TROISIÈME RÉPUBLIQUE
4 septembre 1870 - 10 juillet 1940

 

 

Présidence de Félix Faure
du 17 janvier 1895 au 12 février 1899

 

Felix_Faure_2.jpg (141842 octets)

Félix Faure (1841 - 1899)

Fils d'un ébéniste du faubourg Saint-Antoine, il s'établit comme négociant en peausserie au Havre. Adjoint au maire, après les désastres de 1870 il va acheter des armes en Angleterre, nommé par Gambetta chef de bataillon des mobiles, il se distingue au combat, à ce titre il sera fait chevalier de la Légion d'Honneur. Lorsqu'il apprend après la commune que Paris est en flamme il engage à ses frais 100 pompiers qu'il amène à Paris. Révoqué par de Broglie il n'est élu député qu'en 1881 et se fait inscrire au groupe de l'Union Républicaine. Il occupe le sous secrétariat des Colonies dans le gouvernement Gambetta, puis dans le second cabinet Jules Ferry, et dans le gouvernement Tirard. En 1893 il est élu vice-président de la chambre des députés et sera ministre de la marine dans le cabinet Dupuy.
Félix Faure était d'un naturel conciliant, aimable, charmeur et élégant il aimait les fastes et la solennité officielle.
Le 16 février 1899 Félix Faure décède brutalement à l'Elysée en galante compagnie

Présidents de la République - Succès du Livre

 

Président de l'assemblée nationale
Henri Brisson
(Gauche Radicale)

du 18 décembre 1894 au 31 mai 1898

Précédent

Suivant

 

 

GOUVERNEMENT RIBOT 
  du  26 janvier 1895  au  28 octobre 1895
 

 

Alexandre RIBOT ( 1842 - 1923)

Il a fait ses premiers pas politiques sous le patronage de Thiers. Député du Pas de Calais en 1878, il devient ministre des affaires étrangères en 1890 et initie la politique de rapprochement avec la Russie. C'est en plein scandale de Panama que Sadi-Carnot le charge de former un gouvernement après l'avoir demandé sans succès à Brisson, Casimir-Perrier et Bourgeois. Sur le plan politique, c'était un républicain modéré.

Ribot_2.jpg (65883 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Gabriel Hanotaux Haut fonctionnaire Républicain libéral
Instruction publique Raymond Poincaré Avocat
Justice et Cultes Jacques Trarieux Avocat Gauche républicaine
lntérieur Georges Leygues Journaliste, poète Union démocratique
Finances Alexandre Ribot Avocat conservateur libéral
Commerce et Industrie Maurice Lebon Avocat Républicain progressiste
Guerre Emile Zurlinden Colonel
Marine Armand Besnard Contre Amiral
Travaux publics Ludovic Dupuy-Dutemps Avocat Républicain progressiste
Agriculture Antoine Gadaud Dr en médecine Union républicaine
Colonies Emile François Chautemps Dr en médecine Radical socialiste
Histoire de la France contemporaine 1871 - 1913  Larousse

En avril et mai de nombreux mouvements de grève éclatent . On recense 110 grèves concernant 250 entreprises et 16 000 employés. Le 27 mars les ouvriers des usines d'allumettes de mettent en grève, elle ne cessera que le 2 mai. Les 5000 employés des omnibus de Paris en grève du 22 au 26 mai. Les ouvriers des verreries de Carmaux  se mettent en grève suite au licenciement de 2 délégués syndicaux le 1er août, Jaurès demande la médiation du gouvernement le 7 elle prendra fin le 25 novembre.

22 au 28 septembre 1895 , congrès ouvrier de Limoge, création de la CGT issue de la Fédération nationale des syndicats ouvriers (guesdistes)

Une expédition  françaises entre dans Tananarive. La reine de Madagascar, Ranavalona accepte le protectorat français.

Suite à des malversations financières dans les chemins de fer du sud, un parlementaire est sanctionné pour avoir usé de son influence afin d'en tirer profit. Des débats ont lieu et le gouvernement mis en minorité, démissionne.

 

GOUVERNEMENT BOURGEOIS
   du  1er novembre 1895  au  23 avril 1896

 

 

Léon BOURGEOIS ( 1844 - 1924 )
Fonctionnaire au ministère des travaux publics puis Préfet de la Marne, il est élu à la chambre des députés en 1888. Il a déjà détenu plusieurs portefeuilles, intérieur, instruction publique, justice lorsqu'il accède à la présidence du conseil. Sa priorité est la création d'un impôt sur le revenu le Sénat ne lui permettra pas. Président de la chambre des député en 1902, il sera le premier président de la Société des Nations (SDN) en 1919, prix Nobel de la paix en 1920  et président du Sénat la même année.

Bourgeois_3.jpg (30013 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Marcelin Berthelot remplacé par Léon Bourgeois le 28 mars 96 Hauts fonctionnaires
Instruction publique Emile Combes Dr en médecine Gauche républicaine
Justice et Cultes Louis Ricard Avocat républicain
lntérieur Léon Bourgeois remplacé par   Ferdinand Sarrien le 28 mars 96 Haut fonctionnaire (Bourgeois) Avocat républicain (Sarrien)
Finances Paul Doumer Professeur Radical
Commerce et Industrie Gustave Mesureur radical-socialiste.
Guerre Godefroy Cavaignac Polytechnicien, ingénieur des ponts Républicain opportuniste
Marine Edouard Lockroy Journaliste Républicain opportuniste
Travaux publics Jean-François Guyot-Dessaigne Avocat Gauche radicale
Agriculture Marie-Albert Viger Dr en médecine Gauche radicale
Colonies Paul Guieysse Radical Ingénieur hydrographe

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

 

Scandale de Panama: (suite de 1893) (voir le document)
Arton qui est le corrupteur des parlementaires est arrêté à Londres le 16 novembre 1895 (suite en 1896)


1896

Scandale de Panama: (suite de 1895) - (voir le document)
Arton est extradé le 14 février de Grande Bretagne  et une enquête est ouverte pour déterminer les complicités qui ont permis à Arton de fuir. Le 17 s'ouvre le procès de la liste des 104 parlementaires impliqués dans l'affaire.

Affaire Dreyfus (suite de octobre 1894)
En mars 96, le colonel Picquart qui a contribué à l'arrestation de
Dreyfus découvre la collusion entre Esterhazi et l'ambassade d'Allemagne (suite en juillet)

Le 23 mars vote d'une loi qui organise les caisse s de retraite et de secours dans l'industrie minière

Dépôt d'un projet de loi établissant un impôt sur le revenu. la commission parlementaire demande son rejet en faisant valoir les difficultés de mise en œuvre qui exigeraient des procédures de contrôle inquisitoriales vexatoires et inacceptables.

Informé que le Sénat refusera les crédits pour Madagascar le gouvernement démissionne le 23 avril
 

En 1896 la population française comporte 38 228 969 habitants ( sans l'Alsace-Lorraine )

 

GOUVERNEMENT MÉLINE 
  du  29 avril 1896  au  15 juin 1898
 

 
Jules MÉLINE ( 1838 - 1925 )
Député depuis 1872 il a appartenu aux cabinets dirigés par Jules Simon (1876-1877)   ministre de l'agriculture dans le gouvernement de Jules Ferry (1883-1885). En 1892 il est chef de file du courant protectionniste et fait voter le tarif douanier qui vise à protéger l'agriculture française. Durant sa présidence du conseil, il s'efforcera de créer un parti conservateur réunissant l'aile droite de l'opportunisme républicain et les anciens monarchistes ralliés à la république.

Meline_3.jpg (23868 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Gabriel Hanotaux Haut fonctionnaire Républicain libéral
Instruction publique Alfred Rambaud Historien professeur
Justice et Cultes Jean-Baptiste Darlan remplacé par Victor Milliard le 2 décembre 1897 Avocat radical-socialiste. (Darlan) Avocat (Milliard)
lntérieur Louis Barthou Avocat Républicain modéré
Finances Georges Cochery Polytechnicien Gauche républicaine
Commerce et Industrie Henry Boucher Papetier
Guerre Jean-Baptiste Billot Général
Marine Armand Besnard Vice Amiral
Travaux publics Adolphe Turrel Avocat Viticulteur Radical socialiste
Agriculture Jules Méline Avocat Républicain opportun iste
Colonies Maurice Lebon Avocat Républicain progressiste

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

Du 3 au 10 mai ont lieu des élections municipale dans 2350 communes chefs-lieux de canton Socialistes 12, radicaux-socialistes 38, radicaux 299, républicains modérés 1508, ralliés 91, conservateurs 373

Le 30 mai un banquet des élus des municipalités socialistes est organisé, il est présidé par Millerand qui, au cours du banquet, tient des propos modérés, en retrait du programme socialiste. Le 2 juin les membres du groupe socialiste de la chambre des députés, troublés par la modération de Millerand rappellent qu'ils veulent abolir le régime capitaliste et mettre un terme de l'exploitation de l'homme par l'homme au moyen de la conquête du pouvoir  politique par le prolétariat

Affaire Dreyfus: (précédent) (voir aussi le document)
En juillet le colonel Picquart informe ses supérieurs de sa conviction de l'innocence de Dreyfus et que le "bordereau" est l' œuvre de Esterhazy. Les généraux de Boisdeffre et Gonse refusent de rouvrir l'enquête. Le 6 novembre Bernard Lazare , à la demande de Mathieu Dreyfus frère du capitaine publie son livre "Une erreur judiciaire: la vérité sur l'affaire Dreyfus". Le 14 novembre Picquart est démis de ses fonctions, il est remplacé par le colonel Henry.
- Le 30 octobre c'est le vice-président du sénat, Scheurer-Kestner,   qui demande l'ouverture d'une enquête. N'obtenant pas de réponse il publie une lettre ouverte le 13 novembre.
- Le 16 novembre c'est le tour de Mathieu Dreyfus de publier une lettre ouverte accusant Esterhazy. Le gouvernement décide pour faire taire les rumeurs de rouvrir l'enquête. Elle est confiée au général Le Pellieux (17 novembre 1897).
- Le 3 janvier 1898 à sa demande, Esterhazy est renvoyé devant le conseil de guerre, il est acquitté le 12.

- Le 13 Zola publie dans l'aurore sa lettre J'ACCUSE .dont le titre a été donné par Clemenceau alors rédacteur de l'Aurore
Le 15 janvier, Scheurer-Kestner est écarté de la vice-présidence du Sénat.
Jaurès
accuse le gouvernement Méline de livrer la République aux généraux. Méline et Billot affirme leur solidarité avec l'armée. Le même jour Picquart est mis aux arrêts et Esterhazy à la réforme.
Le 16 janvier dans "la lanterne" Jaurès félicite la jeunesse qui a pris parti pour Dreyfus.
Le 19 janvier, 32  députés socialistes signent le manifeste guesdiste "prolétaires, ne vous enrôlez dans aucun des clans de cette guerre civile bourgeoise".
Le 22 Jaurès dénonce à la chambre les poursuites contre Zola. Le débat dégénère on en vient aux mains.
En février, procès Zola, il est condamné ainsi que Perrenx gérant de l' Aurore. Le 26 février Picquart est mis à la réforme. Le procès Zola est cassé le 2 avril mais les militaires à leur tour se constituent partie civile. Le second procès Zola  s'ouvre le 23 mai 1898 (voir la suite)

Au congrès socialiste à Lille l'invitation de délégués allemand provoque des échauffourées entre socialistes et nationalistes. Au congrès socialiste international de Londres (27 juillet-2 août) scission entre guesdistes et partisans de Millerand sur l'exclusion des anarchistes.

Le 10 juillet 1896 les facultés prennent le nom d' Universités

Le 6 août 1896 annexion de Madagascar. Gallieni qui est nommé gouverneur fait exécuter un ministre ( 15 octobre 96) et exile la Reine Ranavolana à la Réunion (février 97) et "pacifie l'ile" de 1897 à 1902.

Le 7 octobre 1896, à Paris, le Tsar Nicolas 2 pose la 1ère pierre du pont qui portera le nom de son père Alexandre 3


1897

L' année 1897 est marquée par les affaires. L'affaire de Panama, la lutte entre Dreyfusards et anti Dreyfusards.

Ainsi en janvier Picquart est muté dans le Sud Tunisien


1898

Le 7 mars 1898 la ville de Paris est autorisée à emprunter 165 millions pour la construction du métro. Le chantier est concédé à une société belge du groupe Empain. Les travaux débuteront le 7 octobre (voir la suite)

Le 9 avril 1898 la loi établissant la responsabilité patronale dans les accidents du travail et créant un système d'assurance facultatif pour les employeurs est votée. Le premier projet datait de 1882, le projet voté datait de 1893.

Les 8 et 22 mai 1898 élections législatives. Radicaux 104 sièges, radicaux socialistes 74, socialistes 57 la droite constitutionnelle 38 les royalistes 44, nationalistes 10 sièges dont Déroulède et Drumont élus à Alger sous l'étiquette "député anti-juif" ( le 23 janvier de violentes manifestations anti-juives ont lieu à Alger après le meurtre d'un français par un inconnu. Des milliers de manifestants avaient dévasté les magasins tenus par des juifs.) Guesde et Jaurès sont battus

Le 4 juin assemblée constitutive de "La Ligue française pour la défense des droits de l'homme et du citoyen"

Le 15 juin Méline obtient une majorité qu'il considère insuffisante il démissionne.

Président de l'assemblée nationale
Paul Deschanel
(Républicain Progressiste)

du 13 juin 1898 au 31 mai 1902

Précédent

Suivant

 


LE GOUVERNEMENT BRISSON
   du 28 juin 1898 au 26 octobre 1898
 

 

Henri Brisson( 1835 - 1912)

Né à Bourge, fils d'un avoué militant républicain. Inscrit au barreau de Paris en 1859, il collabora aux journaux républicains et dirigea contre l'Empire une opposition très vive. Son influence était très grande dans les loges maçonniques. Après le désastre de Sedan il fut nommé par le gouvernement de défense nationale adjoint au maire de Paris. Il quitta cette fonction après le 11 octobre n'ayant pu avoir l'accord de réunir le conseil municipal qui à son avis aurait pu éviter l'explosion de la commune. En 1871 il préside le groupe d'extrême gauche à l'assemblée. Il est un des organisateurs les plus actifs de la 3ème République et l'un des défenseurs les plus vigilants de la laïcisation. Il succède en 1881 à Gambetta à la présidence de l'Assemblée nationale jusqu'à ce qu'il devienne premier ministre fonction qu'il reprendra de 1894 à 1898 puis de 1904 à 1912. Franc maçon et anticlérical féroce, il ne manquera pas de courage lors de l'affaire Dreyfus

Brisson_3.jpg (21080 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Théophile Delcassé Journaliste Gauche radicale
Instruction publique Léon Bourgeois Haut fonctionnaire
Justice et Cultes Ferdinand Sarrien Avocat républicain
lntérieur Henri Brisson Avocat Gauche radicale
Finances Paul Peytral Pharmacien Républicain radical
Guerre Godefroy Cavaignac remplacé par Emile Zurlinden le 6 septembre 1898 puis par Chanoine le 19 Ingénieur des ponts Républicain opportuniste (Cavaignac ) Colonel (Zurlinden ) Général (Chanoine)
Marine Edouard Lockroy Journaliste Républicain opportuniste
Travaux publics Louis Tillaye remplacé par Jules Godin le 19 septembre 1898 Avocat (Tillaye) Magistrat (Godin)
Agriculture Marie-Albert Viger Dr en médecine Gauche radicale
Commerce et Industrie Pierre Maruéjouls Avocat Radical
Colonies Georges Trouillot Avocat Gauche Radicale

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

Affaire Dreyfus: (précédent)
le 7 juillet 1898 le nouveau ministre de la guerre affirme sa certitude absolue de la culpabilité de Dreyfus . le 9 juillet Picquart écrit à Brisson , il affirme que les pièces produites sont des faux. Le 10 juillet Picquart , dans l'aurore Picquart conteste la validités des preuves produites par Cavaignac . le 12 juillet le gouvernement décide de poursuivre Picquart pour avoir communiqué des informations aux avocats de Dreyfus. le 18 reprise du procès Zola qui s'est enfuit en Angleterre il est condamné par défaut. Le 13 juillet, arrestation de Picquart et de Esterhazy. Le 5 août le pourvoi de Zola est rejeté. Le 12 août non lieu pour Esterhazy qui est libéré. Le 24 août, l'officier chargé par Cavaignac d'examiner minutieusement les pièces du procès découvre que le document produit par le Lieutenant-colonel Henry est un faux. Le 24 Esterhazy comparait devant un conseil d' enquête militaire qui remettra à Cavaignac un rapport défavorable à Esterhazy. Le 30 août interrogé par Cavaignac, Henry avoue être l'auteur du document . Il est immédiatement arrêté. Le 31 août Henry se suicide. Esterhazy est mis à la réforme, de Boisdeffre démissionne de ses fonctions. Le 3 septembre l'épouse de Dreyfus présente une requête auprès du ministre de la justice , Sarrien, pour la révision du procès. Le 5 le ministre de la guerre Cavaignac démissionne. Le 5 septembre Esterhazy s'enfuit en Angleterre. Le 12 du Paty du Clam est rayé des cadres de l'armée. Le 29 octobre la chambre criminelle de la cour de cassation déclare recevable la demande de révision du procès Dreyfus.(suite 1899)

En juillet 1898, la mission "scientifique" du colonel Marchand atteint la vallée du haut Nil. Il installe un fortin dans le village de Fachoda. La raison cachée en est de limiter la progression de l'Angleterre dans la région. La France n'a pas oublié la volonté de main mise de l'Angleterre sur le région , (voir le percement du
canal de Suez) Le Maréchal anglais Kitchener qui a eu à lutter contre les forces du Mahdi arrive quelques semaines après Marchand à la tête de 20 000 hommes. L'Angleterre exige le retrait de Marchand. L'opinion française est à l'époque très remontée contre l'Angleterre. Pendant un temps la guerre pointe son nez d'autant plus que l'Angleterre essuie des troubles au Transvaal. Cependant Delcassé ordonne à Marchand de se retirer ouvrant ainsi la porte à l'entente cordiale

Le 13 septembre, déclenchement d'une grève des ouvriers terrassiers de Paris le mouvement concerne bientôt 20 000 ouvriers. Le 8 octobre la troupe intervient pour protéger la liberté du travail.
Le 4 octobre premier coup de pioche pour la construction du métro parisien qui comportera 6 lignes totalisant 65 km, un gigantesque chantier s'ouvre sur lequel  2000 ouvriers travaillent jour et nuit. Londres possède déjà un métro depuis 1863, Berlin depuis 1871, New York 1872 et Budapest depuis 1896. Le 19 juillet 1900 la première ligne entre en service pour l'exposition universelle
Ci-contre la photo de Mr Fulgence Bienvenüe ingénieur qui a conçu et dirigé la réalisation du métro parisien

La chambre vote un ordre du jour qui invite le gouvernement à mettre fin aux attaques contre l'armée. Le gouvernement qui était opposé à cet ordre du jour démissionne. 

 

GOUVERNEMENT DUPUY
   du 1er novembre 1898  au 12 juin 1899
 

 

Charles DUPUY  ( 1851 - 1929)

Charles Dupuy député de la Haute Loire il a été ministre de l'instruction publique dans le gouvernement Ribot du 7 décembre 1892  au 30 mars 93. Pour la  première fois chef de gouvernement sous la présidence de Sadi-Carnot en 1893 et une seconde fois un mois avant l'assassinat de Sadi Carnot et sous la présidence de son successeur Casimir-Perier qui démissionna 7 mois après.

Dupuy_3.jpg (19275 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Théophile Delcassé Journaliste Gauche radicale
Instruction publique Georges Leygues Journaliste, poète Union démocratique
Justice et Cultes Georges Lebret professeur Avocat Maire de Caen Républicain progressiste
lntérieur Charles Dupuy Professeur Union républicaine
Finances Victor Peytral Pharmacien Républicain radical
Commerce et Industrie Paul Delombre Journaliste Républicain progressistes
Guerre Louis Freycinet Ingénieur: Polytechnique, mines Préfet
Marine Edouard Lockroy Journaliste Républicain opportuniste
Travaux publics Camille Krantz Professeur Républicain progressiste
Agriculture Marie-Albert Viger Dr en médecine Gauche radicale
Colonies Antoine Guillain Ingénieur des Ponts

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

Décidément il ne fait pas bon être le président de Charles Dupuy, après avoir connu l'assassinat de Sadi-Carnot, la démission de Casimir-Perier, c'est maintenant Félix Faure qui décède à l' Elysée en galante compagnie le 16 février 1899.

Le 21 novembre 1898 la France et l'Italie signent un accord commercial mettant fin à 10 années de conflit douanier

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS
 

AU VATICAN
Pape Léon 13 (1878 - 1903)
GRANDE-BRETAGNE
Souverain Victoria (1837 - 1901), Edouard 7 (1901 - 1910)
Premier Ministre Robert Cecil (1895 - 1901)
ESPAGNE
Souverain Alphonse 13 (1886 - 1931)
PORTUGAL
Souverain  Charles 1er le Diplomate (1889 - 1908)
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Président Stephen G Cleveland ( 2ème mandat)  (1893 - 1897 ), William McKinley ( 1897 - 1901 )
ALLEMAGNE
Souverain Guillaume 2 (1888 - 1918)
Chancelier Chlodwig zu Hohenlohe (1894 - 1900)
AUTRICHE
Souverain François Joseph 1er (1848 - 1916 règne exceptionnel de 68 ans )
RUSSIE
Souverain - Tsar Nicolas 2 (1894 - 1917)

 

 

ICI ET AILLEURS
                   - Louis Lumière
organise la première démonstration de cinématographe le 22 mars 1895. Le 28 décembre pour la première fois des spectateurs (33) paient pour assister à une projection cinématographique au "Grand café" à Paris.  En mars 97 Méliès construit le premier studio de cinéma à Montreuil sous bois
                   - En juin 1895 première exposition automobile au Champ-de-Mars
                   - 5 octobre 1895 funérailles de Louis Pasteur
                   - Le 2 juin 1896 Marconi dépose son brevet de système de TSF (Télégraphie sans fil)
                   - Le 4 mai 1897 un incendie au bazar de la charité à Paris fait 124 victimes dont 118 femmes.
                   - 4 octobre 1898 premier coup de pioche pour la construction du métro parisien. Le 19 juillet 1900 la première rame effectue la ligne porte Maillot porte de Vincennes. En 1901 le métro transportera 55 millions de voyageurs. C'est une société Belges présidée par le baron Empain qui construit la première ligne.
                   - En Allemagne Rudolf Diésel construit son moteur capable de d'utiliser des combustibles lourds comme le fuel. 
                   - Aux Etats Unis Henri Ford construit à Détroit sa première Ford T en 1908 elle coûte 825 $ en 1913 il emploie plus de 10 000 ouvriers le travail à la chaîne a fait passer le temps d'assemblage de plus de 12h à 1h33 et le prix tombe à 490 $ puis à 290 $ en 1924
                   - En France Pierre et Marie Curie découvre le Polonium et le Radium

 

La présidence de Casimir Perier Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique La présidence de Emile Loubet

 

Informations sur la fiche
Numéro 119/142
Numéro - 3 ème République 10/19
Dernière révision 25/03/2016