Photo de gauche
Jack Kilby
Ingénieur américain
1923 -
2005

Photo de droite (en encart sa photo lors de l'invention)
Robert Norton Noyce
Physicien américain
1927 - 1990

 

inventent les Circuits Intégrés

Kilby se verra attribué le prix Nobel en 2000 qu'il partagera avec deux autres physiciens mais pas pour les mêmes travaux. Hélas pour  Noyce qui est  décédé en 1990.

 

Un Ingénieur britannique

 Geoffrey William Arnold Dummer
(1909 - 2002) 

s'était déjà emparé du sujet, dés 1952. Il l'avait évoqué dans des conférences. En septembre 1957 il avait présenté un prototype qui faisait appel à des dépôts métalliques séparés par des films isolants et des transistors diffusés mais il n'eut pas d'écho, ni dans l'armée ni dans les entreprises

 

 

 

Jack Kilby Robert Norton Noyce
Jack Kilby est entré dans la société Texas Instruments en 1958. Le problème des calculateurs de cette époque était le nombre de composants qui entraient dans leur fabrication. Il s'en suivait un encombrement et un câblage impressionnant. Il lui vint à l'idée de rassembler sur un même morceau de Germanium un transistor et les résistances nécessaires à son utilisation
 

A l'époque où Kilby réalise ce premier circuit, ses collègues étaient septiques sur l'avenir de cette technique, en effet la production des transistors était déjà très aléatoire. Seuls 10% des transistors fabriqués étaient viables alors, mettre plusieurs composants sur le même barreau de semi conducteur
Jack Kilby
va faire toute sa carrière dans la société Texas instrument.

Robert Noyce après son Doctorat de Physique en 1953 travaille avec Shockley dans la société Beckman Instruments. Schockley est un des inventeurs avec Bardeen et Brattain du transistor .

En 1957, Noyce quitte Beckman pour fonder avec Gordon Moore ( l'auteur de la loi de Moore qu'il énoncera plus tard et qui prévoit que le nombre des composants implantés dans un circuit intégré double tous les 2 ans ) et 5 autres collègues la société Fairchild Semi conducteur . Leur première commande , 100 transistors pour IBM à 150$ pièce qui seront livrés dans un carton récupéré au super marché du coin.
En 1958 il invente de son coté, sans concertation avec Kilby, un circuit intégré sur du silicium.
Il semble que le travail de Noyce était beaucoup plus rationnel que celui de Kilby qui n'ouvrait pas la voie à une fabrication. Le travail de Noyce ouvrait la porte à la technologie planar, à la possibilité de réaliser plusieurs circuits sur une même plaquette de Silicium puis les séparer par découpe.

Noyce devient le premier personnage de la future Silicon Valley. Il va devenir, le titre est honorifique,  "maire de la Silicon Valley"

En 1968 Noyce, Moore quittent Fairchild pour créer Intel .

Noyce était de ces hommes que rien n'arrête mais pas seulement dans sa spécialité ainsi l'anecdote suivante survenue et rapportée par Charles Sporck. Ayant invité son collègue Noyce à un barbecue dans son jardin, il lui montra un barbecue qu'il était en train de construire et buttait sur une difficulté, Noyce reprit sa voiture , revint avec son matériel de maçon et le soir le barbecue était terminé


La simultanéité des inventions va poser des problèmes surtout lorsque le marché des circuits intégrés devient particulièrement important. Le brevet déposé par Fairchild suite au travail de Noyce est accepté le 25 avril 1961 alors que celui déposé par Texas instrument et Kilby ne le sera qu'en juin 1964. Un texte de brevet doit être rédigé avec beaucoup de soin surtout lorsque des problèmes d'antériorité peuvent surgir . En 1966 les deux entreprises finissent par s'entendre sur un partage de la paternité du circuit intégré, le marché est alors de plusieurs milliards de dollars.
Texas introduit sur le marché sa première ligne de CI logique en 1960 , DCTL série 50 SN510 et  SN514. Fairchild met sur le marché ses circuits en mars 1961 .
Ces deux entreprises seront suivies en 1962 par Motorola et Signetics

 

Numéro de la Fiche 111
Dernière mise à jour 01-03-2014