LES DERNIERES CROISADES
( 4 à 8 )

Quatrième Croisade (1202-1204):

Inspirée par le pape Innocent 3 et prêchée par Foulques de Neuilly, ce fut une croisade de simples chevaliers. Elle eut pour chefs Boniface de Montferrat, Baudoin de Flandres et Geoffroi de Villehardouin (ce dernier deviendra l'historien de la croisade). Elle avait comme objectif l'Egypte qui, depuis Saladin, était devenue le centre de la puissance musulmane. Mais l'Egypte ne pouvant être atteinte que par la mer. Les croisés sollicitèrent les vénitiens pour assurer le transport. Les vénitiens demandèrent une somme extrêmement élevée que les croisés ne purent réunir. Les Vénitiens, à la demande du doge Enrico Dandolo, firent alors une nouvelle offre, ils devront prendre la ville de Zara en Dalmatie ( région de la Croatie sur l'Adriatique) qui depuis quelques années concurrence les Vénitiens  et Constantinople, villes avec lesquelles Venise était en conflit, Innocent 3 protesta et excommunia les Vénitiens mais la croisade oublia complètement la Terre Sainte et se ramena à un combat contre des chrétiens, principalement pour les intérêts commerciaux , et aboutit à la conquête de l'empire d'Orient. Zara est attaquée et pillée en novembre 1202. Sous prétexte de replacer le prince Alexis sur son trône, les croisés prirent une première fois Constantinople le 17 juillet 1203, en furent chassés et reprirent une seconde fois le 12 avril 1204 où elle fut mise à sac pendant 3 jours. Constantinople devint capitale de l'Empire Latin d'Orient à la suite de cette "croisade".

 

Cinquième Croisade (1217-1221):

Les Francs de Saint Jean d'Acre se contentent de leur situation . Une trêve avec les Arabes est renouvelée périodiquement. Du coté Arabe, la bande côtière occupée par les Francs ne les gène nullement. Cependant, en 2010 le royaume d'Acre revient à la faveur d'un mariage à Jean de Brienne récemment arrivé d'occident. Il ne cesse d'envoyer des messagers au pape pour le presser d'accélérer les préparatifs d'une puissante expédition.

Ce fut d'abord la croisade des enfants, des milliers de jeunes Allemands et Français qui rêvaient de délivrer les lieux saints, s'embarquent pour reconquérir Jérusalem. Ils disparurent en grand nombre, naufrages, épuisement, faim ou vendus comme esclaves en Egypte.

 Puis ce fut une idée d'Innocent 3 qui l'avait évoquée au concile de Latran en 1215 et qui avait été reprise par son successeur Honorius 3. L'objectif est de reprendre Jérusalem. Conduite par André 2 de Hongrie et Léopold 6 duc d'Autriche qui rejoignent Jean de Brienne.  Une forteresse construite par Al-Adil (frère de Saladin qui a pris sa succession  en 1193) sur le mont Thabor  dominant la plaine d'Acre est le premier objectif des Hongrois mais elle ne permet pas l'usage de machines de siège les Francs renoncent et se contente de piller la région. Cependant un groupe de 500 chevaliers hongrois retournent l'attaquer, seuls 3 chevaliers reviendront vivants. Voyant cela, les Hongrois décident de rentrer.
La conquête de Jérusalem semble impossible à  Jean de Brienne , trop loin de la côte, le ravitaillement des troupes sera difficile, d'autre part, les fortifications de la ville sont en très mauvais état, la ville sera donc facile à prendre mais difficile à conserver. L'objectif de Jean de Brienne  est de prendre Damiette ou Alexandrie en Egypte et le l'échanger contre Jérusalem. Ils s'embarquent le 27 mai 1218, ils atteignent Damiette le 29 prenant au dépourvu  le sultan Al-Adel. En septembre 1218 le légat du pape Pélage débarque et prend le commandement de la croisade. Le 5 novembre 1219 les croisés occupent Damiette. Pour Jean de Brienne , l'objectif est atteint, il propose l'échange avec Jérusalem mais pour Pélage, l'objectif est tout le Moyen Orient, il veut poursuivre la conquête de l'Egypte approuvé par ceux qui veulent faire de l'Egypte une colonie. Le sultan est mort le 31 août 1218 et sa succession cause des dissensions parmi les musulmans qui s'en trouvent affaiblis, d'autre part Gensis Khan attaque la Perse et les Arabes sont partagés entre soutenir l'Egypte ou la Perse.
François d'Assise et ses compagnons entreprennent de discuter avec les Musulmans malgré Pélage l'intégriste. Il obtient l'accord pour l'échange Jérusalem contre  Damiette. Mais Pélage s'y oppose et veut entreprendre la conquête de l'Egypte. Il compte sur un renfort allemand, mais Frédéric 2 n'a pas du tout envie de se croiser et c'est un modeste renfort de quelques centaines d'hommes qui arrive. Jean de Brienne ne se résignera à suivre uniquement par ce que Pélage à mis l'embargo sur les navires. Les Francs attaquent Mansourah mais une fois de plus c'est sans compter sur la crue du Nil les égyptiens détruisent les digues et les francs se retrouvent isolés sur une étroite bande de terre et la flotte égyptienne coupe toute retraite. Pélage perd de sa superbe et Jean de Brienne n'a d'autre choix que de capituler. Les croisés évacuent Damiette le 7 septembre 1221.

Sixième Croisade (1228-1229):

Elle fut conduite par l'Empereur Frédéric 2 de Hohenstaufen qui était alors excommunié et ne partit pour l'Orient que contraint et forcé par le pape Grégoire 9. Ce prince humaniste, intéressé par l'Islam préféra la négociation au combat et aboutit à un traité en 1229 conclu avec Malik el-Kamil neveu de Saladin. Les Turcs restituaient Bethléem, Nazareth, Sidon et même Jérusalem  où Frédéric 2 se fit couronner roi. La ville sainte retombera aux mains des musulmans en 1244.

 

Septième Croisade (1248-1254):

Provoquée par la prise de Jérusalem et la défaite des Latins à Gaza en 1245 , elle fut dirigée contre l'Egypte. C'est la première croisade de Saint Louis. Parti d'Aigue Morte en 1248, il fait escale à Chypre où toutes les forces se regroupent. Les croisés prennent Damiette en juin 1249 et marchent sur Le Caire ils écrasent l'armée des mamelouks à Mansourah le 8 février 1250 mais l'armée est décimée par la peste. Fait prisonnier alors qu'il couvrait la retraite il ne recouvra la liberté qu'en versant une très forte somme et en restituant Damiette. Il s'embarque alors pour la Syrie où il consacre plusieurs années à consolider les places fortes .

 

Huitième Croisade (1270):

C'est la dernière croisade. Menée par Saint Louis elle a pour objectif d'obtenir la conversion de l'Emir de Tunis . Ce fut un désastre dès son débarquement l'armée est décimée par une épidémie de Typhus (d'autres disent dysenterie?), le roi lui même en périt  le 25 août 1270. Alphonse de Poitiers , frère de Louis 9 négocie avec l'émir de Tunis et toute la croisade repart

Cette croisade fit des dégâts non seulement parmi les croisés de base mais aussi parmi les nobles. Ce sera d'abord Jean Tristan fils du roi qui était né près de Damiette lors de la 7ème croisade en 1250 qui meurt le le 3 août 1270, puis Saint Louis  le Roi lui même le 25 août 1270 , sur le chemin du retour ils furent hébergés pendant quelques temps en Sicile chez Charles d'Anjou frère de Louis 9 et roi de Sicile. Là mourut Thibaut II (1239 - 1270) roi de Navarre gendre de Saint Louis, puis sur le chemin du retour en Italie, en Calabre,  Isabelle d'Aragon femme de Philippe III le Hardi, (il a été fait Roi à Tunis à la mort de son père) alors enceinte de 5 mois fait une mauvaise chute de cheval , l'enfant sera mort né et épuisée elle meurt le 28 janvier 1271 puis ce sera le frère de Louis 9,  Alphonse de Poitiers qui meurt près de Sienne le 21 août 1271

 

croises_br.jpg (141293 octets)

   Fiche revue le 15/02/2010

   Document N° 028

PAGE D'ACCUEIL

INDEX ALPHABETIQUE LISTE DE TOUS LES DOCUMENTS