La constitution de la 5ème république vise à rendre la vie politique plus stable, trop stable aux regards de certains.
C'est aussi la période du Baby-boom de 550 000 naissances annuelles avant la guerre, 800 000 pendant 28 années après la guerre.
nous sommes dans les "Trente Glorieuses" 1945 - 1975

 


Pr
emière Présidence de 
CHARLES DE GAULLE
du 8 janvier 1959 au 8 janvier 1966
 
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE
4 octobre 1958 - .....................

 

 

de_gaulle_5.jpg (104962 octets)
Histoire des Présidents - EDL
 
CHARLES DE GAULLE

1890 - 1970

Charles de Gaulle est né à Lille le 22 novembre 1890 d'un père Professeur de Lettres, d' Histoire et de Philosophie . Les ancêtres de la famille De Gaulle remontent jusqu'à l'année 1210 où Richard De Gaulle premier De Gaulle connu reçu des mains de Philippe Auguste le fief d'Elbeuf.
A sa sortie de Saint-Cyr en 1912 il a 22ans, il est affecté dans le régiment du colonel Pétain. Alors que d'autres sont généraux Pétain n'est que Colonel, il a déplu car à l'école militaire il a enseigné que le "feu tue" et que l'offensive à outrance à l'époque de l'artillerie n'est plus d'actualité.
Pendant la première guerre, De Gaulle est blessé à Dinant le 15 août 1914 il est nommé Capitaine, il s'enterre dans les tranchées avec son bataillon et le 2 mars 1916 dans les combats au corps à corps il reçoit un coup de baïonnette. Il se réveille prisonnier à Mayence il y restera 32 mois. Il deviendra en 1921 instructeur à Saint-Cyr . Puis ce sera l'école de guerre où De Gaulle va commencer sa vie de "militaire à part" . L'appréciation du Colonel sera " Gâte malheureusement d'incontestables qualités par son assurance excessive, sa rigueur pour les opinions des autres et son attitude de roi en exil"
Ses thèses en faveur de l'usage de véhicules blindés et de la guerre de mouvement trouvent peu d'écho, mais il se lie avec les adversaires du fascisme et des accords de Munich comme Léo Lagrange et Paul Reynaud dans le gouvernement duquel il occupe le poste de sous secrétaire d'État à la Guerre en juin 1940.
Il part à Londres au moment de la débâcle et, le 18 juin, sur la BBC, appelle les Français à continuer le combat.
En 1944, appuyé sur un mouvement de Résistance, il dirige un gouvernement provisoire où il préside à l'épuration et à une série de nationalisations.
Irrité par le poids des partis, il démissionne le 20 janvier 1946 mais son mouvement, le Rassemblement du Peuple Français, obtient des succès électoraux jusqu'au retrait de son chef, en 1953.
Il revient à la politique en tant que président du Conseil le 1er juin 1958 pour juguler l'insurrection algérienne. Il fonde alors une nouvelle République, dont la Constitution est approuvée par le peuple le 28 septembre.
Charles de Gaulle est élu président de la Vème République et travaille en priorité à résoudre le conflit algérien.
Dans la période de forte expansion des années 60, il se pose en champion de l'indépendance nationale face aux États-Unis ( lancement de la force de dissuasion nucléaire, retrait de l'OTAN, ...) et se rallie à l'idée de l'intégration européenne.
Un vaste mouvement de contestation sociale ébranle son pouvoir en mai 1968, et l'oblige à dissoudre l'Assemblée nationale. Les élections sont un triomphe pour le parti au pouvoir, mais l'année suivante, lors d'un référendum portant sur la décentralisation et la limitation des pouvoirs du Sénat, le non l'emporte, ce qui amène le général de Gaulle à démissionner ( 28 avril 1969 ).
Il se retire à Colombey-les-deux-Églises et commence à rédiger ses mémoires, qu'il poursuivra jusqu'à sa mort, le 9 novembre 1970.

 

Cinquième république
De Gaulle
Debré
Pompidou
De Gaulle
Pompidou
Giscard d'Estaing
Mitterrand
Mitterrand
Chirac
Chirac
Sarkozy
Hollande
 
1 - Gouvernement  de MICHEL DEBRÉ
du 8 janvier 1959 au 14 avril 1962

 

Debre_3.jpg (66340 octets) Michel DEBRÉ (1912-1996)

Docteur en droit, diplômé de l'École libre des Sciences politiques, il entame sa carrière en 1934 au Conseil d' Etat.
Après un passage au cabinet de Paul Reynaud, il entre, pendant la seconde guerre mondiale, dans la clandestinité et participe activement à la Résistance sous le pseudonyme de Jacquier.
Après la Libération, il est appelé au cabinet du Général De Gaulle pour étudier une réforme de la fonction publique (avril 1945). Cette réforme aboutira à la création de l'École Nationale d'Administration.
Élu sénateur RPF d'Indre-et-Loire (1948-1958), il participe en tant que principal rédacteur de la Constitution, à la fondation de la Ve République.
Nommé Garde des Sceaux, ministre de la Justice de 1958 à 1959, il accède ensuite aux fonctions de Premier ministre (1959-1962).
Il est élu député de la Réunion (1963-1988).
Après la réélection du Général De Gaulle, il remplace Valéry Giscard d'Estaing au ministère de l' Économie et des Finances (janvier 1966).
l devient ministre des Affaires étrangères du gouvernement Couve de Murville (mai 1968-juin 1969).
Après le départ du Général De Gaulle et l'élection de Georges Pompidou à la présidence de la République, il devient ministre de la Défense nationale de Jacques Chaban-Delmas (1969-1973). Il est parallèlement maire d'Amboise jusqu'en 1989.
l démissionne de ses fonctions de président de groupe RPR à l'Assemblée nationale en 1980.
Il se présente à l'élection présidentielle en 1981 où il obtient un faible score , 1, 6%.
Il entre à l'Académie française en mars 1988.
Michel DEBRÉ décède le 2 août 1996.

Première Législature

Président de l'Assemblée nationale:
Jacques Chaban Delmas


du 9 décembre 1958 au 20 juin 1969

r

Précédent

Suivant


Gouvernement de Michel Debré (Il y aura 20 remaniements pendant les 40 mois de gouvernement)

Ministre délégué Jacques Soustelle Ethnologue UNR
Ministre d'Etat Houphouët Boigny Médecin , planteur

 

Finances et affaires économiques Antoine Pinay remplacé le 13/01/60 par Wilfrid Baumgartner Industriel - CNIP (Pinay) Gouverneur de la Banque de France(Baumgartner) Agriculture Roger Houdet CNIP
Affaires étrangères Maurice Couve de Murville Ambassadeur - UNR Santé et population Bernard Chenot Haut fonctionnaire
Education nationale André Bouloche remplacé le 15/01/60 par Louis Joxe Haut fonctionnaire Socialiste (Bouloche) Ambassadeur (Joxe) Travail Jean-Paul Bacon Syndicaliste MRP
Recherche scientifique Louis Jacquinot CNIP Industrie et Commerce Jean-Marcel Janneney Avocat
Affaires culturelles André Malraux Ecrivain Gaulliste PTT Bernard Cornut-Gentille Ambassadeur UNR
Justice Edmond Michelet MRP Transports et Travaux publics Robert Buron PDG Gaumond
Intérieur Jean Berthoin Préfet Radical Construction Pierre Sudreau Haut fonctionnaire MRP
Armées Pierre Guillaumat Administrateur du CEA Information Roger Frey  
      Anciens combattants Raymond Triboulet  UNR


CNIP : Indépendant paysan, UNR: Union pour la nouvelle république

1959

Le 4 janvier la sonde soviétique  Luna 1 tourne autour de la lune

Le 6 janvier la scolarité obligatoire est portée à 16 ans

Autour du général de Gaulle, à l' Élysée un super cabinet à la tête duquel on trouve Geoffroy de Courcel et René Brouillet et les fidèles du général Olivier Guichard, Pierre Lefranc, Jacques Foccart, Bernard Tricot

Le 26 avril Élections sénatoriales favorable à l'opposition, Jacques Duclos (PCF), Gaston Deferre (SFIO), Edgar Faure (radical), François Mitterrand (UDSR )

Le conflit algérien:
(suite de mai 1958)
- En Algérie la guerre continue. En mars, le général Massu adresse des directives sur les techniques militaire, policière et psychologique et les méthodes de coercition.
- De Gaulle envisage une consultation du peuple algérien ( il n'est pas question d'indépendance) entérinée par le peuple français. Le 28 septembre GPRA se dit prêt à ouvrir des pourparlers mais refuse que le sort de l'Algérie soit lié à une consultation du peuple français.
- Le 23 janvier, Massu sera relevé de ses fonctions et remplacé par le général Crépin pour avoir déclaré à la presse allemande que l'armée ne comprend plus la politique algérienne du gouvernement
- Du 24 janvier au 1er Février , semaine des barricades à Alger, menés par Pierre Lagaillarde et Joseph Ortiz, des activistes "pieds noirs" se retranchent dans les facultés. Une fusillade provoque la mort de 14 gendarmes et de 6 manifestants des paras fraternisent avec les insurgés. Challe et Delouvrier quittent Alger (Challe est commandant en chef des forces en Algérie et Delouvrier est délégué général ) Le général De Gaulle dans une allocution rappelle l'armée à l'obéissance. Les insurgés se rendent le 1er février, Lagaillarde est emprisonné et Ortiz est en fuite
- Début mars dans une allocution au cours d'une visite d'une visite d'unités combattantes en Algérie, de Gaulle emploie pour la première fois l' expression Algérie algérienne.
- Du 25 au 29 juin se tiennent des discussions préliminaires à des négociations avec le FLN à Melun, elles échouent. Les partisans de l' Algérie française s'organisent en comités
- Des négociations avec le GPRA se préparent en Suisse . Les contacts sont établis par Georges Pompidou mais la volonté de mettre dans le jeu le MNA de Messali Hadj et de conserver le Sahara les rendent difficile.
- Le 7 avril 1961 apparition du sigle OAS ( Organisation Armée Secrète ) signant quantité d'attentats.
- Le 22 avril putsch militaire en Algérie les parachutistes avec à leur tête les généraux Challe, Jouhaud et Zeller rejoints par Salan. Ils ne réussiront pas à entraîner les appelés qui, grâce aux postes à transistor qui ont envahi les casernes algériennes ( ventes détaxées en Algérie ) sont parfaitement informés de la situation. le 23 le général de Gaulle en vertu de l'article 16 prend les pleins pouvoirs et prononce un discours mettant en cause "un quarteron de généraux" Michel Debré invite les Français à s'opposer à un débarquement aéroporté des insurgés. Isolés les généraux Challe et Zeller se rendent, mais Salan, Jouhaud et nombres d'officiers (Argoud, Sergent) passe à la clandestinité donnant force à l'OAS
- du 20 mai au 13 juin négociations avec le FLN à Evian conduites par Louis Joxe et Krim Belkacem, elles butent sur la question du Sahara
- le 2 octobre 1961 de Gaulle dans un discours commence à parler d'autodétermination
- En janvier et février 1962 l' OAS et le FLN mènent une guerre d'attentat en Algérie et en France causant des centaines de morts. Les autorités créent des groupes anti-terrorisme ( les Barbouzes) qui n'hésiteront pas à faire appel à des délinquants auxquels l'immunité sera assurée.
- Le 7 février 62 un attentat contre Malraux perpétré par l'OAS blesse grièvement une petite fille qui restera aveugle. L'opinion française se retourne contre l' OAS. Le 8, le parti communiste organise une manifestation contre l'OAS, elle est sauvagement réprimée par la police. La police s'acharne sur des manifestants qui se sont réfugiés dans l'entrée du métro Charonne qui est fermée on relèvera 8 morts; des centaines de milliers de personnes assisteront aux obsèques le 13..
- du 11 au 18 février ouverture de négociations secrètes même protagonistes qu'en juin dernier. Le 7 mars des négociations officielles s'ouvrent à Evian les accords d'Evian seront conclus le 18 mars 1962.
- Le 19 mars 1962 à midi cessez le feu en Algérie
- Le 8 avril les accords d'Evian sont confirmés par un référendum avec plus de 90% de oui

Le 15 octobre 1959 attentat dit de l' Observatoire. Des coups de feu sont tirés sur la voiture de Mitterrand. Un ancien député, Pesquet, affirme que l' attentat est arrangé. Le 25 novembre le Sénat vote la levée de l'immunité de Mitterrand.

Le 2 décembre 1959, rupture du barrage de Malpasset près de Fréjus. La ville est inondée il y aura 423 morts dont 135 enfants, 7 000 sinistrés, 2500 hectares sont ravagés, 800 mètres d'autoroute sont emportés.



Le Monde du 4 décembre 1959



Fin décembre adoption de la loi Debré qui définit les contrats d'association des établissements d'enseignement  privés avec l' État. le ministre de l'éducation nationale Boulloche démissionne. Louis Joxe le remplace le 15 janvier 1960.


1960

1er janvier 1960 mise en circulation du "nouveau franc" le nouveau franc vaut 100 "anciens francs"  le 13 janvier Antoine Pinay en désaccord sur le plan économique démissionne, il est remplacé par Wilfrid Baumgartner directeur de la banque de France depuis 1949 et ancien déporté, il est l'image de la rigueur

Suite à la semaine des barricades à Alger qui fait craindre à la France une guerre civile Michel Debré remanie son gouvernement le 5 février 1960 en éloignant les partisans de l'Algérie française (Soustelle et Cornut-Gentille)

Ministre d'Etat Houphouët Boigny
Ministres délégués Roger Frey, Pierre Guillaumat

 

Finances et affaires économiques Wilfrid Baumgartner Gouverneur de la Banque de France Agriculture Henri Rochereau Exportateur
Affaires étrangères Maurice Couve de Murville Ambassadeur - UNR Santé et population Bernard Chenot Haut fonctionnaire
Dom-Tom et Sahara Robert Lecourt Avocat MRP Industrie et Commerce Jean-Marcel Janneney Avocat
Éducation nationale Louis Joxe remplacé le 20/02/61 par Lucien Paye Ambassadeurs (Joxe et Paye) PTT Maurice-Bokanowski Administrateur de société UNR
Recherche scientifique Louis Jacquinot CNIP Travail Jean-Paul Bacon Syndicaliste MRP
Affaires culturelles André Malraux Ecrivain Gaulliste Transports et Travaux publics Robert Buron PDG Gaumond
Justice Edmond Michelet MRP Construction Pierre Sudreau Haut fonctionnaire MRP
Intérieur Pierre Chatenet Haut fonctionnaire Information Louis Terrenoire UNR
Armées Pierre Messmer Haut fonctionnaire ministère de la coopération
( à partir du 4 juin 1960 )
Jacques Foccart Secrétaire général adjoint UNR
Affaires algériennes Louis Joxe à partir du 22/11/60 Ambassadeur Anciens combattants Raymond Triboulet UNR

CNIP : Indépendant paysan, UNR: Union pour la nouvelle république

 

Le 5 février inauguration à Genève du synchrotron du Centre Européen de Recherches Nucléaires (CERN)


Le Monde du 14-15 février 1960

 

Le 13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française à Réggane dans le Sahara. le 1er avril un second essai aura lieu.

Le 3 avril 1960 création du PSU (Parti Socialiste Unifié ) par notamment: Édouard Depreux, Pierre Mendès-France, Michel Rocard.  Claude Bourdet et Gilles Martinet de France

 Observateur y adhèrent , l'adhésion de François Mitterrand est refusée.

Le 11 mai lancement du paquebot France en présence de De Gaulle

La décolonisation:
4 juin 1960 La loi qui permet à un état membre de la communauté de devenir indépendant sans cesser d' en faire partie est votée. Dans le courant de l'année plusieurs états vont prendre leur indépendance: Le Cameroun, le Togo, le Mali, le Sénégal, la Côte d'ivoire, le Dahomey (futur Bénin), la Haute Volta (futur Burkina), le Niger, la Mauritanie, la République Centre Africaine, le Congo, le Tchad et Madagascar deviennent indépendant et signent des accords de coopération avec la France.

Le retour à l'équilibre budgétaire en 1959 et l'expansion économique n'incitent pas De Gaulle à engager des réformes structurelles. Jacques Rueff et Louis Armand tous les deux polytechniciens remettent un rapport à Michel Debré qui s'inquiète des rigidités de l'économie , de l'inadaptation de l'administration et de la qualité de l'enseignement (www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/074000508/0000.pdf )

Août 1960 création des Safer (Sociétés d'Aménagement Foncier et d'Etablissement Rural ) destinées à remodeler les exploitations agricoles . Le remembrement fera disparaître de nombreuses haies et chemins creux accroissant les phénomènes d'érosion.

Le 14 septembre des pays exportateurs de pétrole se regroupent au sein d'une organisation l' OPEP

Le 14 décembre 1960 l'OECE, Organisation Européenne de Coopération Economique créée à la demande des Etats-Unis, condition pour la mise en place du plan Marshall s'élargit au Canada et ... aux Etats Unis  et devient l' OCDE Organisation pour la Coopération et le Développement Economique

Apparition de la pilule contraceptive, sa diffusion est interdite mais on peu se la procurer à l'étranger

La population française en 1960 s'élève à 45 465 000 habitants

Précédentes: 1958 Informations économiques - 1959 - 1960 - Suivantes: 1962
PIB
Le PIB s'est élevé à 46,325 milliards d'Euros (Insee) en 1960 et 41,723 en 1959 soit un accroissement de 11,0%

Premier vol de Caravelle qui sera une réussite technologique, en 57 Dassault fera voler son Mirage 3 à 2000km/h, l'industrie aéronautique accomplit de belles performances
La pile atomique de Marcoule commence à produire de l'électricité
Découverte du gisement de pétrole de Hassi Messaoud
Le franc est à nouveau dévalué, l'inflation est maîtrisée . Une crise dans le textile début 59, chute importante des offres d'emploi. Début de spéculation sur le dollar

 

  1938 1952 1954 1956 1958 1960
PIB 100 146 160(4, 8%/an) 189(9%/an) 246(15%/an) 296(10%/an)
Production Industrielle 100 145 159(4, 8%/an) 188(9, 1%/an) 213(6, 6%/an) 242(6, 8%/an)
Production agricole 100 103 117(6, 8%/an) 112(- 2%/an) 116(1, 8%/an)  
Taux d'Inflation annuel   + 11, 8% - 0, 4% + 2% +15% + 3, 7%
Offres d'emploi   30 000 6 500 40 000   8 000 (début 59)
Demandes d'emploi   100 000 250 000 100 000    
Chômeurs secourus  

50 à 60 000

  20 à 25 000   43 000

Production et consommation d'énergie en France en million de tep (tonne équivalent pétrole)

  Charbon Pétrole Gaz naturel Electricité primaire Renouvelables Total Dépendance
  Produc Cons Produc Cons Produc Cons Hydro Nucl Total Produc Cons Produc Cons (C-P/C)*100
1950 35 43, 4 0, 2 10, 4 0, 2 0, 2 3, 6 0 3, 6 0 0 39 57, 6 32, 3%
1960 35, 6 43, 6 2, 3 29, 4 2, 5 2, 5 9, 1 0 9, 1 0 0 49, 5 84, 6 41, 5%

Il y a surproduction de charbon dans le monde, le charbon étranger est moins cher que le charbon français. Jeanneney établit un plan de réduction de la production de charbon de 10% étalée sur 5 ans. L'indépendance énergétique est mise à mal mais la production d'électricité nucléaire va voir le jour en 1962.
Prochain tableau
"énergie" 1970

1961

8 janvier 1961, premier référendum en France il porte sur l'autodétermination du peuple algérien elle est approuvée à 75% en France et 70% en Algérie

Le 21 février une fusée française envoie dans l'espace le rat Hector qui revient en bonne santé

Le 12 avril 1961 un soviétique Youri Gagarine tourne autour de la terre à bord de Vostok 1


Le Monde du 23-24 avril 1961

Le 22 avril putsch militaire à Alger. Appuyé par les unité de parachutistes, les généraux Challe, Jouhaud et Zeller rejoints par Salan se rendent maîtres d'Alger dans le but de maintenir l'Algérie française. Depuis 3 à 4 ans les postes de radio à transistor sont diffusés largement, les militaires du contingent sont donc au courant des évènements et notamment du point de vue de la métropole et du général De Gaulle. Les généraux ne réussiront pas à entraîner le gros de l'armée. Le 23 le général De Gaulle qui bénéficie des pleins pouvoirs accordés par l'article 16 de la constitution réagit et en appel à la population ainsi que Michel Debré. Les généraux Challe et Zeller isolés se rendent mais Salan, Jouhaud et quelques officiers , Argoud, Sergent et autres passent dans la clandestinité donnant force et consistance à l' OAS (Organisation Armée Secrète) . Le sigle OAS apparaîtra pour la première fois en public le 7 avril puis dans de nombreux attentats.
 

Après de nombreux essais non habités, les Etats Unis dans le cadre du programme Mercury envoient leur premier homme dans l'espace Alan Shepard le 5 mai 1961

A partir du 20 mai commencent les négociations avec le FLN . Du 20 mai au 13 juin des discussions auront lieu entre Louis Joxe ministre des affaires algériennes et Krim Belkacem représentant le GPRA  (Gouvernement Provisoire de la République Algérienne). Elles buteront sur la question du Sahara qui recèle pétrole et gaz. Elles reprennent du 22 au 28 juillet  et aboutiront le 18 mars 1962 par la signature des accords d'Evian

juillet 1961 troubles en Tunisie autour de la base française de Bizerte, plusieurs centaines de morts. Un accord prévoyant l'évacuation de la base est signé le 29 septembre.

En Août 61 construction du mur de Berlin; La RDA se vidait littéralement 3 millions d'Allemands de l'Est son passés à l'ouest depuis 1949.

Remaniement du gouvernement Debré le 24 Août 1961:

Ministre d'Etat Houphouët Boigny
Ministres délégués Pierre Guillaumat et Louis Terrenoire

 

Finances et affaires économiques Wilfrid Baumgartner remplacé le 18/01/62 par Valérie Giscard d'Estaing Gouverneur de la Banque de France ( Baumgartner ) Inspecteur des finances CNIP (Giscard) Agriculture Edgard Pisani Préfet GD
Affaires étrangères Maurice Couve de Murville Ambassadeur - UNR Santé et population Joseph Fontanet PDG Essilor MRP
Dom-Tom et Sahara Louis Jacquinot CNIP Industrie et Commerce Jean-Marcel Janneney Avocat
Affaires algériennes Louis Joxe Ambassadeur PTT Maurice-Bokanowski Administrateur de société UNR
Éducation nationale Lucien Paye Ambassadeur Travail Jean-Paul Bacon Syndicaliste MRP
Affaires culturelles André Malraux Ecrivain Gaulliste Transports et Travaux publics Robert Buron PDG Gaumond
Justice Bernard Chenot Haut fonctionnaire Construction Pierre Sudreau Haut fonctionnaire MRP
Intérieur Roger Frey   Information Louis Terrenoire UNR
Armées Pierre Messmer Haut fonctionnaire ministère de la coopération
( à partir du 4 juin 1960 )
Jean Foyer Professeur UNR
      Anciens combattants Raymond Triboulet UNR

CNIP : Indépendant paysan, UNR: Union pour la nouvelle république , GD: Gauche démocratique

Le 8 septembre , le général de Gaulle échappe à un attentat à Pont-sur-Seine

Le 17 octobre 1961, à Paris, le FLN organise une manifestation pacifique pour protester contre le couvre feu imposé aux Algériens. Elle est réprimée sauvagement par la police commandée par le préfet de police Papon. A sa décharge, la police a été victime ces derniers temps d'attentats. des centaines de manifestants sont frappés à mort et jetés dans la Seine. Les autorités nieront les faits qui ne deviendront publics que 30 ans après.

En novembre, multiplication des essais nucléaires au Sahara que la France renonce à conserver

Le 12 décembre 1961 Création du CNES (Centre National d' Études Spatiales) . Il sera localisé à Paris, Toulouse et Kourou en Guyanne.
Trois chercheurs de l'Institut Pasteur François Jacob, André Lwolf et Jacques Monot identifient l'ARN messager ( Acide RiboNucléique messager) qui joue un grand rôle dans le transport du message génétique et la synthèse des protéines. Ils se verront décerner le prix Nobel de médecine en 1965.


1962

1er janvier1962 réduction des droits de douane à l'intérieur du Marché commun et le 14 janvier création de la PAC ( Politique Agricole Commune ) qui entrera en vigueur le 30 juillet

Le 18 janvier Valérie Giscard d'Estaing remplace Wilfrid Baumgartner aux finances

Le 22 janvier Charles de Gaulle et Konrad Adenauer signent le traité d'amitié et de coopération franco-allemandes

En janvier et février l'OAS multiplie les attentats . A Paris, le 8 février,   une manifestation contre l'OAS est violemment chargée par la police,   on relève 8 morts au métro Charonne. Les obsèques des victimes ont lieu le 13, elles réunissent des centaines de milliers de personnes.
Le 18 mars signature des accords d'Evian
entre Louis Joxe ministre des affaires algériennes et Krim Belkacem représentant le GPRA
 Alors que le 19 mars 1962 à midi le cessez le feu entre en vigueur en Algérie, l'OAS déclenche une grève insurrectionnelle, le 23 mars combat de rue à Bab el Oued  (quartier d'Alger où vivent des pieds noirs de condition modeste ) 15 militaires et 20 civils seront tués. Le 26 mars fusillade rue d'Isly 46 morts, l'OAS déclenche la politique de la terre brûlée .

 


Le Monde du 20 mars 1962


le 26 mars manifestation OAS à Alger , fusillade rue d'Isly 46 morts. L'OAS déclenche la politique de la terre brûlée et assassine des musulmans. Les Européens croient impossible la cohabitation prévue par les accords d'Evian; 700 000 Européens quittent l'Algérie.

le 25 mars le général Jouhaud est arrêté, condamné à mort il est gracié par le chef de l'Etat. Salan est arrêté une semaine après. Il sera condamné à la réclusion perpétuelle le 24 mai

Michel Debré
qui avait tu, pendant le conflit en Algérie,   ses divergences avec le Général de Gaulle sur le rôle des partis est remplacé par Georges Pompidou.

 

BILAN DES PERTES HUMAINES EN ALGERIE (1954 - 1962)

Militaires français

27 500

Militaires disparus

1 millier

Civils européens

2 788

Civils disparus

2 273

Combattant algériens

140 000

Civils algériens

plusieurs centaines de milliers

Sur les 120 000 Algériens employés comme combattants par l'armée française, 70 000 harkis volontaires et 50 000 appelés , moins de 50 000  ont été accueillis en France , parmi les autres restés en Algérie beaucoup ont été massacrés.
Les chiffres d'origine algérienne diffèrent et notamment le nombre de civils tués est
évalué à 1 500 000.

 

Cinquième république
De Gaulle
Debré
Pompidou
De Gaulle
Pompidou
Giscard d'Estaing
Mitterrand
Mitterrand
Chirac
Chirac
Sarkozy
Hollande
2 - Gouvernement  de GEORGES POMPIDOU
du 14 avril 1962 AU 10 juillet 1968

 

Pompidou.jpg (80238 octets)
Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/
Georges Pompidou  (1915 - 1975)

Fils d'un instituteur du Cantal d'origine paysanne, brillant élève, il fera Normale Supérieure il obtient l' agrégation de lettres, diplômé de l'École Libre des Sciences Politiques de Paris, il est nommé professeur à Marseille en 1935.
En 1945 de Gaulle qui cherchait un "agrégé sachant écrire"  le prend dans son  Cabinet où il conquière durablement l'estime du général.
Pendant la traversée du désert  il rejoint le monde des affaires et accède au poste de directeur de la banque Rothschild en 1954
Nommé chef de cabinet de la présidence de la République en 1958 sous le Général De Gaulle, il est le négociateur secret des accords avec le FLN en 1961. Le Général de Gaulle le nomme Premier ministre le 15 avril 1962, poste qu'il occupera sans interruption jusqu'au 10 juillet 1968. Il est en effet reconduit dans ses fonctions de Premier ministre par le Général De Gaulle après la victoire de ce dernier à l'élection présidentielle de décembre 1965.
Il est le principal artisan des "accords de Grenelle" qui mettent fin à la crise de mai 68 durant laquelle il gardera tout son sang-froid et réussira à éviter le pire
Après le départ de Charles de Gaulle en 1969, il est élu président de la République (mai 1969) et met en œuvre une politique de modernisation de l'industrie française et de renforcement de la construction européenne.
Gravement malade, il ne pourra terminer son mandat et décède dans l'exercice de ses fonctions le 2 avril 1974


Gouvernement de Georges Pompidou

Finances et affaires économiques Valérie Giscard d'Estaing Inspecteur des finances CNIP Agriculture Edgard Pisani Préfet GD
Affaires étrangères Maurice Couve de Murville Ambassadeur - UNR Santé et population Joseph Fontanet  Remplacé le 15/05/62 par Raymond Marcellin PDG Essilor MRP (Fontanet)
UNR (Marcelin)
Affaires algériennes Louis Joxe Ambassadeur Travail Jean-Paul Bacon Remplacé le 15/05/62 par Gilbert Granval Syndicaliste MRP  (Bacon) Ambassadeur UDT (Granval)
DOM-TOM Louis Jacquinot CNIP Industrie et Commerce Maurice-Bokanowski Administrateur de société UNR
Éducation nationale Pierre Sudreau Haut fonctionnaire MRP PTT Jacques Marette Journaliste UNR
Recherche scientifique Gaston Palewski Ambassadeur Transports et Travaux publics Robert Buron  Remplacé le 15/05/62 par Roger Dusseaulx PDG Gaumond  (Buron)
Affaires culturelles André Malraux Ecrivain Gaulliste Construction Jacques Maziol Avocat UNR
Justice Jean Foyer Professeur UNR Relations avec le parlement Roger Dusseaulx Remplacé le 15/05/62 par Pierre Dumas Ingénieur UNR (Dusseault) Directeur commercial UNR (Dumas)
Intérieur Roger Frey   Coopération Pierre Pflimlin Remplacé le 15/05/62 par Georges Gorse Avocat MRP (Pflimlin) Diplomate (Gorse)
Armées Pierre Messmer Haut fonctionnaire Anciens combattants Raymond Triboulet UNR

CNIP : Indépendant paysan, UNR: Union pour la nouvelle république , GD: Gauche démocratique, UDT: Union démocratique du travail

 Le général de Gaulle au cours d'une conférence de presse le 15 mai 1962 s'oppose à une construction européenne "supranationale", les ministres MRP (Pflimlin, Schumann, Buron, Fontanet, Bacon) démissionnent entraînant un remaniement du gouvernement

En juin et juillet  violences en Algérie . Massacres d'Européens notamment  à Oran lors de l'arrivée de l'ALN des frontières. Accélération des départs. De terribles représailles sont exercées sur les Algériens membres supplétifs de l'armée française. Probablement plusieurs milliers de victimes. Sur un effectif de 120 000 combattants "musulmans", (70 000 harkis et 50 000 appelés) moins de 50 000 harkis auraient été transférés en France

Le 14 juin  exécution en France de trois membre de l'OAS dont Roger Degueldre responsable des commandos delta. Le 17 juin intervient un accord entre l'OAS et le FLN pour faire cesser les attentats

Le 11 juillet le satellite américain Telstar permet la première émission de télévision en Mondovision 

Le 22 août le général de Gaulle échappe à un attentat au Petit-Clamart près de Paris; Le principal auteur de l'attentat, organisé par l'OAS, le colonel Bastien-Thiry sera arrêté le 17 septembre et fusillé le 11 mars 1963.

Le général décide de précipiter le référendum en vue de faire élire le Président de la République au suffrage universel.

Le 4 octobre 1962 l'annonce du référendum pour le 28 octobre provoque le dépôt d'une motion de censure . Elle est votée par 280 voix contre 200 Pompidou démissionne et de Gaulle dissout l'assemblée le 10 octobre

23 -28 octobre crise majeure entre les USA et l'URSS. L'implantation de missiles à Cuba menaçant directement l'Amérique du Nord déclenche, un ultimatum de la part de JF Kennedy. Khrouchtchev cède et retire ses missiles.


Le Monde du 30 octobre 1962


Le 28 octobre l'élection du Président de la République au suffrage universel est adoptée par référendum qui obtient 61, 75% de oui, 38, 25% de non et 23, 03% d'abstentions
25 novembre 1962 élections législatives, résultats :

  1er Tour Pourcentage 2ème Tour (*) Pourcentage    
Inscrits 27 526 358   21 957 468      
Votants 18 918 159 68, 72 15 824 990 72, 00    
Suffrages exprimés 18 333 791 65, 60 15 208 101 69, 26    
Partis     Voix   Élus Sortants
PC 4 003 553 21, 84 3 195 763 20, 94 41 10
PSU 427 467 2, 33 138 131 0, 90 2 -
SFIO 2 298 729 12, 54 2 264 011 14, 83 65 41
UDSR+centre gau 1 429 649 7, 79 1 172 711 7, 68 42 41
MRP 1 665 695 9, 08 821 635 5, 45 36 56
UNR-UDT 5 855 744 31, 94 6 169 890 40, 36 229 165
RI 1 089 348 5, 94 1 444 666 9, 46 20 28
Modérés (CNI) 1 404 177 7, 66     28 106
Ext Droite 159 429 0, 87 52 245 0, 34 - 12

    
(*)  La chute du nombre des inscrits au second tour s'explique par l'élection de certains députés au premier tour (plus de 50% des votants), les circonscriptions concernées ne participaient donc pas au second tour de scrutin

Deuxième législature

 

Président de l'assemblée nationale
Jacques Chaban Delmas

 

 

Pompidou est reconduit premier ministre
 

Finances et affaires économiques Valérie Giscard d'Estaing Inspecteur des finances CNIP Agriculture Edgard Pisani Préfet GD
Affaires étrangères Maurice Couve de Murville Ambassadeur - UNR Santé et population Raymond Marcellin UNR
DOM-TOM Louis Jacquinot CNIP Travail Gilbert Grandval  Ambassadeur UDT
Éducation nationale Christian Fouchet Haut fonctionnaire Industrie et Commerce Maurice Bokanowski Administrateur de société UNR
Recherche scientifique Gaston Palewski Ambassadeur PTT Jacques Marette Journaliste UNR
Affaires culturelles André Malraux Ecrivain Gaulliste Transports et Travaux publics Marc Jacquet  Industriel UNR
Justice Jean Foyer Professeur UNR Aménagement du territoire Georges Pompidou  
Intérieur Roger Frey   Construction Jacques Maziol Avocat UNR
Armées Pierre Messmer Haut fonctionnaire Relations avec le parlement Pierre Dumas  Directeur commercial UNR (Dumas)
Rapatriés François Missoffe Administrateur de société UNR Information Alain Peyrefitte Ecrivain Diplomate UNR
Réforme administrative Louis Joxe Ambassadeur Coopération Raymond Triboulet UNR
      Anciens combattants Jean Sainteny Haut fonctionnaire UNR-UDT

  CNIP : Indépendant paysan, UNR: Union pour la nouvelle république , GD: Gauche démocratique, UDT: Union démocratique du travail

le 15 décembre , de Gaulle s'oppose à l'entrée de l'Angleterre dans le marché commun. Il précise le 14 janvier 1963 ses grands axes de politique étrangère: coopération franco-allemande, hostilité à l'entrée de la Grande-Bretagne dans le marché commun et autonomie de la défense nucléaire vis à vis des États-Unis.

Le 22 janvier traité entre la France et la RFA institue des sommets franco-allemands réguliers

Les Britanniques Watson, Crick et Wilkins reçoivent le prix Nobel pour la découverte et leurs travaux sur l'ADN

le 29 décembre Renault accorde la 4ème semaine de congés payés

La sonde américaine Mariner 2 passe à 35 000 km de la planète Vénus

Précédentes: 1960 Informations économiques - 1961 - 1962 - Suivantes: 1970
PIB
Le PIB s'est élevé à 50,218 milliards d'Euros (Insee) en 1961 et 46,325 en 1960 soit un accroissement de 8,4%

Création en 1961 de la fédération international des bourses de valeur (FIBV International Federation of Stock Exchange qui sera renommé en 2001 World Federation of Exchanges).
Les banques centrales organisent le soutient du dollar c'est "le pool de l'or"
 

 

1938

1952

1954 1956 1958 1960 1962
PIB 100 146 160
(4, 8%/an)
189
(9%/an)
246
(15%/an)
296
(10%/an)
361
(11%/an)
Production Industrielle 100 145 159
(4, 8%/an)
188
(9, 1%/an)
213
(6, 6%/an)
242
(6, 8%/an)
273
(6, 4%/an)
Production agricole 100 103 117
(6, 8%/an)
112
(- 2%/an)
116
(1, 8%/an)
   
Taux d'Inflation annuel   + 11, 8% - 0, 4% + 2% +15% + 3, 7%  
Offres d'emploi   30 000 6 500 40 000   8 000
(début 59)
 
Demandes d'emploi   100 000 250 000 100 000      
Chômeurs secourus   50 à 60 000   20 à 25 000   43 000  

 


1963
la première centrale atomique d'EDF située à Chinon commence à produire de l'électricité
le 14 février création de la DATAR (Délégation à l'Aménagement du Territoire et à l'Action Régionale) pour favoriser l'industrialisation et l'équipement des campagnes.

En juin abolition de l'esclavage en Arabie Saoudite. Le gouvernement rachète tous les esclaves à leurs propriétaires. L'opération porte sur 1682 esclaves rachetés au prix moyen (chacun à fait l'objet d'une estimation) d'environ 16 000 francs
Le 15 juin 1963 création par Marcel Fournier du premier hypermarché Carrefour à Sainte-Geneviève-des-bois
Le 22 novembre 1963 assassinat de JF Kennedy président des Etats-Unis à Dallas


Le Monde du 24-25 novembre 1963


1964
27 janvier 1964 la France reconnaît la Chine Populaire malgré l'opposition des USA
14 mars 1964 la géographie administrative de la France se dote de 21 régions et le 11 juin les départements de la région parisienne sont redécoupés en 8: Seine, Seine et Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, et Val-d'Oise.
Le 28 mai création de l'Organisation de Libération de la Palestine OLP
25 juin création de l'ORTF (Office de la Radio-télévision française) depuis le 18 avril les Français ont une 2ème chaîne de télévision mais tout ces moyens audio-visuels restent sous étroite surveillance du gouvernement
Le 11 juillet 1964 Maurice Thorez meurt en URSS, son homologue italien Togliatti le suit le 21 août. Waldeck-Rochet avait été nommé au secrétariat général du PC  le 17 mai


Le Monde du 17 octobre 1964


le 15 octobre, en URSS, Nikita Khrouchtchev est destitué, le bureau politique lui a demandé de faire valoir ses droits à la retraite. Il est remplacé par Léonid Brejnev.
Le 16 octobre premier essai nucléaire chinois.
6 novembre 1964 la CFTC ( Confédération Française des Travailleurs Chrétiens ) se déconfessionnalise et devient la CFDT ( Confédération Française et Démocratique du Travail ) une CFTC très minoritaire se maintient.


1965
Le 24 janvier 1965 décès de Winston Churchill

Le 4 février 1965, la France se retire du Gold Exchange Standard, système monétaire qui considérait l'or et le dollar équivalents. En exigeant la conversion en or les dollars en sa possession, la France provoque une forte diminution des réserves américaines.

Le 18 mars 1965 Alexis Leonov qui tourne autour de la terre dans Voskhod 2 fait une sortie dans l'espace

Le 24 mai l'Angleterre adopte le système métrique

Le 1er juillet la France boycotte le conseil des ministres de la communauté européenne. La PAC et les pouvoir de la commission de Bruxelles sont les raisons officielles mais en fait les positions de de Gaulle soupçonné d'hégémonie l'isolent.

Le 16 juillet inauguration du tunnel sous le Mont-Blanc

La sonde américaine Mariner 4 envoie les premières photos de la planète Mars en juillet 1965

Le 10 septembre 1965 création de la FGDS (Fédération de la Gauche Démocratique et Socialiste ) est créée sous l'impulsion de François Mitterrand nouveau président de la Convention des Institutions Républicaines qui dernièrement a regroupé plusieurs Clubs de gauche

Le 29 octobre Mehdi-Ben-Barka (leader de l'union nationale des forces populaires du Maroc) est enlevé en plein Paris avec la complicité de certains policiers français. les services du ministère de l'intérieur marocain et de son ministre Oufkir en son les auteur. Ben-Barka mourra sous la torture, son corps ne sera jamais retrouvé. L'image du  régime gaulliste en sera tachée.

En décembre doit avoir lieu l'élection du président de la République pour la première fois au suffrage universel. Seront candidats notamment Charles de Gaulle et François Mitterrand, la campagne s'ouvre le 19 novembre. De Gaulle n'entend pas utiliser la télévision mais il se ravisera entre les deux tours.
Résultats de la première élection du président de la république au suffrage universel
(1er tour le 5 décembre -2ème tour le19 décembre 1965)

  1er Tour % des inscrits % des votants 2ème Tour % des inscrits % des votants
Inscrits 28 913422     28 902 704    
Votants 24 502 957 84, 8   24 371 647 84, 4  
Suffrages exprimés 24 254 554 83, 88   23 703 434 82, 1  
Candidats Voix     Voix    
DE GAULLE 10 828 523 37, 45 44, 64 13 083 699 45, 2 55, 1
MITTERRAND 7 694 003 26, 61 31, 72 10 619 735 36, 7 44, 8
LECANUET 3 777 119 13, 06 15, 57      
TIXIER VIGNANCOURT 1 260 208 4, 35 5, 19      
BARBU 279 683 0, 96 1, 15      
MARCILHACY 415 018 1, 43 1, 71      

Le général De Gaulle est réélu

 

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS
 

AU VATICAN
Pape Pie 12 (1939 - 1958), Jean 23 (1958 - 1963)
GRANDE-BRETAGNE
Souverain George 6 (1936 - 1952 ), Elisabeth 2 depuis 1952
Premier Ministre Harold Macmillan (1957 - 1963), Alexander Douglas-Home (1963 - 1964), Harold Wilson (1964 - 1970)
ESPAGNE
Dictateur Franco jusqu'en 1975
PORTUGAL
Président Americo Tomas (1958 - 1974 )
Président du conseil Antonio de Oliveira Salazar ( 1932 - 1968 )
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Présidents Dwight D. Eisenhower (1953 - 1961), John F. Kennedy (1961 - 1963), Lyndon B. Johnson (1963 - 1969)
ALLEMAGNE
Président Theodor Heuss (1949 - 1959), Heinrich Lübke (1959 - 1969),
Chancellier Konrad Adenauer ( 1949 - 1963), Ludwig Erhard (1963 - 1966) , Kurt Georg Kiesinger (1966 - 1969)
AUTRICHE
Président Adolf Schräf ( 1957 - 1965), Franz Jonas (1965 - 1974)
Chancellier Alfons Gorbach ( 1957 - 1964), Joseph Klaus (1964 - 1970)
RUSSIE
Secrétaires du Comité Central du PC Nikita Khrouchtchov (1953 - 1964), Léonide Brejnev (1964 - 1982),
Présidents du conseil des ministres: Nicolas Boulganine (1955 - 1964), Alexis Kossiguine (1964 - 1980)
Présidents du Praesidium Soviet Suprème: Léonide Brejnev (1960 - 1964), Anasthase Mikoyan (1964 - 1965), Nicolaï Podgorny (1965 - 1977)

 

 

4ème République
Présidence de René Coty
Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique Seconde Présidence
Charles de Gaulle

 

Informations sur la fiche
Numéro 134/144
Numéro - 5ème République 1/9
Dernière révision 09/11/2015