TROISIÈME RÉPUBLIQUE
4 septembre 1870 - 10 juillet 1940

 

Première présidence de Jules Grévy
du 1er février 1879 au 30 janvier 1886

 

Grevy_2.jpg (55976 octets)

Jules Grévy
En 1848 , Jules Grévy (1807 - 1891) avait été l'un des adversaires les plus résolus de l'établissement d'un président de la République élu au suffrage universel.  Au lendemain du coup d'état du 2 décembre 1851, il est arrêté, mais bientôt mis en liberté abandonnant la politique pour se consacrer au Barreau. L'Empire libéral le ramène à la politique. En 1869 il est élu et siège avec l'opposition républicaine, cependant en 1870 il ne participe pas à l'établissement de la République , c'est probablement la raison de son élection par une chambre à majorité royaliste

Histoire de France contemporaine 1871 - 1913 - Larousse

 
Président de l'Assemblée Nationale du 31 janvier 1879 au 27 octobre 1881:
Léon Gambetta  (Union Républicaine)

 


1 - LE GOUVERNEMENT WADDINGTON  
 du 4 février 1879 au 21 décembre 1879
 

William Henri Waddington  (1826 - 1894)

 

Fils d'un filateur écossais établi en France, Waddington est né à Saint Rémy sur Avre en 1826. Numismate et Archéologue il est avec Philippe Lebas auteur d'un ouvrage Voyage archéologique en Grèce et en Asie Mineure (1876_77) il est membre de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres. Le 19 mai 1873 il entre au gouvernement de Thiers comme ministre de l'Instruction publique Il occupera le même ministère dans le gouvernement Dufaure le 10 mars 76, il essaiera de faire passer les universités libres sous le contrôle de l' État mais ce sera repoussé. Il garde cette fonction dans le gouvernement suivant de Jules Simon le 13 décembre 1876 passe aux affaires étrangères le 14 décembre 1877 dans le gouvernement Dufaure  puis Waddington. Il finira sa carrière comme ambassadeur de France à Londres (1883 - 1893) . Sur l'échiquier politique il se situait au centre gauche.

Waddington_2.jpg (51403 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères William Waddington Archéologue
Instruction publique  et beaux arts Jules Ferry Avocat Républicain
Justice et cultes Philippe Le Royer Avocat
Intérieur Emile Marcère remplacé par Charles Lepère le 1er mars Magistrat républicain (Marcère) Avocat journaliste (Lepère)
Finances Léon Say Directeur de journal
Guerre Henri Gresley Général
Marine et colonies Jean-Bernard Jauréguiberry Amiral
Travaux publics Louis Freycinet Ingénieur: Polytechnique, mines
Agriculture Emile Lepère (remplacé par Pierre Tirard le 1er mars) Avocat journaliste (Lepère) Export bijouterie (Tirard)
Commerce Pierre Legrand Avocat
Poste et Télégraphes Louis Adolphe Cochery Bâtonnier - Gauche républicaine

Histoire de France contemporaine 1871-1913 Larousse

1879 (suite)


Le 3 mars une loi d'amnistie partielle touchant les condamnés des mouvements communalistes de province. Sur 3361 dossiers, 2276 grâces complètes sont accordées, 140 assorties d'une expulsion du territoire français. Il reste 700 proscrits

Blanqui qui est toujours détenu à la centrale de Clairvaux est élu député à Bordeaux son élection est invalidée (il sera gracié le 7 juin et libéré le 11). Dés sa libération il crée le journal "ni dieu ni maître"

Le 18 juin les deux chambres réunies en congrès décident leur transfert à Paris. Le Palais du Luxembourg est attribué au Sénat le Palais Bourbon à la chambre des députés. Mais le lieu de réunion de l'assemblée nationale fut conservé à Versailles. Le 27 novembre les chambres effectivement siègent à Paris.

Egypte:
Le 26 juin 1879, le Khédive d' Égypte qui a évincé les Européens de son gouvernement négocie avec la France et l'Angleterre. Bismarck sentant venir une guerre exige des Égyptiens le remboursement des sommes dues dans le cadre des condamnations suite à leur banqueroute. Sous les pressions conjuguées Ismaïl abdique en faveur de son fils Tewfik Pacha . Le 4 septembre deux nouveaux contrôleurs sont nommés avec pleins pouvoirs d'investigation et voix consultative au gouvernement (suite en 1880).

le 30 juin "la Marseillaise" devient hymne national

Canal de Panama: (voir le document)
Ferdinand Delesseps fonde la compagnie universelle du canal de interocéanique pour financer le percement du canal de Panama. L'émission des actions début août est un échec. Le projet  ne sera repris que 2 ans plus tard. ( suite en 1880   )

Le 9 août la loi Paul Bert crée dans chaque département une école normale d' instituteurs et d'institutrices

Malgré un traitement chimique le phylloxéra persiste sur nos vignes . La production qui avait été de 83 millions d'hectolitres en 1874, s'effondre , elle n'est plus que de 25 millions en 1879. Les premiers essais de greffage sur des plants américains se feront en 1884-85

Le 20 octobre Congrès des chambres syndicales à Marseille, 73 délégués contre 27 adoptent les thèses collectivistes d'inspiration marxiste du Parti Ouvrier Français de Jules Guesde, Barberet est battu.

Les chambres abrogent la loi de 1814 qui interdit le travail le dimanche et les jours de fêtes religieuses.
Waddington attaqués par les extrêmes (droite et gauche) démissionne


2 LE GOUVERNEMENT FREYCINET  
 du 28 décembre 1879 au 19 septembre 1880
 

Louis Charles de Saulces de Freycinet ( 1828 - 1923)


Polytechnicien et Ingénieur des Mines commence sa carrière dans la compagnie des Chemins de Fer du Midi. Il est hostile au régime de Napoléon 3 il n'est pas non plus un grand fanatique de la république cependant en 1870 il propose ses services à Gambetta pour le gouvernement de défense national. Il sera délégué personnel du ministre au département de la guerre. Après l'armistice il se retire en même temps que Gambetta il ne reviendra à la politique qu'en 1876 où il est élu au Sénat. Membre de la gauche républicaine, il acquière rapidement une influence considérable. En 1877 il devient ministre des travaux publics dans le gouvernement Dufaure, il présente un plan d'équipement ambitieux tel que construction de 18 000 km de voies ferrées, 1 900 km de canaux  modernisation des ports etc...Il conserve cette fonction dans le gouvernement Waddington en janvier 79. Le 28 décembre 1879 il devient président du conseil.

Freycinet_2.jpg (56108 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Charles Freycinet Ingénieur: Polytechnique, mines
Instruction publique  et beaux arts Jules Ferry Avocat Républicain
Justice et cultes Théodor Cazot Avocat Républicain
Intérieur Emile Lepère Avocat journaliste
Finances Pierre Magnin Maître des forges
Guerre JJF Farre Général
Marine et colonies Jean-Bernardin Jauréguiberry Amiral
Travaux publics Henri Varroy Ingénieur des Ponts
Agriculture   et commerce Pierre Tirard Export bijouterie
Poste et Télégraphes Louis  Adolphe Cochery Bâtonnier - Gauche républicaine
     

                           

Histoire de France contemporaine 1871-1913 Larousse

1880

En janvier Jules Ferry dépose deux projets de loi le premier rend l'enseignement primaire gratuit et le second  le rend obligatoire et laïque. L'enseignement de la gymnastique devient obligatoire. L'Union des Sociétés de Gymnastique de France qui a été fondée en 1873. En 1870 il y avait 40 sociétés , il y en a 800 en 1889.

Gambetta est réélu président de l'Assemblée Nationale.

Le 18 mars 1880 la loi sur la liberté de l'enseignement supérieur est votée. Toute personne de plus de 25 ans peut créer un enseignement supérieur "libre". Tout établissement d'enseignement supérieur comprenant un nombre de professeurs "docteurs" supérieur à la faculté de l'Etat comprenant le plus petit nombre de chaires peut prendre le nom de "faculté libre des lettres ou des sciences etc"

Suite à plusieurs propositions de loi de Jules Ferry, des débats sur le cléricalisme font rage. La loi du 21 février 1880 élimine du conseil de l'Enseignement supérieur le clergé, l'armée et la magistrature. La loi du 18 mars soumet les "universités libres" aux règlements de l'Enseignement public et rend à l'Etat la collation (action de conférer) des grades. Une loi votée antérieurement interdisait aux congrégations non autorisées par le gouvernement d'enseigner, le décret du 29 mars ordonne la dissolution de la Compagnie de Jésus avant le 29 juin (31 août pour les établissements scolaires) les congrégations ont 3 mois pour présenter leur demande d'autorisation. Ce dernier décret condamné par le pape Léon 13  provoque de nombreuses réactions dans le pays, pétitions, collectes pour racheter les établissements etc..Les responsables des congrégations décident d'opposer une résistance passive . Fin juin les jésuites sont expulsés de leurs maisons, ces mesures ne provoquent pas de troubles mais 200 magistrats du parquet démissionnent

Une loi est votée en mai sur la liberté de réunion elle limite les formalités à une information préalable au Préfet.

Le 21 juin 1880 sur proposition du Président une loi sur l'amnistie générale est mise au vote adoptée par les députés, elle est modifiée par le Sénat qui en réduit considérablement la portée (14 individus)

Le 14 juillet est déclaré fête nationale, le 10 juillet les condamnés de la communes sont graciés et amnistiés.

Vote de la loi rendant obligatoire de chômer le dimanche le 12 juillet

Egypte:
La dette de l' Egypte est évaluée à environ 98 millions de livres sterling. De nombreux pays sont concernés par la dette égyptienne: Allemagne, Autriche, Russie qui tous veulent entrer dans la résolution du problème égyptien sans compter le Sultan ottoman qui assurait dans la passé une tutelle sur l'Egypte. Pour certains leur immixtion n'est pas exempte d'arrières pensées politique. Le sultan verrait bien son pouvoir réaffirmé, l'Allemagne cherche à minimiser le rôle de la France qui est bien implantée en Egypte. Depuis Bonaparte les égyptologues français réveillent l'extraordinaire passé de l'Egypte, l'aide de la France du temps de Méhémet-Ali pour permettre à l'Egypte de s'affranchir de l'Empire ottoman, le percement du canal de Suez qui a apporté à l'Egypte une source importante d'emplois et de revenus même si le Khédive Ismaïl a dilapidé la part de son pays et une position stratégique de l'Egypte dans le monde. (suite en 1882

Le 19 juillet Gambetta préside à Belleville un concours d'Orphéons. Il regroupe 150 orphéons avec 6000 exécutants. En 1900 on dénombrera 10 000 orphéons, 150 000 affiliés aux sociétés de tir et 60 000 membres de sociétés de Gymnastique. L'enseignement de cette dernière discipline est obligatoire depuis le 27 janvier 1880

Le 31 août les scellés sont apposés sur les établissements scolaires administrés par les Jésuites. Le 18 septembre 1880 le ministère de l'intérieur désavoué par Freycinet publie une circulaire recommandant l'application sans faiblesse du décret du 29 mars. Freycinet démissionne le 19 septembre.


3 - LE GOUVERNEMENT JULES FERRY 
  du 23 septembre 1880 au 10 novembre 1881
 


Jules Ferry ( 1832 - 1893)

Avocat opposant républicain à l'Empire . En 1868 il se fait connaître en publiant les résultats d'une enquête sur les coûts faramineux des grands travaux effectués à Paris par le Baron Haussmann. Il est élu par les parisiens en 69. Le 4 septembre 1870 il entre au gouvernement provisoire qui lui confie la préfecture de la Seine le 16 novembre il cumule ses fonctions avec celle de maire de Paris où il sera confronté aux difficultés entraînées par le siège de Paris et l'agitation révolutionnaire. Il devient avec Jules Favre et Jules Simon (on dira les 3 Jules) chef des républicains modérés. En mars 71 Il tentera tout ce qui est possible pour éviter la catastrophe et sera un des derniers à quitter la capitale tombée aux mains de la foule insurgée. Il est élu député des Vosges en février 1871 et sera constamment réélu de 1876 à 1889. Il sera le père des principes: obligation, gratuité, laïcité dans l'enseignement
(voir le second gouvernement de Jules Ferry)

Ferry_2.jpg (55181 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Jules Barthélemy-Saint-Hilaire Journaliste. Républicain modéré
Instruction publique  et beaux arts Jules Ferry Avocat. Républicain
Justice et cultes Théodor-Jules Cazot Avocat. Union républicaine
Intérieur Jean Constans Professeur. Centre gauche
Finances Pierre Magnin Maître des forges. Gauche
Guerre JJF Farre Général
Marine et colonies Georges Cloué Vice-Amiral
Travaux publics Sadi Carnot Polytechnicien, Ingénieur des Ponts, Haut fonctionnaire
Agriculture   et commerce Pierre Tirard Export bijouterie
Poste et Télégraphes Louis  Adolphe Cochery Bâtonnier - Gauche républicaine

Histoire de France contemporaine 1871-1913 Larousse

  Sous le second Empire, Victor Duruy avait créé les enseignements secondaires pour les jeunes filles ce qui avait été considéré à l'époque comme dangereux. En 1870 il n'y en avait plus que 14 et en 1878  le nombre était descendu à 5. Le 21 décembre 1880 Camille Sée (photo de droite) fait voter une loi qui réorganise et généralise l'enseignement secondaire des jeunes filles. Elle sera complétée en le 29 juillet 1881 par l'organisation des écoles normales de professeurs femmes de Sèvres L'enseignement de la morale se substitue à l'enseignement religieux qui cependant pourra être pratiqué en dehors des horaires de cours.  Camille See député de la Seine déposa sa proposition de loi en 1878 , elle fut adoptée par les deux assemblées et devint loi en 1880.

Le 16 octobre 1880 dissolution des congrégations d' hommes non autorisées en application du décret du 29 mars. A Marseille, Avignon, Tarascon, Lyon les expulsions font des incidents 261 couvents sont fermés, 5 600 religieux expulsés.

  Informations sur la presse en 1880 Informations suivantes presse: 1912
          Les quotidiens en 1880:
Titres Tirages Tendances Commentaires
Le Petit Journal 583 820 Républicain tirage 1 million en 1885
La Petite République 196 372 Républicain  
La Lanterne 150 531 Républicain  
L' Intransigeant 71 601 Républicain  
La Paix 52 949 Républicain  
Le Petit National 46 837 Républicain  
La France 43 753 Républicain  
Le Petit Parisien 39 419 Républicain fondé en 1879
Le Rappel 33 535 Républicain  
La Marseillaise 28 818 Républicain  
Le Nouveau Journal 27 384 Républicain  
Le Temps 22 764 Républicain  
Total républicain 1 297 783    
Le Figaro 104 924 Conservateur  
Le Petit Moniteur 100 476 Conservateur  
Le Soleil 45 190 Conservateur  
Le Petit Caporal 25 051 Conservateur  
La Petite Presse 22 629 Conservateur  
Le Gaulois 14 854 Conservateur  
La France Nouvelle 14 554 Conservateur  
Le Moniteur Universel 13 872 Conservateur  
L' Univers 10 367 Conservateur  
Total conservateur 351 917    

 

Canal de Panama ( suite de 1879) - (voir le document)
Le 20 octobre 1880 Ferdinand De Lesseps après un premier échec fonde une seconde compagnie pour le percement du canal de Panama. En décembre 600 000 actions de 500 francs sont émises constituant le capital social de la société soit 300 millions de francs. Des ingénieurs se rendent sur les lieux en 1881. (suite en 1882)


1881
Le 9 janvier 1881 renouvellement des conseils municipaux . Les républicains opportunistes l'emportent dans 76 départements. A Paris les socialistes et anciens communards n'ont aucun élu.
Gambetta est à nouveau  réélu à la présidence de l'Assemblée nationale

le 16 juin 1881 promulgation de la loi sur la gratuité de l'enseignement primaire. Le 30 juin promulgation de la loi qui supprime toute les restrictions aux réunions publiques.

Indochine:(précédent 1864)
Le 21 juillet Jules Ferry obtient les crédits pour envoyer une expédition au Tonkin chargée de mettre fin aux actes de piraterie sur le fleuve rouge officiellement ouvert au commerce international depuis 1874 (suite 1882)

Le 25 juillet le Sénat propose un amendement qui , au texte de la loi de Jules Ferry sur l'école primaire laïque et obligatoire qui prévoit un enseignement de la morale et de l'instruction civique, préconise l'enseignement des devoirs envers Dieu et envers la Patrie, il est repoussé par la chambre.

Le 28 juillet abolition du caractère confessionnel des cimetières.

Le 29 juillet loi instaurant la liberté de la presse. En 1870 la presse parisienne comptait 37 titres tirant au total un million d'exemplaires, en 1880 il y a 60 titres à Paris qui tirent au total à 2 millions d'exemplaires.

Adoption de la loi du 29 juillet instituant l'école normale supérieure d'enseignement secondaire de Sèvres, ce qui permettra l'application de la loi Camille Sée ( 21 décembre 1880) en créant des lycées pour jeunes filles

Élections législatives  fin août 5 100 000 voix pour les républicains 1 800 000 pour les conservateurs. La nouvelle chambre est composée de 457 républicains et 90 conservateurs. Sur les 457 républicains 204 sont affiliés à l'Union Républicaines de Gambetta et 168 à la Gauche Républicaine de Ferry.

Du 11 août au 20 novembre 1881 se tient à Paris l'exposition de l'électricité. Hyppolite Fontaine associé de Zénobe Gramme y joue un rôle fédérateur. L'exposition recevra 880 000 visiteurs et fera un bénéfice de 325 000 francs. Fontaine fera attribuer cette somme pour la formation du Laboratoire Central d'Electricité (LCE) qui donnera naissance à l'Ecole Supérieur d'Electricité ( Supélec). Un congrès à l'initiative du gouvernement se tiendra du 15 septembre au 5 octobre. Il regroupe 256 délégués appartenant à 26 pays . C'est à cette occasion que seront adoptées les unités Ohm, Ampère, Volt, Coulomb, Farad les 17 au 20 septembre 1881.

Protectorat tunisien:
Fin Mars, des accrochages ont lieu à la frontière algéro-tunisienne entre nos soldats et des tribus tunisiennes. Déjà l'Italie et son premier ministre Crispi avait eu des contacts avec Bismarck à la suite du succès de la gauche aux dernières élections législatives françaises. L'Italie avait peur que, la gauche venant au pouvoir,  des attaques soient lancées contre l'Italie et le "Saint Siège" . L'Italie était passée dans le clan allemand. Lorsque la Tunisie menaça les troupes françaises à la frontière est de l'Algérie et que simultanément des troubles éclatèrent à l'Ouest de l'Algérie, le gouvernement s'inquiéta, perdre l'Algérie signifierait que la méditerranée serait un lac anti-français.

 
Le 4 avril Jules Ferry envoie un corps expéditionnaire pour protéger la frontière mais se défend de toute idée de conquête. Le 24 avril, 25000 soldats sont massés à la Frontière orientale de l'Algérie. Le 1er mai une brigade française débarque à Bizerte, les troupes du Bey de Tunis Mohamed es-Sadok évitent le contact et se replient. La Turquie élève une protestation sur l'intervention française. Le 12 mai , le général Bréard signe avec le Bey un traité qui établit un protectorat français en Tunisie. Il est ratifié le 24 mai. Les troupes étaient sur le point de se retirer lorsque l'ouest tunisien entra en rébellion en même temps que la région d'Oran en Algérie. Malgré la prise de  Sfax en juillet 1881 une seconde campagne ne tardera pas à s'imposer, elle aura lieu en octobre et commencera par l'occupation de Tunis. Les troupes conquièrent Kairouan le 26 octobre et Gabès en Novembre. L'intervention en Tunisie est très impopulaire, critiquée par l'extrême gauche (Clemenceau, Barodet, Blanc, Pelletan, Lockroy)  et par la droite.
 

A la rentrée parlementaire d'Octobre c'est Henri Brisson qui est élu à la présidence de la chambre.

Des débats houleux prennent naissance en vue d'adopter un ordre du jour , ils aboutissent à la démission de Jules Ferry le 10 novembre 1881.

 

Président de l'assemblée nationale
Henri Brisson
(Union Républicaine - Gauche radicale)

du 3 novembre 1881 au 6 avril 1885

r

Précédent

Suivant

 


4 - LE GOUVERNEMENT LÉON GAMBETTA 
  du 14 novembre 1881 au 26 janvier 1882
 


Léon Gambetta ( 1838 - 1882)


Fils d'un épicier italien installé à Cahors déjà à l'école les enseignants avaient vu en lui un individu exceptionnel on peut relever les appréciations suivantes
Conduite : dissipé. Application : médiocre. Caractère : très bon, très léger, enjoué, espiègle. Talent : remarquable, intelligence très développée (extrait de Wikipédia) il fait son droit à Paris et s'engage dans l'opposition républicaine sous le second empire. Il est élu député de la Seine en 1869. Comme Ferry et Thiers il s'oppose à l'hystérie générale en faveur de la guerre contre la Prusse. Lors du siège de Paris il consacrera toute son énergie à poursuivre la lutte et briser l'encerclement de Paris. Il n'y parviendra pas. Tribun populaire, anti clérical forcené et républicain pur et dur. Il lutte contre les tentatives de restauration de la monarchie de 71 à 73, et contre la république conservatrice de Thiers.Il sera un élément essentiel dans l'instauration de la république A partir de 75 il devient moins intransigeant sauf en ce qui concerne le cléricalisme. Le 15 août 1877 il prononce à l'encontre de Mac-Mahon la phrase célèbre: Quand la France aura fait entendre sa voix souveraine, il faudra se soumettre ou se démettre Après les élections de août 81 qui amène à la chambre une majorité républicaine confortable dans laquelle son parti est le plus conséquent il devient chef du gouvernement. Il y restera peu de temps et mourra quelque temps après d'une infection bénigne mal soignée.

 

Gambetta_3.jpg (21700 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Léon Gambetta Avocat Républicain
Instruction publique  et beaux arts Paul Bert Docteur en médecine Républicain
Justice Théodor Cazot Avocat. Républicain
Intérieur Pierre Waldeck-Rousseau Avocat. Union républicaine
Finances François Allain-Targé Avocat, Magistrat
Guerre Jean-Baptiste Campenon Général
Marine   Auguste Gougeard Officier de marine
Travaux publics David Raynal Gauche républicaine
Agriculture Pierre Devès Avocat Gauche républicaine
Commerce et colonies Maurice Rouvier Haut fonctionnaire Gauche Républicaine
Poste et Télégraphes Louis  Adolphe Cochery Polytechnicien  Gauche Républicaine
Beaux Arts et Arts industriels Antonin Proust Journaliste Union républicaine
Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

 

A la surprise générale, Gambetta met 4 jours pour former son gouvernement alors que chacun savait qu'il attendait ce jour depuis longtemps. Il annonce qu'il veut favoriser les institutions de prévoyance et d'assistance sociale.

Le cabinet Gambetta est assez mal accueilli de nombreux nouveaux personnages dans les ministères font dire que Gambetta voulait pouvoir régner plus facilement

Le 18 décembre 1881 création de l'école HEC  (Hautes Etudes Commerciales)


1882

Gambetta s'engage sur un terrain glissant en proposant le 14 janvier un projet de révision des lois constitutionnelles. Scrutin de liste pour les députés et modification du corps électoral pour les Sénateurs et notamment dans les communes, nombre de grands électeurs proportionnel à la population (au lieu d'un seul). Les 75 Sénateurs inamovibles ne le seraient plus et seraient désignés par les deux chambres. Suppression du pouvoir législatif du Sénat en matière budgétaire

En janvier 1882, la banque "L'Union Générale" s'effondre provoquant un Krach boursier (voir dans les informations économiques)

Publication du décret organisant l'enseignement secondaire des jeunes filles le 22 janvier 1882

Le 26 janvier, par 268 voix contre 218 le projet de révision constitutionnelle est rejeté, Gambetta démissionne.

 

5 - SECOND GOUVERNEMENT FREYCINET
 
du 30 janvier 1882 au 29 juillet 18
 

 

Louis Charles de Saulces de Freycinet ( voir plus haut)

Son gouvernement:

Affaires étrangères Louis Freycinet Ingénieur: Polytechnique, mines
Instruction publique et Beaux Arts Jules Ferry Avocat. Républicain
Justice et cultes Gustave Humbert Agrégé de droit. Gauche républicaine
l'intérieur René Gobelet Journaliste. Union républicaine
finances Léon Say Directeur de journal. Centre gauche
la guerre Jean-Baptiste Billot Général
Marine et colonies Jean-Bernardin Jauréguiberry Amiral
Travaux publics Henry Varroy Ingénieur des ponts Gauche républicaine
Agriculture François  de Mahy Docteur en médecine Républicain
Commerce Pierre Tirard Export bijouterie Union républicaine
Poste et Télégraphes Louis  Adolphe Cochery Polytechnicien  Gauche Républicaine

Indochine: (précédent 1881)
En mars 1882, la force d'intervention au Tonkin qui avait été décidée , destinée à supprimer la piraterie sur le fleuve rouge embarque elle comporte 700 hommes. Elle occupe Hanoï le 25 avril (suite 1883)

La loi Jules Ferry  concernant l'instruction primaire, obligatoire, laïque et gratuite est finalement votée le 28 mars 1882.L'école est obligatoire de 6 ans révolus à 13 ans révolus. Après un examen public il sera décerné aux enfants âgés de 11 ans au moins un certificat d'études primaires CEP. Le Sénat qui réclamait que figure dans les programmes d'enseignement "les devoirs envers dieu et la patrie" a finalement renoncé au profit de l'instruction morale et civique . Les maisons d'éducation catholique regroupées dans une alliance depuis 1871 publient le premier numéro de la revue de l'enseignement chrétien. L'enseignement secondaire privé encadrera  90 000 élèves  en 1893 contre 85 000 dans le public

Le 28 mars 1882 est également votée la loi municipale qui étend la désignation des maires par les conseillers municipaux à l'ensemble des communes à l'exception de Paris.

Le 16 avril aux élections municipales, les républicains perdent du terrain.

Tunisie:
L'Italie voit d'un mauvais œil l'occupation de la Tunisie et sa mise sous protectorat par la France. D'une part de nombreux Italiens vivaient en Tunisie et d'autre part le contrôle de la Méditerranée échappait de plus en plus à l'Italie. Ceci fut pris par l'Italie et surtout son président du conseil Francesco Crispi comme un acte inamical aussi il rechercha des alliés ailleurs et participa à l'alliance Allemagne-Autriche ( l'Autriche qui occupait l'Italie il y a peu de temps) le traité dont les termes ne furent pas publiés qui s'appela le Triplice. Ceci entrait bien dans les plans de Bismarck qui craignant une revanche de la France cherchait à l'isoler diplomatiquement. Il entretenait de bonnes relations avec l'Angleterre, apportait son soutient à la Russie pour la question des détroits

Algérie
L'Algérie, depuis sa colonisation en 1830 sous Charles 10, pose de nombreux problèmes. Bornons nous à la 3ème république:
En 1870 où l'Algérie a été partagée en 3 départements dans lesquels les ressortissants français avaient le droit d'élire leurs conseillers généraux et 6 députés. En outre, on avait donné la possibilité aux juifs d'obtenir la nationalité française par nationalisation.
En 1871 de mars à juillet une insurrection prend naissance à Sétif et s'étend à toute la Kabylie . 100 000 hectares sont confisqués pour être distribués aux Alsaciens et aux Lorrains qui opteraient pour la France.
Avril 1876 une insurrection est réprimée à Biskra
Juin 1879 insurrection dans les Aurès
Août 1881 le colonel Négrier détruit une mosquée dans la région d'Oran
Le 26 avril 1882, à la frontière marocaine, une mission topographique est assaillie par plusieurs milliers de rebelles 78 Français sont tués ou blessés.

Egypte:
En Égypte des militaires mené par Arabi pacha dans un sursaut nationaliste se révoltent ( 60 morts à Alexandrie) et conquièrent pratiquement le pouvoir. L'Egypte fait alors partie de l'Empire Ottoman une conférence internationale demande au Sultan d'envoyer des troupes pour rétablir l'ordre. Le Sultan refuse. La France et l'Angleterre envoient des navires au large d'Alexandrie. Freycinet ne veut pas d'intervention armée mais comme les Égyptiens sont en train d'établir des fortifications et n'obéissent pas aux injonctions de cesser, les navires anglais canonnent Alexandrie le 11 juillet 1882 pendant qu'un navire français va protéger l'entrée du canal de Suez. Le 14 juillet les Anglais débarquent. Gambetta incite fortement le gouvernement à participer aux opérations sous peine de voir l' influence française en Égypte réduite à néant. Les crédits pour la mise en état de la flotte en vue d'une intervention sont votés par 424 voix contre 64. Mais les crédits pour la protection du canal seront refusés notamment après l'intervention de Clemenceau refusant l'aventure  (suite ci-dessous)

Le cabinet Freycinet est renversé laissant l'Angleterre se rendre maîtresse de l'Egypte

Le 12 juillet 1882 inauguration du nouvel Hôtel de ville de Paris . Le précédent avait été incendié pendant la commune de Paris en 1871

 

-

 

6 - LE GOUVERNEMENT DUCLERC
 
du 7 août 1882 au 17 février 1883 (avec intérim de Fallières)
 

 

Charles Théodore Eugène Duclerc ( 1812 - 1888)


Le 24 février 1848 il fait partie du gouvernement créé après la chute de Louis-Philippe en tant que ministre des finances. Le 11 mai il est maintenu à ce poste par la commission exécutive. Il présente un projet de nationalisation des chemins de fer le 17 mai. Sous la troisième république il est sénateur inamovible

Duclerc_2.jpg (53694 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Théodor Duclerc Journaliste. Gauche républicaine
Instruction publique  et beaux arts Jules Duvaux Professeur Union démocratique
Justice et cultes Pierre Devès Avocat Gauche républicaine
Intérieur Armand Fallières Avocat Union démocratique
Finances Pierre Tirard Export bijouterie Union républicaine
Guerre Jean-Baptiste Billot Général
Marine et colonies Jean-Bernard Jauréguiberry Amiral
Travaux publics Anne-Charles Hérisson Avocat Gauche républicaine
Agriculture   François Mahy Docteur en médecine Républicain
Commerce Pierre Legrand Avocat Opportuniste
Poste et Télégraphes Louis  Adolphe Cochery Polytechnicien  Gauche Républicaine

Histoire de France contemporaine 1871-1913 Larousse

Egypte:
Du 19 au 20 août le général anglais Garnet Wolseley débarque avec 35000 hommes à Port Saïd  se rend maître du canal , entre le 14 septembre au Caire et disperse les forces égyptiennes à Tell-El-Kébir. L'Angleterre se maintiendra en Egypte jusqu'en 1936 et sur le canal de Suez jusqu'en 1955.

En septembre 82 l'extrême gauche tient son congrès à Saint Etienne, mis en minorité les partisans de Jules Guesde tiennent congrès à part à Roanne,   ceci entraîna une scission du mouvement . On trouve dés lors un parti marxiste ou guesdiste le parti ouvrier français et un parti possibiliste ou broussiste la fédération des travailleurs socialistes de France

L'Anarchisme continuait à se répandre. Le célèbre géographe Élisée Reclus leur donnait l'éclat de son nom mais c'était surtout Émile Gautier qui en était la voix ainsi que le prince Kropotkine qui avait créé un journal, "le révolté " dans lequel on avait pu lire notamment "Notre action doit être la révolte permanente , par la parole, par l'écrit, par le poignard, le fusil, la dynamite, voir le bulletin de vote lorsqu'il s'agit de voter pour Blanqui ou Trinquet inéligibles. Nous sommes conséquents et nous nous servons de toute arme dés qu'il s'agit de frapper en révoltés. Tout est bon pour nous, qui n'est pas de la légalité." Des attentats ont lieu, l'Eglise du hameau du Bois-du-Verne détruite à la dynamite, le 21 octobre des bombes explosent devant le bureau de recrutement militaire à Lyon et dans le sous-sol du théâtre de Bellecour. 53 accusés sont jugés, Kropotkine et Émile Gautier sont condamnés à 5 ans de prison.

Canal de Panama:(suite de 1880) - (voir le document)
La compagnie universelle du canal interocéanique émet pour 109,375 millions d'obligations de 500 francs à 5%, d'autres suivront : 171 millions de francs d'obligations à 3% en octobre 1883,près de 159 millions d'obligations à 4% en septembre 1884 (suite en 1886 )

le 6 décembre 1882 le parti républicain perd un de ses vétérans Louis Blanc âgé de 71 ans, puis le 31 décembre de la même année , la France perd son plus ardent républicain Gambetta à l' âge de 44 ans des suites d'une blessure à la main mal soignée et le 5 janvier 83 c'est le général Chanzy qui décède celui qui commandait l'armée de la Loire que Gambetta avait levée en 70 pour libérer Paris.


1883

Le ministre de l'intérieur demande de pouvoir expulser par décret si nécessaire les descendants des familles royales et mettre en disponibilité ceux qui servent dans l'armée. Lokroy demande la radiation immédiate des princes d'Orléans des cadres de l'armée. Duclerc, Billot, Jauréguiberry refusent de s'associer à la demande de Lokroy et démissionnent Fallières assure l'intérim.

 

7 - SECOND GOUVERNEMENT JULES FERRY 
 
du 21 février 1883 au 30 mars 1885
 

 

Jules Ferry ( 1832 - 1893) (voir ci-dessus )

Son gouvernement:

Affaires étrangères Paul-Armand Challemel-Lacour Professeur Union républicaine
Instruction publique  Jules Ferry Avocat. Républicain
Justice et cultes Félix Martin-Feuillée Avocat. Union républicaine
Intérieur René Waldeck-Rousseau Avocat. Union républicaine
Finances Pierre Tirard Export bijouterie Union républicaine
Guerre Jean Thibaudin ( remplacé par Jean-Baptiste Campenon en octobre 83 puis Jules Lewal en 85) Tous des Généraux
Marine et colonies Charles-Marie Brun ( remplacé par Alexandre Peyron le 9 août 83) Directeur des constructions navales (Brun), Amiral (Peyron)
Travaux publics David Raynal Gauche républicaine
Agriculture Jules Méline Avocat Gauche républicaine
Commerce Anne-Charles Hérisson Avocat Gauche républicaine
Poste et Télégraphes Louis  Adolphe Cochery Polytechnicien  Gauche Républicaine

 

Un décret exclut de l'armée les princes d'Orléans

Réorganisation de la justice. Suite à la demande de députés souhaitant voir écartés les juges qui n'adhéraient pas à l'organisation démocratique du pays. L'inamovibilité des magistrats s'opposait à de telles mesures. A la faveur d'une réorganisation entraînant des suppressions de postes le problème fut résolu Une partie de la loi était permanente l'autre était transitoire et suspendait l'inamovibilité des juges.

le 9 mars 83, 20 000 chômeurs manifestent aux invalides, la manifestation dégénère en pillage des boulangeries. Louise Michel est arrêtée pour "complicité". En 1886 on dénombrera 20% de chômeur dans la métallurgie, 10% dans les mines Une autre manifestation se tiendra le 11 mars devant l'Hôtel de Ville

Indochine: (précédent 1881)
Le 30 mars le corps expéditionnaire au Tonkin s'empare de Nam Dinh où il se trouve encerclé.
Le 15 mai la chambre débloque des crédits pour lui venir en aide.
Le 19 mai le commandant Rivière enfermé dans Hanoï tente une sortie, il est tué ainsi que 32 Français .
Le 26 mai des renforts sont envoyés au Tonkin.
Le 19 juillet une tentative pour briser l'encerclement de Nam Dinh nouvel échec le 15 août le 20 août le contre amiral Courbet bombarde et occupe les forts de la rivière de Hué.
Le 25 août signature de préliminaires de paix avec l'Empereur d' Annam Hiep Hoâ, celui-ci accepte l'établissement d'un protectorat français sur l'Annam et le Tonkin. La chine ne reconnaît pas le protectorat et refuse de retirer ses troupes. Le Tonkin est détaché de l'Annam et placé directement sous administration française.
En juin 1884 l'Amiral Courbet occupe le delta du fleuve rouge.
Le 11 mai signature du traité franco-chinois de T'ien-tsin . La Chine s'engage à respecter le protectorat et retire ses troupes. Un second traité signé à Hué avec l'Empereur du Tonkin  le 6 juin 84 prévoit un régime de semi-annexion par la France. La diplomatie impériale sera réglée par un résident français.
Le 15 juin reprise des hostilités franco-chinoises.
L
e 12 juillet Jules Ferry lance un ultimatum à la Chine retrait immédiat des troupes et versement d'une indemnité de 250 millions. La Chine le rejette.
Le 5 août une escadre française bombarde Kélung (Chine).
Le 23 août l'amiral Courbet bombarde l'arsenal chinois de Fou-Tchéou.
Le 10 octobre victoire française au Tonkin sur les forces chinoises.
Février- mars 1885 les troupes françaises occupent puis doivent évacuer Lan Son.
Le 21 Février la France organise le blocus du riz ( la chine dépend des provinces du sud pour son alimentation) . L'Impératrice Ts'seu Hi autorise l'ouverture de pourparlers avec la France.
Le 30 mars Jules Ferry demande des crédits supplémentaires pour le Tonkin qui lui sont refusés, le cabinet Ferry est renversé. Sur les 200 millions demandés 50 seront finalement acceptés le 31 mars.
Le 4 avril, signature de préliminaires de paix entre la France et la Chine. La cessation des hostilités est prévue pour le 10 avril et l'évacuation des troupes chinoises pour le 20 (suite en 1885)

Le 16 mai un corps expéditionnaire occupe le Nord Ouest de Madagascar pour imposer le protectorat établi en 1841. Le 13 juin occupation de Tamatave. L'objectif, atteindre Tananarive est remis à plus tard compte tenu des problèmes tonkinois.

Le 21 juillet la Société Historique Saint Simon fonde l'Alliance Fraçaise

12-19 août renouvellement des conseils généraux. Les républicains obtiennent 2129 sièges pour 869 aux conservateurs (en 1880 les chiffres étaient 1906 et 1004)

Construction de viaduc de Garabit , photo de droite prise en 1884 quelques jours avant l'achèvement du pont. Son arche a une portée de 165 m et culmine à 122 m de hauteur.

Le 24 août mort sans descendance du comte de Chambord. Le comte de Paris, petit fils de Louis Philippe devient le seul prétendant à la couronne.


1884

Grève des mineurs d'Anzin contre le travail à la tâche et la suppression de 330 postes de femmes et d'enfants. A la demande du duc Audiffret -Pasquier l'armée intervient contre les grévistes après les affrontement avec les non grévistes. Les grévistes après deux mois de grève (du 21 février 84 à 17 avril ) reprennent le travail sans avoir rien obtenu. Zola s'inspirera de ce conflit pour écrire Germinal

21 mars 1884 vote de la loi Waldeck-Rousseau autorisant la création de syndicats professionnels (150 000 syndiqués en 1890, 450 000 en 1899)

5 avril Loi municipale, les ministres du culte sont inéligibles aux fonctions municipales. Chaque commune doit acquérir un Hôtel de Ville ou en louer un afin de faire la différence entre le logement du maire et la mairie.

Du 24 mai au 15 août débat et vote d'un ensemble de modifications constitutionnelles. La forme républicaine est exclue du champ des révisions constitutionnelles. Suppression des 75 sénateurs inamovibles remplacés par 75 sénateurs élus comme les autres( cette suppression sera en fait progressive) . Abrogation de la loi du 16 juillet 1875 qui faisait obligation de prières publiques lors de chaque rentrées parlementaires. Les membres des familles ayant régnées sur la France sont inéligibles à la présidence de la République

En dépit du soutient discret de Bismarck, Jules Ferry décide de na pas étendre la domination française en Afrique du Nord au Maroc. Pour Bismarck tous ce qui peut éloigner l'armée française de l'Alsace et la Lorraine est bon pour l'Allemagne, aussi il encourage les gouvernements français dans leur volonté d'expansion outre Europe.

Loi Naquet rétablissant le divorce ( introduit à la révolution il avait été supprimé en 1816) le divorce par consentement mutuel est supprimé par le Sénat . La séparation de corps est maintenue, devoir de secours entre époux (pension alimentaire).


1885

Le 25 janvier 1885 renouvellement de 87 sénateurs les républicains emportent 67 sièges contre 45 précédemment  . Sur les 300 sénateurs seuls 67 sont monarchistes.

 

Président de l'assemblée nationale
Charles Floquet
(Gauche Radicale)

du 8 avril 1885 au 3 avril 1888

r

Précédent

Suivant

 

 

8 - LE GOUVERNEMENT BRISSON
 
du 6 avril 1885 au 7 janvier 1886
 

 


Henri Brisson( 1835 - 1912)


Né à Bourge, fils d'un avoué militant républicain. Inscrit au barreau de Paris en 1859, il collabora aux journaux républicains et dirigea contre l'Empire une opposition très vive. Son influence était très grande dans les loges maçonniques. Après le désastre de Sedan il fut nommé par le gouvernement de défense nationale adjoint au maire de Paris. Il quitta cette fonction après le 11 octobre n'ayant pu avoir l'accord de réunir le conseil municipal qui à son avis aurait pu éviter l'explosion de la commune. En 1871
il préside le groupe d'extrême gauche à l'assemblée. Il est un des organisateurs les plus actifs de la 3ème République et l'un des défenseurs les plus vigilants de la laïcisation. Il succède en 1881 à Gambetta à la présidence de l'Assemblée nationale jusqu'à ce qu'il devienne premier ministre fonction qu'il reprendra de 1894 à 1898 puis de 1904 à 1912. Franc maçon et anticlérical féroce, il ne manquera pas de courage lors de l'affaire Dreyfus.

Brisson_3.jpg (21080 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Charles Louis de Freycinet Ingénieur: Polytechnique, mines
Instruction publique  et beaux arts René Goblet Journaliste. Union républicaine
Justice et cultes Henri Brisson Avocat Gauche Radicale
Intérieur Allain-Targé Avocat Union Républicaine
Finances Marie-François Sadi-Carnot à partir du 16 avril Polytechnicien, Ingénieur des Ponts, Haut fonctionnaire
Guerre Jean-Baptiste Campenon Général
Marine et colonies Charles Galiber Vice Amiral
Travaux publics Marie-François Sadi-Carnot remplacé le 16 avril par   Charles Demôle Polytechnicien, Ingénieur des Ponts, Haut fonctionnaire (Carnot) Avocat (Demôle)
Agriculture   Hervé Mangon remplacé le 9 novembre par Hippolyte Gomot Ingénieur des Ponts (Mangon)  Magistrat historien(Gomot)
Commerce Pierre Legrand remplacé le 9 novembre par   Lucien Dautresme Avocat (Legrand) Ingénieur marine (Dautresme)
Poste et Télégraphes Ferdinand Sarrien

Avocat Radical modéré

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

Charles Floquet succède à Brisson à la présidence de l'Assemblée nationale

L'armée française s'équipe du fusil "Lebel" . Ce fusil peut recevoir des chargeurs de 8 cartouches, ce qui accroit la cadence de tir. Il restera en service jusqu'en 1936.

Le 22 mai 1885 mort de Victor Hugo. On lui fera des funérailles nationales le 1er juin

Le 23 mai adoption de la loi sur le mode d'élections législatives qui se fera au scrutin de liste majoritaire à deux tours. La circonscription est le département, chaque département à droit à un siège pour 70 000 habitants, les candidats qui au premier tour obtiennent 50% des votants et au moins 25% des inscrits sont élus. Au deuxième tour la majorité simple suffit.

Indochine: (précédent 1883)
Nouveau traité avec la chine à T'ien -tsin. La chine renonce à l'Annam . Elle autorise la France à construire un chemin de fer vers le Yunan et lui accorde le privilège d'exploiter les mines de cette région. Cependant Brisson obtient les crédits demandés par Ferry qui intervient dans le débat disant les devoirs qu'ont "les races supérieures envers les races inférieures" 150 millions sont accordés pour le Tonkin et 12 millions pour Madagascar.

du 4 au 18 octobre élections législatives au suffrage universel. 584 sièges sont à pourvoir. La nouvelle chambre comporte 383 républicains contre 201 conservateurs les républicains ont obtenu 4 327 000 suffrages contre  5 128 000 en 1881 et les conservateurs 3 541 000 contre 1 789 000 en 1881.

Une commission d'enquête est crée par l'Assemblée sur le Tonkin et Madagascar le 24 novembre

Louis Pasteur chimiste et biologiste français se consacre aux maladies infectieuses, il montre l'origine microbienne du charbon, découvre le vibrion septique, le streptocoque, le staphylocoque, réalise le vaccin contre le charbon et après bien des difficultés le vaccin contre la rage qui lui vaut la gloire en 1885

 


1886

Le mandat du président de la république s'achevant le 30 janvier 1886 , la constitution prévoit l'organisation d'élections un mois avant . Jules Grévy est réélu , les suffrages se décomposant comme suit: sur 534 votants, Jules Grévy 457 voix, Henri Brisson 68, Freycinet 14, Anatol de la Forge 10 , les 27 restant sur diverses personnalités.

Le cabinet Brisson démissionne.

 


LOIS SOCIALES EN PRUSSE


En 1883 Bismark fait voter la première loi sociale. Elle instaure du système d'assurance maladie obligatoire pour les travailleurs qui leur permettra de bénéficier de soins et de médicaments gratuits. C'est une première mondiale. Trois autres lois vont suivre :
En 1884 loi sur les accidents du travail
En 1889 lois sur l'assurance vieillesse et invalidité

En France il faudra attendre 1928 pour que de telles lois soient votées sous la présidence de Paul Doumergue avec Poincaré comme président du conseil (voir la fiche)

 

 

précédentes: Mac-Mahon Informations économiques - Grévy_1 suivantes: 1900
(Suite de 1873)         

Le krach boursier du 9 mai 1873 à Vienne et la faillite d'une grande banque le Kredit Anstalt va entraîner l'effondrement des bourses de Berlin et de New-York (15 et 20 septembre) amorce une grande dépression qui va durer jusqu'en 1896.

           L'année 1882 est marqué par un krach boursier en France qui suit une période d'euphorie (les cours ont monté de 13% par an de 1878 à 1881) et de spéculations effrénées. La banque "L'Union Générale" qui a grossi trop vite par des rachats et des spéculations et qui a fait des investissements risqués s'effondre en janvier 1882. C'est la faillite de l'Union Générale qui inspirera à Zola son roman "L'argent". Elle entraîne avec elle de nombreux agents de change de la région lyonnaise puis cela se répercute sur la Bourse de Paris. Ses dirigeants prennent la fuite. Elle va provoquer une crise qui va durer plusieurs années. Elle affectera surtout les mines, la métallurgie et le bâtiment provocant chômage et misère, 20% des ouvriers sont au chômage et 10% des travailleurs des mines . Plusieurs banques font faillite, il s'en suivra une longue période de récession en France. Mais la crise est mondiale, en 1884 panique des chemins de fer aux Etats-Unis, 1888 banqueroute de la société de Panama, 1890 faillite de la banque Baring à Londres, en 1893 plus de 400 banques font faillite aux Etats-Unis

           Dés 1861 la vigne est malade, cette maladie gagne petit à petit toute la France et l'Espagne , il s'agit en fait du Phylloxéra un puceron qui attaque les racine de la vigne et la plante meurt. Le diagnostique sera long à faire, la production va s'écrouler. 83 Millions d'hectolitres en 1875, 25 en 1879, 24 en 1887 et 40 jusqu'en 1895. N'étant pas en mesure, avec la technologie de l'époque, de comprendre le phénomène, les vignerons vont pour les uns quitteront leur vigne, pour les vignes de plaine certains parviendront à sauver leur vigne en la noyant. Le puceron venait des Etats-Unis, leur vigne est insensible au puceron, la solution viendra d'abord de l'importation de plans de vignes américaines mais celle-ci n'ayant pas les qualités vinicoles de la vigne française, on greffera des vignes françaises sur des pieds américains. En 1888 la vigne est rétablie dans le midi aux 2/3 mais il a été planté de la vigne en Algérie et de mauvaises habitudes ont été prises, augmentation de la quantité au détriment de la qualité mais ceci va provoquer une surproduction et en 1900 les prix vont s'effondrer.

          Le libre échange entraîne une importation massive de blé américain jusqu'à 19% de la production française. Les exportations des Etats-Unis vers l'Europe passent de 8 millions de dollars en 1850 à 68 M$ en 1870 et 226 M$ en 1880 alors qu'eux mêmes se protègent derrière des barrières douanières. Ceci va provoquer un retour quasi général au protectionnisme.

           En 1882 l'électricité devient transportable. Marcel Deprez crée un courant continu à tension élevée . Il pourra créer une première ligne électrique entre Grenoble et Vizille (16 km) puis entre Creil et Paris (56km). Thomas Edison aux Etats-Unis perfectionne l'ampoule à filament de carbone qui atteint une durée de vie de 45 heures en 1878. L'éclairage électrique apparaît vers 1880 , l'ampoule électrique qui valait 1,21$ en 1880 passe à 22 cents en 1890 . Les premiers tramways électriques apparaissent à Berlin en 1879 et à Paris en 1883
           Le 1885 naissance de l'automobile les heureux parents Gottlieb Daimler et Karl Benz ce dernier inventa un moteur à combustion interne au gaz alors que Daimler inventa le moteur à essence à grande vitesse de rotation. Ils fondèrent tous deux une entreprise puis se réunirent en 1926

Naissance du syndicalisme français
           En 1879 se crée la première fédération nationale, celle des chapeliers, suivie en 1881 par celle du livre et des mineurs en 1883, ce qui aboutit en 1884 à la loi Waldek-Rousseau reconnaissant la légalité des organisations professionnelles.
           Du 1er au 4 mai une grève générale et des manifestations sanglantes ont lieu au Etat Unis à Chicago. Ces évènements seront utilisés comme symbole de la lutte ouvrière et commémorés le 1er mai chaque année

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS
 

AU VATICAN
Pape Pie 9 ( 1846 - 1878 ), Léon 13 (1878 - 1903)
GRANDE-BRETAGNE
Souverain Victoria (1837 - 1901)
Premier Ministre Benjamin Disraeli (1874 - 1880), W.E. Gladstone ( 1880 - 1885), Robert Cecil ( 1885 - 1886), W.E. Gladstone ( 1886 - 1894)
ESPAGNE
Souverain Alphonse 12 (1874 - 1886), Alphonse 13 (1886 - 1931)
PORTUGAL
Souverain   Louis 1er le Populaire ( 1861 - 1889 )
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Président Rutherford B. Hayes ( 1877 - 1881 ), James Abram Garfield (1881), Chester Alan Arthur (1881 - 1889 )
ALLEMAGNE
Souverain Guillaume 1er (1861 - 1888)
Chancelier Bismarck (1872 - 1890)
AUTRICHE
Souverain François Joseph 1er (1848 - 1916 règne exceptionnel de 68 ans )
RUSSIE
Souverain - Tsar Alexandre 2 ( 1855 - 1881 ), Alexandre 3 (1881 - 1894)

 

 

ICI ET AILLEURS
                   - En 1871 le sculpteur Bartholdi visite les Etats Unis en entrant dans le port de New York il imagine une statue gigantesque l' œuvre de sa vie qu'il cherche depuis des années à réaliser . Bientôt autour de lui on collecte les fonds nécessaires c'est Gustave Eiffel qui calcul et conçoit l'armature qui supportera les plaques de cuivres martelé. En 1876 le bras tenant le flambeau est exposé à Philadelphie et en 1884 la statue de la liberté est offerte par la France aux Etats Unis. Elle mesure 33 mètres de haut c'est alors la plus grande statue du monde. Elle sera installée à l'entrée du port de New York en 1886. Une réplique de taille plus modeste est offerte à la France par la communauté américaine vivant en France à l'occasion des fêtes du centenaire de la révolution en 1889.
                   - En France Pasteur sauve la vie d'un jeune atteint de la rage
                   - En Angleterre première bicyclette à chaîne
                   - En Allemagne Koch découvre le bacille de la tuberculose
                   - Aux Etats Unis Pemberton invente le Coca Cola

 

La présidence de Mac-Mahon Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique La seconde présidence de Jules Grévy

 

Informations sur la fiche
Numéro 115/142
Numéro - 3ème République 6/19
Dernière révision 30/03/2016