PREMIERE REPUBLIQUE

du 5 mai 1789 au
2 décembre 1804

CINQUIEME PERIODE

Le Directoire

( du 26 Octobre 1795 au
10 Novembre 1799 )

B- Le Directoire perd la confiance
( du 11 mai 1798  au 10 novembre 1799 )
( du 22 floréal an 6 au 19 brumaire an 8 )

 

camp_egypte_2.jpg (142266 octets)

Campagne de Bonaparte en Égypte

Le Grand Atlas Historique - Le livre de Paris

 

De la révolution à la monarchie
États généraux
L'Assemblée constituante
L'Assemblée législative
La Patrie en danger
Girondins et Montagnards
Comité de salut public
Apogée et chute de Robespierre
La réaction thermidorienne
Installation du Directoire
Le Directoire connaît des problèmes
Bonaparte 1er Consul
La marche vers l'Empire
L'Empire
Louis 18
Après sa campagne d'Italie et la signature du traité de Campo-Formio avec l'Autriche, Bonaparte est reçu de façon triomphale par le directoire le 10 décembre 97.

A la fin du mois de mars 97 des élections ont lieu qui sont remportées par les royalistes. Barras fort de l'appui de Hoche et de Bonaparte fait venir des troupes de l'armée Sambre et Meuse vers Paris prenant prétexte d'une participation à l'expédition d'Irlande

La France n'a plus comme ennemi que l'Angleterre. Une armée avait été créée en vue d'une invasion de l'Angleterre. Le 3 juillet Talleyrand présente un mémoire à l'institut sur une expédition militaire en Égypte. Bonaparte est nommé à la tête de l'armée d'Angleterre le 9 décembre 1797. Il présente un plan d'invasion de l'Angleterre le 12 janvier 98.
En Angleterre des bruits courent sur une invasion prochaine, les déposants retirent en masse leur avoir des banques provoquant la banqueroute de plusieurs établissement de province
 Proposition d'attaque de l'Egypte par Talleyrand (ministre des relations extérieures) au Directoire le 14 février. Le 23 février Bonaparte remet au directoire un mémoire dans lequel il propose l'abandon de l'invasion de l'Angleterre et préconise une expédition en Égypte. Cette mission lui est confiée le 5 mars. Bonaparte arrive à Toulon le 9 mai 98 et l'expédition part le 19 mai (voir les motivations en seconde partie de page).

Campagne d'Egypte:
Bonaparte
part avec ses meilleurs généraux Berthier, Davout, Lannes, Murat et également Kléber, Desaix, Menou. La flotte est commandée par l'amiral Brueys, elle est composée de 33 navires de guerre et de  232 navires qui  transporteront: 2000 canons, 32300 soldats, 175 ingénieurs, artistes et savants dont  Monge , Berthollet, Geoffroy Saint-Hilaire.
L'Angleterre charge l'amiral Nelson  de lui couper la route mais il ne parviendra pas à rencontrer la flotte de Bonaparte.
L'expédition française prend l'ile de Malte le 9 juin et en repart le 19 juin .
Nelson qui attend Bonaparte devant Alexandrie  ne le voyant pas arriver quitte Alexandrie le 28 juin.
Bonaparte arrive à Alexandrie le 1er juillet. La ville est prise le lendemain. Il prend la route du Caire et bat la cavalerie Mamelouk à El Ramanyeh le 10 juillet. Il gagne la bataille des pyramides contre l'armée de Mourad-Bey chef des mamelouk le 21 juillet et prend le Caire le 23.
Le 1er Août Nelson détruit la flotte Française à Aboukir, seuls 4 navires parviennent à s'échapper commandés par Villeneuve. Treize navires sont détruits, pertes humaines considérables dont  l'amiral Brueys qui y trouve la mort. L                a route du retour est coupée.
Bonaparte fonde l'Institut du Caire, Monge en sera le président, et réunit le 5 octobre une assemblée de près de 200 notables égyptiens le "Divan général" montrant ainsi en associant les personnalités qu'il fait la guerre aux mamelouks turcs. Ceci n'empêchera pas une révolte au Caire contre les Français qui sera vivement réprimée (21 et 22 octobre) .
Le 1er février Desaix qui était chargé de conquérir la Haute Égypte remporte la victoire à Assouan.
L'empire Ottoman est alors en pleine déliquescence  le Sultan Sélim 3 essaie de réorganiser son armée, mais en Syrie notamment Djezzar pacha a des velléités d'indépendance. Une armée se forme néanmoins en  Syrie pour reprendre l'Egypte, Bonaparte décide d'aller à sa rencontre.  Le 10 février Bonaparte quitte le Caire et se dirige vers la Syrie. Le 20 février, Kléber et Reynier prennent El-Arich ce qui permet aux troupes de poursuivre leur progression vers la Syrie. Le 25 Février Bonaparte entre à Gaza , prend Jaffa le 7 mars , Junot bat les Turcs à Nazareth le 8 avril. Bonaparte vainc l'armée turque au mont Thabor mais il ne parviendra pas à prendre le port de Saint-Jean d'Acre et rebrousse chemin en direction du Caire le 17 mai.
Le retour est très éprouvant pour les soldats torturés par la soif et décimés par la peste. Ils arrivent au Caire le 14 juin. Le 17 juillet 99 une armée turque qui vient de débarquer s'empare d'Aboukir. Le 29 juillet Bonaparte vainc les Turcs à Aboukir et reprend la ville.
Devant les nouvelles de la situation en France aux prises avec la nouvelle coalition, le 23 août Bonaparte jugeant la situation mûre pour une prise du pouvoir, embarque pour la France et laisse le commandement à Kléber. Il est accompagné de Berthier, Lannes, Murat, AFL Viesse de Marmont, Monge, Berthollet et quelques autres fidèles. Ils débarquent le 9 octobre 99 à Fréjus la remontée vers Paris se fait dans un enthousiasme bien orchestré
Kléber se sent sacrifié. Il ouvre avec les Turcs les conversations d'El-Arich et signe une convention d'évacuation le 24 janvier 1800 mais celle-ci sera rompue suite à l'intervention des Anglais. Il bat alors les Turcs à Héliopolis le 18 mars reprend le Caire et entreprend la colonisation systématique du pays. Il est assassiné par un musulman le 14 juin 1800. Menou prend le commandement mais il subit une succession de revers et conclut avec les Anglais un accord d'évacuation pour les débris de son armée en septembre 1801.

Une seconde coalition contre la république française est en formation. En novembre 1798, l'Autriche et l'Angleterre s'entendent en vue d'un retour de la France à ses frontières de 1789.  L'Angleterre, la Russie et le royaume de Naples s'allient le 29 décembre 98 , mais les Napolitains se soulèvent en faveur de la France le 10 janvier 99. Championnet entre à Naples le 23 janvier . Une république parthénopéenne est proclamée à Naples en accord avec Championnet mais en opposition avec Faipoult commissaire de la république le 26 janvier. Une guerre s'engage entre Faipoult et Championnet , le Directoire prend position pour Faipoult , Championnet est arrêté le 24 février il sera jugé le 23 juin mais les poursuites s'arrêteront là. La France déclare la guerre à l'Autriche le 12 mars 99. L'armée du Danube commandée par Jourdan qui avait franchi le Rhin le 1er Mars entre Kehl et Bâle franchit le Danube le 13 mars mais il est battu par l'Archiduc Charles à Ostrach le 21 mars puis à Stockach le 25, il se replit sur le Rhin. Les Autrichiens entrent à Vérone le 27 mars. Jourdan démissionne le 3 avril de son commandement il est remplacé par Masséna. L'armée russo-autrichienne commandée par le général Souvorov bat Moreau à Cassano le 27 avril et entre dans Milan le 29. Le 5 mai Macdonald qui a remplacé Championnet évacue Naples. Moreau bat les Russes à Marengo le 17 mai. L'armée russo-autrichienne entre à Turin le 26 mai. Masséna résiste à l'offensive de l'archiduc Charles à Zurich le 4 juin mais le 6 il doit se replier. Macdonald bat les Autrichiens à Modène le 12 juin, mais il est battu par Souvorov le 19 juin . Joubert est nommé à la tête de l'armée d'Italie à la place de Moreau le 5 juillet,   mais il est tué le 15 août lors de la défaite de Novi. Le 27 août, les Anglais débarquent au Helder en Hollande et battent Brune   le 8 septembre.  Il les battra à Bergen le 19 septembre et le 6 octobre à Castricum.  Le 23 septembre Lecourbe et Molitor bloquent Souvorov au Saint-Gothard Masséna au cours d'une deuxième bataille de Zurich met en déroute l'armée Russo-autrichienne puis il rejoint Lecourbe et Molitor au Saint Gothard et Souvorov est obligé de battre en retraite et quitte la Suisse. La France ne conserve pratiquement plus rien des conquêtes de Bonaparte en Italie du nord.

Bonaparte qui débarque le 9 octobre 1799 à Fréjus, la remonté vers Paris se fait dans un enthousiasme bien orchestré. Reubell qui était le membre du directoire le plus convaincu est désigné par le sort pour être remplacé. C'est Sieyès qui entre au Directoire Sieyès qui déclarait publiquement que les institutions devaient être réformées, Sieyès cherchait une "épée" pour bousculer les conseils, il n'y avait plus comme en 92 la rue et les sans-culottes, il pensait à Joubert mais venant d'apprendre le débarquement de Bonaparte et l'accueil qu'il recevait tout le long du chemin opta pour Bonaparte. Les dernières élections avaient amenées des néo-jacobins au pouvoir, des mesures qui rappelaient 93 avaient été votées ce qui effrayait les bourgeois qui réclamaient un coup d'état et la banque était prête à le financer. Bonaparte arrivé à Paris examine la situation discute avec divers interlocuteurs et finit par opter pour Sieyès.

Les deux hommes tombent d'accord . Les Directeurs, volontaires ou non  démissionneront, les conseils confieront le pouvoir à Sieyès, Ducos et Bonaparte  afin d'apporter les modifications de  la constitution nécessaires. Barras pouvait être acheté, Talleyrand serait de la partie, ainsi que Cambacérès et la majorité des anciens, pour les 500 ils avaient pour président Lucien Bonaparte frère de Napoléon. Le 9 novembre 99 (18 Brumaire an 8) devant les menées jacobines parisiennes les conseils décident de siéger à Saint Cloud sous la protection de Bonaparte nommé commandant des troupes de Paris. Sieyès, Ducos et Barras démissionnent et leurs collègues sont mis sous bonne garde. Le lendemain Bonaparte se présente devant les 500 il est accueilli par des huées, il est désarçonné lui tout auréolé de la gloire de ses conquêtes . Il est sauvé par son frère qui temporise et sort pour haranguer les troupes. Murat lance ses soldats à l'assaut de la salle des séances au cri de "Foutez-moi ces bougres là dehors" et ce fut la débandade. Le soir quelques membres des 500 et des anciens déclarent le Directoire dissout et confient le pouvoir à un exécutif provisoire composé de Sieyès, Ducos et Bonaparte. La mission de cet exécutif était d'apporter à la constitution les modifications nécessaires , d'assurer l'ordre à l'intérieur et la paix à l'extérieur. La révolution avait vécu, la date du 19 brumaire est considérée comme la fin de la révolution. La France s'est trouvé un maître.

 

Consulter le calendrier révolutionnaire Consulter le dictionnaire des personnages

 

précédentes: 1796 Informations économiques - 1798 suivantes: Premier Consul
         
          En 1798, la compagnie d'Anzin qui exploite le gisement de charbon emploie 4 000 ouvriers pour extraire annuellement 280 000 tonnes de charbon.. 
         

 

L'expédition d'Egypte :

L'Angleterre après le traité de Campo-Formio est devenu le seul ennemi de la France. Un projet d'invasion de l'Angleterre est abandonné compte tenu de la supériorité de celle-ci sur les mers. En accord avec Talleyrand,   Bonaparte propose et fait agréer un projet d'expédition en Égypte. Conquérir l'Egypte c'est ouvrir la porte au commerce français en mer Rouge, c'est aussi contrôler la Méditerranée orientale et nuire au commerce anglais en Indes.  Le directoire n'est pas fâché d'éloigner Bonaparte et celui-ci a besoin de gloire. Cette expédition était néanmoins d'une grande témérité c'était qu'en même déclarer la guerre à la Turquie alliée de la France depuis François 1er.

L'administration du pays sera assurée en association avec les personnalités locales et une mise en valeur du pays est entreprise. Amélioration du système d'irrigation, création de routes, introduction de cultures nouvelles, utilisation des moulins à vent.

Savants et artistes français étudient les vestiges de la civilisation pharaonique. Le 19 juillet 99 la découverte de la pierre de Rosette sur laquelle figurait la même inscription en trois langues permettra à Champollion qui n'aura jamais l'original en main, de déchiffrer les hiéroglyphes. Les travaux de ces artistes et savants sont à l'origine de la grande influence intellectuelle que la France a exercée en Égypte jusqu'au milieu du 20ème siècle

La vie continue

le 26 août 98 la loi sur la soumission de la presse au pouvoir de police  est prorogée pour un an

le 5 septembre vote de la loi sur le service militaire obligatoire pour les Français âgés de 20 à 25 ans

du 17 au 21 septembre  une exposition des produits de l'industrie nationale est organisée à Paris

le 24 novembre vote de la loi sur l'impôt sur les signes extérieurs de richesse ( basé sur les portes et fenêtres)

Le 22 juin 1799,  2 étalons en platine représentant le kilogramme et 1 mètre sont déposés aux Archives de la République

Lagrange publie "de la résolution des équations numériques de tous les degrés"

Laplace publie le premier tome du traité de mécanique céleste

Legendre publie "Essai sur la théorie des nombres"

Les propriétaires, directeurs, journalistes de 34 journaux royalistes sont déportés à Oléron le 2 septembre 99 et 10 autres journaux le lendemain incluant aussi des feuilles jacobines.

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS
 

AU VATICAN
Pape Pie 6 (1775 - 1799)
GRANDE-BRETAGNE
Souverain Georges 3 (1760 - 1820)
Premier Ministre William Pitt le jeune, (1783 - 1801), Henry Addington (1801-1804), William Pitt le jeune, (1804 - 1806)
ESPAGNE
Souverain Charles 4(1788 - 1808),
PORTUGAL
Souverain  Marie 1ère la Pieuse (1777 - 1816)
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Président John Adams(1797 - 1801), Thomas Jefferson (1801 - 1809)
PRUSSE
Souverain Frédéric-Guillaume 3 (1797 - 1840)
AUTRICHE
Souverain François 2 ( 1792 - 1835)
RUSSIE
Souverain - Tsar Paul 1er ( 1796 - 1801), Alexandre 1er ( 1801 - 1825 )

 

 

mise en place du directoire Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique Bonaparte premier consul

 

Informations sur la fiche
Numéro 97/144
Numéro -1ère République 10/12
Dernière révision 03/01/2012