La Monarchie de juillet
 L
a royauté est restaurée, Louis 18 avait fait des efforts pour conserver certains acquis de la révolution mais Charles 10 n'a pas eu cette sagesse. Les trois glorieuses l'ont fait capituler peut être a-t-il eu peur pour sa tête ? On fait appel au fils de Philippe égalité, c'est la monarchie de Juillet mais la population ne suit pas, certains on la nostalgie de la monarchie absolue d'autres de la république. Les gouvernements vont se suivre à une cadence soutenue (19 gouvernements en 18 ans)

 

DYNASTIE CAPÉTIENS
BOURBONS
ASCENDANTS Descendant du frère de  LOUIS 14
(quatre générations)
Fils de Louis Philippe Joseph dit
Philippe-Égalité et de
Louise-Marie-Adélaïde de Bourbon

NOM
Titre roi de France  
Vie 1773 - 1850 (77 ans)
Règne 1830 - 1848 (roi à 57 ans)

 
Épouse  Marie -Amélie de Bourbon-Sicile
Fille du roi de Naples et de Sicile
morte en 1866
 
Descendants  
Noms en Rouge : n'ont pas régné
dans le royaume de France

Antoine
Henri
Charles
François
Marie-Clémentine
Françoise
Louis
Marie
Louise-Marie
Ferdinand-Philippe
 

 

Les Bourbons
Henri 4
Louis 13
Louis 14
Louis 15
Louis 16
Première république
Empire
Louis 18
Charles 10
Louis-Philippe
Fils de "Philippe Égalité" (duc d'Orléans qui était un des principaux bénéficiaires des  rentes énormes faites aux courtisans  et dénoncées par Necker)   il accueillit en premier lieu la révolution avec enthousiasme. Il était à cette époque Duc de Chartres. Il combattit avec Dumouriez avec lequel il passa à l'ennemi pour éviter une arrestation (1793). Louis 18 ne lui permit de rentrer en France qu'en 1817, ce dernier mourut en 1824, Charles 10 son frère lui succéda et dut abdiquer en 1830 à la suite de la révolution de Juillet ( les 3 glorieuses).

En 1830 Louis Philippe est  proclamé lieutenant général puis le 7 août "roi des Français"
Le 11 Août le gouvernement est remanié, il n'y a pas de président du conseil, le roi se réservant ce rôle.

Affaires étrangères Molé Louis Mathieu
Finances Louis Joseph Dominique
Guerre Gérard Etienne Maurice
Justice Dupont de l'Eure Jacques Charles
Intérieur Guizot François
Marine et colonies Sébastiani (Général)
Instruction publique et cultes Broglie Victor duc de

Il faut ajouter 4 ministres sans portefeuille: Casimir Perier ( voir en bas de fiche), Jacques Laffitte, André Dupin, Louis Pierre Edouard Bignon.

Louis Philippe a composé un gouvernement où tous les courants de pensé sont représentés mais sans cohésion. Dupont de l'Eure (proche de La Fayette)  qui a commencé sa carrière sous le Directoire , c'est la caution républicaine; Guizot, et de Broglie doctrinaires de droite; Sébastiani, Perier,  Laffitte opposition (Gauche) ; Gérard, Sébastiani, Molé, Bignon ont occupé de hautes fonctions sous l'empire

Les 17 et 18 octobre, des manifestations ont lieu pour demander la condamnation à mort des 4 ministre de Charles 10 : Polignac, Peyronnet, Chantelauze, et Guernon-Ranville sont détenus au château de Vincennes . Le général Daumesnil refusera de remettre ses prisonniers aux manifestants. Ces manifestations sont en contradiction avec les adresses faites au roi de supprimer la peine de mort.
Suite à ces manifestations, le gouvernement qui était déjà mal en point craque . Un nouveau gouvernement est formé le 2 novembre 1830 mais cette fois ci un président du conseil est désigné : Jacques Laffitte ancien banquier mais un remaniement surviendra en fin novembre et en décembre

  2 novembre 17 novembre
Affaires étrangères Maison Nicolas Joseph Sébastiani Horace
Finances Jacques Laffitte Jacques Laffitte
Guerre Gérard Etienne Maurice Soult Nicolas Jean-de-Dieu
Justice Dupont de l'Eure Jacques Charles Mérilhou Joseph
Intérieur Montalivet  
Marine et colonies Sébastiani Horace (Général) d'Argout Antoine Maurice Apollinaire
Instruction publique et cultes Mérilhou Joseph  


C'est en 1830 que Stendhal qui avait été conseillé d'état sous le premier empire et qui s'est exilé en Italie publie "le rouge et le noir"
 C'est également cette année là que Hector Berlioz compose la symphonie fantastique .

En octobre, création du Service des monuments historiques, ancêtre de la Commission des monuments historiques.

1831

Le 9 mars 1931 une ordonnance crée la légion étrangère

Le 13 mars 1931, suite à la démission de Laffitte , création d'un nouveau gouvernement. Casimir Perier en sera le président du conseil 

Affaires étrangères Sébastiani Horace
Finances Louis
Guerre Soult Nicolas Jean-de-Dieu
Justice Barthe
Intérieur Perier Casimir ( voir en bas de fiche)
Marine et colonies Rigny
Instruction publique et cultes Montalivet
Commerce et travaux publics d'Argout Antoine Maurice Apollinaire

Le 27 juillet pose de la première pierre de la colonne de juillet sur la place de la Bastille à Paris. Cette décision avait été prise le 13 décembre 1830 pour perpétrer la mémoire des révoltés morts pendant les trois glorieuses. Dans les soubassements furent inhumés les 504 victimes de la révolution. En 1848 on y ajoutera les 196 victimes des 23 et 24 février.

Le 21 novembre éclate la révolte des canuts lyonnais (voir l'encart sur la misère ouvrière). Les ouvriers de la soie vivent dans la misère, ils ont demandé l'arbitrage du préfet Louis Bouvier-Dumolart en vue de la fixation d'un tarif minimum; Celui-ci reçoit les délégués un tarif est fixé mais Paris désavoue le préfet. C'est la révolte, la troupe intervient il y aura 100 morts et 263 blessés parmi la troupe et 69 morts et 140 blessés chez les civils. La répression de la révolte sera approuvée par la majorité de la chambre , les trois glorieuses ne sont pas loin, il faut calmé le climat révolutionnaire 

Le 25 août 1830 les Belges dont l'esprit était échauffé par la révolution française se révoltent contre Guillaume 1er roi des provinces unies des Pays Bas. Le 24 septembre 1830, la Belgique sort du royaume uni des Pays Bas et devient indépendante

1832
C'est l'époque des sociétés secrètes, des machines infernales. La presse est sournoisement muselée, le pouvoir royal est menacé par les républicains et par les légitimistes. Ces derniers tentent d'enlever toute la famille royale en 1832 et la Duchesse de Berri déclenche une insurrection dans le midi et en Vendée Elle sera arrêtée le 7 novembre 1832 et enfermée au fort du Blaye. La méfiance est partout, pour se donner un exemple, Louis Philippe n'assiste pas à l'inauguration de  l'arc de triomphe. Il est inauguré par Thiers ministre de l'intérieur à 5 heures du matin 

Le 11 mai 1832 le recensement de la population donne 32 560 934 habitants. (un autre recensement à lieu en 1847)
En mai et juin, Casimir Perier et le général Lamarque meurent du choléra
Le 5 juin 1832 l'enterrement du général Lamarque que les républicains veulent inhumer au Panthéon tourne à l'insurrection on dénombre 800 morts et blessés de part et d'autre, le 7 juin Paris est en état de siège les insurgés capturés sont déférés devant les tribunaux militaire.

 

Le 11 octobre 1832 nouveau gouvernement avec Soult comme Président du Conseil

  11 octobre 31 décembre 4 avril 1834 18 juillet 1834
Affaires étrangères Broglie Broglie Rigny Rigny
Finances Humann Humann Humann Humann
Guerre Soult Nicolas Jean-de-Dieu Soult Nicolas Jean-de-Dieu Soult Nicolas Jean-de-Dieu Gérard
Justice Barthe Barthe Persil Persil
Intérieur Thiers d'Argout Thiers Thiers
Marine et colonies Rigny Rigny Jacob Jacob
Instruction publique et cultes Guizot Guizot Guizot Guizot
Commerce et travaux publics d'Argout Antoine Maurice Apollinaire Thiers Duchâtel Duchâtel

Le 1er septembre 1833 Louis Philippe décide de transformer le château de Versailles en musée historique.

Le 15 janvier 1832, l'ingénieur Frédéric Sauvage expérimente sur le canal de l'Ourcq à Paris le premier bateau avec propulsion par hélice. Son brevet n'est pas accepté pour cause d'antériorité, Charles Dallery, un facteur d'orgues d'Amiens avait breveté un processus similaire en 1803 resté sans suite
Il ne parvint pas à convaincre les autorités. Un Anglais Pettit Smith construira un steamer "l'Archimède" en 1840 qui montrera l'intérêt de l'hélice. En 1842 un bateau français "le Napoléon" sera lancé le 18 septembre pour le compte de l'Etat français. Sauvage ruiné sera emprisonné à la demande de ses créanciers puis libéré grâce à la plume d'un journaliste Alphonse Karr ancien rédacteur en chef du Figaro et ami de Victor Hugo.

1833
         En 1833 on recensera 90 mouvements de grève
1834
En avril 1834 éclate la seconde révolte des canuts. Thiers  va mater la révolte 600 victimes sont à déplorer 131 mort et 192 blessés chez les militaires et 190 morts et 122 blessés dont 31 décèderont par la suite. 10 000 insurgés seront fait prisonniers et seront jugés en 1835 dans un procès monstre. Ils seront condamnés à la déportation ou à de lourdes peines de prison. Thiers reprendra cette tactique lors de la commune de Paris en 1871.

Le 21 juin 1834 élections législatives , les candidats du gouvernement emportent 320 sièges sur 429 , l'opposition 90
Le 29 octobre 1834 un projet d'amnistie des insurgés d'avril auquel le général Gérard s'est associé est refusé par le roi, Guizot et Thiers.  Gérard démissionne un nouveau gouvernement est formé le 13 Novembre Maret est président du conseil mais celui-ci étant fortement endetté ses créanciers aussitôt font arrêt sur ses émoluments. Un nouveau gouvernement est constitué présidé par le maréchal Mortier mais celui-ci malade doit abandonner ses fonctions. Un nouveau gouvernement est formé sous la présidence de Broglie le 12 mars 1835
 

  13 novembre 1834 18 novembre 1834 12 mars 1835
Affaires étrangères Bresson Rigny Broglie
Finances Passy Humann Humann
Guerre Bernard (général) Mortier (maréchal) Maison (maréchal)
Justice Persil Persil Persil
Intérieur Maret Thiers Thiers
Marine et colonies Dupin Charles Dupérré Victor Guy Dupérré  Victor Guy
Instruction publique et cultes Sauzet Guizot Guizot
Commerce et travaux publics Teste Duchâtel Duchâtel

1835

Le 28 juillet 1835 Louis Philippe échappe à un attentat qui fait 11 morts. Les trois protagonistes seront exécutés le 19 février 1836
En 1835 Alexis de Tocqueville (il a 30 ans) qui a eu l'opportunité de voyager aux Etats Unis d'Amérique publie la première partie de "De la démocratie en Amérique".

1836
Le 22 février , nouveau gouvernement avec Thiers comme président qui va démissionner en septembre Louis Philippe ayant refusé une intervention militaire en Espagne. Le 6 septembre Molé réunit un nouveau gouvernement il sera chargé d'en former un autre le 15 avril 1837

  22 février 1836 6 septembre 1836 15 avril 1837
Affaires étrangères Thiers Molé Molé
Finances Argout Duchâtel Lacave-Laplagne
Guerre Maison Bernard (général) Bernard (général)
Justice Sauzet Persil Barthe
Intérieur Montalivet Gasparin Montalivet
Marine et colonies Dupérré Rosamel Rosamel
Instruction publique et cultes Pelet de la Lozère Guizot Salvandy
Commerce et travaux publics Passy Martin du Nord Martin du Nord

L'obélisque de Louqsor qui a été offert par Méhemet Ali en 1830 est érigé place de la Concorde à Paris le 25 octobre 1836. Méhemet Ali qui vient de prendre le pouvoir et veut se détacher de l'empire Ottoman a besoin de la France , ingénieurs, techniciens...Le choix a été guidé par Champollion C'est Apollinaire Lebas qui a été chargé de cette mission qui est un exploit technique. Un bateau spécial a été construit, le Louxor, mats démontables pour passer sous les ponts de la Seine, fond plat, poupe démontable pour le chargement de l'obélisque de 22 mètres qui pèse 230 tonnes. Deux cents hommes ont été nécessaires pour coucher l'obélisque et le charger sur le Louxor. Il faudra attendre la crue du Nil pour quitter la terre, descendre les 750km jusqu'à l'embouchure du Nil. Le 2 janvier 1833 le Louxor commence son voyage en Méditerranée remorqué par le Sphinx première corvette à vapeur qui consomme près de 1 tonne de charbon à l'heure étape à Toulon puis océan Atlantique , le Havre et la Seine. Arrivé à Paris la polémique fait rage où l'ériger? place de la République, au Louvre, ça durera 3 ans. Le 25 octobre 1836 il est érigé sur la place de la concorde devant Louis Philippe et 200 000 parisiens. L'opération aura coûté 1 million 300 mille francs or.

Le prince Louis Napoléon Bonaparte tente de soulever la garnison de Strasbourg contre Louis Philippe. Son putsch échoue, il est arrêté le 30 octobre 1836, il est exilé en Amérique du nord ( 30 mars 1837)
Louis Philippe échappe à un nouvel attentat le 27 décembre

La population française compte 33 540 910 habitants au 30 décembre 1836 elle était de 32 560 934 le 11 mai 1832  habitants.

1837

       Créé en 1830 le service des monuments historiques est transformé par Guizot en Commission des Monuments historiques le 29 septembre 1837 . En octobre 1831 Guizot nomme Ludovic Vitet inspecteur général puis de 1834 à 1863 Prosper Mérimée.  Le rôle de la commission est de dresser un inventaire des monuments et de pourvoir à leur conservation. En 1840: 934 monuments sont classés, ils sont 2800 en 1848.
       Élections législatives du 7 novembre sur 459 députés 220 gouvernementaux, légitimistes 15 républicains 15 gauche dynastique 65 le reste est incertain
       Les fonds collectés sur les livrets de caisse d'épargne (créés en 1818) passe sous le contrôle de l'Etat par le biais de la Caisse des Dépôts et Consignations.
       Le banquier Jacques Laffitte crée la Caisse Général du Commerce et de l'Industrie

1839
       Élections législatives du 2 mars sur 459 députés 200 gouvernementaux, le gouvernement n'a plus la majorité Molé n'a plus la majorité Le roi a du mal à trouver un homme capable de former un nouveau gouvernement du fait notamment de l'hostilité qui règne entre Thiers et Molé. C'est Gasparin qui y parvient le 31 mars Thiers lui succède le 1er mars 1840. En octobre c'est le roi qui met fin au gouvernement de Thiers et charge Soult d'en former un nouveau, mais c'est Guizot qui en sera le véritable chef

  31 mars 1839 1er mars 1840 29 octobre 1840
Affaires étrangères Lannes Thiers Guizot
Finances Gautier Pelet de la Lozère Humann
Guerre Dépans-Cubières (général) Dépans-Cubières (général) Soult
Justice et cultes Girod de l'Ain Vivien Martin du Nord
Intérieur Gasparin Rémusat Duchâtel
Marine et colonies Tupinier Roussin Dupérré
Instruction publique et cultes Parant Victor Cousin Villemain
Commerce et travaux publics Gasparin (cumul)    
Travaux publics   Jaubert Teste Jean Baptiste
Commerce et Agriculture   Gouin Cumin-Gridaine

 Le 25 avril 1842 décès du ministre des finances Humann il est remplacé par Lacave-Laplagne. Le 7 février 1843 l'amiral Roussin remplace Dupérré malade, il est lui même remplacé le 24 juillet 1843par l'amiral Mackau à la marine. Le 16 décembre 1843 Dumon remplace Teste aux travaux publics.  Le 1er février 1845 Villemain est remplacé par Salvandy à l'instruction publique

1840
     Le 16 mai la chambre saisie de nombreuses pétitions réclamant une réforme électorale , Thiers prononce un long réquisitoire contre le suffrage universel
     Le 6 août nouvelle tentative de Louis Napoléon Bonaparte d'accéder au pouvoir, il débarque secrètement à Boulogne sur mer, mais sa tentative échoue , il est fait prisonnier. En octobre il est condamné à la détention perpétuelle et 14 de ses complice à des peines de déportation ou d'emprisonnement. Louis Napoléon Bonaparte est incarcéré au fort de Ham dans la Somme
     Le 3 septembre 10 000 ouvriers parisiens sont en grève, ils se rassemble à Bondy. En 1840 on recensera 130 mouvements de grève
     Le 15 octobre Louis Philippe échappe à un attentat le coupable est exécuté le 31 mai 1841
1841
     Affrontements à Mâcon entre la troupe et les ouvriers en grève
     Le 11 septembre des cortèges de manifestants défilent avec le drapeau rouge aux cris de "Vive la république " "A bas Louis Philippe"
1842
     Collision ferroviaire ( peut-être la première en France) sur la ligne Paris Versailles le 8 mai. Elle fait 50 victimes dont l'amiral Dumont d'Urville
     Le 9 juillet  élections législatives, la France compte 250 000 électeurs (payant un cens de 200 francs et plus) et 56 000 éligibles (payant un impôt direct de 500 francs et plus), la population est de plus de 33 millions d'habitants. Dans la capitale 18 138 électeurs inscrits représentent 1,9% de la population. Si le gouvernement renforce sa majorité il n'en est pas de même pour Paris qui a élu 10 opposants sur 12 sièges à pourvoir.
     C'est à partir de 1842 que Honoré de Balzac publie la comédie humaine véritable fresque de la société française de la révolution à la monarchie de juillet

1843
     Des grèves très dures éclatent dans les mines
     Le 16 mai le duc d'Aumal prend la "Smala" d'Abd el Kader . En Algérie depuis la prise d'Alger l'armée française à fort affaire avec Abd el Kader , la prise de la smala qui est en fait la capitale itinérante d' Abd el Kader est un fait important
     Le ministre Guizot (1840-1848) malgré l'anglophobie de l'opinion publique esquisse avec l'Angleterre une première "entente cordiale"  (entrevue entre la reine Victoria et Louis-Philippe en 1843)
      Raspail qui a rédigé de nombreux ouvrages de vulgarisation qui prône l'hygiène et la tempérance publie le Manuel annuaire de la santé. Les autorités médicales et politique en prennent ombrage. Raspail est condamné pour exercice illégal de la médecine en 1846

Guizot plusieurs fois ministre et même premier ministre de Louis Philippe était un modèle de rigidité et de conservatisme. Il créa le parti de la "résistance" en opposition au parti du "mouvement". Il s'opposa à toute libéralisation, à toute évolution démocratique du régime monarchique probablement dans la hantise de l'établissement d'une législation sociale. Les cotés positifs de son action sont une politique extérieur pacifique, et à l'intérieur une généralisation de l'enseignement primaire portant le nombre d'enfants scolarisés de 2 000 000 en 1830 à 3 500 000 en 1848 et notamment, la création du service des monuments historiques

1844
     Abd el Kader qui s'est réfugié dans une zone proche du Maroc entraîne le sultan du Maroc dans sa lutte contre les Français. Bugeaud remporte une importante victoire sur les troupes du sultan Abd al Rahman à Isly le 14 août. Le 6 l'escadre du prince de Joinville ( fils de Louis Philippe) a bombardé Tanger et le 15 Mogador. Le 10 septembre un traité est signé avec le sultan du Maroc qui met fin à la participation du Maroc à la lutte d' Abd el Kader
     Guizot
demande à l'ingénieur des mines Napoléon Garella la première étude sérieuse sur la réalisation d'un canal sur l'isthme de Panama 

1845
     En mars grève de 2 500 ouvriers dans l'Arsenal de Toulon

1846
     Louis Philippe échappe à un attentat le 16 avril le coupable est guillotiné le 8 juin
     Le 25 mai Louis Napoléon Bonaparte s'évade du fort de Ham où il était enfermé
     Le 28 avril  Abd el Kader fait massacrer 280 soldats qui étaient prisonniers, c'est probablement une réponse au massacre de 500 personnes par les troupes du colonel Pélissier . Cette tribu s'était réfugiée dans une grotte, Pélissier décida de les enfumer
     Le 23 septembre, les calculs de Le Verrier  permettent la découverte de la planète Neptune
     Apparue en Irlande en 1845 la maladie de la pomme de terre gagne la France, l'année 1846 a été très sèche les récoltes de grain et des pommes de terre en ont souffert. Voyant cela le gouvernement fait des importations massives de grain mais cette fois ci des pluies diluviennes empêchent le ravitaillement. Le prix du blé en 1845 était de 19,75 f/hl passe à 24 f/h en 1846 et 29 en 1847. Le coût de l'importation fait tomber l'encaisse de la banque de France de 272 millions de francs en 1845 à 112 millions en 1847. L'accroissement de la dépense pour la nourriture se répercute sur les autres postes, habillement , ameublement bâtiment, les entreprises ne peuvent plus investir , la construction passe de 243 millions en 1847 à 126 en 1848 et 75 en 1851 .

1847
   
Le recensement donne 35 400 486 habitants dont plus d'un million dans Paris intra-muros
    En mars Pierre Flourens découvre les propriétés anesthésiques du Chloroforme
    En mai le prix du blé est passé de 22 à 46 francs l'hectolitre, le seigle de 15 à 42 francs des troubles éclatent un peu partout heureusement la récolte 47 sera bonne . On estime le nombre des chômeurs à 700 000. Huit banques de province font faillite (Rouen, Nantes, Bordeaux, Lyon, Marseille , Lille, Toulouse, Orléans) le déficit budgétaire est de 600 millions (500 en 46) Le Gouvernement est contraint de lancer un emprunt
    Jean Baptiste Teste est convaincu de corruption pour avoir reçu en 1843 de l'ancien ministre de la guerre Despans-Cubières un pot de vin de 90 000 francs dans le but d' obtenir le renouvellement de la concession d'une mine de sel en Savoie. Il est condamné à 3 ans de prison.
 Remaniement ministériel:

  9 mai 1847
Affaires étrangères Guizot
Finances Humann
Guerre Trézel
Justice et cultes Martin du Nord
Intérieur Duchâtel
Marine et colonies Duc de Montebello (fils du Mal Lannes)
Instruction publique et cultes Villemain
Commerce et travaux publics  
Travaux publics Jayr
Commerce et Agriculture Cumin-Gridaine

En décembre entré en guerre contre le sultan du Maroc Abd al Rahman, les troupes de Abd el Kader sont battues. Abd el Kader tente de fuir vers le sud mais la route est coupée par le général Lamoricière. Abd el Kader se rend au général avec promesse de pouvoir se retirer en Egypte . Il est transféré à Toulon.

1848
 

 L 'hiver 1847_48 a été redoutable, l'Europe meurt de faim, un million d'Irlandais meurent, les Allemands sont très fortement touchés également. En France depuis 1846 on manque de céréales et de pommes de terre. Même les riches sont touchés, les spéculateurs sont en faillite. Le chômage sévit gravement, 20% des mineurs, 40% des ouvriers du textile, les chantiers du chemin de fer sont arrêtés faute de crédits.
 

En 1847 l'opposition commence la campagne des banquets ( le banquet est la seul réunion publique autorisée) . Une manifestation populaire est organisée pour demander le renvoi de Guizot mais la troupe tire et Paris se couvre de barricades. Les bataillons de la garde nationale font défection et aussitôt une partie de l'armée adopte une attitude passive. Les gardes nationaux réclame également la réforme, Louis-Philippe s'incline et renvoie Guizot.
      Le 23 février 1848 vers 21h30,
 une fusillade éclate boulevard des Capucines et fait 52 morts. On charge les cadavres dans un chariot que l'on promène dans les rues de Paris en criant "On égorge le peuple!" l'émeute devient révolution, des quartiers se couvrent de barricades. Bugeaud qui a été chargé de mater l'émeute renonce à l'affrontement et se replie sur les tuileries. Il n'y a plus que la garde nationale placée sous le commandement du général Lamoricière, c'est un rempart douteux. Les insurgés investissent l'Hôtel de Ville.
     A 11 heures le 24 février 1848  Louis-Philippe   abdique en faveur de son petit fils. A la chambre Lamartine fait voter la création d'un gouvernement provisoire composé de lui même, Lamartine, et de  Arago, Ledru Rollin Garnier-Pagès, Crémieux et Marie.
Le 29 les responsabilités sont redéfinies. Le gouvernement est placé sous la présidence de Dupont de l'Eure.
Les 196 victimes de la révolution rejoindront celles des trois glorieuses, elles seront inhumées sous la colonne de juillet place de la  bastille

  29 février 1848
Affaires étrangères Lamartine
Finances Goudchaux
Guerre Subervie
Justice et cultes Crémieux
Intérieur Ledru-Rollin
Marine et colonies Arago François
Instruction publique et cultes Carnot Hippolyte
Travaux publics Marie
Commerce et Agriculture Bethmont

 

La misère ouvrière:
La prospérité de la bourgeoisie de la société de Louis-Philippe est basée sur la misère ouvrière .
          En 1831 Lyon compte 8000 canuts artisans propriétaires de leur métier , 30 000 employés et 500 entreprises commercialisent leur travail. En octobre 6000 canuts et ouvriers défilent pour réclamer un tarif fixe . Fin octobre 100 entreprises refusent le tarif fixe ce qui provoque le soulèvement des quartiers ouvriers de Lyon. Des gardes nationaux et des soldats fraternisent avec les insurgés.
          Le 26 novembre le maréchal Soult entre dans la ville sans effusion de sang. Il annule le tarif et crée une importante garnison dans la ville.

Du 9 au 13 avril 1834 la ville se soulève, d'abord obligée de céder du terrain l'armée se retire mais le 13 elle en reprend le contrôle.  On dénombre 129 morts chez les militaires et 200 chez les insurgés. Les troubles s'étendent à Grenoble, Saint-Etienne, Chalon-sur-Saône, Clermont-Ferrand, Marseille mais l'ordre est promptement rétabli.
         A Paris le 13 avril début d'insurrection, des barricades sont dressées. Bugeaud et Thiers prennent la direction de la répression. 40 000 soldats reprennent le contrôle des quartiers insurgés au prix de violentes batailles. Rue Transnonain ils investissent le N° 12 et massacrent occupants et insurgés sans distinction. Ce massacre entrera dans l'histoire grâce à la lithographie de Daumier. 2000 personnes sont emprisonnées, 164 seront inculpées.
         En 1847 on comptait 6 millions d'ouvriers en France dont 1 300 000 dans les fabriques. La condition ouvrière était misérable. 60% des jeunes ouvriers étaient réformés pour déficience physique. L'espérance de vie d'un ouvrier d'usine ne dépassait pas 30 ans. En 1840-41 à la suite de violentes grèves, la chambre des députés avait du limiter le travail des enfants de 8 à 12 ans à 8 heures par jour
         En 1841 lois Guizot sur le travail des enfants : interdit en dessous de 8 ans, 8 heures par jour de 8 à 12 ans et 12 heures de 12 à 16 ans Ce sont réellement les premières lois qui s'appliquent à toutes les activités mais ne s'appliquent qu'aux entreprises occupant moins de 20 ouvriers

 

     Instruction publique

         De 1832 à 1837 Guizot est ministre de l'instruction publique. Il fait adopter en juin 1833 une loi faisant obligation à chaque commune la création d'écoles. On trouvera parmi ces instituteurs de la première heure des Pierre Larousse (créateur du dictionnaire), Jean Macé ( créateur de la Ligue de l'enseignement -le 15 novembre 1866), Louise Michel ( la communarde), Pauline Roland ( déportée après 1848 ) etc..
         L'école communale est financée par les impôts locaux mais l'enseignement n'est pas obligatoire. L'instituteur appartient à l'Université et un corps d'inspecteur du primaire est créé en 1835. Pendant le règne de Louis-Philippe le nombre d'écoles va doubler passant de 30 000 à 60 000.
        Chaque département doit avoir son école normale (formation des maîtres). En 1842 cinq écoles normales primaires sont crées. Cependant Guizot se heurtera aux parlementaires pour l'éducation des filles qui restera du domaine privé
        Les écoles primaires de filles sont au nombre de 5 463 en 1837, elles seront 7 658 en 1848
        En 1836 l'enseignement scolaire repose sur 46 collèges royaux avec 18 700 élèves , 312 collèges communaux avec 26 600 élèves, 112 institutions et 914 pensions avec 70 000 élèves soit un total de 115 000 élèves auxquels il faut ajouter 20 000 séminaristes
        En 1850 la proportion d'analphabètes chez les conscrits est de 39% , elle était de 50% en 1835

 

Espagne:
Louis 18
avait rétablit Ferdinand 7 sur le trône et son pouvoir absolu en 1833. N'ayant pas de descendant mâle il annule la loi salique pour faire de sa fille Isabelle l'héritière du trône. Il meurt en 1833 , sa fille n'a que 3 ans. C'est sa mère Marie-Christine qui assure la régence mais don Carlos frère de Ferdinand prétend au trône. Devant l'avancée des troupes carlistes, elle demande, en mai 1835 , l'aide des Français et des Anglais qui adoptent une attitude prudente. Thiers se prononce pour une intervention , Louis Philippe s'y oppose. Le 18 mars 1836 nouvel appel de la régente  Marie-Christine cette fois Thiers refuse cependant en juin il réunit 3 000 volontaires à Pau sous les ordres de général Lebeau. Le 12 août 1836 un putsch oblige la régente à appliquer la constitution de 1812 , le général Lebeau se prépare à intervenir mais Louis Philippe refuse ce qui entraîne la démission de Thiers

 

Belgique Hollande:
Le 3 août 1831, le roi des Pays-Bas Guillaume 1er envahit la Belgique. Le lendemain le gouvernement français ordonne au maréchal Gérard de marcher sur la Belgique à la tête d'une troupe de 50 000 hommes. Ce qui est approuvé par la Grande-Bretagne le 6 août. Le 12 août les Français occupent Bruxelles menacée par les troupes hollandaises. Le 20 celles-ci se retirent mais occupent toujours la forteresse d'Anvers. En Septembre les troupes françaises sont de retour.
Le 15 octobre la conférence de Londres établit un traité sur l'indépendance de la Belgique , celle-ci l'accepte mais la Hollande le repousse.
Le 22 octobre 1832 une convention franco-anglaise définit le mode d'intervention contre la Hollande, mais la Prusse s'y oppose et masse des troupes sur la frontière belge
Le 22 décembre les troupes du maréchal Gérard prennent la citadelle d'Anvers, les Hollandais capitulent le 23 décembre. Le contingent français se retire
Le 16 juillet 1842 une convention douanière franco-belge diminue les droits sur des tissus belges et prévoit l'adoption par la Belgique du tarif français sur les tissus étrangers. Ce traité est un prélude à une union douanière entre les deux pays. Le 21 octobre l'Angleterre intervient auprès de la Belgique pour faire échec à tout accord douanier.  Après un débat controversé à la chambre Guizot renonce à l'accord douanier.
Le 13 décembre 1845 un traité de commerce franco-belge est signé

 

Technologie:
          Michael Faraday *qui à conçu le premier moteur électrique en 1821 fabrique une dynamo primitive
           En 1832. Thomas Davenport * réalise le premier moteur électrique utilisable.
           Le télégraphe est mis au point par l'Allemand  von Sommering et l'américain Samuel Morse * qui lui invente un code. Une première liaison est effectuée par Morse entre Washington et Baltimor en 1844. En France une première ligne de "télégraphe électrique" est créée entre Paris et Rouen en novembre 1844. Un câble sous-marin est posé entre la France et l'Angleterre en 1851
            En 1834 Jean Charles Peltier *, physicien français, montre l'effet de transfert thermique de l'effet thermoélectrique. Lord Kelvin * montrera ultérieurement la réversibilité de l'effet Seebek - Peltier
           
de 1841 à 1845 James Prescott Joule * physicien britannique, établit la loi qui régit les effets thermoélectriques de l'électricité

 Pour plus de détails ouvrir le site d'histoire de l'électricité

Note au sujet de Casimir Perier
Le ministre de Louis Philippe, Casimir Perier  a pour nom Perier et prénom Casimir . Son fils Auguste ( 1811 - 1876) qui sera ministre de Thiers,  prendra pour nom Casimir-Perier ce qui peut prêter à confusion. Lui même aura un fils Jean Casimir-Perier ( 1847 - 1907), il sera ministre et président de la République

 

 


Colonisation de l'Algérie
    La colonisation de l'Algérie au départ devait se limiter aux villes côtières, l'administration de l'intérieur qui était confiée, suite à un accord, à Abd el Kader se poursuit. Ce dernier ayant mis à sac la vallée de la Mitidja le gouvernement décida la conquête de l'Algérie dans son ensemble. Le général Bugeaud entouré de Lamoricière, Changarnier, Bedeau, Cavaignac tous excellents généraux terminèrent pratiquement la conquête fin 47

     Le 16 mai 1843 le duc d'Aumal prend la "Smala" d'Abd el Kader . En Algérie depuis la prise d'Alger l'armée française à fort affaire avec Abd el Kader , la prise de la smala qui est en fait la capitale itinérante d' Abd el Kader est un fait important 
     Abd el Kader qui s'est réfugié dans une zone proche du Maroc entraîne le sultan du Maroc dans sa lutte contre les Français. Bugeaud remporte une victoire importante sur les troupes du sultan Abd al Rahman à Isly le 14 août 1844. Le 6 l'escadre du prince de Joinville a bombardé Tanger et le 15 Mogador. Le 10 septembre un traité est signé avec le sultan du Maroc qui met fin à la participation du Maroc à la lutte d' Abd el Kader
    
Le 28 avril 1845 Abd el Kader fait massacrer 280 soldats qui étaient prisonniers, c'est probablement une réponse au massacre de 500 personnes par les troupes du colonel Pélissier . Cette tribu s'était réfugiée dans une grotte, Pélissier décida de les enfumer
    
En décembre 1847 , entré en guerre contre le sultan du Maroc Abd al Rahman, les troupes de Abd el Kader sont battues. Abd el Kader tente de fuir vers le sud mais la route est coupée par le général Lamoricière. Abd el Kader se rend au général avec promesse de pouvoir se retirer en Egypte . Il est transféré à Toulon.
  En 1847, sur 110 000 colons on comptait 48 000 Français, 31 000 Espagnols et 16 000 Italiens et Maltais qui devaient cohabiter avec une population libre de 2 millions de personnes.
 

 

précédentes: Charles 10 Informations économiques - Louis-Philippe suivantes: 1850
 
         L'invention de la turbine a apporté des progrès dans la production d'énergie hydraulique, en 1845 les fabriques de coton sont pour un tiers équipées de machines à vapeur et pour deux tiers de machines hydrauliques. La France est pauvre en charbon ce qui explique l'utilisation de l'hydraulique et qui va décider de l'implantation des fabriques à proximité des sources d'énergie et empêchera la création de grands sites industriels. L'importance de la main-d'œuvre et la faiblesse des salaires ne pousse pas à la mécanisation la France continue à prendre du retard sur l'Angleterre.

          Les mines du nord commencent à être exploitées et les mines de la Loire fournissent 40% de la production.   De 1 millions de tonnes en 1816 elles fournissent 5 millions de tonnes en 1847.

          Des investissements sont faits dans le domaine des routes, canaux, rivières, ports. Pendant le règne de Louis-Philippe le trafic va doubler.

        
 Une première ligne de chemin de fer relie Saint-Etienne à Lyon en 1832 mais la première ligne pour le transport de voyageur relie Saint-Germain à Paris en 1837, elle a été construite par Emile Pereire à ses frais et à ses "risques et périls".  A ce propos Thiers dira " Qu'on donne cela aux parisiens pour les amuser, mais ça ne transportera jamais ni voyageur ni colis".  Le 10 mai 1838 la chambre repousse un projet de loi sur les chemins de fer qui prévoit la construction de 9 grandes lignes.  Le grand boum aura lieu après la loi de 1842 qui prévoit que les grandes liaisons doivent partir de Paris . Paris-Rouen, et Paris-Orléans en 1843, Paris-Lille-Bruxelles en 1847, Paris Bordeaux - Toulouse 1852, Paris-Lyon-Marseille en 1857. En Angleterre, tout est privé, l'absence de règlementation fait que les compagnies (elles sont 200 en 1843) ont chacune leurs règles, notamment l'écartement des voies différent. Londres comptera 13 terminaux ferroviaires en 1899. Cependant alors que la France possède 433 km de voies en 1840, l'Angleterre en a 2 500, l'Autriche 747, la Belgique 378 et les Etats Unis 5 800. Cependant en 1848, 1 300 km de voies étaient en service.

          le 16 juillet 1840 mise en service d'une ligne de bateaux à vapeur régulière Le Havre- New York

          La Banque de France qui avait été créée par Bonaparte en 1800 voit ses prérogatives en matière d'émission des billets et de réescompte étendue à toute la France en 1848.
          Création en mars 1848 du Comptoir national d'escompte première banque française du commerce et de l'industrie

          Les caisses d'épargnes qui ont été créées en 1818 se développent,
entre 1834 et 1837,  241 caisses d'épargne sont créées.
On dénombre:
       en 1844  150 000 déposants et 393 millions en dépôt
       en 1847 364 caisses 737 000 déposants et 358 millions en dépôt
 

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS
 

GRANDE-BRETAGNE
Souverain Georges 4 ( 1820 - 1830 ), Guillaume 4 (1930 - 1937), Victoria (1837 - 1901)
Premier Ministre Arthur Wellesley (1828 - 1830), Charles Grey (1830 - 1834), William Lamb (1834), duc de Wellington (1834), Robert Peel (1834), William Lamb (1835 - 1841), Robert Peel (1841 - 1846), John Russel (1846 - 1852)
ESPAGNE
Souverain Ferdinand 7 (1808 et de 1813 à 1833), Isabelle 2 ( 1833 - 1870 )
PORTUGAL
Souverain  Marie 2 l'Educatrice ( 1826 - 1828 ), Michel 1er l'Usurpateur (1828 - 1834 ), Marie 2 restaurée ( 1834 - 1853 ),
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Président Andrew Jackson ( 1829 - 1837 ), Martin Van Buren (1837 - 1841), William Henry Harrison (1841), John Tyler (1841 - 1845), James Knox Polk (1845 - 1849)
PRUSSE
Souverain Frédéric-Guillaume 3 (1797 - 1840), Frédéric Guillaume 4 ( 1840 - 1861 )
AUTRICHE
Souverain François 2 ( 1792 - 1835), Ferdinand 1er le débonnaire ( 1835 - 1848 ), François Joseph 1er (1848 - 1916 règne exceptionnel de 68 ans )
RUSSIE
Souverain - Tsar Nicolas 1er ( 1825 - 1855 )

 

 

LA POLITIQUE DES VOISINS:
Les papes et la religion catholique

Pie 8 (1829-1830), Grégoire 16 (1831-1846), Pie 9 (1846-1876)
En Allemagne: 
A partir de  1828  des unions douanières se créent entre différents états d'Allemagne. En 1833 est signé le traité du Zollverein entre la Prusse et l'Allemagne du sud, et petit à petit d'autres états vont y adhérer.
En Angleterre: 
Sous le règne de Guillaume 4 (1830-1837) eut lieu une réforme électorale portant à 1 million de nombre des électeurs (200 000 en France ) encore insuffisante elle ouvrait la voie. A sa mort le trône passe à sa nièce âgée de 18 ans la reine Victoria ( 1837-1901) les femmes ne pouvant régner au Hanovre l'union avec l'Angleterre se rompt ce qui permettra plus tard à la Prusse de se l'annexer.
En 1844, Le Bank Charter Act organise la convertibilité de la livre sterling en or et instaure les mécanismes monétaires contemporains.
En Espagne: 
Ferdinand 7  n'ayant pas d'héritier mâle fait abroger la loi salique  en 1830 ( loi qui empêche les femmes d'hériter du trône de leur ascendant) afin que sa fille Isabelle puisse lui succéder. A la mort de Ferdinand en 1833 son frère, don Carlos, refuse de reconnaître cette décision, conteste les droits de sa nièce Isabelle et se fait proclamer roi par ses partisans sous le nom de Charles 5. Ce qu'on appellera le Carlisme entraînera deux guerres civiles la première de 1834 à 1839 et la seconde de 1873 à 1876 . Les Carlistes perdirent mais le mouvement subsiste de nos jours 

 

 

Charles 10 Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique 2ème République

 

Informations sur la fiche
Numéro 103/144
Numéro -Capétiens Bourbons 8/8
Dernière révision 02/12/2016