Les temps modernes
 L
a royauté se délite, la personnalité du roi qui ne sait pas prendre les bonnes décisions, son entourage qui vit en dehors des réalités, les mauvaises récoltes, les difficultés économiques mais aussi l'humanité de ce roi qui ne fera pas tirer sur ses sujets. Le pouvoir absolu a vécu

 

DYNASTIE CAPÉTIENS
BOURBONS
ASCENDANTS Petit fils de LOUIS 15
Fils de Louis de France
et de Marie Josèphe de Saxe
NOM
Titre roi de France  
Vie 1754 - 1793 (39 ans)
Règne 1774 - 1792 (roi à 20 ans)


Louis 16 -

 
Épouse  Marie Antoinette d'Autriche
fille de l'Empereur François 1er
morte en 1793
 
Descendants  
noms en rouge: n'ont pas régné dans le royaume franc 

Marie Thérèse
Louis Joseph
Louis (17)
Sophie
 

 

Les Bourbons
Henri 4
Louis 13
Louis 14
Louis 15
Louis 16
Première république
Empire
Louis 18
Charles 10
Louis-Philippe
Son grand-père ( Louis 15 ) le marie à 16 ans (1770) à l'archiduchesse Marie Antoinette d'Autriche

Il hérite d'une situation difficile et il n'est pas l'homme de la situation, timide, gauche, indécis il peut passer pour fourbe. Son action politique est une longue série de bévues, d'incohérences et d'occasions manquées.

Il se sépare des ministres de Louis 15 et s'entoure de ministres compétents et désintéressés: Vergennes, diplomate d'envergure, aux affaires étrangères, Malesherbes, ami de JJ Rousseau qui favorisa la publication de l'encyclopédie alors que ses fonctions l'obligeaient à l'interdire, à la maison du roi, le comte Saint Germain , qui avait combattu dans toute l'Europe, à la guerre, Maurepas seule ombre au tableau ne sera pas de bon conseil pour le roi, premier ministre, Turgot, qui avait contribué à l'encyclopédie,  contrôleur général des finances aidé des économistes Dupont de Nemours et Condorcet. Une équipe ministérielle qui émerveillait les bourgeois. L'idée de Turgot était de rétablir la circulation des grains afin de créer un grand marché, car depuis quelques années , des récoltes abondantes avaient rendues la vente des grains difficile et les prix avaient chutés puis de mauvaises années avaient entraînées des spéculations locales et des famines. Dés centaines de révoltes éclatent devant l'accroissement du prix du pain réprimées par la troupe. Cette situation sera appelé plus tard "guerre des farines" . Hélas la récolte de 1776 fut particulièrement mauvaise et Turgot qui n'était pas suffisamment attentif aux bons usages blessa le roi en lui adressant la mise en garde prémonitoire "N'oubliez pas, sire, que c'est la faiblesse qui a mis la tête de Charles 1er sur le billot". Il est révoqué sur le champ avec interdiction de remettre les pieds à la cours.

Turgot ne put mener à bien ses idées, créer  partout des municipalités élues, rétablir l'assiette de l'impôt (supprimer les privilèges).
Il est remplacé par Necker banquier genevois volontiers démagogue et soucieux surtout d'éviter les troubles. Il poursuit certaines réformes engagées par Turgot . Ne pouvant augmenter les recettes, il procède à des emprunts très coûteux pour le royaume. Attaqué, il publie les comptes du pays "compte rendu au roi" dans lequel apparaissent les rentes énormes faites aux courtisans. Il devra démissionner  (19 mai 1781). Il est remplacé par Calonne en 1783 qui est confronté à une situation catastrophique 80 millions de déficit, 300 millions de dettes ... En 1786 il propose la création d'assemblées municipales et provinciales élues, la création d'un impôt sur les propriétés, liberté du commerce, suppression des douanes intérieures. Les propriétaires lui sont opposés, le parlement jaloux de ses prérogatives, refuse les assemblées qui pourraient le concurrencer. Tous les privilégiés bloquent toute évolution le royaume est dans l'impasse. Une assemblée de notables créée par Calonne pour examiner ses réformes s'y oppose et demande la réunion des états généraux. Le roi renvoie Calonne en avril 1787 et le remplace par l'archevêque de Toulouse, Loménie de Brienne à la demande de la Reine ( tout comme Calonne) qui ne pourra faire admettre un impôt sur les privilégiés.

Vergennes (secrétaire d'Etat aux affaires étrangères) signe avec Benjamin Franklin, envoyé par les républicains américains en révolte contre l'Angleterre, un pacte contre les Anglais. Vergennes pour emporter la décision de Louis 16 avait du l'inciter à relire le traité de 1763 qui nous arracha le Canada "pour juger combien cette arrogante puissance savourait le plaisir de nous avoir humiliés, pour y puiser un sentiment d'indignation et de vengeance que le seul nom anglais doit inspirer à tout français patriote" . Lafayette avait rejoint clandestinement les insurgés en 1777 et 1779 Rochambeau débarque avec 7 500 hommes. Les amiraux  De Grace, d'Estaing, La Motte-Picquet, Guichen  et le bailli Suffren décimaient les escadres anglaises. L'humiliation du traité de Paris était vengée.

La confiance, depuis le début du règne de Louis 16 était absente, toutes les décisions étaient mal accueillies et les privilégiés étaient aveugles.

L'affaire du collier de la Reine:
C'est une affaire d'escroquerie conçue par une aventurière , la comtesse de La Motte. Celle-ci fit croire au Cardinal de Rohan (qui devait être amoureux de la reine) que, pour se concilier les bonnes grâces de Marie Antoinette, il devrait lui offrir un beau bijou. Elle lui suggéra  un collier de diamants de 1 600 000 livres qui était en la possession des joaillers Boehmer et Bassange. Le cardinal acheta à crédit le collier . Il remit le collier à un soi disant officier de la Reine qui en fait était un amant de Mme de la Motte . Celle-ci, en possession du collier le défit, et le vendit par morceau à Londres. Mais le cardinal ne put faire face à une échéance, les joailliers s'adressèrent alors à la Reine qui tomba des nues. L'escroquerie découverte Louis 16 fit arrêter le Cardinal et Mme La Motte. Le procès eut un énorme retentissement le cardinal en sorti blanchit , Louis16 néanmoins l'exila à la Chaise Dieu , et Mme la Motte fut incarcérée à la prison de la Salpêtrière. Le duc  d'où elle s'évada quelques temps après déguisée en homme.

Le 8 août 1788 Brienne convoque les états généraux  pour le 1er mai 1789  et il démissionne le 25 août. Il est remplacé par Necker qui était resté très populaire (août 1788)  et accepte le doublement des membres du tiers état mais maintient le vote par ordre, ce qui signifie chaque ordre: Nobles, Clergé, Tiers État,  possède une voix , ce qui lui fait perdre, au Tiers Etat, le bénéfice de sa décision, les intérêts des Nobles et du Clergé étant souvent convergents.

Les Etats Généraux:

Les Etats Généraux se réunissent à Versailles le 5 mai 1789 mais devant l'impossibilité pour le Tiers Etat d'obtenir une meilleure représentativité, le Tiers se prononce en "Assemblée des communes" et en juin en "Assemblée Nationale" Louis 16 voyant les Etats Généraux lui échapper fait fermer la salle. Le Tiers décide alors de se réunir dans la salle du jeu de paume et c'est alors qu'il décide de ne pas se séparer avant d'avoir donné une constitution à la France. C'est le serment du jeu de paume du 20 juin 1789. Devant cette situation, le roi invite les deux autres ordres à se joindre à eux le 27 juin
L'assemblée ainsi constituée devient "L'Assemblée Nationale Constituante" le 9 juillet 1789.

L' attitude ambiguë de Louis 16, renvoi du ministre Necker, l'arrivée de troupes dans Paris, entraîne la révolte et la prise de la Bastille le 14 juillet 1789

L'assemblée constituante établit une monarchie constitutionnelle et met fin au système social ancien (abolition des privilèges le 4 août et vote la déclaration de l'homme et du citoyen le 26 août 1789 ainsi que la constitution civile du clergé en juillet 1790. Louis 16 décide de s'enfuir en juin 1791 rattrapé à Varennes il est rétabli par une assemblée modérée mais il perd progressivement tous ses soutiens. Il jure fidélité à la Constitution de septembre 1791, ceci aboutit à des conflits répétés entre l'assemblée et le roi qui dispose du droit de veto.( Voir les différentes phases de la révolution et les fiches qui s'y rapportent.)

Le déclenchement de la guerre avec l'Autriche  en avril 1792 lui donne l'espoir de se rétablir dans le cas d'une défaite française. Les Parisiens voient une connivence entre le roi et les souverains étrangers, ils s'insurgent le 10 août 1792 . Louis 16 est destitué et enfermé à la prison du temple .

La Convention Nationale réunie en septembre 1792 abolit la royauté et proclame la République. Elle décide de juger le roi. Il sera défendu par Malesherbes (qui sera guillotiné en avril 94 avec sa fille et ses petits enfants)

Reconnu coupable de conspiration et de trahison Louis 16 est condamné à mort et décapité le 21 janvier 1793. 


 

précédentes: Louis 15 Informations économiques - Louis 16 suivantes : 1791
Le Budget de la France à la veille des Etats Généraux s'établit comme suit:
       Recettes de  471 à  504 millions de livres selon les sources,  dont 219 à 256 pour les impôts indirects 157 à 163 pour les impôts directs
       Dépenses  de 629 à 633 millions dont 165 à 173 pour la défense 110 pour le pays et ses habitants et surtout 260 à 320 pour la dette.
Le déficit annuel est donc considérable s'échelonne de 130 à 160 millions de livres.

Pendant la courte durée du premier gouvernement ( Turgot, Condorcet, Dupont de Nemour etc...) d'importantes tentatives seront faites pour rééquilibrer des finances, libre circulation des grains  l'exception de Paris (1774), libération du commerce extérieur des grains (1775), suppression des corporations ce qui entraîne un libre choix de sa profession et la liberté d'entreprendre, suppression de la corvée, mais le renvoi de Turgot remettra tout en cause.
          En 1775 création des messageries royales ancêtre de nos compagnies de transport le site ci-dessous donne des informations très complètes (durée des voyages, prix, lieux de départ etc..)  http://mapage.noos.fr/mlopez/transports_terre.htm
          En 1776 Jouffroy d'Abbans crée le navire à vapeur, les frères Montgolfiers sont les premiers à quitter le sol en 1783
          En 1787, le commerce extérieur s'élève à 1 153 millions de livre , chiffre que l'on ne retrouvera plus avant 1825
          En 1789 Necker veut transformer la Caisse d'Escompte en banque d'Etat mais l'Assemblée Nationale menée par Mirabeau s'y oppose. Elle sera supprimée en août 1793 par la convention et sera rétablie par le Consulat en 1800 sous le nom de Banque de France.
          Le pays traverse une grave crise économique, tout s'enchaîne, trois années de mauvaises récoltes 1784, 86, 88  un hiver très rigoureux 1788-89 suivi d'un dégel terrible, bloquant tous les transports, maladie du cheptel ovin, crise du murier et de la soie, surproduction de vin les prix s'écroulent. Ceci ne sera pas sans influence sur les événements qui vont suivre.
          En 1781, la machine à vapeur de Watt (inventée en 1775) est construite en France à Chaillot par Jacques Constantin Perier qui avec son frère fonde la compagnie des eaux pour approvisionner Paris grâce à ses pompes à vapeur. Ignace de Wendel et William Wilkinson appuyés par l'Etat français introduisent la coulée au coke au Creusot  destinée à alimenter le fonderie royale de canons d'Indret. En 1789, cette technique représentera de 1 à 2% de la production alors qu'en Angleterre les 40% sont atteints

Aérostats:
Le 19 septembre 1783, à Versailles, devant Louis 16, les frères  Montgolfiers élèvent dans leur "Mongolfière" un mouton, un coq et un canard qui atterrirons 10 minutes plus tard à Vaucresson .
Le 14 août un ballon rempli d'hydrogène s'élève dans le ciel parisien devant 300 000 spectateurs.
Le 21 novembre 1783 Pilâtre des Rosiers avec le marquis d'Arlande effectuent pour la première fois un vol libre en Montgolfière 10 km de traversée au dessus de Paris et 25 minutes à 1000 mètres d'altitude. Le 1er décembre 1783 le physicien déjà réputé  Charles , professeur à l'école des mines, et son assistant Robert effectuent une ascension en ballon à gaz.  Pilâtre des Rosiers utilisait un ballon en papier contenant de l'air chauffé par la combustion de paille. Ils décollèrent du jardin des tuileries devant 400 000 personnes qui avaient payé assez cher pour assister à l'évènement. Ils parcoururent 8 km en 25 minutes. Le ballon était beaucoup plus perfectionné que celui de leurs prédécesseurs. Enveloppe en taffetas imperméabilisé, gaz hydrogène, soupape, filet, nacelle, lest, ancre, baromètre. Son exploit lui valut une pension attribuée par Louis 16 et une chair à l'académie des sciences.
Pilâtre des Rosiers  trouvera la mort en tentant une traversée de la Manche le 15 juin 1785 . Son ballon se déchira peu après le décollage.

 

CONTEXTE

1777 - Turgot rétablit le Mont de Piété, organisme de prêt sur gage à taux modéré destiné à sortir le peuple des griffes des usuriers. Le Mont de piété avait été créé par Théophraste Renaudot en 1637 mais après la mort de Louis 13 les usuriers eurent raison de ce concurrent et parvinrent à le faire interdire.
             - Fusil Gribeauval Gribeauval standardise la fabrication des fusils. Ils sont toujours à silex mais il invente une mallette qui va permettre aux artisans qui fabriquent ces armes de se contrôler et ainsi d'uniformiser le produit
1778 - Mort de JJ Rousseau, ses idées sont reprises par l'abbé Mably qui préconise une monarchie républicaine et par Condorcet
1783 - Création de l'Ecole des mines
1784 - Le 12 août 1784, Thomas Jefferson qui vient d'être nommé ministre plénipotentiaire au près de la France arrive à Paris. Il y restera jusqu'en novembre 1789    en 1800 il sera élu président des Etats Unis.
1786 - Coulomb *parvient à mesurer la force d'attraction entre deux charges électriques
1790 - Les maires arborent l'écharpe tricolore lors de leurs déplacement
1791 - Galvani *constate les effets de ce qu'on appellera plus tard l'électricité sur les muscles d'une cuisse de grenouille

En 1789 la population française s'élève à 27 600 000 habitants. Elle s'est accrue de 3 000 000 depuis 1740 et 8 400 000 depuis 1715

* Pour plus de détails ouvrir le site d'histoire de l'électricité

 

AILLEURS
Les papes et la religion catholique

Clément 14 (1769-1774), Pie 6 (1774-1799)
Saint Empire Romain Germanique :  Joseph 2 (1765-1790), fils de Marie Thérèse et de François 1er (1745-1765) est empereur en 1765 mais il n'aura réellement le pouvoir qu'à la mort de sa mère. Il met en place des réformes majeures qui lui valurent le qualificatif de "despote éclairé" uniformisation et centralisation de l'administration des états de l'empire des Habsbourg dés 1781, abolition du servage et de la torture (1781-1785). Il établit la liberté religieuse et le mariage civil (1783). Devant certaines résistances il doit renoncer à l'émancipation des paysans en Hongrie. En Belgique, la liberté de culte aux protestants, suppression des couvents contemplatifs, suppression des séminaires, ainsi que les réformes politiques entraînent une révolution (Révolution Brabançonne) c'est le successeur de Joseph 2, Léopold 2 qui règlera le problème.
En Angleterre: 
En 1760 Georges 3 petit fils de Georges 2  lui succède ( 1760-1820) c'est le premier roi de la dynastie hanovrienne à être réellement anglais. Après avoir écarté William Pitt il gouverne seul mais ses maladresses provoquent la guerre d'indépendance d'Amérique (1783) L'Angleterre doit reconnaître l'indépendance des États Unis, restituer la Floride et Minorque à l'Espagne et plusieurs îles des Antilles et le Sénégal à la France. Il prit un premier ministre de 23 ans William Pitt junior espérant qu'il serait malléable mais ce ne fut pas le cas Pitt resta au pouvoir 20 ans heureusement car la raison de Georges 3 chancelait. Pitt compensa la perte des colonies d'Amérique en établissant des relations commerciales avec les États Unis. Au début de la révolution française l'Angleterre ne réagit pas tout de suite mais les idées de la révolution commençaient à influencer le prolétariat ouvrier anglais qui était en forte expansion. Dés qu'il en aura l'occasion Pitt entrera en guerre contre les révolutionnaires français.
En 1788 arrive une flotte anglaise en Australie sur 11 navires, 7 étaient chargés essentiellement de forçats. Des centaines d'hommes étaient morts durant la traversées et autant malades. Les débuts furent catastrophiques. L'entassement dans les cales était propices à l'extension des maladies. Au troisième voyage, passagers moururent presque tous durant l'interminable traversée. Le code pénal anglais autorisait la déportation de toute personne de plus de 9ans. Le lieu de débarquement sera appelé plus tard Sydney du nom de Lord Sydney à l'initiative des premières expéditions.
En Espagne: 
Charles 3
(1759-1788) Lié par le pacte de famille bourbonien engagea l'Espagne aux cotés de la France dans la guerre de 7ans et dans la guerre d'Amérique. Il se montre favorable aux philosophes fait des réformes administratives et économiques. L'inquisition doit desserrer son étreinte sur la vie espagnole et il expulse les Jésuites en 1767. Il encourage l'agriculture par des défrichements, distribution de terres, installations de colons dans les régions désertes. Un décret appel les nobles à se consacrer à des activités productives, le monopole commercial d'état est aboli, et la marine reconstituée.
En Prusse: 
Frédéric 2 de Prusse
(1740-1786) Frédéric Guillaume 2 (1786-1797)
En Russie: 
Catherine 2 la grande
(1762-1796)

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS
 

GRANDE-BRETAGNE
Souverain Georges 3 (1760 - 1820)
Premier Ministre Lord Frederick North (1770 - 1782), Marquis de Rockingham, William Petty-Fitzmaurice (1782), William Cavendish (1783), William Pitt le jeune, (1783 - 1801),
ESPAGNE
Souverain Charles 3 ( 1759 - 1788), Charles 4 (1788 - 1808),
PORTUGAL
Souverain  Joseph 1er le Réformateur  (1714 - 1777), Marie 1ère la Pieuse (1777 - 1816)
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Président George Washington (1789 - 1797)
PRUSSE
Souverain Frédéric 2 (1740 - 1786), Frédéric-Guillaume 2 (1786 - 1797)
Empire romain germanique (comprend l'AUTRICHE)
Empereur Joseph 2 (1765 - 1790), Léopold 2 (1790 - 1792)
RUSSIE
Souverain - Tsar Catherine 2 la grande (1762 - 1796)

 

 

Louis 15 Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique Etats Généraux

 

Informations sur la fiche
Numéro 87/144
Numéro - Capétiens Bourbons 5/8
Dernière révision 15/11/2013