Le Moyen Âge. -ère féodale-
 Le  moyen âge débute suivant les historiens en 395 (éclatement de l'Empire romain) ou en 476 lorsque Romulus Augustule est déposé par Odoacre. Il prend fin en 1453 ( chute de Constantinople) ou 1492 (découverte de l'Amérique)
temps des croisades

 

DYNASTIE CAPÉTIENS
ASCENDANTS LOUIS 8
Roi de France
et Blanche de Castille
NOM
LOUIS 9
SAINT LOUIS
Titre roi de France
Vie 1214 - 1270 (56 ans)
Règne 1226 - 1270  (roi à 12ans)

sainte_chap_2.jpg (183564 octets)
Histoire de France - Flohic


Très grand, le visage souriant et affable. Louis 9 en impose à la fois par la simplicité de sa tenue et par le rayonnement personnel. Vis à vis des humbles, il se montre d'une extrême attention, ce qui lui vaut une grande popularité et un véritable culte....Saint Louis a été immortalisé par la piété populaire comme le roi bon par excellence, rendant sous un chêne une justice équitable. L'exigence morale du monarque est à la source de sa politique. (extrait d'un article de Georges Bordonove historien - Historia n° 107 mai 2007)

 
Épouse Marguerite de Provence
fille de Raymond-Béranger 5
morte en 1252
 
Descendants
noms en rouge: n'ont pas régné dans le royaume franc
Blanche
Isabelle
Louis (mort en 1260)
Philippe 3 le Hardi
Jean
Jean-Tristan (mort en 1270)
Pierre
Blanche
Marguerite
Robert
Agnès
 

 

Les Capétiens
Hugues 1er Capet
Robert 2 le Pieux
Henri 1er
Philippe 1er
Louis 6 le Gros
Louis 7 le Jeune
Philippe 2 Auguste
Louis 8 le Lion
Louis 9 Saint Louis
Philippe 3 le Hardi
Philippe 4 le Bel
Louis 10 le Hutin
Philippe 5 le Long
Charles 4 le Bel
Louis 9 accède au trône à la mort de son père Louis 8 à l'âge de 12 ans. C'est sa mère Blanche de Castille qui assure sa tutelle.

Souhaitant mettre fin à la guerre contre les Albigeois elle signe le traité de Paris en 1229 avec le comte de Toulouse. Elle prépare la réunion à la couronne du comté de Toulouse en mariant son fils Alphonse à la fille du comte.

En 1234 la majorité de Louis est déclarée, Blanche, toujours guidée par l'intérêt du royaume, le marie à Marguerite de Provence jeune fille intelligente et d'une grande beauté dont le roi est très amoureux. Elle en devient très jalouse.

En 1241 Louis doit fait face à la révolte de Hugues de Lusignan soutenu par Henri 3 d'Angleterre qui débarque sur le continent en 1242. Louis le bat à Taillebourg et à Saintes. Une trêve est conclue l'année suivante qui débouchera sur le traité de Paris en 1258 par lequel chacun fera des concessions territoriales. Le roi d'Angleterre renonce aux terres conquises par Philippe Auguste et Louis renonce au Limousin, au Quercy et au Périgord. Il en fera de même avec Jacques 1er d'Aragon la même année à Corbeil, Louis renonce aux comtés de Barcelone et du Roussillon et Jacques à tout ce qui est au dessus des Pyrénées (excepté Montpellier dont il était seigneur par son mariage avec la fille de Guilhem 8)

La septième et huitième croisade

A la suite d'une grave maladie Louis fait la promesse de se croiser. La septième croisade est provoquée par la perte de Jérusalem et la défaite des Latins en 1245. Blanche assurera la régence. Marguerite accompagne Louis et embarque à Aigues-Mortes enceinte, elle refuse de retarder le départ. Après plusieurs mois de préparation à Chypre en vue de l'action sur l'Egypte, les Croisés prennent Damiette en juin 1249 puis ils marchent sur Le Caire ils battent les Musulmans à Mansourah en février 1250 mais son armée est ravagée par la peste. Louis couvrant la retraite est fait prisonnier. Il faudra verser une forte somme pour sa libération et restituer Damiette ou son fils Jean Tristan est né.

Louis et Marguerite se rendront en Palestine et y resteront plusieurs années pendant lesquelles Louis fortifiera les villes franques. Une fille, Blanche, naîtra à Jaffa en 1252.

Louis retourne en France fatigué et malade en 1254. Tout le long du trajet français, de Hyères à Paris il est acclamé par la foule.

Louis repart en Croisade, la 8ème, en 1270, pour la Tunisie. On ne sait pas réellement l'objectif de Saint Louis on suppose qu'il voulait convertir le Sultan de Tunis et ainsi se ménager une base arrière pour retourner en Égypte. Cependant, le roi est alors très faible, "on eu dit qu'il cherchait le martyre". A peine débarquée son armée est décimée par la peste (ou le  typhus?). Louis laissera sa vie sous les murs de Tunis ainsi que son fils Jean de Damiette et 3 autres membres de la famille royale. Débarqué entre temps, Charles d'Anjou frère de Saint Louis parvient à conclure un accord avec le calife Al Mostancer qui va ouvrir la voie à un rapprochement Orient-Occident.

Sur le plan intérieur, Louis 9 organisa la justice royale en créant le "Parlement" (voir plus bas)corps de légistes et les grands "Bailliages" qui avaient le droit d'appel sur la justice seigneuriale et qui relevaient eux même du parlement. Il crée un embryon de "Cour des comptes". Il crée le guet royal et place un fonctionnaire "prévôt royal" à la tête de Paris ( Etienne Boileau).

Paris devient un très grand centre marchand . Il fait édifier la Sainte Chapelle, dentelle de pierres,  pour abriter la couronne d'épines du Christ qu'il a achetée en 1239. La chapelle sera terminée en 1248. Il crée l'hôpital des Quinze-Vingt (façon de compter à l'époque, l'hôpital était construit pour accueillir 15*20 = 300 malades) pour accueillir les aveugles, fait construire l'Abbaye de Royaumont, et aménage le Louvre qui était alors une austère forteresse. 
 

Paris et ses universités

En 1252, le confesseur de Saint Louis , Robert de Sorbon (petit village des Ardennes) Chanoine ouvre un collège de théologie réservé aux étudiants pauvres, dont il rédige les statuts et où il assure les charges de maître-régent et de proviseur. La fondation s’agrandit avec l’aide du roi. Elle reçoit en 1259 une première approbation du pape. En 1262, un bref papal recommande la fondation à la générosité des fidèles. En 1268, le pape Clément IV la prend sous sa protection et lui accorde les garanties canoniques. Des rentes permettent d’assurer une bourse d’études à de nombreux pensionnaires. Le collège devient rapidement le siège de l’Université de Paris et se fait connaître le nom de Sorbonne dans toute l’Europe.

L'Université de Paris va voir sa réputation s'affirmer dans le monde entier. Un légat pontifical écrira: "La France est le four où cuit le pain intellectuel du monde entierC'est le sommet de la civilisation française du moyen âge, de toute l'Europe les étudiants affluent vers l'université de Paris.   

 A l'origine , les universités sont essentiellement théologiques et maîtres et étudiants doivent lutter pour obtenir le droit d'ajouter d'autres enseignements ainsi les étudiants parisiens firent la grève (soutenus par le futur Louis 9, il ne sera réellement roi qu'en 1234 ) durant 3 ans de 1229 à 1231 jusqu'à ce que l'Evêque et Blanche de Castille cèdent. A l' innovation  s'ajouta la création d'un programme des cours et un calendrier incluant un mois de vacances. Créée en 1220 , l' université de Montpellier elle fera pâlir en médecine l'école de Salerne (Italie, fondée au 10ème siècle mais sur le déclin au 13ème)

Toulouse voit son université créée par la papauté pour contrer le catharisme en 1229 suite à la croisade des Albigeois. En Europe, ce sera  Naples en 1224, Lisbonne en 1288, Oxford, Cambridge,
 
 

 

LE PARLEMENT
Des Philippe Auguste, les demandes de justice deviennent si nombreuses qu'il fut nécessaire de créer une commission spécialisée. Sous Saint Louis cette commission fonctionne avec régularité. Elle comprend une centaine de juges qu'on nomme "conseillers" ou "maître" et qui se réunit sous la présidence de l'un d'eux. Le plus ancien connu est Geoffroy de la Chapelle qui siégea en 1252. Installé au palais de la Cité, il a son greffe où sont conservés les arrêts et les ordonnances. Des 1278 la commission se divisera en plusieurs chambres distinctes: La Chambre des Requêtes qui examine la recevabilité des demandes, la Chambre des Enquêtes qui établit les dossiers, la Grande Chambre qui prononce les jugements plus tard 1436 la Tournelle devant qui sont portées les affaires criminelles. ( le terme de Tournelle , petite tour, vient de sa localisation ou du fait que les juges faisaient partie de cette chambre à tour de rôle ).

 

CONTEXTE
Le plus ancien document sur papier en France est un registre de compte d'Alphonse de Poitiers frère de Saint Louis qui date de 1243
La frappe de l'or qui avait été abandonnée par Charlemagne reprend en France en 1266. On frappe des Ecus d'or. En 1252 Gène avait commencé avec la frappe des deniers et Florence des florins. Venise frappera des ducats d'or  en 1284
La population française en 1226 est évaluée à 16 000 000 d'habitants
En 1267 le savant anglais Robert Bacon décrit la recette de la poudre à canon . Il écrit avec cette substance on pourrait détruire des villes et des armées.

 

AILLEURS
Les papes et la religion catholique : Innocent 3 (1198- 1216), Honorius 3 (1216- 1227), Grégoire 9 (1227-1241), Célestin 4 (1241), Innocent 4 (1243- 1254), Alexandre 4 (1254-1261), Urbain 4 (1261 - 1264), Clément 4 ( 1265-1268), Bienheureux Grégoire 10 (1271 - 1276) .

En Angleterre: 
A Henri 2 succède Richard Coeur de Lion 1189-1199 qui participa à la 3ème croisade, puis Jean sans Terre faible et déséquilibré,  Philippe Auguste profite de la situation pour lui confisquer une grande partie de terre continentales, ceci malgré son alliance avec l'Empereur Otton 4. Les barons se soulèvent et arrachent au roi la Grande Charte qui sera le fondement du futur régime représentatif britannique. L'affaiblissement se poursuit sous le règne de Henri 3 1216-1272. Simon de Montfort comte de Leicester (quatrième fils de Simon 4 le Fort qui fit la croisade des Albigeois)  fut nommé par Henri 3 gouverneur de l'Aquitaine il doit abandonner ce poste en 1253 sous la pression de ses administrés, il prend la tête des barons , impose au roi la convocation d'un parlement extraordinaire à Oxford qui arrache au roi la "provision d'Oxford". L'arbitrage rendu par Saint Louis "mise d'Amiens" favorable au roi déclenche la guerre des barons (1264-1267). Par la victoire de Lewes 14 mai 1264 Simon se trouve maître de l'Angleterre. Il convoque un parlement en 1265 mais la création d'une monarchie parlementaire était trop prématurée, abandonné par les barons il est tué à la bataille d'Evesham.

Saint empire romain:
  Frédéric 2
couronné roi en 1212 et empereur en 1220 après avoir promis à Innocent 3 de ne pas annexer la Sicile ne tarde pas pas à décevoir le pape, fils de Constance de Sicile il est plus italien qu'allemand. Il est excommunié deux fois et sous la pression du pape Grégoire 9 il participe à la sixième croisade ce qui lui permettra de se faire couronner roi de Jérusalem en 1229. Il finit par être déposé par le concile de Lyon en 1245. Frédéric abandonné de tous conserve un pouvoir très réduit. Il meurt de dysenterie en 1250. Les papes poursuivent avec acharnement les Hohenstaufens, ils feront massacrer sa descendance. L'Allemagne sombre dans l'anarchie (Grand Interrègne 1254-1273). Urbain 4 donne la Sicile au frère de Saint Louis , Charles d'Anjou et lance une croisade qui mène à la mort de Manfred fils de Frédéric 2 et deux ans plus tard à l'exécution de Conradin dernier descendant des Hohenstaufens (1268). C'est Rodolphe 1er de Habsbourg qui est élu et couronné empereur en 1273. C'est à compter de 1254 que L'Empire d'Occident prend le nom de Saint Empire Romain Germanique

En Espagne: 
                   En Navarre Sanche 6 le sage règne de 1150 à 1194 puis Sanche 7 le fort lui succède sont règne s'étend de 1194 à 1234. Sanche 7 avait désigné Jacques 1er d'Aragon comme son héritier mais les nobles refusèrent de voir la Navarre réunie à l'Aragon. C'est son neveu Thibaud comte de Champagne qui fut désigné roi. Le roi de Navarre sera donc français Thibaud 1 comte de Champagne(1234-1253) partagera son temps entre la Champagne et la Navarre. Son fils lui succèdera sous le nom de Thibaud 2 (1253-1270) .
                   En Aragon Alphonse 2 le chaste règne de 1162 à 1196, Pierre (Pedro) 2 le Catholique lui succède (1196-1213) puis Jacques 1er le Conquérant qui prend également le titre de Roi de Maïorque (1213-1276) qu'il a conquis en 1229, puis il conquière Valence en 1238 et Murcie en 1265
                   En Castille Alphonse 7 le Bon (1126-1157) roi de Castille et de Léon laisse à sa mort le trône de Castille à son fils Sanche 3 dont le règne sera bref (1157-1158) et le Léon à son autre fils Ferdinand 2 , il marie sa fille Constance au roi de France Louis 7. Alphonse 8 (1158-1214) succède à Sanche 3 au trône de Castille il mariera ses 4 filles  aux rois de Léon, Portugal, Aragon (Sancha avec Alphonse 2 d'Aragon) et France ( Blanche de Castille avec Louis 8 fils de Philippe Auguste) son successeur Ferdinand 3 (1217-1252) n'a  que 13 ans à la mort de Alphonse 8 il ne règnera effectivement qu'en 1230. Après un an et demi de siège, il prend de Séville aux Almohades  en 1248. Cousin de Saint-Louis il sera son émule et sera également canonisé. Il réunit la Castille et le Léon en 1230. Alphonse 10 le Sage ( ou le Philosophe ou l'Astronome ) ( 1254-1284) qui lui succède sera donc roi de Castille et de Léon et par sa mère petit fils de Philippe de Souabe roi de Germanie, il sera lui même élu roi de Germanie en 1257. Il réprimera la révolte de son fils Philippe mais sera finalement renversé par son autre fils , en 1282. Alphonse 10 meurt en 1284, Sanche 3 qui succède  (1284-1310)
Les Almohades vainquent les chrétiens en 1195 à Alarcos. Sous l'impulsion du pape Innocent 3 une véritable croisade est organisée pour chasser les musulmans. De toute la chrétienté viennent des volontaires ils seront commandés par les 3 rois Sanche 7 de Navarre, Pierre 2 d'Aragon et Alphonse 7 de Castille. La victoire de las Navas de Tolosa en 1212 frappera les Almohades à mort, elle sera l'élément décisif de la reconquête. Jacques 1er d'Aragon prend les Baléares 1229-1235 et Valence en 1238, Ferdinand 3 de Castille prend Cordoue en 1236 et Séville en 1248. En 1270 il ne reste plus aux musulmans que le petit royaume de Grenade.
Le comte de Provence Raymond Bérenger 5 qui a pris position contre les albigeois, réussit à préserver la plus grande partie de la Provence de la croisade et de la ruée dévastatrice des barons du Nord . Sa fille Marguerite est mariée au roi de France. A sa mort en 1245 il laisse la Provence à sa 4ème fille Béatrice que Blanche de Castille fait épouser à Charles d'Anjou frère de Louis 9.

Islam: 
En 1217 la cinquième croisade échoue devant la citadelle du mont Thabor dans la plaine d'Acre. Ils réembarquent et investissent Damiette en Egypte en 1219. Ils devront l'abandonner en 1221. Une trêve de 8 ans est signée. En 1228 la sixième croisade conduite par l'Empereur du Saint Empire Germanique Frédéric 2 qui plutôt que de combattre préfère négocier avec Al Malik Al Kamil. Il rétablit le royaume franc à Jérusalem. En 1240 le Sultan de Damas rend la Galilée aux croisés mais le Sultan d'Egypte devient maître de Damas en 1247 et reprend la Galilée. Les Turcs reprennent Jérusalem en 1244 et entrent en guerre avec le prince d'Alep qui les écrase.
La septième croisade conduite par Saint Louis débarque à Damiette en 1249. Saint Louis capitule en 1250, les Mamelouks deviennent maîtres du pouvoir en Egypte

 

Précédentes   Philippe Auguste Informations économiques :Louis 9 Suivantes Philippe le bel
          Les croisades peuvent être analysées avec l'œil d'un économiste actuel, dans ce cas on peut parler pour l'Eglise de protection de son marché face à l'expansionnisme musulman. Les papes n'ont pas hésité à faire miroiter le pillage des grandes et riches cités orientales ce qui sera à la base de la fortunes des ordres guerriers tels que les Templiers et les Hospitaliers, mais ces cités n'était pas toutes musulmanes, elles étaient aussi chrétiennes de rite grec ( le grand schisme d'orient de 1054 à conduit le patriarche Keroularios et le pape Léon 9 à s'excommunier mutuellement)
          On peut également y voir un intérêt pour les états de pouvoir lever de nouveaux impôts et également éloigner et concentrer l'ardeur des seigneurs sur des cibles hors de France.
          Les croisades ont également renforcé le commerce avec l'orient et assuré  la richesse des villes Italiennes telles que Venise, Gêne ou Pise

           Avec le développement du commerce, on assiste au développement de la concurrence des monnaies étrangères (florin de Florence ou ducat de Venise). Louis 9 étend le cours légal de de la Livre Tournois à tout le royaume . Elle a remplacé la Livre Parisis lors du rattachement de l'Anjou au royaume . La livre tournois vaut 20 sous Pour enrayer cette situation, Saint Louis fait frapper le "gros" tournois, pièce d'argent qui fut la première matérialisation du sou dans l'histoire monétaire française. Il crée en même temps l'écu d'une valeur de 10 sous tournois. Première pièce d'or frappée en France depuis le IXème siècle, l'écu de Saint Louis restera peu utilisé. Pourtant, l'appellation même d'écu allait traverser les siècles. La pièce s'appela ainsi car une de ses faces portait un écu de blason orné de fleurs de lis
           L'or utilisé pour ces nouvelles monnaies provenait essentiellement du Moyen Orient. L'occident vendait plus qu'il n'achetait aux pays arabes d'où cet apport de métal.

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS  

Grande-Bretagne
Souverain Henri 3 (1216-1272)
Espagne
Léon-Castille- Alphonse 9 (1171-1230) Léon, Ferdinand 3 (1230-1252), Alphonse 10 (1252-1284)
Aragon-Barcelone Jacques 1er le conquérant (1213 - 1276) )
Navarre Sanche 7 le Fort ( 1194 - 1234), Thibaud 4 (comte de Champagne) (1234- 1253) -( Thibaud 1 en Navarre), Thibaud 2 (1253- 1270), Henri 1er (1270-1274)
Portugal
Souverain Alphonse 2 le Gros (1211 - 1223), Sanche 2  le Capuce (1223 - 1248) , Alphonse 3 le Bolonais(1248 - 1279)
Autriche
Souverain ( Archiduc) Léopold 6 le Glorieux (1198 - 1230), Frédéric 2 le Batailleur ( 1230 - 1251), Ottokar 2 Premisle (1251 - 1273)
Empire romain germanique
Empereur Frédéric 2 de Hohenstaufen (1215 - 1250), Conrad 4 (1250-1253), Ottokar 2 (1253-1273)
Russie

Princes de Vladimir Georges 2 ( 1218 - 1238), Iaroslav 2 (1238 - 1246), Michel 1er ( 1248 - 1249), André 2 (1249- 1252), Alexandre 1er Nevski (1252 - 1263), Iaroslav 3 (1263 - 1272)

 

Louis 8 le Lion Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique Philippe 3 le Hardi

 

Informations sur la fiche
Numéro 64/144
Numéro - Capétiens 9/14
Dernière révision 09/11/2016