PREMIERE REPUBLIQUE

du 5 mai 1789 au
2 décembre 1804

QUATRIEME PERIODE

La Convention

( du 21 Septembre 1792 au
26 Octobre 1795 )

B- Le Comité de Salut public
( d'Avril 93 à  Fin 93 )
(de germinal an 1 à nivôse an 2)

desmoulins_2.jpg (87083 octets)

Camille Desmoulins
il présente au club des Jacobins un violent pamphlet contre les Girondins "Histoire des Brissotins" le 17 mai 93

Portrait de Camille Desmoulins - Jean-Sébastien Rouillard - Assemblée nationale - Paris
Histoire de France - Flohic

 

De la révolution à la monarchie
États généraux
L'Assemblée constituante
L'Assemblée législative
La Patrie en danger
Girondins et Montagnards
Comité de salut public
Apogée et chute de Robespierre
La réaction thermidorienne
Installation du Directoire
Le Directoire connaît des problèmes
Bonaparte 1er Consul
La marche vers l'Empire
L'Empire
Louis 18
Le 21 mai élection de la commission des 12 chargée d'enquêter sur la commune de Paris. Ils sont tous Girondins.

Le comité de Salut Public est chargé de surveiller l' exécutif et l'administration. Il ne dépend que de la convention, il exerce une dictature au nom de la convention. Ses membres sont renouvelables tous les mois. le 7 avril 93 sont élus Barère, JFB Delmas, JJ Bréard, Cambon, Debry, Danton, Guyton de Morveau, Treilhard, Delacroix et Lindet. A partir de Juillet 93 Danton quitte le comité, il ne sera plus réélu Robespierre y entre le 27 et jusqu'à juillet 94 la composition du comité restera stable.

   Robespierre, Couthon, Saint-Just, Billaud-Varenne, Collot d'Herbois dirigent la politique générale,
   Carnot et Prieur de la Côte d'Or la guerre  
   Lindet les subsistances   
   Prieur de la Marne et Jean Bon Saint André la marine,   
   Barère la diplomatie et les rapports à la convention  

 Leurs services comporteront 67 employés en décembre 93 et 418 en juin 94. Lazare Carnot qui fut  l'élève de Monge à l'école royale de génie de Mézières grand mathématicien, poète.  Il  contribuera à l'émergence de la communauté scientifique. Il sera considéré comme "l'organisateur de la victoire". C'est lui qui le 3 décembre 1793 nommera Bonaparte général de brigade

Henri du Vergié de La Rochejaquelein (21 ans) qui avait fait parti de la garde constitutionnelle de Louis 16, à la différence de nombre de chefs Vendéens n'attend pas qu'on le sollicite, il essaie de soulever les paysans dans sa région et le 13 avril 93 il s'empare des Aubiers tenus par le général Quétineau et avec Bonchamps et LM de Lescure le forcera de capituler à Thouars le 5 mai. François Athanase Charette de la Contrie dit Charette ancien officier de marine a été sollicité par les insurgés aux lendemains du 14 mars pour prendre leur tête, il aura un comportement relativement autonome.
Le 2 juin une délégation de la commune demande l'arrestation des députés de la Gironde. Barère demande aux 22 députés concernés de se suspendre volontairement de leurs fonctions. Ils refuseront. Ils seront déclarés d'arrestation chez eux. Neuf autres députés seront également arrêtés ainsi que Roland qui s'échappe mais sa femme sera arrêtée. Certains s'échapperont mais tous finiront tragiquement. C'est la fin de la Gironde. A la convention le 19 juin seuls 76 députés protesteront contre l'éviction des Girondins. Le 3 octobre, 41 députés sont accusés de conspiration contre la République, 20 sont déclarés traîtres à la patrie et 75 décrétés d'arrestation. Le procès des Girondins commence le 24 octobre, ils seront condamnés à mort le 30 et exécutés le 31 plus tard ce seront 73 députés qui seront jugés

Le 29 juin, à Nantes, Canclaux repousse l'armée Vendéenne qui l'assaille.
Le 4 juillet le Vendéen Cathelineau sera tué lors d'une attaque. La convention décide la destruction de la Vendée. L'armée qui était assiégée dans Mayence a été libérée avec promesse de ne plus s'attaquer aux armées étrangères, elle arrive avec le général JB Kléber le 6 septembre à Nantes. Cette armée est battue par les Vendéens à Torfou (près de Cholet). Charette est battu le 16 septembre à Montaigu. Le 17 octobre les Vendéens sont défaits par Kleber et Marceau devant Cholet, les chefs Vendéens Lescure et d'Elbée sont blessés Bonchamps est tué. Des milliers de Vendéens avec femmes et enfants partent sur les routes pour prendre Granville là il pourront recevoir du secours d'Angleterre. Ils ne parviendront pas à prendre Granville c'est ce qui a été appelé la Virée de Galerne. Les Vendéens s'emparent de Fougères le 4 novembre, Avranches le 12 et  Le Mans le 10 décembre.  Le 23 décembre Westermann remporte une très importante victoire sur les troupes Catholiques et Royales à Savenay ( entre Nantes et Saint Nazaire). Les forces Vendéennes sont détruites elles seront désormais réduites à la guérilla.

A Lyon en février 93 le maire Girondin Nivierre Chol est contraint de démissionner sous la pression des Jacobins, il est réélu le 18. Des troubles éclatent la convention décide le 25 février d'envoyer des commissaires pour rétablir l'ordre. Legendre fait arrêter le maire le 5 mars et le 8 un maire Jacobin est élu AM Bertrand. Le 18 mars des troubles agitent Lyon. Le 30 mai Châlier le chef Jacobin est emprisonné et la municipalité renversée est aux mains des Girondins et des royalistes. Des troupes commandées par Kellermann sont envoyées en vue d'une répression. Couthon avertit la convention que Lyon est en insurrection provoquée par JB Birotteau et Chasset . Ils sont déclarés traîtres à la révolution (11 et 12 juillet) Châlier est exécuté le 16 juillet. Les troupes de Kellermann sont chargées de reprendre Lyon elles en commencent le siège le 8 Août et bombardent la ville le 25 ce qui provoque de violents incendies. Kellermann est relevé de ses fonctions le 10 septembre. Couthon accompagné d'une force qu'il a levée arrive à Lyon le 2 octobre pour remplacer Dubois de Crancé. Il prend Lyon le 9 octobre. La convention décide la destruction de Lyon , les maisons conservées s'appelleront "ville affranchie"  le 12.   Collot d'Herbois et Fouché engage la répression. Première fusillade collective le 4 décembre. Le 5 décembre nouvelle exécution collective 209 victimes.

La situation extérieure se dégrade fortement les Anglais s'emparent de Saint Pierre et Miquelon (24 mai) et feront le Blocus de Pondichéry le 24 juin . Les Anglo Hollandais prennent Valenciennes le 26, les Anglais décrètent le blocus des côtes françaises le 8 juin. Les Autrichiens s'emparent de Condé sur Escaut le 10 juillet. La garnison de Mayence capitule le 23 juillet ( Custine qui les avait abandonné est mis en accusation) Offensive Sarde en Savoie le 29 juillet,  le 7 août CEJ Kilmaine qui a remplacé Custine bat en retraite vers Arras les Autrichiens investissent le Quesnoy   (18 août) et les Anglais assiègent Dunkerque le 21 . Toulon qui était en rébellion s'ouvre aux Anglais le 28 août. Le Général Houchard qui succède à  Kilmaine reprend Tourcoing, mais il est battu à Menin le 15 septembre Kellermann passe à l'offensive en Savoie (13 septembre).  CJ d'Aoust bat les Espagnols le 17 septembre à Salces. Les Autrichiens assiègent Maubeuge le 30 septembre et menacent Strasbourg le 13 octobre mais sont battus par Jourdan  à Wattignies le 16. Le 19 décembre Dugommier reprend Toulon, le capitaine Bonaparte qui commandait l'artillerie s'illustre au cours de ces combats. Le 29 décembre les victoires de Hoche sur les Prussiens les contraignent à libérer Landau , le Duc de Brunswick doit se replier libérant ainsi l'Alsace

Le 13 juillet Marat est assassiné par une jeune femme (25 ans) Charlotte Corday. Elle sera condamnée et exécutée le 17

Le 24 juin 1793 la convention adopte la nouvelle constitution. Elle est ratifiée le 4 Août 93. Elle ne sera jamais appliquée. Ce même jour, devant la situation intérieure et extérieure, la commune de Paris réclame la levée en masse, elle sera décrétée par la convention le 23 Août. Tous les célibataires et veufs sans enfant doivent aller au front, les hommes mariés forgeront les armes et transporteront les subsistances, les femmes feront les tentes et les habits et serviront dans les hôpitaux etc.. Les effectifs fin 93 seront de 630 000 hommes et 800 000 en Août 94. Prieur de la Cote d'Or qui était chargé du matériel de guerre fit appel aux savants Monge, Berthollet, Fourcroy, Chaptal pour trouver des procédés nouveaux de fabrication.

Sous la pression de la rue, début septembre, les jacobins demandent à la convention de mettre la terreur à l'ordre du jour, de mettre en jugement les Girondins et d'organiser une armée révolutionnaire qui serait suivie d'un tribunal ambulant. Devant les problèmes de subsistances et de perte de valeur des assignats un prix maximum pour le prix des grains, farines et fourrages est décrété le 11 septembre. Un maximum général sera fixé le 29 septembre il concernera également les salaires

 

 

Consulter le calendrier révolutionnaire Consulter le dictionnaire des personnages

 

La terreur :

Le 5 septembre 1793 la convention , sous la pression de la rue parisienne et du club des Jacobins, met la terreur à l'ordre du jour. Le 17 septembre elle adopte la loi des suspects qui codifie tous les types de suspect susceptibles d'être arrêtés immédiatement. Le tribunal révolutionnaire qui d'avril à octobre a prononcé 66 condamnations à mort, en prononce 177 d'octobre à fin décembre tout en acquittant la moitié des accusés.

Quelques exécutions marquantes:

- Olympe de Gouges Girondine militante féministe le 3 novembre
- 12 accusés (sur 27 ) d'un complot organisé par le royaliste La Rouërie le 4 juin
- Charlotte Corday, assassin de Marat le 17 juillet
- Custine , général qui a abandonné la garnison de Mayence assiégée par les Autrichiens
- Le journaliste et député Girondin Gorsas le 7 octobre
- le 16 octobre Exécution de Marie Antoinette
- Exécutions des Girondins le 31 octobre parmi lesquels Brissot, Vergniaud, Gensonné, Carra, Fauchet, Lasource, Ducos, Boyer-Fonfrède
- Le duc d'Orléans dit Philippe Egalité le 7 novembre
- Madame Roland le 8 novembre (son mari se suicide 2 jours après)
- Le 12 novembre l'astronome Bailly responsable de la fusillade du Champs de Mars
- Le général Houchard le 16 novembre
- Barnave et Duport-Dutertre le 29 novembre
- Noyade de 90 prêtres réfractaires à Nantes le 17 novembre et de 58 le 10 décembre
- Madame du Barry ancienne maîtresse de Louis 15 le 8 décembre
-  Le 5 décembre Rabaut Saint Etienne ancien secrétaire du bureau de la convention
-  Le 28 décembre l'ancien maire de Strasbourg Dietrich et l'ancien ministre des affaires étrangères Lebrun
-- le 31 décembre le Duc de Biron

En province  ce sera terrible dans les villes où des soulèvements ont eu lieu 300 exécutions à Bordeaux, 400 à Marseille, 2000 à Lyon peut-être 3000 à Nantes

On compte  le 5 juillet 1793 1278 détenus dans les prisons parisiennes
- Début Août ils sont 1600
- Le 31 octobre 3181
- Le 29 décembre 4621

La vie continue :

- Le 31 janvier 93 la majorité est fixée à 21 ans
- Après un rapport de Lakanal sur le télégraphe optique de Chappe décide la création d'une ligne entre Lille et Paris le 26 avril et le 26 juillet elle charge le comité de salut public d'établir la liste des lignes à construire prioritairement
- La convention décide d'organiser des écoles primaires dans toutes les communes de plus de 400 habitants
- La convention décide que les enfants naturels sont aptes à hériter le 4 juin
- Le jardin du roi devient le Muséum de l'Histoire naturelle dirigé par Daubenton le 10 juin
- Lakanal présente son plan d'éducation nationale jugé trop onéreux (26 juin)
- La convention instaure le système de dépôt légal des ouvrages à la bibliothèque nationale  le 19 juillet
- Le médecin aliéniste Philippe Pinel est nommé à Bicêtre il est partisan d'un traitement moral de la folie plutôt que la   coercition physique. Il fait libérer les fous de leurs chaînes (25 août)
- Le 13 août la convention adopte le plan d'éducation de le Pelletier de Saint-Fargeau que Robespierre a présenté le 13 juillet
- La convention abolit l'esclavage à Saint Domingue le 29 août
- La convention décide que le nouveau système de poids et mesures fondé sur la mesure du méridien terrestre et le système décimal servira uniformément dans la république. c'est Delambre qui a été chargé de la mesure de l'arc de méridien entre Dunkerque et Barcelone. Le nouveau système devait être appliqué dés juillet 94 mais un mètre étalon ne sera réalisé qu'au printemps 95 . Les unité de base seront mètre, gramme, litre, stère.
- le 24 octobre, sur proposition de Marie-Joseph Chénier ( écrivain, frère de André) la convention décide de transférer les restes de Descartes au Panthéon et le 25 novembre d'en expulser Mirabeau
- Le 5 octobre adoption du calendrier révolutionnaire l'ère républicaine commence le 22 septembre 1792
- Coulomb publie son "Mémoire sur l'électricité et le magnétisme"
- 21 octobre décret organisant l'enseignement primaire
- Sur rapport de Marie-Joseph Chénier la convention interdit la destruction des œuvres d'Art le 24 octobre
- Ouverture du Muséum des arts du Louvre le 18 novembre
- Lamarck publie son mémoire sur "Les variations de l'état du ciel" et ses "recherches sur les causes des principaux faits physiques"
- Le 19 décembre, vote de la loi organisant l'instruction publique " l'enseignement est libre et public et les instituteurs sont salariés   par l'état"

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS
 

AU VATICAN
Pape Pie 6 (1775 - 1799)
GRANDE-BRETAGNE
Souverain Georges 3 (1760 - 1820)
Premier Ministre William Pitt le jeune, (1783 - 1801),
ESPAGNE
Souverain Charles 4 (1788 - 1808),
PORTUGAL
Souverain  Marie 1ère la Pieuse (1777 - 1816)
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Président George Washington (1789 - 1797)
PRUSSE
Souverain Frédéric-Guillaume 2 (1786 - 1797), Frédéric-Guillaume 3 (1797 - 1840)
AUTRICHE
Souverain François 2 ( 1792 - 1835)
RUSSIE
Souverain - Tsar Catherine 2 la grande (1762 - 1796)

 

 

Procès de Louis 16 Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique Apogée et chute de Robespierre

 

Informations sur la fiche
Numéro 93/144
Numéro -1ère République 6/12
Dernière révision 03/01/2012