TROISIÈME RÉPUBLIQUE
4 septembre 1870 - 10 juillet 1940

 

 

Présidence de Sadi-Carnot
du 3 décembre 1887 au 24 juin 1894

 

Sadi-Carnot_2.jpg (128382 octets)

Marie François Sadi Carnot (1837 - 1894)
Petit fils du  tonitruant Lazare Carnot , l'organisateur de la Victoire et fils de Hippolyte Carnot le républicain ministre de l'instruction publique en 1848, il est républicain par héritage. Il est d'une probité à toute épreuve ce qui lui sera bien utile. Il n'est pourtant pas d'un grand charisme, mais c'est tout ce qu'il fallait, il n'avait pas de grands amis mais on ne lui connaissait pas d'ennemi.

Ingénieur, il est nommé par Gambetta en janvier 71 commissaire extraordinaire de la République, tâche dont il s'acquittera avec conscience et dévouement   Il sera ministre des travaux publics puis ministre des finances où il sera irréprochable. Dés sa nomination il se met immédiatement à l'ouvrage il réunit officiers et personnel de permanence , leur souhaite le bonjour et leur donne rendez-vous pour le lendemain à 7 heures. Il sera toujours arrivé le premier et parti le dernier et vivra dans son palais tel un moine soldat. Il ne sera pas atteint par le scandale de Panama alors que la liste des bénéficiaires de pots de vin était longue (Freycinet, Clemenceau, Rouvier etc...) Avec les anarchistes poseur de bombes il sera inflexible et refusera la grâce aux condamnés. Il fera, contrairement à Jules Grévy qui ne bougeait pas de l' Élysée, de nombreux  déplacements en province , 73, c' est au cours du dernier, à Lyon, qu'il sera assassiné par un anarchiste. On lui fit des funérailles nationales, pendant 4 jours le peuple défila devant son cercueil. Il est inhumé au Panthéon à coté de son grand père

Présidents de la République - Succès du Livre

 

Président de l'Assemblée Nationale du 8 avril 1885 au 3 avril 1888:
Charles Floquet  (Gauche Radicale)

 

1 - LE GOUVERNEMENT TIRARD 
  du 12 décembre 1887 au 30 mars 1888
 

 

 

Pierre Emmanuel TIRARD ( 1827 - 1893)

Il est ministre de l' agriculture en 1879 dans le gouvernement Waddington fonction qu'il conserve en décembre dans le gouvernement Freycinet, puis dans le gouvernement de Jules Ferry en septembre 1880 et à nouveau dans le gouvernement Freycinet. En août 1882 il devient ministre des finances dans le gouvernement Duclerc reste en place en février lorsque Jules Ferry revient au pouvoir.
Lorsqu' en décembre 1887,   Sadi Carnot est élu suite à la démission de Grévy, il demande à Goblet de créer un gouvernement , celui-ci échoue, puis ce sera le tour de Fallières qui échouera également. Il fait alors appel à son ami Tirard qui est plus un gestionnaire qu'un politique. C'est à lui qu' échoit d'engager la lutte contre le boulangisme.

tirard_3.jpg (21280 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Emile Flourens Haut fonctionnaire Républicains progressistes
Instruction publique Léopold Faye Avocat
Justice et Cultes Armand Fallières Maire de Nérac Union démocratique
Intérieur Ferdinand Sarrien Avocat Radical modéré
Finances Pierre Tirard Extrême-gauche
Guerre François Logerot Général
Commerce et Industrie Lucien Dautresme Ingénieur marine Républicain progressiste
Marine et colonies François Mahy (remplacé par Jules Krantz le 5 janvier 88) Docteur en médecine Républicain (Mahy) Amiral(Krantz)
Travaux publics Emile Loubet Avocat Bloc des Gauches 
Agriculture Jules Viette Journaliste

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

Le 5 janvier 1888 renouvellement de 83 sièges de sénateurs, les républicains perdent 3 sièges. Le 26 février, législatives partielles, bien que Boulanger soit inéligible, car militaire, il obtient quelques milliers de voix dans plusieurs départements. Bien qu'il assure au ministère de la guerre qu'il n'y est pour rien, il y a coopéré activement.

C' est la guerre des douanes entre la France et l'Italie à la suite d'un différent sur le traitement de la succession d'un Tunisien, l'Italie instaure une taxe très importante sur les importations de biens et produits français. En retour la France fait de même et cela durera jusqu'en 1898.

Le 13 mars paraît le 1er numéro de "la cocarde" journal boulangiste. Le 14 le général Boulanger est mis en non activité pour avoir fait des déplacements à Paris sans autorisation. Plusieurs députés appellent à voter pour lui aux législatives partielles qui doivent avoir lieu le 25 mars dans les Bouches du Rhône. Des comités se créent pour la candidature de Boulanger dans plusieurs départements. La fédération des travailleurs socialistes de France fait campagne contre Boulanger à Marseille, c'est un ancien communard Félix Pyat qui est élu. Dans l' Aisne, Boulanger obtient 45 000 voix pour 27 000 à Paul Doumer et 25 000 voix au conservateur Jacquemart. Boulanger est mis à la retraite d'office le 27 mars et le 28 Boulanger retire sa candidature dans l'Aisne. Dans son manifeste électoral Boulanger préconisait une modification de la constitution sans toutefois préciser laquelle. Une proposition de modification de la constitution est proposée par Camille Pelletan et le gouvernement sera mis en minorité pour son inscription à l'ordre du jour. Le gouvernement démissionne.

 

Président de l'assemblée nationale
Jules Méline

(Union des Gauches)

du 4 avril 1888 au 11 novembre 1889

Précédent

Suivant

 


2 - GOUVERNEMENT FLOQUET
   du 3 avril 1888  au 14 février 1889
 

Charles FLOQUET ( 1828 - 1896)


Avocat, il est accusé ainsi que Jules Ferry , Garnier Pagès , Carnot ... d'avoir créé un comité électoral républicain sous le second empire en 1864. Vêtu de sa robe d'avocat, sur les marches du palais de justice, il n'hésitera pas à lancer au Tsar Alexandre 2 en visite à Paris le 6 juin 1867 un "Vive la Pologne Monsieur". Le 8 février 1871 il est élu avec, Gambetta, Clemenceau, Hugo et bien d'autres à Paris. Il demande le 16 janvier 1883 l'expulsion des membres des familles ayant régné sur la France. Il est appelé à former un gouvernement le 2 avril 1888. A la chambre, Charles Floquet siégeait à l'extrême gauche.

floquet_3.jpg (22485 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères René Goblet Journaliste. Union républicaine
Instruction publique Edouard Lockroy Communard- Radical socialiste- Journaliste
Justice et Cultes Joanis Ferouillat Dr en droit Union républicaine
Intérieur Charles Floquet Avocat Extrème gauche
Finances Paul Louis Peytral Pharmacien Républicain radical
Commerce et Industrie Pierre Legrand Avocat Opportuniste
Guerre Louis Freycinet Ingénieur: Polytechnique, mines Préfet
Marine et colonies Jules Krantz Amiral
Travaux publics Pierre Deluns-Montaud Avocat Union républicaine
Agriculture Jules Viette Journaliste Républicain progressiste
Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

La vie politique est bouleversée par le boulangisme. Le 8 avril Boulanger est élu en Dordogne par 59 600 voix contre 36 000 au républicain. le 15 avril il est élu député du Nord par 172 853 voix contre 85 548. Les boulangistes créent un comité permanent et adoptent l'œillet rouge comme emblème. Le 19 il fait son entrée dans l'hémicycle accompagné par une foule de partisans. Jules Ferry appelle le gouvernement à défendre énergiquement la République menacée par un nouveau 2 décembre ( 2 décembre 1851 prise du pouvoir par Louis Napoléon Bonaparte). Le 4 juin , à la tribune de la chambre, Boulanger demande la révision de la constitution: abolition de la responsabilité ministérielle , suppression du Sénat, réorganisation de la fonction présidentielle , introduction du référendum. La proposition mise aux voix ne recueille que 181 oui pour 359 non. Déroulède soutenu par Boulanger ( voter pour Déroulède c'est voter pour moi) est battu en Charente lors d'une élection partielle le 17 juin. Le 12 juillet Boulanger demande la dissolution de la chambre ce qui donne lieu à une algarade assez vive entre Floquet et Boulanger, ce dernier donne sa démission mais Floquet se considérant offensé envoi ses témoins au général. Les deux protagonistes furent blessés mais Boulanger le fut au cou. Le journal "la lanterne" prend ses distances avec Boulanger. Le 22 juillet Boulanger qui s'est porté  candidat dans l'Ardèche est battu chacun diagnostique la disparition du Boulangisme mais le 19 août Boulanger est élu dans trois départements, le Nord , la Somme et la Charente Inférieure, il opte pour le Nord. Le 27 janvier, Boulanger est à nouveau élu avec une très forte majorité dans une législative partielle de la Seine. Déroulède et le bonapartiste Thiébaut l'exhortent à faire un coup d'état mais le général refuse

En Allemagne Frédéric 3 succède à Guillaume 1er le 9 mars 1988 et décède le 15 juin de la même année son fils lui succède il règne sous le nom de Guillaume 2. Il est d'un tempérament opposé à celui de Bismarck, il va le limoger le 18 mars 1890.

En juillet et août ont lieu de nombreuses grèves. A Paris 12 000 terrassiers pendant 24 jours de nombreux incidents émaillent cette grève incidents au cours desquels Eudes, ancien "général" de la commune trouve la mort. Il sera inhumé le 5 août ce qui donnera lieu à de violents incidents. Des grèves éclatent dans le Limousin, à Troyes, à Amiens, dans les mines de la Loire

Canal de Panama (suite de 1886) - (voir le document)
La compagnie pour le percement du canal de Panama ( toute l'histoire du scandale) dite compagnie Universelle, suite au vote des lois du 28 avril et du 5 juin, lance sur le marché 2 millions d'obligations à lots le 26 juin. Le 14 décembre1888, le gouvernement voulant favoriser cet emprunt et une nouvelle émission de 400 000 nouvelles obligations (12 décembre) propose de suspendre toutes les échéances pendant trois mois la chambre ne le suit pas. Ces émissions subissent un échec retentissant, Ferdinand de Lesseps (photo de droite par Nadar) est contraint de demander auprès du tribunal civil de la Seine la nomination d'administrateurs provisoires. Ce sera le début du scandale.(suite en 1889)

Le 29 octobre 1888 signature d'une convention sur la neutralisation du canal de Suez et en décembre une convention est signée à Londres garantissant la liberté de circulation dans le canal.

Du 6 au 10 novembre se tient un congrès international des syndicats au cours duquel le Belge Edouard Anseele demande que le 1er mai soit commémoré dans tous les pays

Le 10 décembre lancement du 1er emprunt russe à 4%


1889

Scandale de Panama: (suite de 1888) - (voir le document)
Le 4 février 1889 le tribunal prononce la dissolution de la société et nomme un liquidateur . La compagnie avait drainé 1 milliard 433 millions de francs, où est passé cet argent? a-t-il été entièrement utilisé dans les travaux réalisés? Le liquidateur fit rentrer 3 millions 820 milles francs partie du contrat passé avec Eiffel non réalisée les actifs de la société représentent 163 millions (suite 1889 )
Bien qu'il ne soit pas impliqué, emporté par le scandale de Panama, devant une chambre devenue ingouvernable le gouvernement démissionne


3 - SECOND GOUVERNEMENT TIRARD
   du 22 février 1889  au 13 mars 1890
 

Pierre Emmanuel TIRARD ( 1827 - 1893)

( voir en début de fiche )

Son gouvernement:

Affaires étrangères Eugène Spuller Avocat Union républicaine
Instruction publique  Armand Fallières Maire de Nérac Union démocratique
Justice et cultes François Thévenet Avocat Gauche radicale
Intérieur Ernest Constans remplacé par Léon Bourgeois le 28 février 1890 Professeur Centre gauche (Constans) Préfet de police (Bourgeois)
Finances Maurice Rouvier Avocat, Banquier, Journaliste Union républicaine
Commerce et Industrie Pierre Tirard Extrême-gauche
Guerre Louis Freycinet Ingénieur: Polytechnique, mines Préfet
Marine et colonies  Benjamin Jaurès décédé le 19 mars est remplacé par l'amiral Krantz puis par Edouard Barbey le 10 novembre Jaurès et Krantz (Amiraux) Barbey (Industriel Gauche républicaine)
Travaux publics Yves Guyot Journaliste Gauche radicale
Agriculture Etienne Faye Avocat Gauche républicaine

Dans ce gouvernement apparaît à l'intérieur Ernest Constans qui avait naguère assuré l'application des décrets contre les congrégations tout en contenant les manifestations révolutionnaires. C'est d'un homme à poigne dont il s'agit et qui a fait ses preuves de républicain. Il est l'homme de la situation pour lutter contre les menées du général Boulanger.

La première décision est de mettre fin à l'exile du duc d'Aumale et ainsi détourner les voix des orléanistes du boulangisme.

Informé de son arrestation éminente , Boulanger s'enfuit le 1er avril 1889 à Bruxelles sans même avoir prévenu ses lieutenants. Le "général Revanche" devient le "général la Frousse".

Le 7 mars 1889 Denfert-Rochereau directeur du Comptoir d'escompte se suicide. Cela fait apparaître l'effondrement de cet établissement à la suite de spéculations sur le cuivre. Le gouvernement intervient auprès des autres banques pour qu'un prêt soit consenti au comptoir afin de faire face aux retraits des comptes de dépôt.

Scandale de Panama: (suite de 1889) - (voir le document)
Les souscripteurs des obligations émises par la compagnie universelle du canal de Panama se ruent aux guichets du Comptoir d'Escompte pour retirer l'argent placé. Le Trésor doit intervenir (suite en 1891)

le 3 avril les dirigeants de la ligue des patriotes (organisation boulangiste) parmi lesquels on trouve Déroulède sont condamnés à 100 francs d'amende pour affiliation à une organisation non autorisée. Constans en profite pour dissoudre la ligue. Le 4 avril l'immunité parlementaire de Boulanger, Dillon et Rochefort est levée par la Chambre par 333 voix contre 199. Dillon et Rochefort se réfugient à Bruxelles 

Le 12 avril , le Sénat réuni en haute cours de justice ouvre l'instruction pour complot contre la sûreté de l' Etat à l'encontre de   Boulanger , Dillon et Rochefort . Ils seront condamnés par contumace à la déportation à vie en enceinte fortifiée pour attentat contre la sûreté de l' Etat le 14 août 1889

Le 5 mai , début des commémorations du centenaire de la révolution de 1789. Inauguration d'une plaque dans la salle du jeu de paume à Versailles ( 5 mai réunion des Etats généraux ) et le 20 juin le conseil municipal de Paris y commémorera le serment du jeu de paume. Le 6 mai inauguration de l'exposition du centenaire. Cette exposition réunit plus de 61 000 exposants et 5000 artistes. Elle sera vue par près de 25 millions de visiteurs dont   2 millions découvriront la Tour Eiffel illuminée à l'électricité 8522 tonnes, un assemblage de 12 000 pièces. On peut y voir également la galerie des machines œuvre de l' architecte Dutert hall métallique de 420m de long, 115 de large et 45 de haut. Une exposition coloniale sur l'esplanade des invalides. Le faubourg Saint Antoine et la Bastille en 1789 , une vieille rue du Caire , une rétrospective du travail , une histoire de l'habitat par l'architecte Garnier etc. L'exposition universelle ferme ses portes le 6 novembre après avoir accueilli plus de 25 millions de visiteurs

Plusieurs lois importantes sont votées :Interdiction des candidatures multiples aux élections.  Nationalité française pour les personnes nées en France. Répartitions des charges de l'enseignement entre l' Etat, les Départements et les Communes. Protection des enfants abandonnés ou maltraités. Service militaire à 3 ans d'active pour tous puis réserve(10ans) , territoriale (6ans), réserve territoriale (6ans)

Droit du sol:
Le 26 juin 1889, une loi accorde la nationalité française à toutes les personnes nées en France celles-ci pouvant la refuser à leur majorité. Cette décision est motivée notamment pour faire participer ces personnes aux charges communes et notamment "l'impôt du sang" (service armé).

Le 10 août une convention franco britannique délimite les possessions de chacune en Afrique occidentale

22 septembre - 6 octobre 1889 Élections législatives. La nouvelle chambre des députés compte 366 républicains (dont 100 socialistes et radicaux), 166 monarchistes et bonapartistes et 44 boulangistes, c'est le déclin du boulangisme. Floquet est élu président de la chambre des députés le 18 novembre

 

Président de l'assemblée nationale
Charles Floquet
(Gauche Radicale)

du 16 novembre 1889 au 10 janvier 1893

r

Précédent

Suivant

 

En 1889 création de la 2ème internationale au congrès de Paris réuni à l'occasion de l'exposition universelle. Elle recommande la création de sections nationales ce qui sera fait en 1905 pour la France (SFIO). Elle ne sera dotée d'un bureau permanent qu'en 1900 . Au congrès de Bruxelles en 1891 la lutte des classes devient son principe fondamental et le marxisme y devient prépondérant mais au congrès de Zurich l'action politique est définie comme le moyen indispensable pour l'émancipation économique du prolétariat. En 1923 elle se transforme en IOS Internationale Ouvrière et Socialiste en accueillant les tendances non communistes de la 3ème internationale objet d'une scission en 1919. Elle ne parviendra pas à empêcher des deux guerres mondiales. Elle a été reconstituée au congrès de Francfort en 1951.


1890

Mouvement de grève largement suivi dans le bassin houiller du Nord les grévistes obtiennent une augmentation de 10%

Le 13 mars 1890 le gouvernement Tirard est mis en minorité lors d'un débat sur un traité commercial franco-turc

 

 

4 - GOUVERNEMENT FREYCINET
   du 17 mars 1890  au 18 février 1892
 

 

Louis Charles de Saulces de Freycinet ( 1828 - 1923)


Polytechnicien et Ingénieur des Mines commence sa carrière dans la compagnie des Chemins de Fer du Midi. Il est hostile au régime de Napoléon 3 il n'est pas non plus un grand fanatique de la république cependant en 1870 il propose ses services à Gambetta pour le gouvernement de défense national. Il sera délégué personnel du ministre au département de la guerre. Après l'armistice il se retire en même temps que Gambetta il ne reviendra à la politique qu'en 1876 où il est élu au Sénat. Membre de la gauche républicaine, il acquière rapidement une influence considérable. En 1877 il devient ministre des travaux publics dans le gouvernement Dufaure, il présente un plan d'équipement ambitieux tel que construction de 18 000 km de voies ferrées, 1 900 km de canaux  modernisation des ports etc...Il conserve cette fonction dans le gouvernement Waddington en janvier 79. Le 28 décembre 1879 il devient président du conseil il quitte la présidence le 19 septembre 1880. Il redevient président du conseil le 30 janvier 82 pour 6 mois. Il devient ministre des finances du cabinet Brisson le 6 avril 1885 . Il reprend la présidence en janvier 86 jusqu'au 3 décembre, il est ensuite ministre de la guerre en avril 88 dans le gouvernement Floquet puis dans le gouvernement Tirard en février 89 qu'il quitte en mars pour prendre la présidence du conseil.

Freycinet_2.jpg (56108 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Alexandre Ribot Avocat Union républicaine
Instruction publique Léon Bourgeois Préfet de police
Justice et Cultes Armand Fallières Maire de Nérac Union démocratique
Intérieur Jean Constans Professeur Centre gauche
Finances Maurice Rouvier Avocat, Banquier, Journaliste Union républicaine
Commerce et Industrie Jules Roche Avocat Union républicaine
Guerre Charles Freycinet Ingénieur: Polytechnique, mines Préfet
Marine et colonies Edouard Barbey Industriel Gauche républicaine
Travaux publics Yves Guyot Journaliste Gauche radicale
Agriculture Jules Develle Avocat Union républicaine
Histoire de la France contemporaine 1871 - 1913  Larousse

C'est le quatrième gouvernement Freycinet, Constans qui était en opposition avec Tirard et qui avait démissionné le 28 février revient 15 jours après réoccuper la place Beauvau

Le 18 mars en Allemagne, Bismarck est limogé. Né en 1815 il a 75 ans Guillaume 2 se refuse à conserver les alliances d'une part avec l'Autriche-Hongrie et d'autre part avec la Russie qu'il juge contradictoires. Guillaume 2 rompt l'alliance avec la Russie, le tsar Alexandre 3 alors recherche une alliance avec la France malgré son hostilité au régime républicain.

La fin du boulangisme. Le 14 mai Boulanger depuis Jersey dissout le "comité républicain national" son parti n'avait plus guère de crédit, il le perdit tout à fait lorsqu'il fut établit que ses subsides provenaient des partis anti-républicains ce que le Comte de Paris reconnu dans une lettre du 23 septembre 1890. Abandonné de tous, il se suicida  à Bruxelles sur la tombe de madame de Bonnemain qui était restée sa compagne malgré ses infortunes regrettant de ne pas être mort au combat. "il n'était pas capable d'être un Bonaparte..... Il était un quinquagénaire amoureux, un Antoine. La Belgique fut son Égypte.

Jusqu'à présent, le trône et l'autel avaient été considérés comme inséparables, la monarchie et la religion se soutenaient mutuellement. Qui se disait être monarchiste se disait catholique et réciproquement. Mais à l'opposé qui se disait républicain se disait anti-clérical. Le pape Léon 13 jugea qu'il convenait de placer la religion au dessus et en dehors des partis et fit connaître son sentiment dans une encyclique sur les devoirs du chrétien le 10 janvier 1890. Le 10 mars 1890 Jacques Piou député de Saint Gaudens fonde le parti de la droite constitutionnelle dont le programme sera publié dans "Le Figaro" du 30 mars. Le cardinal Lavigerie fondateur des pères blancs Archevêque de Carthage et primat d'Afrique qui depuis toujours lutta contre l'esclavagisme, fut un ardent militant de l'adhésion des catholiques à la république.

Au congrès possibiliste de Chatellerault en octobre1890 les Allemanistes font scission. Jean Allemane, ouvrier typographe s'oppose à Brousse le président du parti, lui reprochant d'oublier les revendications ouvrières et de se rapprocher de plus en plus du parti radical. Il crée le Parti Ouvrier Socialiste Révolutionnaire dont les idées seront reprises plus tard par la Confédération Générale du Travail (CGT) .

Les députés et le gouvernement s'intéressent beaucoup plus à la condition ouvrière. Chaque mercredi la chambre se consacre au monde du travail ce sont " les mercredis ouvriers" des statistiques sont réalisées, des lois sont votées sur les conditions de travail des femmes et des enfants dans les manufactures. La création de délégués ouvriers sur la sécurité dans les mines.  Par la loi du 2 juillet 1890 le livret ouvrier est supprimé, ce livret suivait l'ouvrier tout au long de sa vie professionnelle ce qui permettait aux employeurs de ne pas recruter les indociles.

De grandes grèves ont lieu en Westphalie en 1889, l'Empereur Guillaume s'en émut  et organise en mars 1890 une conférence internationale à Berlin sur la condition ouvrière. Manquant de préparation, les états représentés étaient méfiants mais la conférence déboucha sur des recommandations concernant le repos du dimanche, le travail des femmes et des enfants, le travail dans les mines . Mais son intérêt principal fut d'avoir rapproché dans une commune pensée de solidarité des hommes de nationalité et d'opinions très différentes.


1891

Scandale de Panama: (suite de 1889) - (voir le document)
Le 11 mai 1891 le procureur général fait ouvrir une instruction contre le président et les administrateurs de la société du canal. Les procès vont se suivre jusqu'en 1897, la corruption de nombreux parlementaires qui ont été payés pour fermer les yeux ou voter dans le bon sens est mise à jour . Les responsables de la société vont être condamnés à de la prison voir le document qui résume l'aventure. Une nouvelle société sera créée qui fusionnera avec la société américaine . Le canal sera inauguré le 15 août 1914.(voir suite)

Le 15 mai 1891, le pape Léon 13 qui s'appelait lui même "le pape des ouvriers" publie son encyclique Rerum novarum des mouvements de catholiques sociaux se créent . On assiste à la naissance de la Démocratie chrétienne.

On compte deux partis socialistes La fédération des travailleurs socialistes de France ( les possibilistes ) et le parti ouvrier français (guesdistes). Dans le cadre du travail la fédération nationale des syndicats et groupes corporatifs. cette dernière avait décidé en 1888 que le dimanche 10 février 1889 tous les syndicats et groupes corporatifs enverraient ou déposeraient à la préfecture, sous-préfecture ou mairie de leur commune les demandes de réformes suivantes: réduction de la journée de travail à 8 heures et fixation d'un salaire minimum. Deux semaines après les mêmes délégations iraient chercher la réponse si possible appuyées par des manifestations ouvrières. En 1889, le congrès international guesdiste décida "puisqu'une semblable manifestation a déjà été décidée pour le 1er mai 1890 par l'Américan Federation of Labor, dans son congrès de 1888 , tenu à Saint-Louis, cette date est adoptée pour la manifestation internationale".  Le 1er mai se déroula sans incident majeur. Des troubles eurent lieu uniquement à Roubaix et à Vienne où Louise Michel avait présidé la veille une conférence. En 1891 le 1er mai se prépara dés le mois de mars et des troubles graves survirent à Levallois-Perret, Clichy et surtout à Fourmie dans le Nord où la troupe tira sur la foule.

Le 27 août 1891 signature d'un traité d'alliance Franco-Russe destiné à contrebalancer la puissance allemande.

Le 30 septembre le Général Boulanger se suicide sur la tombe de Marguerite de Bonnemain décédée le 16 juillet 91. Cent mille personnes assistent à son enterrement le 3 octobre à Bruxelles dont au moins 10 000 parisiens


1892

Le 12 janvier le recensement de la population française donne 38 343 192 habitants dont 2 448 000 parisiens.

Le 18 février 1892 le gouvernement qui a posé la question de confiance sur les problème religieux est mis en minorité.

 

5 - GOUVERNEMENT LOUBET
   du 27 février 1892  au 28 Novembre 1892
 

 
Émile LOUBET ( 1838 - 1929)

Docteur en droit de la faculté de Paris, il se fait inscrire au barreau de Montélimar où il sera successivement maire, conseiller général, et président de l'assemblée départementale et enfin député le 20 février 1876. Réélu en 1877, il se prononce pour la liberté de la presse et  pour le droit de réunion.  Après les législatives de 1881 il soutient les politiques de Gambetta et de Jules Ferry. En 1885 il entre au Sénat où il siège sur les bancs de la gauche modérée. Ministre des travaux publics dans le gouvernement Tirard (12 décembre 1887) Il refuse une place dans le gouvernement Floquet dont il désapprouve les choix. En 1892, après la chute du cabinet Freycinet,   Sadi Carnot demande successivement à Maurice Rouvier puis à Léon Bourgeois de constituer un gouvernement sans succès Émile Loubet y parviendra.

Loubet_2.jpg (84330 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Alexandre Ribot Avocat Union républicaine
Instruction publique Léon Bourgeois Préfet de police
Justice et Cultes Louis Ricard Avocat Gauche républicaine
Intérieur Emile Loubet Avocat Bloc des Gauches 
Finances Maurice Rouvier Avocat, Banquier, Journaliste Union républicaine
Commerce et Industrie Jules Roche Avocat Union républicaine
Guerre Louis Freycinet Ingénieur: Polytechnique, mines Préfet
Marine et colonies Jacques G Cavaignac remplacé par Auguste Burdeau le 11 juillet Polytechnicien, ingénieur des ponts Opportuniste (Cavaignac) Professeur Centre gauche (Burdeau)
Travaux publics Jules Viette Républicain progressiste
Agriculture Jules Develle Avocat Union républicaine
Histoire de la France contemporaine 1871 - 1913  Larousse

Les anarchistes à Paris créent une vague d'attentats le 29 février 1892 une bombe éclate rue Saint Dominique contre l' hôtel du prince de Sagan, le 11 mars dans une cage d'escalier boulevard Saint Germain où demeure un magistrat qui avait eu à juger les anarchistes de Levallois-Perret, le 14 mars attentat manqué contre la caserne Lobau. Le 27 mars Ravachol qui avait posé la bombe du 11 récidive rue de Clichy chez un autre magistrat, cette fois on relève plusieurs blessés. Reconnu par un garçon de café, il est arrêté 3 jours plus tard. La veille de son procès ses amis font exploser une bombe dans un restaurant qui fait deux morts et plusieurs blessés. A la stupéfaction générale, les jurés, malgré son lourd passé de bandit et d'assassin, lui accordent des circonstance atténuantes il est condamné aux travaux forcés à perpétuité. Ayant assassiné quelques temps plus tôt un vieillard pour le voler, il est cette fois condamné à mort et exécuté le 11 juillet 1892.

De nombreux incidents ont lieu entre catholiques et anticléricaux. Le 22 mars dans l'église Saint Mérioù les Jésuites ont organisé une série de conférences sur la condition ouvrière et la cause du paupérisme. Dans l'église Saint-Joseph où des militants socialistes interrompent une réunion sur les questions sociales. A la cathédrale de Nancy également à Beauvais, et Marseille.

Édouard Drumont antisémite notoire crée le journal antisémite "La Libre Parole" qui tirera jusqu'à 100 000 exemplaires. Il sera rejoint par la journaliste d'extrême gauche Séverine, la féministe Hubertine Auclert et plus tard par Léon Daudet. Son audience décroîtra après l'affaire Dreyfus.

Signature d'un accord d'assistance militaire en la France et la Russie en cas de mobilisation de la Triplice ( Allemagne, Autriche, Italie) le 18 août 1892.

Scandale de Panama: (suite de 1891) - ((voir le document)
En septembre, La libre parole publie les premières révélations sur le scandale de l'emprunt de Panama . Il accuse le banquier Jacques Reinach et le courtier Émile Arton  qui s'est enfui dés le mois de Juin , ce dernier aurait acheté le vote de plusieurs dizaines de députés et ministres. Le 10 septembre, le procureur général Quesnay de Beaurepaire remet un rapport qui met en cause les administrateurs de la compagnie. Dans un second rapport, le 5 novembre, il disculpe les administrateurs et recommande l'abandon des poursuites les concernant. Cependant "la libre parole" continue ses attaques reprises par "la cocarde". Floquet, Clemenceau, Reinach, et Cornelius Hertz financier bailleur de fonds pour le journal de Clemenceau "la justice", sont mis en cause. Le 19 novembre Reinach meurt brutalement et un tri est fait dans ses papiers. Cornelius Hertz s'enfuit en Angleterre. Consécutivement à l'intervention du député boulangiste Delahaye le 21 novembre , la chambre nomme une commission d'enquête. La commission demande l'autopsie du corps de Reinach, le gouvernement s'y oppose, la chambre décide le contraire le gouvernement est renversé. le même jour la commission obtient la confirmation que des sommes ont bien été versées. Le banquier remet à la commission les 28 chèques qu'il détient. (voir suite)

Le 2 Novembre 1892 vote d'une loi qui interdit le travail des enfants de moins de 13 ans, et fixe la durée du travail à 10 heures pour les enfants de moins de 16 ans , 11 heures pour les femmes et 12 heures pour les hommes et  ceci 6 jours par semaine.
Le corps des Inspecteurs du travail qui a été créé en 1874 est étendu

Président de l'assemblée nationale
Jean Casimir-Perrier
(Modéré, Union des Gauches puis
Républicain de gouvernement)


du 10 janvier 1893 au 3 décembre 1893

r

Précédent

Suivant

 


6 - GOUVERNEMENT RIBOT
   du 6 décembre 1892  au 30 mars 1893
 

 
Alexandre RIBOT ( 1842 - 1923)


Il a fait ses premiers pas politiques sous le patronage de Thiers. Député du Pas de Calais en 1878, il devient ministre des affaires étrangères en 1890 et initie la politique de rapprochement avec la Russie. C'est en plein scandale de Panama que Sadi-Carnot le charge de former un gouvernement a près l'avoir demandé sans succès à Brisson, Casimir-Perrier et Bourgeois . Sur le plan politique, c'était un républicain modéré.

Ribot_2.jpg (65883 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Alexandre Ribot Avocat Union républicaine
Instruction publique Charles Dupuy Professeur Union républicaine
Justice et Cultes Léon Bourgeois Préfet de police
Intérieur Emile Loubet Avocat Bloc des Gauches 
Finances Maurice Rouvier remplacé par Pierre Tirard le 14 décembre

Avocat, Banquier, Journaliste Union républicaine (Rouvier) Extrême-gauche (Tirard)

Commerce et Industrie Jules Siegfried Entrepreneur
Guerre Louis Freycinet Ingénieur: Polytechnique, mines Préfet
Marine et colonies Auguste Burdeau . Professeur Centre gauche
Travaux publics Jules Viette Républicain progressiste
Agriculture Jules Develle Avocat Union républicaine
Histoire de la France contemporaine 1871 - 1913  Larousse

Scandale de Panama: (suite de septembre) (- (voir le document)
L'affaire de Panama est au centre des préoccupations. Deux administrateurs de la compagnie sont arrêtés le 6 décembre (Charles de Lesseps et Marius Fontane) ainsi qu'un ancien député Sans-Leroy. Le baron Cottu a fui à l'étranger le 11 et le 20 l'immunité parlementaire est levée pour 5 députés (Arène, Dugué de la Fauconnerie, Proust, Jules Roche, Rouvier) et de 5 sénateurs ( Béral, Devès, Albert Grévy, Léon Renault, Thévenet) Déroulède accuse Clemenceau d'avoir trempé dans l'affaire, celui-ci reconnaît avoir reçu de l'argent de Hertz pour financer son journal.  Clemenceau et Déroulède se battent en duel sans résultat. Le 31 décembre , Émile Arton passe les fêtes de fin d'année à Venise en compagnie du policier chargé de retrouver sa trace. Le 9 janvier 1893 Baïhaut ancien ministre des travaux publics est arrêté. (suite en 1893)

 


1893

Le 10 janvier 1893 s'ouvre la nouvelle session parlementaire ainsi que le procès de l'affaire du Panama. Les ministres décident collectivement de remettre leur démission afin de permettre à Sadi-Carnot de créer un nouveau gouvernement en rapport avec la situation. Ribot est chargé de créer ce nouveau gouvernement.

 

Second gouvernement Ribot:

Affaires étrangères Jules Develle Avocat Union républicaine
Instruction publique  Charles Dupuy Professeur Union républicaine
Justice et cultes Léon Bourgeois Préfet de police
Intérieur Alexandre Ribot Avocat Union républicaine
Finances Maurice Rouvier Avocat, Banquier, Journaliste Union républicaine
Commerce et Industrie J ules Siegfried Entrepreneur
Guerre Louis Freycinet Ingénieur: Polytechnique, mines Préfet
Marine et colonies Adrien Rieunier Amiral
Travaux publics Jules Viette Républicain progressiste
Agriculture Marie Albert Viger Docteur en médecine Gauche radicale

Le 21 janvier 93 Jaurès est élu député de Carmaux au siège laissé par le député qui a démissionné suite à la longue grève des mineurs.

Le 27 janvier 1893,   Arène, Dugué de la Fauconnerie, Jules Roche, Rouvier sont mis hors de cause un non lieu est prononcé.

du 1er au 3 février grève des boulangers de Marseille. Grève des mineurs de Rive de Gier qui demandent des représentants du personnel auprès de la direction.

Le 6 février loi établissant la capacité civile de la femme séparée de corps

Scandale de Panama: (suite de 1892) - (voir le document)
Le 9 février procès en correctionnelle de l'affaire de Panama, Charles et Ferdinand de Lesseps administrateurs de la société sont condamnés à 5 ans de prison, Marius Fontane et le baron Cottu (par contumace) également administrateurs, 2 ans de prison Gustave Eiffel en tant qu'entrepreneur 2 ans également. Parallèlement en cours d'assise de la Seine Baïhaut 5 ans pour corruption, Charles et Ferdinand de Lesseps, Marius Fontane, Cottu, Gustave Eiffel un an pour abus de confiance. Sans-Leroy, Béral, Dugué de la Fauconnerie, Proust sont acquittés(voir suite)

Jules Ferry qui avait été nommé président du Sénat le 24 février décède le 18 mars . On lui fait des funérailles nationales le 21

le 30 mars la discussion du budget provoque la démission du gouvernement

 

7 - GOUVERNEMENT DUPUY 
  du 4 avril 1893  au 25 novembre 1893
 

 

Charles DUPUY  ( 1851 - 1929)

Professeur de philosophie et ministre de l'Intérieur pendant les deux premières présidences d'Alexandre Ribot, il organise la répression brutale des troubles du Quartier latin et réagit de même face aux syndicats ouvriers en 1893.
Une phrase, prononcée lors de l'explosion à la Chambre de la bombe lancée par un anarchiste, Vaillant, le rend célèbre : "La séance continue".

Dupuy_3.jpg (19275 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Jules Develle Avocat Union républicaine
Instruction publique Raymond Poincaré Avocat
Justice et Cultes Eugène Guerin Avocat Maire de Carpentras
Intérieur Charles Dupuy Professeur Union républicaine
Finances Paul Peytral Pharmacien Républicain radical
Commerce et Industrie Jean-Jacques Terrier Journaliste
Guerre Julien Loizillon Général
Marine et colonies Adrien Rieunier Amiral
Travaux publics Jules Viette Républicain progressiste
Agriculture Marie-Albert Viger Docteur en médecine Gauche radicale
Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

Le premier mai 1893 qui donne lieu à des manifestations pour la journée de 8 heures, est émaillé de nombreux incidents. Les Allemanistes et Blanquistes s'affrontent avec les forces de police devant la bourse du travail

Scandale de Panama: (suite de février) - (voir le document)
La cours de cassation annule le jugement de correctionnelle dans l'affaire de Panama les faits étant prescrits . Les accusés sont remis en liberté.(suite en 1895)

12 juin 1893 promulgation d'une loi sur la sécurité et l'hygiène au travail

En juillet, Millerand prend la direction de "la petite république" journal auquel collabore Jaurès et ouvre ses colonnes à tous les courants du socialisme.

Le 7 juillet le Sénat rejette un projet de loi visant à garantir les libertés syndicales. Le 15 juillet est votée une loi garantissant l'assistance médicale gratuite pour les Français privés de ressource.

Le 16 et 17 août surviennent de violents affrontements entre ouvriers français et italiens. Le bilan officiel est de 8 morts et 50 blessés mais en réalité probablement près de 50 morts et 150 blessés. Ces évènements entraînent des manifestations anti-françaises à Rome. Dans le nord de la France, Liévin , Drocourt des heurts ont lieu entre mineurs français et belges . Certaines familles belges sont obligées de s'enfuir

Les 20 août et 3 septembre élections législatives Les républicains de gouvernement obtiennent 311 sièges, les radicaux 122 (Clemenceau et Floquet impliqués dans le scandale de Panama sont battus) La droite réactionnaire 58 sièges et la droite républicaine 35 ( leur chef de file Albert de Mun est battu). Les socialistes obtiennent 49 députés parmi lesquels on trouve Jules Guesde, Jaurès, Millerand ) . La république est maintenant bien installée, pas plus que le Boulangisme, le scandale de Panama n'a pas ébranlé la république.

Du 18 septembre au 4 novembre grève des mineurs du bassin du Pas de Calais  en solidarité avec les mineurs anglais.

Décès et funérailles nationales le 22 octobre du maréchal Mac-Mahon.

Offensive parlementaire contre le gouvernement ( Jaurès, Millerand ) le gouvernement Dupuy démissionne.

 

Président de l'assemblée nationale
Charles Dupuy
(Républicain de gouvernement)

du 05 décembre 1893 au 30 mai 1894

r

Précédent

Suivant

 


8 - GOUVERNEMENT CASIMIR-PERIER
   du 2 décembre 1893  au 22 mai 1894
 

 

Jean CASIMIR-PERIER  ( 1847 - 1907)


Petit fils du premier ministre de Louis-Philippe, fils d'un ministre de Thiers Il est élu député en 1876, en 1877 il est sous-secrétaire d'état à l'instruction publique puis à la guerre dans le gouvernement de Jules Ferry en 1883. En 1893 il est chef du gouvernement. Autoritaire et de sensibilité conservatrice il s'efforce de rapprocher la fraction la plus modérée du parti républicain avec la droite monarchiste.

Casimir-perrier_2.jpg (65996 octets)

Gouvernement

Affaires étrangères Jean Casimir-Perier Centre droit
Instruction publique Eugène Spuller Avocat Union républicaine
Justice et Cultes Antonin Dubost Journaliste Préfet
Intérieur David Raynal Commerce Républicain modéré
Finances Auguste Burdeau Professeur Centre gauche
Commerce et Industrie Jean Marty Avocat Républicains de Gouvernement
Guerre Auguste Mercier Général
Marine et colonies Auguste Lefèvre Vice-Amiral
Travaux publics Charles Jonnart Gouverneur d'Algérie
Agriculture Marie-Albert Viger Docteur en médecine Gauche radicale
Histoire de la France contemporaine 1871 - 1913  Larousse

1894

Nouveaux attentats anarchistes. Le 9 décembre Auguste Vaillant lance une bombe au palais Bourbon sur les députés. Plusieurs spectateurs et députés sont blessés Vaillant condamné à mort le 10 janvier est exécuté le 4 février. Le 12 février une bombe explose dans le hall de l' hôtel Terminus gare Saint-Lazare faisant un mort et 17 blessés. L'auteur Émile Henri avait déjà déposé un engin devant la société des mines de Carmaux qui découvert par un passant et transporté au commissariat de police avait tué 6 policiers Émile Henri sera guillotiné le 21 mai 1894. Le 20 février un mort rue Saint-Jacques le 25 mars plusieurs blessés au restaurant Foyot

En février, le commandant Joffre s'empare de Tombouctou achevant la conquête du Soudan commencée en 1890 . Le 19 mars un ministère des colonies est créé et confié à Ernest Boulanger.

Le 22 mai la chambre repousse une proposition de Jules Guesde en faveur de la journée de 8 heures. Cependant la chambre vote une résolution demandant que les personnels de l'état puissent constituer des syndicats. Le cabinet de Casimir-Perier démissionne.

 

Président de l'assemblée nationale
Jean Casimir-Perrier
(Républicain de gouvernement)

du 02 juin 1894 au 27 juin 1894

Précédent

Suivant

 


9 - SECOND GOUVERNEMENT DUPUY
   du 30 mai 1894  au 15 janvier 1895
 

 

Charles DUPUY  ( 1851 - 1929) - voir précédemment


Son gouvernement:

Affaires étrangères Gabriel Hanotaux Haut fonctionnaire Républicain libéral
Instruction publique  Georges Leygues Journaliste, poête Union démocratique
Justice et cultes Eugène Guerin Avocat Maire de Carpentras
Intérieur Jean Dupuy Professeur Union républicaine
Finances Raymond Poincaré Avocat
Commerce et Industrie Victor Lourtiès Avocat Radical socialiste
Guerre Auguste Mercier Général
Marine Félix Faure Négociant en cuir, Républicains progressistes
Colonies Théophile Delcassé Journaliste Gauche radicale
Travaux publics Louis Barthou Avocat  Union démocratique
Agriculture Marie Albert Viger Docteur en médecine Gauche radicale

 

Le 24 juin le Président de la République Sadi-Carnot et le président du conseil Dupuy sont en visite à Lyon. Le 24 juin au soir le président de la République doit assister à une représentation de Gala , il est poignardé par un anarchiste italien, Caserio,   qui veut venger Émile Henry. Sadi-Carnot meurt peu après minuit. A Lyon, les maisons habitées par des Italiens sont mises à sac, la troupe doit intervenir. Le 27 juin Casimir-Perier est élu président de la République par 451 voix sur 845 votants ( Brisson 195 et Dupuy 97)

 

Note au sujet de Casimir Perier
Le ministre de Louis Philippe, Casimir Perier  a pour nom Perier et prénom Casimir . Son fils Auguste ( 1811 - 1876) qui fut ministre de Thiers,  prit pour nom Casimir-Perier ce qui peut prêter à confusion. Lui même aura un fils Jean Casimir-Perier ( 1847 - 1907), qui est ici ministre, président d
u conseil (premier ministre) puis président de l'assemblée nationale et qui deviendra président de la république (6mois)

 

 

LA TOUR EIFFEL

Décidée par M Locroy ministre du commerce du gouvernement Freycinet sous la présidence de Jules Grévy en juillet 1886, les travaux commencent en janvier 1887. 40 dessinateurs pendant 2 ans vont dessiner les 12 000 pièces qui vont être assemblées à l'aide de 2,5 millions de rivets et 7 millions de trous. Le poids estimé est de 10 000 tonnes.

La dépense prévue est de 6 millions de francs, une subvention est attribuée elle s'élève à 1,5 millions. La société Eiffel exploitera la tour pendant 10 années à compter du 1er janvier 1890. La dépense réelle a été de 7, 457 millions . En 176 jours ( durée de l'exposition) la tour a vu 3,8 millions de visiteurs ( environ 21 400 visiteurs par jour) et la recette a été de 6,51 millions de francs.

Chronologie de réalisation : En moyenne 200 personnes travaillaient chaque jour sur ce chantier le montage a commencé le 1er juillet 1887. Le premier étage a été atteint le 1er mars 1888, le 2ème étage le 14 août , le 3ème le 24 février 1889 et le sommet le 31 mars 1889

 

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS
 

AU VATICAN
Pape Léon 13 (1878 - 1903)
GRANDE-BRETAGNE
Souverain Victoria (1837 - 1901)
Premier Ministre W.E. Gladstone ( 1886 - 1894), Comte de Rosebery (1894-1895)
ESPAGNE
Souverain Alphonse 13 (1886 - 1931)
PORTUGAL
Souverain   Louis 1er le Populaire ( 1861 - 1889 ), Charles 1er le Diplomate (1889 - 1908)
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Président Chester Alan Arthur (1881 - 1889 ), Benjamin Harrison (1889 - 1893 ), Stephen G Cleveland ( 2ème mandat)  (1893 - 1897 )
ALLEMAGNE
Souverain Guillaume 1er (1861 - 1888), Frédéric 3 (1888), Guillaume 2 (1888 - 1918)
Chancelier Bismarck(1872 - 1890), Leo von Caprivi (1890 - 1894), Chlodwig zu Hohenlohe (1894 - 1900)
AUTRICHE
Souverain François Joseph 1er (1848 - 1916 règne exceptionnel de 68 ans )
RUSSIE
Souverain - Tsar Alexandre 3 ( 1881 - 1894 ), Nicolas 2 (1894 - 1917)

 

 

ICI ET AILLEURS
                - Le budget de l'éducation nationale qui était de 12 millions-or à la fin du second Empire est en 1888 de 100 millions
                - La première conférence générale des poids et mesures établit la définition du kilogramme en rapport au prototype en platine iridié , la seconde (mesure du temps) est définie comme le 1/86400 du jour solaire moyen
                - Le 9 octobre 1890 Clément Ader fait un bond de 12 mètres à bord de l'Eole
                - Commencée en 1884 la Nouvelle Sorbonne est inaugurée le 11 juillet 1889. De l'ancienne Sorbonne construite par Richelieu, il ne reste que l'église dans laquelle ce dernier est inhumé. Tout le reste a été rasé et reconstruit par l'architecte Nénot qui s'est vu confier une surface de 21 000 mètres-carrés à réaménager.
                - François Hennebique construit le premier grand immeuble parisien en béton armé rue Danton
                - Aux Etats Unis premiers tracteurs agricoles à moteur à essence (1892)
                - En Angleterre Conan Doyle publie son premier ouvrage de Sherlock Holmes (1892) et Kipling "le livre de la jungle" (1894)

 

Présidence de Jules Grévy Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique Présidence de Casimir-Perier

 

Informations sur la fiche
Numéro 117/142
Numéro - 3ème République 8/19
Dernière révision 25/03/2016