TROISIÈME RÉPUBLIQUE
4 septembre 1870 - 10 juillet 1940

 

 

Présidence de Jean Casimir-Perier
du 27 juin 1894 au 15 janvier 1895

 

Casimir-perier_3.jpg (212949 octets)

Jean Casimir-Perier (1847 - 1907)

Petit fils du premier ministre de Louis-Philippe, fils d'un ministre de Thiers Il est élu député en 1876 en 1877 il est sous secrétaire d'état à l'instruction publique puis à la guerre dans le gouvernement de Jules Ferry en 1883. En 1893 il est chef du gouvernement. Autoritaire et de sensibilité conservatrice il s'efforce de rapprocher la fraction la plus modérée du parti républicain avec la droite monarchiste. Après l'assassinat de Sadi-Carnot il est élu président de la république, les radicaux ont essayé de lui barrer la route en lui opposant l'anticlérical Brisson  mais la droite est venue à son secours . Les radicaux vont déclencher une campagne de presse calomnieuse à son égard ce qui, cumulé à sa volonté de donner lustre et autorité à sa fonction, le conduiront à démissionner le 15 janvier 1895
Présidents de la République - Succès du Livre

 

Président de l'assemblée nationale
Auguste Burdeau
(Modéré, Républicain de gouvernement)

du 05 juillet 1894 au 12 décembre 1894 (décès)

Précédent

Suivant

 

 

GOUVERNEMENT DUPUY
   du 30 mai 1894  au 15 janvier 1895
 

 

Charles DUPUY  ( 1851 - 1929)

Charles Dupuy député de la Haute Loire il a été ministre de l'instruction publique dans le gouvernement Ribot du 7 décembre 1892  au 30 mars 93. Il devient président du conseil du 4 avril 1893 au 25 novembre cède la place à Casimir-Perier pendant quelques mois puis est à nouveau appelé le 30 mai 1894  par Sadi-Carnot pour former un nouveau gouvernement. Quelques jours après la création de son second gouvernement, le président Sadi-Carnot est assassiné. Casimir-Perier élu à la présidence de la République, il reste président du conseil sans modifier la composition de son gouvernement.

Dupuy_3.jpg (19275 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Gabriel Hanotaux Haut fonctionnaire Républicain libéral
Instruction publique Georges Leygues Journaliste, poète Union démocratique
Justice et Cultes Eugène Guerin Avocat Maire de Carpentras
lntérieur Charles Dupuy Professeur Union républicaine
Finances Raymond Poincaré Avocat
Commerce et Industrie Victor Lourtiès Avocat Radical socialiste
Guerre Auguste Mercier Général
Marine Félix Faure Négociant en cuir, Républicains progressistes
Colonies Théophile Delcassé Journaliste Gauche radicale
Travaux publics Louis Barthou Avocat  Union démocratique
Agriculture Marie Albert Viger Docteur en médecine Gauche radicale

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

Le 29 juin 1894 une loi instaure la retraite des mineurs.

Du 6 au 12 août, à Paris, 30 anarchistes sont condamnés et le 16 Casério , l'assassin de Sadi-Carnot, est guillotiné.

Affaire Dreyfus: (voir le document)
Le 15 octobre 1894 le
capitaine Dreyfus est arrêté convaincu d'avoir livré à l'Allemagne des documents militaires confidentiels. La preuve est constituée par un bordereau trouvé à l'ambassade d'Allemagne. L'ordre de l'arrestation est donné par le ministre de la guerre le général Mercier. Cette arrestation est révélée par le journal antisémite  "La libre parole" de Drumont le 29 octobre. Le 28 novembre , le général Mercier affirmera que Dreyfus est coupable. Le 19 décembre Dreyfus comparaît devant un tribunal militaire. Le 22 décembre le général Mercier communique aux juges du conseil de guerre un "dossier secret" sans en informer les défenseurs de Dreyfus. Le capitaine Dreyfus est reconnu coupable et condamné à la dégradation et à la déportation perpétuelle dans une enceinte fortifiée. Jaurès déplore qu'il n'ait pas été condamné à mort. Dreyfus dépose un pourvoi qui est rejeté le 31 décembre 1894. Il est dégradé le 5 janvier (voir suite)

Le 6 novembre loi créant les caisses locales de Crédit Agricole et le 26 novembre loi sur les HBM ( habitations à bon marché) dont le démarrage sera assez lent 1360 maisons construites entre 1895 et 1900 .

Un différent éclate entre le gouvernement et les compagnies de chemin de fer à propos des garanties de taux d'intérêt pour les prêts consentis à celles-ci. Les compagnies affirmaient que leur taux d'intérêt devait être garanti jusqu'en 1956, le gouvernement lui estime que la garantie s'éteint en 1914,  selon les textes utilisés. Le conseil d'état donne raison aux compagnies, Barthou ministre des travaux publics démissionne et Millerand estime que c'est tout le gouvernement qui devrait démissionner.
Le gouvernement est sur le point de s'exécuter lorsque Casimir Perier annonce qu'il démissionne de la Présidence de la République.

Des élections sont organisées, au premier tour Brisson obtient 338 voix, Félix Faure 244, Waldeck-Rousseau 184, au second tour, Waldeck-Rousseau se désiste,   Félix Faure obtient 430 voix, contre 361 à Brisson. Félix Faure est élu.

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS
 

AU VATICAN
Pape Léon 13 (1878 - 1903)
GRANDE-BRETAGNE
Souverain Victoria (1837 - 1901)
Premier Ministre W.E. Gladstone ( 1886 - 1894), Comte de Rosebery (1894-1895), Robert Cecil (1895 - 1901)
ESPAGNE
Souverain Alphonse 13 (1886 - 1931)
PORTUGAL
Souverain  Charles 1er le Diplomate (1889 - 1908)
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Président Stephen G Cleveland ( 2ème mandat)  (1893 - 1897 )
ALLEMAGNE
Souverain Guillaume 2 (1888 - 1918)
Chancelier Leo von Caprivi (1890 - 1894), Chlodwig zu Hohenlohe (1894 - 1900)
AUTRICHE
Souverain François Joseph 1er (1848 - 1916 règne exceptionnel de 68 ans )
RUSSIE
Souverain - Tsar Alexandre 3 ( 1881 - 1894 ), Nicolas 2 (1894 - 1917)

 

 

La présidence de Sadi Carnot Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique La présidence de Félix Faure

 

Informations sur la fiche
Numéro 118/144
Numéro - 3 ème République 9/19
Dernière révision 25/03/2016