Le Moyen Âge. -ère féodale-
 Le  moyen âge débute suivant les historiens en 395 (éclatement de l'Empire romain) ou en 476 lorsque Romulus Augustule est déposé par Odoacre. Il prend fin en 1453 ( chute de Constantinople) ou 1492 (découverte de l'Amérique)

 

DYNASTIE CAPÉTIENS
ASCENDANTS PHILIPPE 3
Roi de France
et Isabelle d'Aragon
NOM
PHILIPPE 4
PHILIPPE 4 LE BEL
Titre roi de France  et de Navarre
Vie 1268 - 1314 (46 ans)
Règne 1285 - 1314 (roi à 17ans)


Miniature de Jean Fouquet 15ème siècle - Bibliothèque Nationale
Rois et Reines de France - Images

 
Il est de grande taille, très beau d'où son surnom, majestueux et imposant. Bon chevalier, grand chasseur, il répond aux canons de son temps. En même temps, il tourne le dos à la mentalité chevaleresque . Secret, dissimulé, il trompe ses interlocuteurs. Méfiant à l'égard de l'héroïsme, il ne cherche pas la prouesse. Il est l'homme de la rationalité froide, du calcul non du coup d'éclat gratuit. Travail, organisation, législation voila ce qui l'occupe.
(Article de Sylvie Le Clech ,  Historienne - Historia n°107 Mai 2007)
 
Épouse Jeanne de Navarre-Champagne
fille du roi Henri 1er
morte en 1305
 
Descendants
noms en rouge: n'ont pas régné dans le royaume franc

Marguerite
Louis 10 le Hutin
Blanche
Isabelle
Philippe 5 le Long
Charles 4 le Bel
Robert
 

 

Les Capétiens
Hugues 1er Capet
Robert 2 le Pieux
Henri 1er
Philippe 1er
Louis 6 le Gros
Louis 7 le Jeune
Philippe 2 Auguste
Louis 8 le Lion
Louis 9 Saint Louis
Philippe 3 le Hardi
Philippe 4 le Bel
Louis 10 le Hutin
Philippe 5 le Long
Charles 4 le Bel

" Le roi est empereur dans son royaume - Philippe le Bel "

Le 16 août 1284, le futur roi Philippe 4 qui a 16 ans épouse Jeanne de Navarre qui en a 11. Ils se connaissent bien car Jeanne a été élevée à la cour du roi de France Philippe 3. Elle apporte le comté de Champagne et de Brie et le titre de Navarre.

Philippe 4 le Bel monte sur le trône en 1285  et met fin à la croisade contre l'Aragon par le traité de Tarascon en 1291 donnant le royaume de Naples à la maison d'Anjou et la Sicile à l'Aragon.

Philippe le Bel accède au trône alors que la chrétienté entière semble entrer en dépression. Des grèves, des émeutes urbaines , des révoltes ont lieu surtout en Flandre mais aussi à Bruges, Douai, Tournai, Provins, Rouen, Caen, Orléans, Béziers en 1280, Toulouse en 1288, Rouen en 1292, Paris en 1306.
En 1284 les voûtes de la cathédrale de Beauvais s'écroulent, elles s'élevaient à 48 mètres. Les chantiers des cathédrales en construction s'arrêtent , Narbonne en 1286, Cologne en 1322.

Le parlement et la chambre des comptes:

Le palais de la citée à Paris subit de grandes réfections. Le parlement qui avait été créé par son grand-père Saint Louis et la chambre des comptes que le roi rend permanente, se réuniront à Vincennes. Philippe le Bel s'entoure de légistes, Pierre Flote, Enguerrand de Marigny, Guillaume de Nogaret. Le rôle du parlement est précisé. Philippe réunit fréquemment les trois ordres (préfiguration des états généraux) pour faire approuver sa politique. Pour Philippe le roi est le maître dans l'ordre temporel et ne peut accepter de limitations à son pouvoir et notamment il ne peut admettre la suprématie pontificale dans son domaine.

Philippe 4, les Anglais et les Flamands:

La guerre avec l'Angleterre reprend en 1293 . En 1294 l'armée anglaise prend Blaye et Bayonne. Philippe joue l'atout maritime fait construire des navires et fait le blocus de l'Angleterre. L'armée du roi conquière la Guyenne, possession anglaise en 1296. La guerre se termine par le traité de Montreuil en 1299 prévoyant notamment le mariage de la sœur du roi avec Edouard 1er (le roi d'Angleterre) et celui de sa fille avec l'héritier du trône d'Angleterre. Edouard 1er dépensa dans cette guerre 750 000 livres sterling pour payer ses troupes, assurer la défense et acheter la neutralité de nombreux seigneurs.

Cependant,  la Flandre, dont le comte Guy de Dampierre est vassal du roi de France, qui commerçait principalement avec l'Angleterre était entrée dans le conflit alliée aux Anglais. Le roi organise une expédition punitive contre le félon, les Français occupent la Flandre en 1300.  Il attire le comte par ruse, le séquestre et confie l'administration à Jacques Chatillon  mais le 18 mai 1302 nait une révolte "les matines de Bruges" où plusieurs dizaines de Français sont assassinés. En réaction, Philippe envoie ses chevaliers qui sont massacrés à Courtrai le 11 juillet 1302 par l'infanterie formée de bourgeois et d'artisans. Notre-Dame de Courtrai sera le siège d'une exposition, 4 000 éperons français et notamment ceux de Robert d'Artois, et de Pierre Flote. Cette défaite écrasante à Courtrai  restera dans l'histoire militaire du moyen âge. Le roi prendra sa revanche en 1304 à Mons-en-Pévèle où il s'engagera physiquement et imposera la paix à la Flandre. En 1305, un traité est signé avec la Flandre du sud , la Flandre du nord s'émancipant des Capétiens  C'est de ce jour que viendra la scission de ce qui deviendra la Belgique.

Le décès de Robert 2 d'Artois va poser des problèmes de succession une petite guerre va s'engager entre Mahaut d'Artois fille de Robert et Robert 3 d'Artois son petit fils. (voir document) . Robert 3 sera poussé à commettre des fautes qui le conduiront à se réfugier en Angleterre ce qui contribuera à amorcer la guerre de cent ans. ( La lutte entre Robert d'Artois et sa tante Mahaut est rendue célèbre par le livre "les rois maudits" de Maurice Druon)

Le traité de Paris conclu entre Edouard 1er et Philippe le Bel restitue les terres confisquées par le roi de France aux Anglais.
 
Philippe le Bel qui entend que le pape ne lui impose pas ses vues en politique et qui veut une église de France à ses ordres ( gallicanisme ) entre en conflit avec le pape Boniface 8 d'autant plus que, ayant besoin d'argent il impose une taxe au clergé. Une lutte s'ouvre le roi réunit les trois ordres à Notre-Dame le 10 avril 1302  ( on considèrera que ce fut la 1ère réunion des  Etats Généraux) pour faire approuver sa politique.
 Il envoie de partout des messagers expliquer en quoi le pape se rend coupable. Il envoie une délégation en Italie qui rencontrant également des ennemis du pape arrêtent le pape à Anagni où il est gardé à résidence dans son palais. Il sera rapidement délivré mais il ne survivra pas au choc moral subit. Philippe le Bel fera élire un pape Français. Clément 5 élu en 1305 est couronné à Lyon la population de Rome étant très agitée, il s'installe à Avignon et convoque un concile à Vienne sur le Rhône en 1312. Après ces événements, les autres papes n'interviendront plus dans les affaires intérieures des royaumes. En 1367 Urbain 5 quittera Avignon pour Rome mais les troubles subsistant, il devra revenir en Avignon en 1370. Son successeur Grégoire 11 effectuera un retour définitif en 1378.

Palais des Papes à Avignon

Les régimes d'imposition sont très anarchiques, à chaque fois que le roi à besoin d'argent, il lève un impôt plus ou moins bien organisé, souvent peu réfléchi, injuste quelques fois. Ces impôts sont mal acceptés des révoltes ont lieu or l'organisation de l'état qui s'étoffe et les guerres grèvent lourdement le budget royal. Philippe a dévalué la monnaie en faisant incorporer moins d'or dans les pièces de monnaie, mais c'est une arme à double tranchant qui fait perdre la confiance des marchands et nuit au commerce. Philippe décide de prendre l'argent où il est c'est à dire d'abord chez les marchands juifs et les Lombards qui alors ont tendance à quitter la France ce qui aggrave les problèmes. Alors il décide de s'attaquer aux Templiers qui sont très riches et qui, depuis leur repli de Palestine, sont de véritables banquiers. Ils sont accusés d'hérésie en 1312 l'ordre est supprimé par Clément 5 et en 1314 condamné pour hérésie . De nombreux Templiers mourront sur le bûcher dont le grand maître Jacques de Molay le 19 mars 1314.

Le roi contracte la typhoïde à Fontainebleau et meurt le 29 novembre 1314. Son conseiller Guillaume de Nogaret l'avait précédé d'une année (1313) et Enguerrand de Marigny le suivra l'année suivante (1315)
²

 

CONTEXTE
Le financement des villes:

Les villes doivent faire face à de nouvelles et considérables dépenses aussi bien pour investir que pour assurer les dépenses courantes. Elles sont généralement autorisée par le pouvoir royal ou seigneurial à opérer des collectes , c'est à dire lever l'impôt. Elles possèdent des maisons qu'elles louent, des moulins. Elles encaissent les amendes , des droits sur les mutations, mettent en vente des offices municipaux mais l'essentiel vient de l'impôt.
Les comptes municipaux sont établis sous la responsabilité de trésoriers . Ils sont établis en langue vulgaire et non pas en latin et sur du papier . Ainsi par exemple les comptes communaux de Lille furent établit à partir de 1301 - 1303 sur du papier.

En 1286, les bésicles, ancêtres des lunettes sont inventées à Pise
1302 Perfectionnement de la boussole et du compas marin
En 1238 le Vénitien Marco Polo qui est rentré de son voyage de 25 ans en 1235 est fait prisonnier pendant la guerre contre Gène . Il en profite pour rédiger avec l'aide de Rustinien de Pise son compagnon de cellule son livre "le livre des merveilles du monde" en langue française . Il sera diffusé en 1307 . La même année Dante exilé de Florence depuis 1302, réfugié à Lucques en Toscane,  écrit "la divine comédie"

La première représentation de la Passion du Christ à lieu sur le parvis de la cathédrale de Rouen en 1310 . On peut considérer que c'est l'acte de naissance du théâtre. Ce n'est qu'en 1402 que les comédiens jusqu'alors amateurs se regroupent en une troupe , la confrérie de la Passion

En 1303 s'installe au palais une "Chambre des comptes" où les "gens des comptes" veillent sur les revenus du domaine royal. Le revenu du domaine sous Philippe le Bel est évalué à 400 000 livres. Des conseils sont prodigués aux collecteurs d'impôt "montrez que l'impôt leur assure, grâce à une armée solide,  protection", utilisez des gardes débonnaires, évitez les esclandres  etc ...ainsi en 1304 l'impôt monte à 750 000 livres. Philippe le Bel crée un organisme indépendant du trésor l'Argenterie chargé de la conservation des meubles, vêtements et ornement royaux.
Le trésor royal est géré par Philippe le Bel assisté de Enguérant de Marigny. Il est scindé en deux parties l'une est au Louvre , destinée aux travaux et à la guerre. L'autre au Temple permet le financement de l'Hôtel du roi et à l'administration en général.

Les brus de Philippe le Bel:
En 1305, Jeanne de Navarre meurt, c'est elle qui veillait à la bonne tenue de la cour. La même année le futur Louis 10 qui a 16 ans épouse Marguerite de Bourgogne qui en a 15. En 1307 c'est Philippe qui se marie à Jeanne d'Artois, il ont 14 ans tous les deux. En 1308 ce sera le tour de Charles qui a 14 ans de se marier avec Blanche d'Artois (sœur de Jeanne) âgée de 13 ans. En 1311, Marguerite prend un amant le Chevalier Philippe d'Aulnay et Blanche suivra son exemple avec Gauthier   d'Aulnay frère du précédent. Seule, Jeanne, restera fidèle à son mari. Ceci durera 3 ans, c'est Isabelle, soeur de ces 3 futurs rois, mariée au roi d'Angleterre Edouard 2 qui ouvrira les yeux à son père en 1314. Les châtiments seront terribles car le crime d'adultère d'une Reine peut amener sur le trône des enfants illégitimes. Les frères d'Aulnay seront atrocement suppliciés. Louis répudiera Marguerite qui sera enfermée dans Château Gaillard et qui y mourra de froid (ou étranglée?) Blanche sera elle aussi enfermée au même endroit dans des conditions moins dures puis sera transférée dans une abbaye où elle s'éteindra en 1326. Jeanne d'abord condamnée sera réhabilitée avant la mort de Philippe le Bel en Novembre 1314. D'autres personnes seront plus discrètement éliminées.

Les Etats Généraux:
Philippe le Bel
va réunir 6 fois les Etats Généraux , ils sont constitués des Nobles et de bourgeois. Le terme d'Etats Généraux n'est pas celui employé à cette époque, le clergé en tant que tel n'est pas associé ni d'ailleurs le Tiers Etat. Les termes d'Etats Généraux et de Tiers Etat ne seront employés qu' en 1484 lorsqu'ils seront réunis par Anne de Beaujeu.
   - En avril 1302 pour son différent avec le Pape Boniface 8 ils ont lieu dans Notre Dame de Paris
   - En juin 1303 pour juger le Pape ils se tiennent au Palais du Louvre
   - En 1308 à Poitiers en vu d'abolir l'ordre des Templiers
   - En 1312 id au précédent
   - En 1313 pour lever des impôts ils se tiennent à Paris
   - En 1314 pour financer la guerre des Flandres , ils se réunissent au Palais de Justice de Paris.

 

Précédentes   Louis 9 Informations économiques: Philippe le Bel Suivantes Jean le bon
          Les besoins en pièce de monnaie s'accroissent le phénomène a surtout commencé avec les croisades. Les croisés avaient besoin d'objet de valeur sous le plus petit volume. La pièce de monnaie répondait à ce besoin alors qu'auparavant le paiement se faisait beaucoup par échange, corvée, travail, seuls les objets achetés aux commerçants nécessitaient de la monnaie. Puis les villes prenant de l'importance, elles recrutent des travailleurs pour assurer "les services publics", "la sécurité" qu'elles doivent rémunérer. C'est alors que la ville qui se peuple a besoin d'artisans, de commerçants, que l'on paie en monnaie et qui emploie du personnel rémunéré en monnaie. En 1294 Philippe le Bel, devant les besoins en argent monnaie qui sont de plus en plus prenants, et qui réclament de plus en plus d'argent métal pour frapper les pièces est amené à limiter les dépenses notamment celles qui vont partir à l'étranger. Les vêtements de luxe nécessitent l'importation de tissus précieux, de soieries, de fourrures, de pierres précieuses et d'or. Il interdit aux bourgeois et bourgeoises des achats de plus de 2000 livres tournois pour les hommes et 1600 pour les femmes.
        Les besoins en monnaie entraînent la frappe de pièces, de 1309-1312 l'atelier de Paris frappe 13 200 livres tournois par mois, à Montreuil-Bonnin 7 000, Toulouse 4 700, Sommières-Montpelliers 4 500, Rouen 4 000, Saint Pourçain 3 000, Troyes 2 800, Tournai 2 300.
         La France n'est pas seule à avoir ces besoins, ainsi en Angleterre les ateliers de Londres et de Canterbury produisent de 1247 à 1250, 70 millions de pennies  pour une valeur de 300 000 livres. On estime qu'en 1250  100 millions de pennies sont en circulation. En 1279-1281 ces mêmes ateliers frappent à nouveau 120 millions de pennies valant environ 500 000 livres. (
extrait de "le Moyen Age et l'argent" de Jacques le Goff éditions Perrin)

 

AILLEURS
Les papes et la religion catholique :  Martin 4 (1281- 1285), Honorius 4 (1285 - 1287), Nicolas 3 (1288-1292), Saint Célestin 5 (1294),   Boniface 8 (1294-1303), Bienheureux Benoît 11 (1303-1304), 

Les papes en Avignon:   Clément 5 (1305-1314).

Saint Empire Romain   : Rodolphe 1er de Habsbourg (1273-1291)  est élu et couronné empereur en 1273, ce qui met fin au Grand Interrègne. Son règne sera surtout marqué par sa lutte contre Ottokar 2 de Bohême. Il le contraint à abandonner l'Autriche. Devenu veuf, il épouse Isabelle de Bourgogne (1284) et affirme ses droits sur le royaume d'Arles quand il meurt il ne peut assurer à son fils l'héritage de l'Empire, mais sa famille conservera l'Autriche ce qui sera à l'origine de la puissance des Habsbourgs. Le fils de Rodolphe est écarté, c'est Adolphe de Nassau (duché d'Allemagne) qui est élu. En 1298 les électeurs déposent Adolphe de Nassau et choisissent Albert 1er d'Autriche (Habsbourg)   (1298-1308) son successeur Henri 7 de Luxembourg ne restera pas longtemps sur le trône(1312-1313).

En Angleterre: 
Edouard 1er (1272-1307) succède  à Henri 3. Il se consacre à l'unification du pays, poursuit la conquête du pays de Galles. Des nécessités financières l'obligent à accorder de nouvelles prérogatives au parlement (1297 ). En 1290 il fait expulser les juifs d' Angleterre. Son fils Edouard 2 lui succède (1307-1327) il tente la conquête de l'Ecosse, échoue, il est déposé en 1327.

En Espagne: 
                   Du fait du mariage de Philippe le Bel avec Jeanne de Navarre, la Navarre est rattachée au royaume de France jusqu'en 1328.
                   En Aragon  Pierre 3 le grand (1276-1285)  parvient à chasser les français de Sicile ( vèpres siciliennes en 1282 ) et se fait roi de Sicile en 1282 son fils Alphonse 3 le Libéral   (1285-1291) lui succède il accorde à la noblesse un privilège qui lui assure le contrôle permanent de l'autorité monarchique. Second fils de Pierre 3, Jacques 2 le Juste (1291-1327) s'empare de la Corse et de la Sardaigne qu'il avait reçues en fief de la papauté en 1306. Il aura beaucoup de mal à les conquérir.
                   En Castille  Alphonse 10 le Sage ( ou le Philosophe ou l'Astronome ) ( 1254-1284 )qui lui succède sera donc roi de Castille et de Léon et par sa mère petit fils de Philippe de Souabe roi de Germanie, il sera lui même élu roi de Germanie en 1257. Il réprimera la révolte de son fils Philippe mais sera finalement renversé par son autre fils, Sanche , en 1282. Alphonse 10 meurt en 1284, Sanche 4 qui succède  (1284-1295) mais l'autorité monarchique a été ébranlée par ces révoltes qui entraînent des troubles pendant un demi siècle. En 1295 mort de Sanche 4 de Castille son épouse exerce la régence au nom de son fils Ferdinand 4 ( 1295-1310)  qui n'a que 10 ans . En 1304 des conflits s'amorcent entre Ferdinand 4 de Castille et les infants de la Cerda et Jacques2 d'Aragon une paix précaire s'installe.  Alphonse 11 fils de Ferdinand ( 1311-1350)  remporte la victoire de Tarifa 1340 qui est le tournant décisif de la Reconquête.

Islam: 
En 1291 les Mamelouks prennent Saint Jean d'Acre. Luttes entre Mamelouk et Mongols autour de Damas et de l'Euphrate

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS  
 

Grande-Bretagne
Souverain Edouard 1er ( 1272 - 1307), Edouard 2 de Carnavon (1307 - 1327)
Espagne
Léon-Castille- Sancho 4 (1284 - 1295), Ferdinand 4 (1295 - 1311), Alphonse 11 (1311 - 1350)
Aragon-Barcelone Alphonse 3 le libéral ( 1285 - 1291), Jacques 2 le juste (1291 - 1327)
Navarre Jeanne de Navarre et Philippe le Bel (1274 - 1314)
Portugal
Souverain Denis 1er le Libéral  (ou le cultivateur) (1279 - 1325)
Autriche
Souverain ( Archiduc) Rodolphe (1273-1298), Albrecht 1er (1298 - 1306), Rodolphe 3 le débonnaire (1306 - 1308), Frédéric 1er le beau (1308 - 1330)
Empire romain germanique
Empereur Rodolphe 1er (1273-1292), Adolphe (1292 - 1298), Albert 1er ( 1298 - 1308), Henri 7 (1308 - 1314), Louis 4 (1314 - 1346)
Russie
Princes de Vladimir Dmitri (1276 - 1294), André 3 (1294 - 1304), Michel 2 (1304 -1319)

 

Philippe 3 le Hardi Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique Louis 10 le Hutin

 

Informations sur la fiche
Numéro 66/142
Numéro - Capétiens 11/14
Dernière révision 10/11/2016