TROISIÈME RÉPUBLIQUE
4 septembre 1870 - 10 juillet 1940

 

 

Présidence de Gaston Doumergue
du  13 juin 1924 au 13 juin 1931

 

Doumergue_3.jpg (24921 octets)

Gaston Doumergue (1863 - 1937)

Né à Aigues-Vives dans le Gard en 1863, il est fils de vignerons aisés, protestants et républicains. Il fait ses études à Nîmes devient avocat en 1885 mais choisit la magistrature coloniale. Juge en Cochinchine puis juge de paix en Algérie. Il est élu député à Nîmes en 1893, il sera ensuite constamment réélu. Il est ministre des colonies dans le gouvernement Combes de 1902 à 1905 puis ministre du commerce en 1906, de l'instruction publique de 1906 à 1908. Sénateur du Gard en 1910, il est chargé de former un gouvernement en 1913. Pendant la guerre il est ministre des colonies dans le gouvernement Viviani et dans les deux gouvernements Briand

peinture de Marcel Baschet

 

Président de l'assemblée nationale
Paul Painlevé
(Cartel des Gauches)

du  09 juin 1924 au 21  avril 1925

Précédent

Suivant

 


1 - LE GOUVERNEMENT HERRIOT
du    14 juin 1924 au 10 avril 1925

 

Édouard Herriot  (1872 - 1957)

Fils d'un officier sorti du rang, Agrégé de lettres en 1893, professeur
Fondateur de la section lyonnaise de la ligue des Droits de l'Homme Adjoint au maire de Lyon en 1904, il est chargé des questions d'enseignement. Dirigeant important du Parti radical, il est élu maire de Lyon en 1905. Il modifie profondément l'urbanisme de la ville
En 1912, il entre à la Haute-Assemblée comme sénateur du Rhône et s'inscrit au groupe de la Gauche Démocratique, Radicale et Radicale-Socialiste. Quatre ans plus tard, il devient ministre des Travaux publics, du transport et du ravitaillement.
En 1919, il préside le Parti Radical qui rompt en 1923 avec la majorité du Bloc National et s'associe aux socialistes au sein du Cartel des Gauches. La victoire électorale de cette coalition en 1924 conduit Herriot à la présidence du Conseil.

Herriot_2.jpg (45150 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Edouard Herriot Professeur Radical-Socialiste
Instruction publique et Cultes François-Albert Professeur
Justice  René Renoult Avocat  Radical
lntérieur Camille Chautemps Avocat  Radical-Socialiste
Finances Etienne Clémentel remplacé le 2 avril 1925 par Anatole de Monzie Notaire Gauche radicale (Clémentel) Avocat Gauche démocratique (de Monzie)
Guerre Charles Nollet Général
Commerce Eugène Raynaldy Avocat Gauche républicaine démocratique
Marine Jacques-Louis Dumesnil Avocat  Radical-Socialiste
Travaux publics Victor Peytral Magistrat Radical-Socialiste
Agriculture Henri Queuille Dr en médecine Radical-Socialiste
Colonies Edouard Daladier Professeur Radical-Socialiste
Travail et Hygiène Justin Godart Radical-Socialiste
Régions libérées Victor Dalbiez Journaliste Radical-Socialiste
Pensions Pierre Bovier-Lapierre Avocat Républicain socialiste

Les collections de l'Histoire
"les Grandes batailles de la Gauche" avril 2005

En juillet et août 1924 se tient la conférence de Londres sur l'exécution du traité de Versailles

Le 14 juillet la chambre vote une loi qui amnistie Caillaux et Malvy mais qui exclu les traîtres, les insoumis et les déserteurs.

Le 28 octobre  la France reconnaît de juré l'URSS et rétablit des relations diplomatiques

Le 18 décembre 1924  pour faire pression sur le gouvernement, le gouverneur de la banque de France révèle la pratique des bordereaux truqués utilisés par les gouvernements pour masquer la situation réelle des finances. Le 2 janvier 1925 la circulation monétaire dépassant de 1, 4 milliard le plafond fixé à 41 milliards de francs,   le gouverneur de la banque de France exige une régularisation par le remboursement des avances consenties à l'état. La banque de France publie le bilan des dépassements entraînant la chute du francs

le 26 décembre Louis Loucheur présente  à la chambre un vaste programme de construction d'habitations à bon marché.
 

Précédentes (1923) Informations  économiques - 1924 - Suivantes 1925
L'arrivée au pouvoir du cartel des gauches ravive la crise des changes , le cours de la livre passe de  75,75 francs à 85,09 francs

A la conférence de Londres Hérriot accepte de retirer les troupes françaises de la Ruhr et le plan de Dawes (banquier américain) qui allège le paiement des réparations par l'Allemagne. Celle-ci obtient un prêt de 800 millions de Mark-or pour redresser son économie. 

De 1921 à 1929 la production industrielle en France progresse au rythme de 9,5% par an

 


1925

La banque de France est un établissement privé, elle est dirigée par 200 familles cooptées appartenant aux grandes familles de l'industrie et de la haute finance. Pour faire face au manque de confiance des épargnants envers l'économie qui retirent massivement leur épargne, la banque est obligée de faire de plus en plus de papier monnaie dépassant les limites autorisées. Il suffisait alors de publier le bilan pour mettre à mal le gouvernement Les révélations du gouverneur de la banque de France relayées par les députés de l'opposition entraînent  la démission du président du conseil et de son gouvernement. Le Président de la république confie à Painlevé le soin de former le nouveau gouvernement.

Président de l'assemblée nationale
Edouard Herriot
(Radical)

du  22 avril 1925 au 20  juillet 1926

Précédent

Suivant

 


2 - LE GOUVERNEMENT PAINLEVÉ
du 14 avril 1925 au 22 novembre 1925

 

Paul PAINLEVÉ ( 1863 - 1933)


Normalien, professeur en Sorbonne et à Polytechnique, il est élu à l'académie des sciences en 1900. Il est attiré dans la vie politique par Briand qui le prend comme ministre de l'instruction publique en 1915. Ministre de la guerre dans le gouvernement Ribot en pleine guerre. Après la démission de Ribot suite à l'affaire Malvy, devant l'impossibilité pour ce dernier de constituer un nouveau gouvernement , il est chargé par Poincaré de constituer un gouvernement le 12 septembre 1917. Il est un des initiateur du cartel des gauches qui a été créé le 6 février 1924, réunion des Radicaux, Radicaux socialistes, et Républicains socialistes (auquel appartient Painlevé)  autour d'une plate-forme commune. Ce cartel remportera les élections de mai 1924 et sera à l'origine de la démission de Poincaré Président du conseil puis du Président de la République Alexandre Millerand. Le cartel étant toujours majoritaire à l'Assemblée Doumergue demande à Painlevé de former le nouveau gouvernement

Painleve_3.jpg (75248 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Aristide Briand Avocat Journaliste radical socialiste
Instruction publique Anatole de Monzie remplacé le 11 octobre par Yvon Delbos  Avocat Gauche démocratique (de Monzie) Journaliste radical socialiste (Delbos)
Justice  Théodore Steeg remplacé le 11 octobre par Anatole de Monzie Professeur Républicain radical -socialiste (Steeg) Avocat Gauche démocratique (de Monzie)
lntérieur Abraham Schrameck Haut fonctionnaire
Finances Joseph Caillaux Inspecteur des finances Union démocratique
Guerre Paul Painlevé Professeur Républicain socialiste
Commerce  et Industrie Charles Chaumet Journaliste Républicain de gauche
Marine Emile Borel Professeur Radical socialiste
Travaux publics Pierre Laval Avocat Non inscrit
Agriculture Jean Durand Dr en médecine Gauche démocratique
Colonies André Hesse Avocat Radical socialiste
Travail Antoine Durafour Avocat Radical socialiste
Pensions Louis Antériou Fonctionnaire  Républicain socialiste

L'Illustration N° 4731 4 novembre 1933

Au Maroc, le leader chérifain Abd el-Krim vainqueur des Espagnols étend son action contre les postes français en avril 1925. Le Maréchal Lyautey demande du renfort et des crédits pour lutter. La guerre du Rif commence. A la sortie d'un meeting des jeunesses patriotes, des communistes (qui ont pris déjà depuis plusieurs mois position pour "le Maroc aux Marocains") les assaillent et ouvrent le feu. Quatre militants patriotes sont tués et une dizaine sont blessés. Deux militants communistes sont inculpés puis jugés (avril 1926) un sera acquitté l'autre condamné à 3 ans de prison. Le 8 juin l'aviation sera nécessaire pour dégager une colonne de 5 bataillons au col de Brikcha. En juillet le parti communiste crée le Comité d'Actions contre la guerre au Maroc. Le 12 octobre le directeur de l'humanité Marcel Cachin est condamné à 13 mois de prison et 3 000 francs d'amende pour incitation de militaires à la désobéissance et appel à la fraternisation avec les Rifains. Le 18 août 10 000 hommes sont envoyés en renfort. Le 3 septembre le Maréchal Pétain est nommé chef unique des opérations militaires au Maroc. Lyautey démissionne de ses fonctions de résidant , il est remplacé par Steeg

En juillet les troupes françaises évacuent la Ruhr. La division marocaine regagne le Maroc

En Syrie, une compagnie de soldats français est massacrée par des rebelles Druzes. La rébellion s' étend. Une expédition punitive est battue par les rebelles. Le 12 août le général Sarrail communique les pertes: 115 tués, 385 blessés et 432 disparus. Il demande du renfort. Début septembre 15 000 hommes sont envoyés en renfort. Le général Gamelin est nommé à la tête des troupes d'occupation.

En octobre , conférence de Locarno. Y participent Allemagne, Belgique, France, Grande Bretagne, Italie et des représentants de la Tchécoslovaquie et de la Pologne. L'Allemagne entre à la SDN. La démilitarisation de la Rhénanie est entérinée mais l'Allemagne qui ne reconnaît pas sa frontière avec la Pologne  s'engage à ne pas chercher à la modifier par la force. Les frontières entre la France, la Belgique et l'Allemagne telles quelles ont été déterminées par le traité de Versailles sont entérinées par les trois pays.


Suite à la démission de Caillaux, dont les projets de budget n'ont pas été approuvés par la chambre, le 29 octobre Painlevé forme un nouveau gouvernement

Nouveau  gouvernement :

Affaires étrangères Aristide Briand Avocat Journaliste radical socialiste
Instruction publique Yvon Delbos Journaliste radical socialiste
Justice Camille Chautemps radical socialiste
Intérieur Abraham Schrameck Haut fonctionnaire
Finances Paul Painlevé Professeur Républicain socialiste
Budget Georges Bonnet Avocat Radical
Guerre Edouard Daladier Professeur Radical
Commerce et industrie Daniel-Vincent Professeur Radical
Marine Emile Borel Professeur Radical socialiste
Travaux publics Anatole de Monzie Avocat Gauche démocratique
Agriculture Jean Durand Dr en médecine Gauche démocratique
Colonies Léon Perrier Zoologue Gauche démocratique
Travail Antoine Durafour Avocat Radical socialiste
Pensions Louis Antériou Fonctionnaire  Républicain socialiste

Le 29 octobre le général Gamelin évacue Damas occupé par un gouvernement insurrectionnel et fait bombarder la ville faisant de nombreuses victimes. Il est rappelé à Paris

Le 22 novembre le gouvernement est renversé sur ses projets d'augmentation des impôts et de consolidation de la dette publique

Le 23 Novembre Henry de Jouvenel est nommé Haut Commissaire en Syrie. Il crée avec les populations fidèles dés janvier 1926 un parlement. Il réussit à apaiser les révoltes. Il entreprend de mettre sur pied un statut pour le Liban ce qui sera acquis en 1926 . Après son rappel en septembre 1926, son successeur Henri Ponsot poursuit la même politique. Il lève la loi martiale et accorde  une amnistie générale. La Syrie voit son statut adopté en 1928. En mai 1928, le Haut Commissariat au Liban obtient l'adhésion des Druzes et des Alaouites des régions d'Alexandrette et d'Alep à la constitution qui a été votée le 7 août 1928.


3 - LE GOUVERNEMENT BRIAND
du    28 novembre 1925 au 17 juillet 1926

 

Aristide BRIAND  (1862 - 1932)

Fils d'un modeste commerçant, il est boursier au lycée de Nantes. Devenu avocat, il s'engage dans les rangs de la gauche radicale et anticléricale. A Paris il s'approche des anarchistes faisant l'apologie de la grève générale. Rallié aux socialistes, il est proche de Jaurès. Il est élu en 1892 à Saint-Etienne. La responsabilité de rapporteur de la commission de la Séparation lui permet d'acquérir une stature nationale. En 1905 il rompt avec Jaurès. Sans attache partisane, il devient ministre en 1906 dans le gouvernement Sarrien. Il occupera de nombreux postes ministériels avant de devenir Président du Conseil en 1909.  puis en 1913. Pendant la guerre il a l'imprudence de nouer des contacts indirectes avec un diplomate allemand dans l'espoir d'aboutir à la paix. Cette imprudence lui vaudra d' être mis à l' écart lors de la signature du traité de Versailles. Il se consolera en contribuant à l'échec de la candidature de Clemenceau.

Gouvernement

Affaires étrangères Aristide Briand Avocat Journaliste radical socialiste
Instruction publique Edouard Daladier Professeur Radical
Justice  René Renoult Avocat Radical
lntérieur Camille Chautemps radical socialiste
Finances Louis Loucheur remplacé par Paul Doumer le 16 décembre 1925 Polytechnicien Industriel (Loucheur) Avocat Radical (Doumer)
Guerre Paul Painlevé Professeur Républicain socialiste
Commerce  et Industrie Daniel-Vincent Professeur Radical
Marine Georges Leygues Journaliste, poète Union démocratique
Travaux publics Anatole De Monzie Avocat Gauche démocratique
Agriculture Jean Durand Dr en médecine Gauche démocratique
Colonies Léon Perrier Zoologue Gauche démocratique
Travail Antoine Durafour Avocat Radical socialiste
Pensions Paul Jourdain Industriel Union démocratique et radicale

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

 

Au Maroc, dans le Rif,   plusieurs tribus importantes se rallient à l'autorité française sans que des combats aient été engagés fin décembre 1925.

Le Haut commissaire du Levant, Henry de Jouvenel signe un accord de neutralité avec la Turquie qui prévoit la délimitation de la frontière syro-turque en février 1926. Ce même mois, une conférence franco-soviétique s'ouvre et se referme rapidement après désaccord sur le remboursement de l'emprunt russe


1926

Le 16 décembre 1925,   Loucheur démissionne  sur le refus de la commission des finances de la chambre d'approuver son projet de redressement  financier de la France par une augmentation des impôts. Le 5 mars , Paul Doumer, son remplaçant propose une série de mesures visant à augmenter les taxes sur le café, le sucre, les alcools, la chambre les repousse entraînant la chute du gouvernement. Briand constitue un nouveau gouvernement.

Précédentes (1924) Informations  économiques - 1925 - Suivantes 1926
le cours de la livre atteint  102,58 francs contre   85,09 francs en 1924 (et 28,82 en 1919).

De 1921 à 1929 la production industrielle en France progresse au rythme de 9,5% par an


Second  gouvernement :

Affaires étrangères Aristide Briand Avocat Journaliste radical socialiste
Instruction publique Lucien Lamoureux Avocat Radical socialiste
Justice Pierre Laval Avocat Non inscrit
Intérieur Louis Malvy remplacé par Jean Durand le 8 avril 1926 Radical (Malvy) Dr en médecine Gauche démocratique(Durant)
Finances Raoul Peret Avocat Gauche républicaine démocratique
Guerre Paul Painlevé Professeur Républicain socialiste
Commerce et Industrie Daniel-Vincent Professeur Radical
Marine Georges Leygues Journaliste, poète Union démocratique
Travaux publics Anatole De Monzie Avocat Gauche démocratique
Agriculture Jean Durand remplacé par François Binet le 8 avril 1926 Dr en médecine Gauche démocratique(Durant) Avocat Radical socialiste (Binet)
Colonies Léon Perrier Zoologue Gauche démocratique
Travail Antoine Durafour Avocat Radical socialiste
Pensions Paul Jourdain Industriel Union démocratique et radicale

Le 25 mars la chambre vote un budget déficitaire pour l'année 1926 - 36, 45 milliards de dépenses pour 32, 07 milliards de recettes - ce qui entraîne la démission du ministre des finances Malvy le 8 avril 1926

Le 26 avril les délégués français et espagnols rencontre les Rifains visant à des accords de paix mais Abd El Krim n'accepte pas les propositions qui lui sont faites. La guerre reprend . Le 27 mai Les troupes françaises lui coupent toute retraite il est obligé de se soumettre. Il sera déporté à la Réunion jusqu'en 1947. Ayant obtenu de rentrer en France, il s'échappera à l'escale d'Egypte d'où il reprendra la lutte

15 - 16 juin 1926 Herriot s'oppose aux mesures gouvernementales pour redresser la situation financière de la France entraînant la démission de Peret ministre des finances. Le gouvernement démissionne. Briand tente de former un nouveau gouvernement d'union nationale incluant Herriot et Poincaré mais il se heurte à l'opposition des radicaux.

Troisième  gouvernement :

Affaires étrangères Aristide Briand Avocat Journaliste radical socialiste
Instruction publique Bertrand Nogaro Economiste Radical socialiste
Justice Pierre Laval Avocat Non inscrit
Intérieur Jean Durand Dr en médecine Gauche démocratique
Finances Joseph Caillaux Inspecteur des finances Union démocratique
Guerre Adolphe Guillaumat Général
Commerce et Industrie Fernand Chapsal Fonctionnaire Radical socialiste
Marine Georges Leygues Journaliste, poète Union démocratique
Travaux publics Daniel-Vincent Professeur Radical
Agriculture François Binet Avocat Radical socialiste
Colonies Léon Perrier Zoologue Gauche démocratique
Travail Antoine Durafour Avocat Radical socialiste
Pensions Paul Jourdain Industriel Union démocratique et radicale

En juillet 1926 les troupes françaises réduisent les dernier rebelles en Syrie près de Damas. Ce sera la fin des opérations militaires mais l'état de siège ne sera levé qu'en 1928.

Le 12 juillet à Londres, le chancelier de l'échiquier Winston Churchill et son homologue Caillaux signent un accord sur le remboursement des dettes de la France . Un moratoire de 5 ans est décidé ensuite la France versera des annuités de 12, 5 millions de livres pendant 62 ans.

A nouveau Herriot s'oppose au plan de redressement financier de la France. Le gouvernement Briand démissionne. Gaston Doumergue charge Édouard Herriot de former le nouveau gouvernement.

Président de l'assemblée nationale
Raoul Peret
(Gauche Radicale)

du  22 juillet 1926 au 10  janvier 1927

Précédent

Suivant

 


4 - SECOND GOUVERNEMENT HERRIOT
du   18 juillet 1926 au 21 juillet 1926

 

Édouard Herriot (1872 - 1957) ( voir plus haut)

Son gouvernement :

Affaires étrangères Edouard Herriot Professeur Radical-Socialiste
Instruction publique, cultes Edouard Daladier Professeur Radical
Justice Maurice Colrat Avocat Gauche républicaine démocratique
Intérieur Camille Chautemps radical socialiste
Finances Anatole de Monzie Avocat Gauche démocratique
Guerre Paul Painlevé Professeur Républicain socialiste
Commerce et Industrie Louis Loucheur Polytechnicien Industriel
Marine René Renoult Avocat  Radical
Travaux publics André Hesse Avocat Radical socialiste
Agriculture Henri Queuille Dr en médecine Radical-Socialiste
Colonies Adrien Dariac Fonctionnaire Républicain de gauche
Travail et Hygiène Louis Pasquet Conseiller d'Etat Gauche démocratique
Régions libérées Henri Maitre Journaliste
Pensions Georges Bonnet Avocat Radical

L'instabilité gouvernementale provoque la chute du franc début 1925 la livre valait 100 francs, début 26 elle en vaut 174 et lorsque Herriot forme son second gouvernement il faut 240 francs pour acheter une livre

Le 21 juillet le gouverneur de la banque de France menace de mettre l'état en faillite si le président du conseil ne convoque pas le parlement pour voter une loi qui augmente le plafond des avances pouvant être consenties par la banque de France. Le président de la république contraint Herriot de se présenter devant la chambre, le gouvernement est renversé. A l'extérieur une foule hostile à Herriot bloque le palais bourbon. C'est la fin du Cartel des gauches.

Gaston Doumergue charge Poincaré de former le nouveau gouvernement.


5 - PREMIER GOUVERNEMENT POINCARE
du   23 juillet 1926 au 9 Novembre 1928
 

Raymond POINCARE  (1860 - 1934)


Lorrain, fils d'un ingénieur des ponts et chaussées, il est élevé dans un patriotisme propre aux gens de l'Est. Avocat il mène de front ses activités professionnelles et politiques.  En 1886 il est chef de cabinet du ministre de l'agriculture Develle (gouvernement Freycinet sous la présidence de Jules Grévy) et conseiller général. En 87 il est député de la Meuse, il n'a que 27 ans) Il est ensuite 3 fois ministre entre 93 et 95 ( Instruction publique et Finances). Dreyfusard déclaré, il est Sénateur en 1903 puis  ministre des finances en 1906, il est président du conseil en 1912. et président de la République de 1913 à 1920. En 1922 il devient à nouveau président du conseil jusqu'en juin 24 puis du 23 juillet 1926 jusqu'au 26 juillet 29

Poincare_6.jpg (20745 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Aristide Briand Avocat Journaliste radical socialiste
Instruction publique Edouard Herriot Professeur Radical-Socialiste
Justice  Louis Barthou   Avocat Union démocratique
Intérieur Albert Sarraut Journaliste Artiste peintre Radical socialiste
Finances Raymond Poincaré Avocat
Guerre Paul Painlevé Professeur Républicain socialiste
Commerce  et Industrie Maurice Bokanowski remplacé le 8 septembre 1928 par Henry Chéron Avocat Gauche républicaine démocratique (Bokanowski)
Marine Georges Leygues Journaliste, poète Union démocratique
Travaux publics et PTT André Tardieu Haut fonctionnaire Alliance démocratique
Agriculture Henri Queuille Dr en médecine Radical-Socialiste
Colonies Léon Perrier Zoologue Gauche démocratique
Travail André Fallières Avocat Gauche républicaine
Pensions Louis Marin Ethnographe Entente républicaine et sociale

Histoire de France  - Flohic

A l'annonce du nouveau gouvernement d'union nationale, le franc amorce une remontée du jour au lendemain la livre passe de 235 francs à 208.

La chambre adopte le plan de redressement proposé par Poincaré incluant des augmentations d'impôt sensées rapporter 11, 5 milliards. En août le gouvernement adopte des mesures visant à réduire le coût de la vie, économies administratives, contrôle des prix, création de restaurants populaires.

Le 8 septembre l'Allemagne, soutenue par la France,   est admise à la SDN comme membre permanent. A part l'extrême droite très critique, l' euphorie accueille en France l' ère "Briand, Stresemann".

Fin novembre , début décembre le gouvernement allemand demande à la France la suppression de la commission de contrôle militaire. Le 23 à la tribune du Reichstag le ministre des affaires étrangère allemand , Stresemann, réclame la fin du contrôle interallié et de l'occupation de la Rhénanie. Le 11 décembre, à la SDN, le droit d'investigation de la SDN et le contrôle militaire interallié sont abandonnés. Le 10 décembre, Aristide Briand et Gustav Stresemann se partagent le prix Nobel de la paix

Précédentes (1925) Informations  économiques - 1926 - Suivantes 1927
La valeur du Franc se déprécie régulièrement et fortement depuis 1920. L'arrivée de Herriot au gouvernement provoque une panique financière, le cours de la livre est brusquement plus que doublé, de 102 francs en 1925 elle passe à 235 voir 250. La formation d'un gouvernement d'union nationale mené par Poincaré calme le marché des changes, la livre retombe à 208 puis 151 francs.
Une foule des épargnants massés autour de la chambre des députés applaudit à la chute du gouvernement Herriot.
Le dollar qui valait 5,2 francs en 1914 vaut en 1926: 31,4

De 1921 à 1929 la production industrielle en France progresse au rythme de 9,5% par an

 

Président de l'assemblée nationale
Fernand Bouisson
(Socialiste)

du  11 janvier 1927 au 31  mai 1932

Précédent

Suivant

1927

Le 8 avril 1927 le livret de famille devient obligatoire.

Le 17 février la France verse à l'Angleterre 12 millions de livres sur sa dette. Le 22 avril 1927 la banque de France verse 33 millions de livres à la banque d'Angleterre qui lui restitue 463 millions de franc-or déposés chez elle depuis 1916.

Le 6 juillet la loi sur le service militaire à un an est votée. Le 26 octobre les alliés décident d'alléger l'occupation de la Rhénanie. 10 000 soldats sont retirés.

La France est le deuxième producteur d'automobiles au monde. Le nombre de voitures ne cessant d'augmenter, Un premier code de la route est créé il impose notamment la priorité à droite.
André Citroën rationalise la production de voitures dans son usine du quai de Javel à Paris qui produit 500 véhicules par jour.


En URSS depuis la mort de Lénine en 1924, Staline et Trotski s'opposent, en novembre 1927 Trotski est exclu du parti et relégué au Kazakstan. Il est expulsé du territoire soviétique en 1929. Le 15 novembre 1927, la direction du parti communiste français approuve l'exclusion du comité central de Trotski et de Zinoviev.

Précédentes (1926) Informations  économiques - 1927 - Suivantes 1928
le cours de la livre retombe à 123, 87 francs

De 1921 à 1929 la production industrielle en France progresse au rythme de 9,5% par an

En janvier 1928 Maurice Hanot dit d' Hartoy fonde les "croix de feu" destinées à regrouper les anciens combattants décorés pour bravoure. Le siège est hébergé par le Figaro. Le colonel La Roque en deviendra le président en 1931


1928

Le 12 janvier la chambre approuve le gouvernement de faire arrêter les élus communistes condamnés pour " incitation de militaires à la désobéissance".  Marcel Cachin et Paul Vaillant-Couturier sont arrêtés à la sortie du palais Bourbon, Jacques Duclos, gérant des publications antimilitaristes du PC est en fuite, André Marty est arrêté le 25 à Boulogne. Jules Uhry , élu socialiste présente une motion demandant l'immunité parlementaire pour les élus communistes qui est repoussée malgré le vote positif de 42 radicaux et de Édouard Herriot.

Le 14 mars 1928 la chambre adopte la loi sur les assurances sociales qui a déjà été adoptée par le sénat en juillet 27. Compte tenu de la complexité de la mise en œuvre, il faudra attendre avril 1930 pour que tous les obstacles soient levés.
Là encore, les oppositions à la loi sont nombreuses et diverses : patronat, agriculteurs, médecins, mutualistes. En revanche, la CGT et la CFTC s’y montrent favorables

le 30 mars loi relative au régime d'importation du pétrole. Tout le secteur pétrolier est soumis à un régime d'autorisation. L'Etat détient le monopole de l'importation.

Elections:
Les 22 et 29 avril 1928 Élections législatives, la droite l'emporte avec 338 sièges. Le scrutin a été modifié, il revient à la forme d'avant 1919, uninominal à 2 tours par arrondissement.
Poincaré obtient le soutient de la nouvelle chambre par 455 voix contre 126.

 

Positionnement Partis Sièges
Extrême gauche PCF 11
Gauche SFIO 100
Républicains socialistes (PRS) 18
Socialiste Français (PSF) 12
Centre gauche Républicain, radical et radical socialiste(PRRRS) 125
Indépendant de gauche(AD) 15
Gauche sociale et radicale (AD) 18
Centre droit Gauche radicale (AD) 54
Action démocratique et sociale(AD) 29
Républicains de gauche(AD) 64
Démocrates populaires (PDP) 19
Droite Union républicaine démocratique 102
Non inscrits   37
Total   604

Poincaré rétablit la convertibilité du francs. Le franc "Poincaré" vaudra 65, 5 mg d'or ( le franc germinal - avril 1803 - valait 5 g d'argent à pureté 9/10, soit avec le rapport de l'époque or-argent de 15, 5 - 290 mg d'or, d'autres sources donnent 327,5 mg) Le franc Poincaré ne vaut plus que 22% du franc germinal. Cette décision met fin aux avances de la banque de France et l'oblige à conserver une réserve de 35% de ses engagements à vue.

Le 4 juillet 1928 Louis Loucheur fait voter la loi qui prévoit l'intervention de l'état dans la construction d'habitations à bon marché. Ce sera le début des HLM (habitations à loyer modéré)

Se conformant à une décision du Kominterm la direction du PC français assimile la sociale démocratie à un social fascisme et en fait son ennemi numéro  1. Cette décision du Kominterm aura de graves conséquences en Allemagne en favorisant la prise du pouvoir par Hitler.

Le 14 septembre 1928 création d'un ministère de l'air rassemblant l'aviation civile, militaire et de la marine. Il est confié à Laurent-Eynac.

Le 6 novembre, au cours d'une séance de nuit du congrès radical d'Anger, Caillaux et Daladier font voter en l'absence de nombreux congressistes une motion condamnant  l'union nationale, support du gouvernement. Le coup est dirigé contre Herriot membre du gouvernement. Il provoque le retrait des ministres radicaux et la démission du gouvernement. Après de longues consultations Gaston Doumergue fait de nouveau appel à Poincaré.

Précédentes (1927) Informations  économiques - 1928 - Suivantes 1929
le franc se stabilise, le cours de la livre passe de 123,87 francs  à 124,15

loi sur l'importation du pétrole soumis à l'autorisation de l'état. De fait , l'état détient le monopole de l'importation du pétrole

De 1921 à 1929 la production industrielle en France progresse au rythme de 9,5% par an

 

Gaston Doumergue charge Poincaré de former le nouveau gouvernement.

 

6 - SECOND GOUVERNEMENT POINCARE
 du  
9 novembre 1928 au 27 juillet 1929

Raymond POINCARE  (1860 - 1934) - voir ci-dessus -

Son gouvernement:

Affaires étrangères Aristide Briand Avocat Journaliste radical socialiste
Instruction publique Pierre Marraud Préfet Socialiste
Justice Louis Barthou Avocat Union démocratique
Intérieur André Tardieu Haut fonctionnaire Alliance démocratique
Finances Henry Chéron Avocat
Guerre Paul Painlevé Professeur Républicain socialiste
Commerce et Industrie Georges Bonnefous Avocat Union républicaine démocratique
Marine Georges Leygues Journaliste, poète Union démocratique
Travaux publics et PTT Pierre Forgeot Avocat Républicain socialiste
Agriculture Jean Hennessy Producteur de Cognac Républicain socialiste
Colonies André Maginot Haut fonctionnaire Républicain de gauche
Travail Louis Loucheur Polytechnicien Industriel
Pensions Louis Antériou Fonctionnaire  Républicain socialiste
Air Laurent-Eynac Avocat Journaliste Gauche républicaine

1929
Le 27 juillet Poincaré malade doit se faire opérer ce qui va l'immobiliser pendant plusieurs mois, en conséquence il donne sa démission


7 - SECOND GOUVERNEMENT BRIAND
du 29 juillet 1929 au 22 octobre 1929

 

Aristide BRIAND  (1862 - 1932) - voir ci-dessus -


Ne parvenant pas à obtenir des radicaux leur participation au  gouvernement, Briand conserve le gouvernement Poincaré

Le ministre de l'intérieur interdit la tenue du congrès du PC à Clichy (Seine) le préfet de police fait arrêter 100 militants réunis clandestinement à Villeneuve Saint Georges dans la Maison du Peuple. Le 16 août, la police perquisitionne le siège de la Banque ouvrière et paysanne. Fondée par le parti communiste elle est soupçonnée de recevoir le financement soviétique du PC français et de l'Humanité .

Le 28 août se tient une conférence à La Haye au cours de laquelle le plan Young sera adopté. Il concerne le règlement des dédommagements dus par l'Allemagne mais surtout il institue une Banque des Règlements Internationaux. La France accepte d'évacuer la Rhénanie et Coblence dans les 3 mois et la zone de Mayence en 1930, 5 ans avant la date prévue par le traité de Versailles.

Le 5 septembre , devant la SDN Briand propose la création des Etats Unis d'Europe. La première étape serait l'abaissement des barrières économiques, la seconde une fédération européenne économique. Le 3 octobre Stresemann décède privant Briand de son interlocuteur allemand privilégié. Le 25 septembre les troupes anglaises et belges commencent à évacuer la Rhénanie.

Le ministre de la guerre Paul Painlevé annonce, dans un discours , que la construction d'ouvrages militaires défensifs le long du Rhin est en cours. Une première tranche sera terminée avant novembre 1929 , une seconde le sera dans 4 ans.

Le 22 octobre à la rentrée parlementaire le gouvernement Briand est mis en minorité et démissionne. Le président charge Daladier puis Clémentel de former un nouveau gouvernement et échouent André Tardieu y parvient.

Le 24 octobre les cours de la bourse de New_York basculent la crise économique dite de 29 commence (voir les informations économiques ci dessous)


8 - LE GOUVERNEMENT TARDIEU
du    31 octobre 1929 au 17 février 1930

 

André TARDIEU ( 1876 - 1945)


Issu d'une famille de graveurs, il est admis premier à l'école normale supérieure pour en démissionner aussitôt pour s'orienter vers la diplomatie. En 1899 il entre au cabinet Waldeck-Rousseau où il sera l'auteur de la loi sur les associations (1901) puis devient journaliste ( le Figaro, le Temps ). Il est élu député républicain de gauche en 1914. Capitaine de Chasseurs il est blessé et revient à la chambre en 1917. Alexandre Ribot le nomme haut commissaire aux Etats Unis. Il participe aux négociations de paix au côté de Clemenceau. Il sera ministre des régions libérées et sera un partisan de l'application scrupuleuse du traité de Versailles. Battu en 1924, il est élu à Belfort en 1926. Ministre des travaux publics dans le gouvernement Poincaré, puis de l'intérieur en 1928, il fait preuve d' un anticommunisme déterminé

Tardieu.jpg (19030 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Aristide Briand Avocat Journaliste radical socialiste
Instruction publique Pierre Marraud Préfet Socialiste
Justice  Lucien Hubert Haut fonctionnaire Gauche r adicale
lntérieur André Tardieu Haut fonctionnaire Alliance démocratique
Finances Henry Chéron Avocat
Guerre André Maginot Haut fonctionnaire Républicain de gauche
Commerce  et Industrie Pierre Etienne Flandin Avocat
Marine Georges Leygues Journaliste, poète Union démocratique
Travaux publics Georges  Pernot Avocat  Union républicaine démocratique
Agriculture Jean Hennessy Producteur de Cognac Républicain socialiste
Colonies François Piétri Inspecteur des finances Républicain de gauche
Travail Louis Loucheur Polytechnicien Industriel
Pensions Claudius Gallet Dr en médecine
Air Laurent-Eynac Avocat Journaliste Gauche républicaine
PTT Louis-Germain Germain-Martin Professeur Gauche radicale
Marine marchande Louis Rollin Avocat Républicain de gauche

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

Crée en 1926 l'Etoile Nord Africaine (EN-A) par Ahmed Mesli dit Messali Hadj qui réclame l'indépendance algérienne, et les même droits en France pour les ouvriers immigrés et Français est dissoute en novembre 1929.

Le 7 novembre Tardieu présente à la chambre son plan pour stimuler le développement et l'emploi. Prévu pour 5 ans, sur 5 milliards de dépenses nouvelles 1, 7 irait à l'agriculture, 1, 8 à l'industrie, 1, 4 à la santé et à l'enseignement. S'y ajouteraient 3, 5 milliards pour les colonies. Il obtient la confiance par 332 voix contre 253.

Suite à la fermeture de la banque ouvrière et paysanne du PC ordonnée par le gouvernement. Des désaccords apparaissent au sein du PC concernant  la doctrine   "classe contre classe" 6 conseillers municipaux communistes de Paris sont exclus. Ils fondent le parti ouvrier et rejoindront la SFIO en 1936.

Electrification de la France: Début 1929, 22 479 communes sur 37 981 sont électrifiées. Cela représente 60% des communes et 83% de la population. A la fin 1929 le nombre des communes électrifiées passe à plus de 27 000 .
Ces communes sont raccordées par le biais de lignes à 220 000 volts à des centrales électriques thermiques ou hydroélectriques
. Les centrales thermiques peuvent fournir une puissance de 5 Gigawatts et les centrales hydrauliques 2 Gigawatts. ( en 2008 ces deux types de centrales peuvent fournir 35 GW auxquelles il faut ajouter le Nucléaire 63GW) L'année 1929 enregistrera une consommation électrique de 14 milliards de kWh par une population de 41 millions d'habitants.

Le 24 novembre décès de Georges Clemenceau

Précédentes (1928) Informations  économiques - 1929 - Suivantes 1930
Krach boursier à Wall Street.
- Depuis 1925 la bourse américaine ne cesse de monter. Les Américains achètent des actions, ils empruntent massivement pour acheter ces actions. Il y a rapidement 15 millions d'investisseurs.   Les besoins en capitaux sont généraux et tous ces emprunts font monter les taux d'intérêt. En 2 ans les taux sont passés de 4,06% à 7,6%.
-  Les boursicoteurs emprunteurs ne peuvent plus payer les intérêts de leurs emprunts ils revendent massivement leurs actions et les cours s'effondrent. C'est la panique qui commence le jeudi 24 octobre 1929 (jeudi noir) et atteindra son paroxysme le mardi 29.
-  Malgré l'intervention des banques qui rachètent de nombreux titres, le 1er janvier 1930 les principales valeurs ont perdu 25% Du Pont de Nemours chute de 90%, Daimler Chrystler de 96%. L'Amérique entre en récession.
-  En 1929, 640 banques américaines font faillite, en 1930 ce nombre passe à 1300 et 2200 en 1931.
-  De 1929 à 1932 la production des Etats Unis chute de 46% et le chômage passe de 3% à 24%. Ne bénéficiant d'aucun secours les chômeurs plongent dans la misère. Les prix s'effondrent, les denrées issues de l'agriculture qui ne rémunèrent plus les producteurs sont détruites alors que de nombreux miséreux souffrent de la faim. Les agriculteurs qui ne peuvent plus rembourser leurs dettes abandonnent leur exploitation et émigrent vers le Californie.

L'Angleterre et l'Allemagne où sont placés des capitaux américains entrent aussitôt en récession, la France avec ses problèmes monétaires avait vu fuir les capitaux étrangers, elle est donc épargnée dans l'immédiat. Elle ne sentira réellement la crise qu'en 1931 par l'effondrement de son commerce extérieur provoqué par la récession mondiale.
  1928 1929
Production industrielle 100 108
Prix de gros 100 97
Prix de détail 100 106

1930
Le 4 janvier 1930 la loi décidant la création de la ligne Maginot est votée. Le 3 février on apprend au cours d'un débat de la chambre que de 1918 à 1928 332 prototypes d'avions ont été construits, au 1er janvier 1930 115 nouveaux appareils ont été commandés de 37 modèles différents. En France il existe une quarantaine de petits constructeurs d'avion alors qu'au US ou en Grande Bretagne il n'en existe que 5.

Le 20 février, le gouvernement Tardieu est renversé au cours d'un débat sur la loi de finances. Le président de la République confie à Camille Chautemps le soin de constituer un nouveau gouvernement.  Ce gouvernement n'obtiendra pas la confiance. A nouveau Gaston Doumergue sollicite Tardieu.


9 - SECOND  GOUVERNEMENT TARDIEU
du    2 mars 1930 au 4 décembre 1930


André TARDIEU ( 1876 - 1945) - (voir ci-dessus)

 

Son gouvernement :

Affaires étrangères Aristide Briand Avocat Journaliste radical socialiste
Instruction publique Pierre Marraud Préfet Socialiste
Justice Raoul Péret Avocat Gauche radicale
Intérieur André Tardieu Haut fonctionnaire Alliance démocratique
Finances Paul Reynaud Avocat  Action démocratique et sociale
Budget Louis Germain-Martin Professeur Gauche radicale
Guerre André Maginot Haut fonctionnaire Républicain de gauche
Commerce et industrie Pierre Etienne Flandin Avocat Gauche républicaine démocratique
Marine Jacques-Louis Dumesnil Avocat Radical socialiste
Travaux publics Georges Pernot Avocat  Union républicaine démocratique
Agriculture Fernand David Avocat Gauche radicale
Colonies François Piétri Inspecteur des finances Républicain de gauche
Travail Pierre Laval Avocat Non inscrit
Pensions Auguste Champetier de Ribes Avocat Démocrates populaires
Air Laurent-Eynac Avocat  Radical
PTT André Mallarmé Avocat Gauche radicale
Marine marchande Louis Rollin Avocat Républicain de gauche
Santé publique Désiré Ferry Avocat Journaliste Union républicaine démocratique

De graves inondations dans le Sud Ouest les 4 et 5 mars, font 500 morts. Moissac est en partie détruit. Le jeune chef de cabinet du préfet du Tarn et Garonne René Bousquet s'illustre en sauvant la vie de plusieurs personnes. Il est décoré. La chambre vote le 7 un crédit de 1 milliard suivi d'un autre milliard le 24 mars pour venir en aide aux populations.


Le 12 mars la chambre vote la gratuité de l'enseignement en classe de 6ème, le 10 mars 31 ce sera le tour de la 5ème et en 32 la 4ème. Le 14 avril  vote de la retraite des anciens combattants

Le 23 avril, Maurice Thorez incarcéré depuis juin 1929 décide de payer les amendes qui lui avaient été infligées afin d'être libéré, décision à laquelle s'oppose le bureau politique.

Le 30 avril 1930 la loi sur les assurances sociales parait au journal officiel. Elles doivent prendre en charge la maternité,   la maladie, l'invalidité, le décès et la vieillesse. Cette loi se heurte à une violente opposition du PC et de la CGTU  "loi fasciste des assurances sociales destinées au renforcement de l'état bourgeois" ainsi que du patronat hostile à toute intervention de l'état. Concernant la retraite, chaque assuré possède un compte individuel. Si, après trente années de versements capitalisés, les intérêts produits ne permettent pas de verser une pension égale à 40% du salaire annuel moyen, un Fonds de majoration et de solidarité assure le complément. Ce dispositif s’applique aux assurés pouvant justifier à l’âge de 60 ans et jusqu’à 65 ans d’au moins trente années entières de versements. Un départ anticipé à 55 ans avec des droits minorés est possible, à la condition d’avoir cotisé pendant au moins vingt-cinq ans

Le 30 juin 1930 les dernières troupes françaises quittent la Rhénanie.

En septembre au Vietnam, des soviets locaux sont créés dans les districts de Nam Dan et de Thanh Chuong. la répression des troupes françaises fait des milliers de morts. Des milliers d'arrestation démantèlent les organisation communistes clandestines.

Le 14 septembre les élections allemandes amènent au Reichstag 107 députés national-socialiste ( 18% des suffrages). Certains journaux français ne prennent pas au sérieux la doctrine nazie. En Italie Mussolini se prononce pour la révision des accords de paix de 1919

fin novembre la banque Oustic est en faillite. On découvre qu' Oustic bénéficiant d'appuis parlementaires et gouvernementaux ( Peret était à la fois ministre des finances et avocat conseil chez Oustic) avait mis au point des systèmes de spéculation et d'agiotage. Peret démissionne et Tardieu mis en cause démissionne également le 4 décembre.

En décembre Eugen Fried membre de l'appareil central du Komintern (internationale communiste), est nommé représentant permanent (et clandestin ) auprès du Parti Communiste Français. Son  objectif est de staliniser le PCF. Fried mènera une vie quasi clandestine. Né en 1900 en Hongrie, il adhère au Parti Communiste Tchèque en 1921.  Il est d'abord chargé de réorganiser ( staliniser ) le Parti Communiste Tchèque (1928) . Après une autocritique  en 1929, qui confirme sa soumission à Staline, il est affecté à l'appareil central du Kominterm. En France il vivra avec la première épouse de Thorez, Aurore Membeuf,   et sera l'instrument de Staline auprès du PCF. Il sera abattu par la Gestapo le 17 juillet 1943 on ne retrouvera jamais son corps.

Précédentes: 1929 Informations  économiques - 1930 - Suivantes: 1931
Krach boursier à Wall Street. Après la faillite de 640 banques en 1929, 1300 suivent le même chemin en 1930. Les banques qui ont fait l'objet de retrait massifs ne peuvent plus accorder de crédit, les investissements sont bloqués, la consommation chute les stocks croissent et les prix chutent. La crise commence à se propager en Amérique latine et au Japon et atteint l'Europe centrale.
Création de la Banque des Règlements Internationaux, BRI, à l'initiatives des banques centrales

En France, les prémices de la crise apparaissent:
 
  1928 1929 1930
Production industrielle 100 108 105
Prix de gros 100 97 85
Prix de détail 100 106 105

Gaston Doumergue charge Théodore Steeg de former un gouvernement


10 - LE GOUVERNEMENT STEEG
du    13 décembre 1930 au 22 janvier 1931


Théodore STEEG ( 1868 - 1950)

Il commence sa carrière ministérielle comme ministre de l'instruction publique dans le cabinet Monis en mars 1911, il garde son poste dans le cabinet Caillaux, passe à l'intérieur avec Poincaré en 1912, retourne à l'instruction avec Briand en 1913, reprend ce poste en 1917 avec Ribot. Il retourne à l' Intérieur dans le cabinet Painlevé, puis à ce même poste en 1920 avec Millerand , devient ministre de la justice en 1925 avec Painlevé. En octobre 1925 il remplace Lyautey comme résident au Maroc  démission de celui-ci  suite à la nomination de Pétain comme chef unique des opérations dans la guerre du Rif. Il devient président du conseil en décembre 1930

Steeg.jpg (24173 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Aristide Briand Avocat Journaliste radical socialiste
Instruction publique Camille Chautemps radical socialiste
Justice  Henry Chéron Avocat
lntérieur Georges Leygues Journaliste, poète Union démocratique
Finances Louis Germain-Martin Professeur Gauche radicale
Guerre Maurice Palmade Professeur Radical socialiste
Commerce  et Industrie Louis Barthou   Avocat Union démocratique
Marine Louis Loucheur Polytechnicien Industriel
Travaux publics Albert Sarraut Journaliste Artiste peintre Radical socialiste
Agriculture Edouard Daladier Professeur Radical
Colonies Victor Boret Négociant en grains Gauche radicale
Travail Théodore Steeg Professeur Républicain radical -socialiste
Pensions Edouard Grinda Dr en médecine Républicain de gauche
Air Robert Thoumyre Avocat  Républicain de gauche
PTT Paul Painlevé Professeur Républicain socialiste
Marine marchande Georges Bonnet Avocat Radical
Santé publique Charles Danielou Journaliste Romancier Gauche radicale

Histoire de France contemporaine - 18971 - 1913 -  Larousse

1931

Le 3 janvier 1931 mort du Maréchal Joffre

Le vote des radicaux qui ne veulent pas d'un gouvernement orienté à droite met le gouvernement en minorité. Le gouvernement est mort-né.

Pressenti par Gaston Doumergue, Briand refuse de tenter de constituer un gouvernement. Doumergue se tourne vers
Laval.


11 - LE GOUVERNEMENT LAVAL
du   
27 janvier 1931 au 13 juin 1931
 


Pierre LAVAL ( 1883 - 1945)
Fils d'un cafetier, après son certificat d'études il poursuit ses études contre l'avis de son père. Il se forme lui-même et devient surveillant dans un lycée. Il passe ses licences en droit et en sciences politique et s'inscrit au barreau de Paris en 1908. sur le plan politique, en 1903 il adhère à une organisation blanquiste puis à la SFIO en 1905. Défenseur des militants syndicaux, il est élu avec leur aide député socialiste d'Aubervilliers en 1914. Pendant la guerre il est dans les rangs des pacifistes. En novembre 1919 il vote contre le traité de Versailles. Il devient petit à petit un socialiste indépendant. En 1923 il devient maire d'Aubervilliers. Il bâtit une fortune personnelle par son travail et des placements judicieux. Il incarne l'homme politique qui grandit en dehors des appareils. Il commence sa carrière ministérielle en 1925 dans le cabinet Painlevé comme ministre des Travaux publics, il entre au sénat en 1927 comme non-inscrit. En mars 1930 il est ministre du travail dans le gouvernement Tardieu avec pour mission de faire adopter les assurances sociales ce qu'il mènera à bien.


Laval.jpg (20094 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Aristide Briand Avocat Journaliste radical socialiste
Education Nationale Marius Roustan Professeur Radical socialiste
Justice  Léon Bérard Avocat Union républicaine
lntérieur Pierre Laval Avocat Non inscrit
Finances Pierre Etienne Flandin Avocat Gauche républicaine démocratique
Budget François Piétri Inspecteur des finances Républicain de gauche
Guerre André Maginot Haut fonctionnaire Républicain de gauche
Commerce  et Industrie Louis Rollin Avocat Républicain de gauche
Marine Charles Dumont Professeur Gauche démocratique
Travaux publics Maurice Deligne Magistrat Gauche radicale
Agriculture André Tardieu Haut fonctionnaire Alliance démocratique
Colonies Paul Reynaud Avocat  Action démocratique et sociale
Travail Adolphe Landry Professeur Gauche radicale
Pensions Auguste Champetier de Ribes Avocat Démocrates populaires
Air Jacques-Louis Dumesnil Avocat Radical socialiste
PTT Charles Guernier Professeur Gauche radicale
Marine marchande Louis de Chappedelaine Radical indépendant
Santé publique Camille Blaisot Avocat Union républicaine
Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

Le 9 janvier 1931 La France consent un prêt à l'Allemagne qui est au bord de la banqueroute. La banque de France détient un stock d'or important ( 4 910 tonnes) ce qui permet à Laval de faire ce geste qui ne sera qu'un expédient temporaire.

Les effets de la crise mondiale commence à peser sur l'économie française. En mars 1931 les services de l'inspection du travail estime à 50 000 le nombre des chômeurs secourus, fin 31 ils seront de 3 à 400 000. Le ministre du travail Landry indique que les chômeurs partiels seraient 2 millions

Le mandat du président de la république doit prendre fin le 13 juin, Briand se déclare candidat. Du 13 au 27 mai 1931 se tiennent les élections Paul Doumer président du Sénat est élu au deuxième tour par 504 voix contre 334 à Pierre Marraud, 13 à Paul Painlevé, 12 à Aristide Briand et 11 à Marcel Cachin

Le 11 mai 1931 la principale banque d'Autriche  "Kredit Anstalt" fait faillite la crise économique gagne l'Europe.

Un recensement de la population du département de la Seine donne 4 887 464 habitants, soit pour Paris 2 871 039 pour Paris et 2 016 425 pour la banlieue.

L'Allemagne se déclare incapable de verser les sommes prévues pour les dédommagements de guerre la France en conséquence fait de même avec ses alliés.

Le 13 juin 1931 passation  des pouvoirs entre Gaston Doumergue et Paul Doumer.

 

Ici et Ailleurs
                     - Les 20 et 21 mai 1927 Charles Lindbergh traverse l'atlantique d'Ouest en Est, 5800 km,  en 33 heures dans son avion le "Spirit of Saint-Louis". C'est un monoplan de 1 025kg propulsé par un moteur de 120 chevaux
                     - Le 23 août 1927 exécution aux Etats Unis de Sacco et Vanzetti
                     - le 17 mars 1930 inauguration de l'institut du cancer à Villejuif
                     - Charlie Chaplin triomphe avec "la ruée vers l'or" aux Etats Unis et Crosland tourne le 1er film parlant "Le chanteur de Jazz avec Al Jolson
                     - En URSS Eisenstein tourne "le cuirassé Potemkin"

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS

 
AU VATICAN
Pape Benoit 15 (1914 - 1922), Pie 11 (1922 - 1939)
GRANDE-BRETAGNE
Souverain George 5 (1910 - 1936)
Premier Ministre Stanley Baldwin (1923 - 1929), Mac Donald (1924), Stanley Baldwin (1923 - 1929), Mac Donald (1929 - 1935)
ESPAGNE
Souverain Alphonse 13 (1886 - 1931)
PORTUGAL
Président  Manuel Teixeira Gomes (1923 - 1925 ), Bernardino Machado (1925 - 1926 ), Mendes Cabecadas (1926),
Putch des généraux: Gomes da Costa (1926), Oscar Carmona (1926 - 1951)
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Président John Calvin Coolidge (1923 - 1929), Herbert Clark Hoover (1929 - 1933)
ALLEMAGNE
Président Friedrich Ebert(1919 - 1925 ), Paul Von Hindenburg (1925 - 1934)
Chancellier GustavStresemann (1923 - 1924), Wilhelm Marx ( 1924 - 1925), Hans Luther (1925-1926), Wilhelm Marx ( 1926 - 1928), Hermann Müller ( 1918 - 1930), Heinrich Brüning (1930 - 1932)
AUTRICHE
Président Michael Hainisch (1920 - 1928), Wilhelm Miklas (1928 - 1938)
Chancellier Ignaz Seipel (1922 - 1924), Rudolf Ramek ( 1924 - 1926) Ignaz Seipel (1926 - 1928), Ernst Steeruwitz (1928), Johanes Schober (1928 - 1930), Carl Vaugoin (1930), Otto Ender ( 1930 - 1931), Karl Buresch (1931 - 1932)
RUSSIE
Secrétaires du Comité Central du PC Joseph Staline (1922 - 1953)
Présidents du conseil des ministres: Alexis Rikov (1922 - 1930), Viatcheslav Skriabine dit Molotov (1930 - 1941)

 

La présidence de Alexandre Millerand Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique La présidence de Paul Doumer

 

Informations sur la fiche
Numéro 125/142
Numéro - 3ème République 16/19
Dernière révision 26/03/2016