 

ICI ET AILLEURS
                      -  Le 4 janvier 1900 l' immatriculation des voitures devient obligatoire.
                     -  Inauguration à Paris le 14 mai 1900 des jeux olympiques modernes par Pierre de Coubertin
                     -  Le 10 décembre 1901 attribution du 1er prix Nobel de la paix au suisse Henri Dunant et Frédéric Passy conjointement . Le premier prix Nobel de littérature revient à Sully Prudhomme. Le 10 décembre 1903 Henri Becquerel, Pierre et Marie Curie reçoivent le prix Nobel de Physique pour leurs travaux sur la radioactivité et la découverte du Radium.
                    -  Dans la nuit du 7 au 8 mai 1902 éruption du volcan de la montagne pelée à la Martinique qui engloutit la ville de Saint Pierre et fait 30 000 morts. Le 2 septembre une nouvelle éruption fait 2000 morts

                    - 1904 découverte et mise en exploitation des premières mines d'uranium françaises situées en Limousin, Vendée et Lozère
                    - Le 22 juin 1905 création de l' Ecole des Arts et Métiers à Paris

                    - En juin 1905 la Norvège recouvre la liberté après 5 siècles de domination danoise et suédoise
                    - Le 5 octobre 1905 le frères Wright effectuent un vol de 38 km en 39 minutes et demi aux Etats-Unis en Caroline du nord
                    - le 17 mars 1905 Einstein , il a 26 ans, publie un fascicule de 17 pages sur la théorie Quantique de la lumière où il explique  théorie énoncée par Max Planck en 1900 énoncée à l'époque comme un subterfuge pour résoudre certaines anomalies. Trois mois après, Albert Einstein publie sa théorie de la relativité restreinte ( voir la photo du congrès de physique de 1927)
                    - En 1906 création en Angleterre du Labour Party émanation des syndicats (Trade Unions)

 

La présidence de Félix Faure Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique La présidence de Armand Fallières

 

Informations sur la fiche
Numéro 120/142
Numéro - 3ème République 11/19
Dernière révision 25/03/2016