Bien que la situation ne soit pas brillante, l'Europe est dévastée, la nourriture est rare , le travail ne manque pas et la "croissance" n'aura pas de mal à être positive. C'est aussi la période du Baby-boom 550 000 naissances annuelles avant la guerre 800 000 pendant 28 années après la guerre.
C'est le début des "Trente Glorieuses" 1945 - 1975

 

 

QUATRIÈME RÉPUBLIQUE

13 octobre 1946 - 28 septembre 1958

 

Présidence de 
VINCENT AURIOL
du 16 janvier 1947 au  16 janvier 1954

 

 

 

 

 

auriol.jpg (54164 octets)

VINCENT AURIOL
1884 - 1966

Fils de boulanger il est né à Revel en Haute Garonne. Docteur en droit, avocat et journaliste, il est militant socialiste , il devient député socialiste de Haute-Garonne en 1914 et le restera jusqu'en 1947, il suit Léon Blum au congrès de Tours en 1920. Spécialiste des questions financières il est ministre des finances du Front Populaire. En juillet 1940 il fait parti des 80 qui refusent les pleins pouvoirs à Pétain. Emprisonné avec Paul Reynaud, Jules Moch et Georges Mandel puis assigné à résidence il entre dans la clandestinité et rejoint Londres en 1943.
Ardent défenseur de la nouvelle constitution et notamment de la désignation du président du conseil par l'assemblée qui est ensuite responsable devant elle. Il préside les deux Constituantes puis l'Assemblée Nationale avant d'être élu Président de la République. Il conçoit son rôle comme une "magistrature morale" qui possède un pouvoir de conseil et de conciliation. Il est opposé au pouvoir personnel et au culte de la personnalité, c'est pourquoi il ne se représentera pas pour un nouveau mandat et s'opposera à l'élection du président de la République au suffrage universel

http://www.assemblée-nationale.fr/histoire/

 

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
Ramadier
Ramadier
Schuman
André Marie
Queuille
Bidault
Bidault
Pléven
Queuille
Pleven
Faure
Pinay
Mayer
Laniel
René Coty
Cinquième république
 
1 - Premier gouvernement  de PAUL RAMADIER
du 22 janvier 1947 au 21 octobre 1947

 

Ramadier_3.jpg (18817 octets) Paul Ramadier
( 1888 - 1961 )

Né le 17 mars 1888 à La Rochelle en Charente Maritime, il adhère au parti socialiste en 1904. Avocat, maire de Decazeville à partir de 1919. Il est élu député SFIO de l'Aveyron en 1928. En 1936, il est sous secrétaire d'état aux travaux publics et transport dans le gouvernement de Front Populaire puis Ministre du Travail de 1938 à 1940. Il fait partie des 80 qui refusent les pleins pouvoirs à Pétain en 1940. Il entre dans la résistance. A la libération il est à nouveau maire, député et ministre du ravitaillement en 1944-45. Il devient le premier président du conseil de la 4ème République de janvier à novembre 1947. Il sera président du Bureau International du Travail (BIT) de 1952 à 1955. Il reprend des responsabilités ministérielles comme ministre des finances de 1956 à 1958. Il meurt en 1961

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/
 

Président de l'Assemblée nationale:
Edouard Herriot

du  21 janvier 1947 au 11 janvier 1954

r

Précédent

Suivant

 


Gouvernement de Paul Ramadier (SFIO) du 22 janvier au 21 octobre 1947

Vice Président Maurice Thorez (PCF)
Vice président PH Teitgen (MRP)
Ministre du Plan Félix Gouin

 

Finances Robert Schuman Avocat MRP Agriculture François Tangui Prigent Syndicaliste SFIO
Economie André Philip Avocat SFIO Santé et population Georges Marrane Maire d'Ivry PCF
Affaires étrangères Georges Bidault Professeur  d'histoire MRP Travail et sécurité sociale Ambroise Croizat Syndicaliste PCF
Éducation nationale M-Edmond Naegelen Professeur de lettre SFIO Commerce Jean Letourneau Fonctionnaire MRP
Justice André Marie Avocat PRS Transports et Travaux publics Jules Moch Ingénieur marine SFIO
Intérieur Edouard Depreux Avocat  SFIO Jeunesse, Arts et Lettres Pierre Bourdan Journaliste UDSR
Défense nationale François Billoux Permanent au PC PCF Production industrielle Robert Lacoste Fonctionnaire  SFIO
Guerre Paul Coste-Floret Professeur de droit MRP Reconstruction, urbanisme Charles Tillon Ajusteur PCF
Marine Louis Jacquinot RI Outremer Marius Moutet Avocat SFIO
Air André Maroselli   Administrateur de société (PRS) Anciens combattants François Mitterrand Avocat  UDSR
MRP: Mouvement Républicain Populaire,  PCF: Parti Communiste Français,  PRS: Parti républicain, radical et radical socialiste, RI Républicains indépendants , SFIO: Section Française de l'Internationale Ouvrière (Socialiste),

Début mars nombreux attentats sionistes en Palestine

Le 18 mars 1947 Gaston Monnerville est élu président du conseil de la République (Sénat) il succède à Champetier de Ribes. Il restera président du Sénat jusqu'en 1968

Lors du vote des crédits militaires pour la poursuite de la guerre en Indochine les ministres PC sont d'accord mais les parlementaires s'y opposent (22 mars). Le 26 avril, Hô Chi Minh propose la cessation des hostilités en Indochine et l'ouverture de négociations. Le 12 mai il rejette les conditions françaises d'armistice qui équivaudraient pour lui à une reddition pure et simple. La guérilla continue

30 mars début de l'insurrection pour l'indépendance de Madagascar 150 français sont tués dont 23 soldats. La répression qui s'en suit et qui durera jusqu'en 1948 par un corps expéditionnaire de 18 000 hommes fera 89 000 victimes et coupera complètement la population Malgache de la France. Le comportement de l'armée confortera les révolutionnaires algériens dans leurs velléités d'indépendance. Le 2 avril trois élus malgaches à l'assemblée nationale sont arrêtés, le 6 juin les ministres communistes s'opposent à la levée de l'immunité parlementaire de ces trois députés.

31 mars création d'un salaire minimum vital ( ancêtre du SMIG et du SMIC)

Le 14 mai De Gaulle annonce la création du "Rassemblement du Peuple Français" RPF. En octobre le RPF comptera 400 000 membres. Le MRP s'opposera à l'adhésion de ses membres au RPF

Publication du livre "J'ai choisi la liberté" de Victor Kravchenko. L'auteur est un ingénieur soviétique passé à l'ouest. Pour la première fois apparaît le terme de Goulag et  les informations sur les purges et la famine en Ukraine en 1932-33 . Le journal communiste "les lettres françaises" poursuit l'auteur en diffamation, c'est le journal qui est condamné  malgré le soutient de nombreux intellectuels français comme Vercors, les Joliot-Curie, d'Astier de la Vigerie, Aragon, Eluard et Sartre 

1er mai la ration de pain est réduite à 250 g. Importante manifestation avec la participation des travailleurs de  Renault en grève depuis le 25 avril .

 En conseil des ministres Thorez se désolidarise de la politique gouvernementale en matière de salaires et de prix . Le 4 mai Ramadier limoge ses ministres communistes et les remplace par des socialistes et un MRP

gouvernement remanié de Paul Ramadier (SFIO)

Vice président PH Teitgen (MRP)

 

Finances Robert Schuman Avocat MRP Agriculture François Tangui Prigent Syndicaliste SFIO
Economie André Philip Avocat SFIO Santé et population Robert Prigent Syndicaliste MRP
Affaires étrangères Georges Bidault Professeur  d'histoire MRP Travail et sécurité sociale Daniel Mayer Journaliste Secrétaire national  SFIO
Éducation nationale M Edmond Naegelen Professeur de lettre SFIO Commerce Jean Letourneau Fonctionnaire MRP
Justice André Marie Avocat PRS Transports et Travaux publics Jules Moch Ingénieur marine SFIO
Intérieur Edouard Depreux Avocat  SFIO Jeunesse, Arts et Lettres Pierre Bourdan Journaliste UDSR
Défense nationale Yvon Delbos Journaliste PRS Production industrielle Robert Lacoste Fonctionnaire  SFIO
Guerre Coste-Floret Professeur de droit MRP Reconstruction, urbanisme Jean Letourneau Fonctionnaire MRP
Marine Louis Jacquinot RI Outremer Marius Moutet Avocat SFIO
Air André Maroselli Administrateur de société (PRS) Anciens combattants François Mitterrand Avocat UDSR

MRP: Mouvement Républicain Populaire,  PCF: Parti Communiste Français,  PRS: Parti républicain, radical et radical socialiste, SFIO: Section Française de l'Internationale Ouvrière (Socialiste), Début mars nombreux attentats sionistes en Palestine

La SFIO se désolidarise du PC; maintenant le gouvernement doit faire face à deux opposants, le RPF et le PCF avec la CGT qui va organiser de nombreuses grèves.

Le 18 mai en Palestine , un commando de l'Irgoun délivre 189 prisonniers

Le 25 mai , devant la menace de grève à EDF et GDF le gouvernement réquisitionne le personnel de ces deux sociétés. Le 2 juin grève des cheminots qui s'étend dans toute la France et le 6 juin elle s'étend aux autres transports

25 et 26 mai premier congrès de l' UDSR ( Union Démocratique et Socialiste de la Résistance) présidé par René Pleven

Le 5 juin, dans un discours à Harvard, le général américain Georges Marshall présente son plan de reconstruction de l'Europe sur les années 1948-52. La France qui selon Jean Monnet a besoin de 11 milliards de dollars fait connaître son acceptation le 17 juin (voir suite). L'URSS refuse et entraîne tous les pays sous sa coupe. Le congrès américain adopte le plan qui prévoit 17 milliards de dollars sur 4 ans ( en réalité il se limitera à 11, 8 milliards de dollars) constitué à 85% d'aides gratuites et 15 % de prêts à long terme . La France sera la première bénéficiaire après la Grande Bretagne. Le plan a pour but, pour l'Amérique, d'arrimer les pays aidés au bloc américain. A partir de 1950, à cause de la guerre de Corée, le financement ira au réarmement, le militaire prendra le pas sur l'économique. (
image extraite de Wikipedia)

Du 16 juin au 1er juillet de nombreuses grèves ont lieu:  banques, grands magasins, mines du Pas de Calais, Citroën.

Le 18 juillet l'Exodus parti de Sète avec 4 554 émigrants à bord est arraisonné et refoulé vers la France par les autorités britanniques qui l'escortent jusqu'à Marseille mais les émigrants refusent de descendre . Ils seront débarqués de force à Hambourg le 7 septembre

Juillet 1947 Jean Vilar crée le festival d'Avignon

Du 14 au 17 août , au congrès de la SFIO Guy Mollet est reconduit secrétaire général

Depuis 1942, en Inde , Gandhi, mène un combat pour l'indépendance de l'Inde. En 1947 l'Angleterre, en bute à ses difficultés économiques, se retire. Les Musulmans, minoritaires, obtiennent la partition . Ils créent la République Islamique du Pakistan  le 15 août 1947.  En 1971 la partie Est du Pakistan obtiendra, avec l'aide de l'Inde, son indépendance sous le nom de Bengladesh

La ration de pain qui était de 275 g en 1942 a été ramenée le 1er mai 1947 à 250 g et maintenant 27 août à 200g. Des manifestations ont lieu pour protester contre les difficultés de ravitaillement. La ration remontera à 250g le 1er juin 1948

Août 1947 Création des comités d'hygiène et sécurité

Le 20 septembre un statut de l'Algérie est adopté. L'Algérie constitue un groupe de départements dotés de la personnalité civile de l'autonomie financière et d'une organisation particulière

Le 22 septembre 1947 Jdanov annonce la création du Kominform à l'occasion de la conférence des partis communistes européens de Szklarska Poreba, en Pologne. L'organisation centralise la liaison entre les partis communistes européens

Le 15 octobre création du BEPC ( Brevet d' Etudes du Premier Cycle )

Les élections municipales se présentent mal, la campagne a été marquée par de nombreux et violents incidents Ramadier décide de remanier son gouvernement

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
Ramadier
Ramadier
Schuman
André Marie
Queuille
Bidault
Bidault
Pléven
Queuille
Pleven
Faure
Pinay
Mayer
Laniel
René Coty
Cinquième république

 

2 - Second gouvernement  de PAUL RAMADIER
du 22 octobre 1947 au 19 novembre 1947

 


Second gouvernement de Paul Ramadier (SFIO)
Ministre d'Etat Yvon Delbos (PRS)

 

Finances Robert Schuman Avocat MRP Agriculture Marcel Roclore Dr en médecine RI
Affaires étrangères Georges Bidault Professeur  d'histoire MRP Industrie et commerce Robert Lacoste Fonctionnaire  SFIO
Éducation nationale M Edmond Naegelen Professeur de lettre SFIO Outremer Paul Ramadier Avocat  SFIO
Justice André Marie Avocat PRS Affaires sociales et Anciens combattants Daniel Mayer Journaliste Secrétaire national   SFIO
Intérieur Edouard Depreux Avocat  SFIO  
Forces armées PH Teitgen Professeur, ,juriste MRP  

MRP: Mouvement Républicain Populaire,  PCF: Parti Communiste Français,  PRS: Parti républicain, radical et radical socialiste, RI Républicains indépendants , SFIO: Section Française de l'Internationale Ouvrière (Socialiste),

Les élections municipales ont lieu les 19 et 26 octobre 1947.  Le RPF est le grand gagnant il remporte 38% des suffrages et conquière de nombreuses villes importantes (Bordeau, Rennes, Strasbourg, Paris)  le PCF maintient son implantation dans les communes ouvrières et remporte 30% des suffrages, le MRP est le grand perdant avec 10% des suffrages.

le 4 novembre Jules Moch est nommé ministre des Affaires économiques , des Travaux publics, des Transports , de la Reconstruction et de l'Urbanisme  et président du conseil du plan (heureusement que ça n'a pas duré longtemps)

Le 15 novembre Marseille est totalement paralysée par une grève générale qui s'est amorcée le 10. Le maire RPF est séquestré. Le 15 les houillères du nord se mettent en grève le 18 elle est générale. Le 18 les métallurgistes parisiens se mettent en grève également. Le 19 Novembre Ramadier donne la démission de son gouvernement.  

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
Ramadier
Ramadier
Schuman
André Marie
Queuille
Bidault
Bidault
Pléven
Queuille
Pleven
Faure
Pinay
Mayer
Laniel
René Coty
Cinquième république
 
3 - Premier gouvernement  de ROBERT SCHUMAN
du 24 novembre 1947 au 19 juillet 1948

 

Schuman.jpg (36292 octets) Robert Schuman (1886 - 1963)

Robert Schuman est né à Luxembourg, le 29 juin 1886 ; sa mère était luxembourgeoise et avait épousé un lorrain qui s'était en quelque sorte soustrait à l'annexion, en allant s'établir dans le Grand-Duché.  Ayant fait ses études supérieures en Allemagne, il ouvre un cabinet d'avocat à Metz en juin 1912. Deux ans plus tard, la guerre éclate Robert Schuman est réformé pour des raisons de santé.

En novembre 1918, l'Alsace-Lorraine fête son retour à la France et Robert Schuman de conviction démocrate chrétien entre au Parlement comme député de la Moselle. En 1939, une nouvelle guerre éclate et en mars 1940, Robert Schuman, est nommé sous-secrétaire d'Etat pour les Réfugiés. Il démissionne rapidement et s'oppose aux autorités allemandes.  Il est arrêté et déporté. En 1942 il s'évade et entre dans la clandestinité. Après la libération il est député MRP de la Moselle et le restera jusqu'en 1958.

Il est ministre des finances dans le gouvernement Bidault en (juin-novembre 1946) et succède à Ramadier comme président du conseil en 1947puis  ministre des Affaires étrangères (1948-1952) !

Robert Schuman élabore, avec l'aide de Jean Monnet, un plan (dit plan Schuman 9 mai 1950) qui sera à l'origine du Traité de Paris instituant la Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier (CECA) qui sera à l'origine de l'unité européenne

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/


Gouvernement de Robert Schuman

Finances et Affaires économiques René Mayer Haut fonctionnaire  PRS Agriculture Pierre Pfimlin Avocat MRP
Affaires étrangères Georges Bidault Professeur  d'histoire MRP Santé et population Germaine Poinso-Chapuis Avocate MRP
Éducation nationale Naegelen  remplacé par Depreux le 12/02/48 Professeur de lettre SFIO(Naegelen)Avocat  SFIO (Depreux) Travail et sécurité sociale Daniel Mayer Journaliste Secrétaire national SFIO
Justice André Marie Avocat PRS Industrie commerce Robert Lacoste Fonctionnaire  SFIO
Intérieur Jules Moch Ingénieur marine SFIO Transports et Travaux publics Christian Pineau Employé de banque SFIO
forces armées PH Teitgen Professeur, ,juriste MRP Reconstruction, urbanisme René Coty Avocat RI
  Outremer Coste-Floret Professeur de droit MRP
  Anciens combattants François Mitterrand Avocat  UDSR

MRP: Mouvement Républicain Populaire,  PCF: Parti Communiste Français,  PRS: Parti républicain, radical et radical socialiste, RI Républicains indépendants , SFIO: Section Française de l'Internationale Ouvrière (Socialiste),

Le 29 novembre l' ONU adopte le plan de partage de la Palestine en deux états un état juif et un état arabe. le 17 décembre au Caire les Etats arabes rejettent la création d'un état juif.

Les grèves se poursuivent. Le 30 novembre des négociations entre la CGT et Daniel Mayer échouent, la grève des cheminots lancée le 25 novembre est un échec partiel de même pour les postiers. Les travailleurs demandent de plus en plus des votes à bulletins secrets. Le 2 décembre émeutes à Marseille. L'assemblée Nationale vote le rappel de 80 000 réservistes. Le 3 décembre les cheminots font dérailler le Paris-Lille croyant empêcher l'arrivée des gardes mobiles, 16 morts 40 blessés. Le 7 décembre de violents incidents ont lieu à Valence mais le mouvement est en perte de vitesse. Le 10 décembre le comité de grève composé de membres du PC et de la CGT donne l'ordre de reprise du travail.

Le 18 décembre 1947 les syndicalistes CGT de tendance Force Ouvrière décident de quitter la CGT, plusieurs membres du bureau confédéral démissionnent dont Léon Jouhaux. Le congrès constitutif de CGT-FO se tient du 12 au 14 avril 1948

 

Précédentes: 1946 Informations économiques - 1947 - Suivantes: 1948
Malgré de nombreuses grèves et une baisse autoritaire des prix de 2 fois 5% les prix progressent plus vite que les salaires . La France accepte le plan Marshall (voir suite). La ration de pain se réduit à 200g par jour et par personne.
Le 1er plan est élaboré sous la présidence de Jean Monnet 18 commissions ont travaillé sans contrôle du parlement. Elles ont établi des priorités . 8 secteurs sont prioritaires: charbon, électricité, acier, ciment, transports, machinisme agricole, carburants, engrais azotés. L'objectif est d'accroître la production industrielle de 25% par rapport à 1929 dés 1950
Année Production industrielle Paiements Extérieurs
milliard de F courants
Budget
(résultat budgétaire en milliard de F courant)
Indice des prix de détail Salaire horaire ouvrier
1938 100   - 27, 7 100 100
1944 38   - 128, 6 285 234
1945 50(+31%) - 77 - 243, 1 393(+37, 9%) 378(+61%)
1946 84(+68%) - 198 - 87, 1 645(+103%) 522(+38%)
1947 99(+18%) - 84 - 9, 1 1030(+60%) 636(+22%)

Signé le 30 octobre 1947, l'accord sur les tarifs douaniers entre en vigueur ( GATT: General Agreement on Tarifs and Trade - Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce). 23 pays sont signataires , ils représentent 80% du commerce mondial. Ils prévoient la suppression des contingents, des pratiques discriminatoires et l'abaissement progressif des droits de douane.


1948

Le 24 janvier 1948, le franc est dévalué de 80%, de 119 francs il faut maintenant 214 francs pour acheter un dollar

Au Caire Abd el-Krim, Habib Bourguiba et Allal el-Fassi créent un comité pour la libération du Maghreb arabe. Marcel-Edmond Naegelen remplace Yves Chataigneau comme gouverneur général de l'Algérie. Ce dernier était détesté des Français car trop libéral.  Le nouveau gouvernement reprend "la chasse aux nationalistes". A la veille des élections sur 59 candidats du MTLD 32 sont en prison. Les élections ont lieu les 4 et 11 avril les fraudes organisées par le pouvoir conduisent à rendre toute action légale des nationalistes impossible.

21 mars création de la RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens)
23 mars création de la FEN ( Fédération de l'Education Nationale) afin de ne pas être affilié à la CGT comme le SNI (Syndicat National des Instituteurs)

Le 31 mars assouplissement du rationnement de l'essence. Le décret libérant la vente des carburants ne sera publié que le 4 décembre

Le 3 avril les deux chambres américaines votent le plan Marshall, le congrès votera les crédits nécessaires le 20 juin. La France bénéficie de 20 % des crédits. Le 16 avril 1948 les 16 pays qui ont accepté le plan Marshall forment l'OECE (Organisation Européenne de Coopération Economique ) (voir suite)

Le 16 avril les produits laitiers sont en vente libre

le 11 mai l'accord permettant l'unification et l'autonomie du Laos est signé. Au Vietnam la France tente de jouer la carte Bao dai ancien empereur d'Annam un accord permettra à Bao Dai de devenir dirigeant du Vietnam et d'en réaliser l'unité.


Le monde du 17 mai 1948

le 14 mai 1948 s'achève le mandat de la Grande-Bretagne sur la Palestine qui lui avait été donné par l'ONU le 29 septembre 1923.  Le Conseil National Juif proclame l'indépendance d' Israël. L'état juif est aussitôt reconnu par les Etats-Unis.  La France reconnaîtra l'état d'Israël le 24 janvier 1949

En raison de la pénurie de logement causée par les destructions de la guerre une loi est votée (elle sera dite loi 48) qui prévoit le maintient dans les lieux des locataires en fin de bail et règlemente l'augmentation des loyers pour Paris, un cercle de 50km autour de Paris et les localités de plus de 4 000 habitants.

La ration de pain est à nouveau fixée à 250g (par jour et par personne). Elle avait été ramenée à 200g en août 1947 alors qu'elle était de 275g en 1942.

En réponse au PCF qui se targue d'être le parti des 75 000 fusillés, le 26 mai 1948 le ministre des anciens combattants , François Mitterrand, publie dans le  journal officiel, le nombre des victimes des nazis:

9 806 civils assassinés sur place
10 500 civils assassinés après internement (hors déportés )
5 381 FFI ( forces françaises de l'intérieur) fusillés

soit au total 25 687 tués loin d'être tous des communistes.
en 1995 le résistant Léon Tsevery fera, après avoir étudié très sérieusement la question, rectifier la plaque apposée au Mont Valérien qui indiquait "plus de 4 500 fusillés par l'ennemi" , le chiffre sera ramené à 1007.

Le 14 juin les soviétiques bloquent les transports de charbon vers Berlin ouest, le 24 ils interrompent la totalité du trafic à l'exception des lignes aériennes. Un trafic aérien est organisé, il passera de 6,5 tonnes par jour en juin 48 à 12 940 tonnes par jour en mai 1949 .

Le 19 juillet le vote d'un amendement du député socialiste Capdeville réduisant les crédits militaires provoque la chute du gouvernement Schuman

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
Ramadier
Ramadier
Schuman
Marie
Queuille
Bidault
Bidault
Pléven
Queuille
Pleven
Faure
Pinay
Mayer
Laniel
René Coty
Cinquième république
4 - Premier gouvernement  de ANDRE MARIE
du 26 juillet 1948 au 27 août 1948

 

Marie.jpg (32507 octets)
Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/
André Marie ( 1897 - 1974 )

André Marie est né à Honfleur le 3 décembre 1897. Il est fils et petit-fils d’instituteurs. Après des études de droit, il s’inscrit au barreau de Rouen et commence une double carrière d’avocat et d’écrivain (il écrit plusieurs livrets d’opéras-comiques ainsi que des pièces de théâtre) avant d’adhérer au Parti radical-socialiste, dont il devient un des membres les plus fidèles et les plus représentatifs. Élu conseiller d’arrondissement en 1923, conseiller municipal de Rouen en 1925, conseiller général du canton de Pavilly en 1928 et, la même année, député de la Seine-Inférieure (aujourd’hui Seine-Maritime), réélu dans cette fonction en 1932 et en 1936, il est, dès 1933, nommé sous-secrétaire d’État spécialement chargé des affaires d’Alsace-Lorraine ; puis, en 1934, il est sous-secrétaire d’État aux Affaires étrangères dans le deuxième cabinet Daladier tout en étant, dans le même temps, délégué à la Société des Nations.
Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, il reprend volontairement du service comme capitaine d’artillerie. Fait prisonnier en 1940, il est libéré en 1941 comme ancien combattant ; mais, de retour à Rouen, il se démet de tous ses mandats, ne voulant accepter que celui du suffrage universel. Il entre alors dans la Résistance, est arrêté en septembre 1943 et déporté à Buchenwald
À son retour, il est élu maire de Barentin et retrouve très vite son siège d’abord de conseiller général puis de député – il siège sans discontinuer au Palais-Bourbon d’octobre 1945 à novembre 1962.
Durant cette période, il ne cessera d’assumer des responsabilités gouvernementales : garde des Sceaux dans le cabinet Ramadier en 1947, puis, dans le premier cabinet Robert Schuman, chef du gouvernement du 24 juillet au 28 août 1948, vice-président du Conseil dans le second cabinet Robert Schuman et dans le cabinet Queuille. C’est alors qu’il est l’objet d’une violente campagne : il lui est reproché d’avoir, l’année précédente, classé une affaire de collaboration visant l’entreprise Sainrapt et Brice.
Blanchi par l’Assemblée nationale, il tombe malade et doit quitter ses fonctions gouvernementales jusqu’en août 1951 : il devient ministre de l’Éducation nationale dans le deuxième cabinet Pleven, au moment où se discute la loi Barangé sur les subventions aux écoles libres. Il conserve ce poste dans les cabinets Edgar Faure, Antoine Pinay, René Mayer et Joseph Laniel, soit jusqu’en juin 1954.

En 1956, il rompt avec Pierre Mendès France, alors vice-président du Parti radical, et fonde un groupe radical dissident. Il est réélu en 1958 mais, hostile au pouvoir personnel, partisan, de surcroît, de l’Algérie française, il est battu aux élections de novembre 1962.
 


Gouvernement de André Marie du 26 juillet 1948 au 27 août 1948

Finances et Affaires économiques Paul Reynaud Avocat RI Agriculture Pierre Pfimlin Avocat MRP
Affaires étrangères Robert Schuman Avocat MRP Santé et population Pierre Schneiter Sous préfet MRP
Éducation nationale Yvon Delbos Journaliste PRS Travail et sécurité sociale Daniel Mayer Journaliste Secrétaire national SFIO
Justice Robert Lecourt Avocat MRP Industrie commerce Robert Lacoste Fonctionnaire  SFIO
Intérieur Jules Moch Ingénieur marine SFIO Transports et Travaux publics Christian Pineau Employé de banque SFIO
Défense nationale René Mayer Haut fonctionnaire  PRS Reconstruction, urbanisme René Coty Avocat RI
  Outremer Coste-Floret Professeur de droit MRP
  Anciens combattants André Maroselli Administrateur de société (PRS)

MRP: Mouvement Républicain Populaire,  PCF: Parti Communiste Français,  PRS: Parti républicain, radical et radical socialiste, RI Républicains indépendants , SFIO: Section Française de l'Internationale Ouvrière (Socialiste),

Le 25 juillet première retransmission en direct à la Télévision du tour de France

Paul Reynaud présente un plan de redressement économique et financier qui est adopté par l'assemblée mais qui fait perdre au gouvernement l'appui des socialistes et de certains MRP ce qui conduit au renversement du gouvernement d'André Marie.

Vincent Auriol charge Robert Schuman de former un nouveau gouvernement mais celui-ci n'obtient pas l'investiture de la chambre c'est Henri Queuille qui prendra la suite

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
Ramadier
Ramadier
Schuman
André Marie
Queuille
Bidault
Bidault
Pléven
Queuille
Pleven
Faure
Pinay
Mayer
Laniel
René Coty
Cinquième république
 
5 - Gouvernement  de HENRI QUEUILLE
du 11 septembre 1948  au  5 octobre 1949

 

Queille.jpg (30350 octets)

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/
Henri Queuille( 1884 - 1970 )

Henri Queuille est né à Neuvic-d'Ussel (Correze). Diplômé de la faculté de médecine Conseiller municipal puis maire de Neuvic en 1912, Henri Queuille entre au Conseil général de la Corrèze en 1913 avant de siéger à la Chambre comme député radical en 1914. En 1924, il est élu comme tête de liste du Cartel des Gauches.
- Ministre de la Santé publique de 1930 à 1931, Postes, Télégraphes et Téléphones en 1932, Travaux publics de 1937 à 1938 et  ministre du Ravitaillement en 1940, dans le cabinet Paul Reynaud.
- En 1935, il est élu sénateur de la Corrèze. Il est inscrit au groupe de la Gauche Démocratique, Radicale et Radicale-Socialiste. Il occupe la fonction de ministre de l'Agriculture à 13 reprises.
-Il refuse de voter les pleins pouvoirs au maréchal Pétain en 1940 et rejoint le général de Gaulle à Londres.
En juin 1944, il devient ministre d'Etat du premier gouvernement provisoire de la République. Après avoir assuré l'interim de la Présidence du gouvernement provisoire pendant les absences du général de Gaulle, il rentre à Paris et se retire à Neuvic en septembre 1944.
- Il est élu député en 1946 et est porté à la présidence par le groupe parlementaire radical-socialiste, l'année suivante.
- En 1948, il entre comme ministre d'Etat dans le gouvernement André Marie puis comme ministre des Travaux publics dans le 2ème cabinet Schuman. En septembre, il est investi Président du Conseil et se charge des finances publiques.
- Il est appelé au ministère de l'Intérieur en 1951. Réélu en Corrèze la même année, il siège dans les gouvernements jusqu'en 1954, soit comme vice-président du Conseil, soit comme ministre.

 - Réélu en 1956 député de son département, il reste conseiller municipal jusqu'en 1970 après avoir décliné son mandat de maire en 1965.

Gouvernement de Henri Queuille

Finances et Affaires économiques Queuille remplacé par Maurice Petsche le 12/01/49 Dr en médecine PRS (Queuille) Haut fonctionnaire (Petsche) CNIP Agriculture Pierre Pfimlin Avocat MRP
Affaires étrangères Robert Schuman Avocat MRP Santé et population Pierre Schneiter Sous préfet MRP
Éducation nationale Yvon Delbos Journaliste PRS Travail et sécurité sociale Daniel Mayer Haut fonctionnaire  PRS
Vice présidence et Justice André Marie  remplacé par Robert Lecourt le 13/02/49 Avocat PRS (Marie) Avocat MRP (Lecourt) Industrie commerce Robert Lacoste Fonctionnaire  SFIO
Intérieur Jules Moch Ingénieur marine SFIO Transports et Travaux publics Christian Pineau   Employé de banque SFIO
Défense nationale Paul Ramadier Avocat  SFIO Reconstruction, urbanisme Claudius Petit Professeur de dessin UDSR
Anciens combattants Robert Bétolaud Avocat CNIP Marine Marchande André Colin Professeur de droit MRP
  Outremer Coste-Floret Professeur de droit MRP

CNIP: Centre national des Indépendants et Paysans, MRP: Mouvement Républicain Populaire,  PCF: Parti Communiste Français,  PRS: Parti républicain, radical et radical socialiste, SFIO: Section Française de l'Internationale Ouvrière (Socialiste)

Grève des mineurs:
Le 4 octobre 1948, le ministre de l'Industrie et du commerce Robert Lacoste veut s'attaquer à l'absentéisme et au suremploi dans les mines. La fédération CGT du sous sol lance une grève des mineurs dans l'ensemble des bassins houillers. Malgré le retrait des décrets les dirigeants de la CGT poursuivent le mouvement qui s'étend au centre et à l'est de la France. Le 7 octobre le gouvernement réquisitionne le personnel des houillères et fait occuper les mines par des CRS. Le ministre de l'intérieur Jules Moch mobilise 60 000 CRS. Le 11 octobre, craignant une guerre civile le gouvernement rappelle les réservistes. A Alès (Gard) la troupe est appelée pour déloger des émeutiers un soldat est tué et 7 sont blessés, les chars sont intervenus.

Henri Queuille dénonce le "caractère insurrectionnel" des grèves et Jules Moch accuse le Kominform (organe de coordination des partis communistes) de les fomenter. Le gouvernement décide l'occupation des puits par la troupe. Des scènes de guerre civile ont lieu à Saint Etienne, Carmaux et Montceau les Mines. L'occupation sera faite le 2 novembre et se solde par 2 morts. Le 1er novembre à Liévin des bagarres ont lieu lors du dégagement des puits mais seuls 50% des mineurs sont encore en grève, le travail reprend peu à peu. Après 56 jours de grève, les mineurs reprennent le travail sans avoir obtenu satisfaction. Deux mille d'entre eux sont arrêtés, trois mille sont licenciés et plusieurs centaines sont condamnés à de la prison ferme et expulsés.

Le 11 novembre de graves bagarres se déroulent sur les Champs Elysées à l'occasion d'une manifestation du PC. Deux députés communistes sont arrêtés, les journaux "l'humanité" et "le soir" sont saisis. Le 13 novembre la CGT appelle à la grève générale.  Le 20 novembre le port de Dunkerque  bloqué par les grévistes est dégagé par la troupe. Le 29 novembre la CGT donne l'ordre de reprise du travail.

Le 16 décembre 1948 l'indépendance du Cambodge est proclamée, il est gouverné par le prince Norodom Sihanouk dans le cadre de l'union française. Le 8 mars le Vietnam devient indépendant dans le cadre de l'union française dirigé par Bao Dai il est composé de trois entités, le Tonkin, l'Annam et la Cochinchine.
Le Laos deviendra indépendant le 19 juillet 1949 il est gouverné par le roi Sisavang et le prince Boum Oum.
Il y a maintenant 150 000 hommes au Vietnam

Le 16 décembre , les conseillers de la république deviennent Sénateurs

Précédentes (1947) Informations économiques - 1948 - Suivantes (1950)
Depuis les accords de Bretton-Woods plus de 50 pays travaillent à l'élaboration d'une charte de OIC (organisation internationale du commerce). L'OIC doit devenir une commission permanente de l'ONU ( en 1950 les USA refuseront d'entériner la charte ce qui fera disparaître l'OIC) mais parallèlement 23 pays décident d'anticiper le volet commercial. De leur négociations nait le GATT (General Agreement on Tariffs and Trade) qui voit le jour le 1er janvier 1948 en décidant de réduire les tarifs douaniers ( ils sont en moyenne de 40 % sur les produits industriels ).
Le plan Marshall était subordonné à la création d'un organisme réunissant tous les pays bénéficiaires. La Conférence de coopération économique européenne qui comprenait 16 pays mit sur pied l'Organisation Européenne de Coopération Economique (OECE) le 16 avril 1948 . Son siège s'installa à Paris au Château de la Muette. 18 pays la composaient: Autriche, Belgique, Danemark, France, Grèce, Irlande, Islande, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Suisse, Turquie, l'Allemagne occidentale ( la bizone -Anglaise et Américaine et la zone Française) et la zone anglo-américaine du territoire de Triestre. Cette organisation est l'ancêtre de l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economique créée en 1960) (voir suite)
Cette organisation soudait le bloc "occidental" de l'Europe face au bloc de l'Est qui regroupait sous la houlette de l'URSS les pays qui avait refusé d'être bénéficiaire du plan Marshall
Le franc est dévalué de 25% il y a de nombreuses grèves.
Année Production industrielle Paiements Extérieurs
milliard de F courants
Budget
(résultat budgétaire en milliard de F courant)
Indice des prix de détail Salaire horaire ouvrier
1938 100   - 27, 7 100 100
1944 38   - 128, 6 285 234
1945 50(+31%) - 77 - 243, 1 393(+37, 9%) 378(+61%)
1946 84(+68%) - 198 - 87, 1 645(+103%) 522(+38%)
1947 99(+18%) - 84 - 9, 1 1030(+60%) 636(+22%)
1948 113(+14%) -320 + 37, 0 1632(+58%) 1010(+59%)
 

1949

Le gouvernement lance un emprunt "perpétuel" le 24 janvier 1949. Il rapportera 5% garantis au moins 10 ans pour participer à la reconstruction du pays. Ce fut le dernier emprunt perpétuel il sera remboursé rongé par l'inflation en 1987.

Le 23 février 1949 l'Humanité rapporte une déclaration de Maurice Thorez devant le comité central du PC "La France ne fera jamais la guerre à l'URSS " même en cas d'invasion. Les nationalistes demandent la mise hors la loi du PC. Queuille fait procéder à des perquisitions dans les locaux des journaux communistes

Le 16 mars le gouvernement Queuille approuve le principe du Pacte Atlantique. Le 4 avril 1949 à Washington Les cinq pays de l'Union de Europe Occidentale (le Benelux - Belgique, Hollande, Luxembourg - La Grande Bretagne et la France), les Etats Unis et le Canada signent le traité de l'Atlantique Nord. Le traité prévoit la création de l'OTAN ( Organisation du Traité de l'Atlantique Nord). L'assemblée ratifiera le traité le 27 juillet.

Le 5 mai le statut du Conseil de l'Europe est adopté. La décision de création de ce conseil avait été prise le 29 janvier précédent. Il sera composé d'un conseil des ministres et d'une assemblée consultative dont les membres sont désignés par chaque pays membre. Il se tiendra à Strasbourg. La première session débutera le 8 août.

Le 23 mai création de la République Fédérale d'Allemagne (RFA) à partir des zones d'occupation américaine, britannique et française avec Bonn pour capitale.

Le Laos devient indépendant le 19 juillet 1949 il est gouverné par le roi Sisavang et le prince Boum Oum.
 

le 14 juillet 1949 l'URSS procède à sa première explosion nucléaire

Depuis 1946, de violents combats ont lieu en Grèce. Les communistes menés par Markos  et soutenu par l'URSS et la Yougoslavie tentent de prendre le pouvoir. Le gouvernement grec est soutenu par l'Angleterre et les Etats Unis. La tentative de Moscou de mettre la main sur la Yougoslavie a entraîné la rupture entre Tito et Staline en juin 1948 et privé les communistes grecs de leurs sources d'approvisionnement. Ils sont écrasés fin août 1949. La guerre civile en Grèce aura fait 80 000 victimes et 700 000 réfugiés.

Suite à une déclaration de Daniel Mayer le ministre du travail  protestant contre l'insuffisance de la politique sociale , le gouvernement Henri Queuille démissionne le 6 octobre 1949. Jules Moch ne parvient pas à former un gouvernement C'est finalement Georges Bidault qui prendra la relève.

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
Ramadier
Ramadier
Schuman
André Marie
Queuille
Bidault
Bidault
Pléven
Queuille
Pleven
Faure
Pinay
Mayer
Laniel
René Coty
Cinquième république
 
6 - Premier gouvernement  de GEORGES BIDAULT
du 28 octobre 1949 au 7 février 1950

 

Bidault_3.jpg (24479 octets) Georges Bidault (1899 - 1983)

Agrégé d'histoire, journaliste, il est déjà démocrate chrétien avant la seconde guerre mondiale. Il rejoint très vite la résistance et De Gaulle. Il anime le mouvement "combat" et succède à jean Moulin à la tête du CNR (Conseil National de la Résistance) en juin 1943. Il est ministre des affaires étrangère de 44 à 48 et contribue à la création du MRP (Mouvement Républicain Populaire) . Il est président du conseil en 49 et 50 puis ministre de la défense (51-52) des Affaires Etrangères (53-54). Le 13 mai 58 il se rallie à De Gaulle mais devient un des opposants les plus virulents pour la politique algérienne de De Gaulle. Il sera à la tête de l'OAS après l'arrestation de Salan . Il trouvera refuge au Brésil en 1963 et reviendra en France après l'amnistie de 1968.

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/


Gouvernement de Georges Bidault (MRP)

Finances et Affaires économiques Maurice Petsche  Haut fonctionnaire (Petsche) CNIP Agriculture Pfimlin remplacé le 2/12/49 par Gabriel Valay Avocat MRP (Pflimlin) Dr en médecine MRP (Valay)
Affaires étrangères Robert Schuman Avocat MRP Santé et population Pierre Schneiter Sous préfet MRP
Éducation nationale Yvon Delbos Journaliste PRS Travail et sécurité sociale Pierre Segelle Dr en médecine SFIO
Justice René Mayer Haut fonctionnaire  PRS Industrie et Commerce Robert Lacoste Fonctionnaire  SFIO
Intérieur Jules Moch Ingénieur marine SFIO Transports et Travaux publics Christian Pineau Employé de banque SFIO
Défense nationale René Pleven Dir de société UDSR Reconstruction, urbanisme Claudius Petit Professeur de dessin UDSR
Anciens combattants Louis Jacquinot CNIP PTT Eugène Thomas Instituteur SFIO
  Outremer Jean Letourneau Haut fonctionnaire MRP

CNIP: Centre national des Indépendants et Paysans, MRP: Mouvement Républicain Populaire,  PCF: Parti Communiste Français,  PRS: Parti républicain, radical et radical socialiste, SFIO: Section Française de l'Internationale Ouvrière (Socialiste)

Le 30 novembre 1949  le commissariat au ravitaillement, devenu inutile, est supprimé

En réponse à la création de la RFA (mai 49) se crée la République Démocratique d'Allemagne (RDA) avec Berlin pour capitale dans la zone occupée par les soviètiques.

En décembre 1949 le pétrole jaillit à Lacq d'un forage de 665m.  En 1950, la production de pétrole brut est de 65 000 tonnes et en 1951 de 230 000 tonnes représentant 60 % de la production nationale.


1950

Le 4 février, en désaccord avec la politique sociale du gouvernement les ministres socialistes démissionnent

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
Ramadier
Ramadier
Schuman
André Marie
Queuille
Bidault
Bidault
Pléven
Queuille
Pleven
Faure
Pinay
Mayer
Laniel
René Coty
Cinquième république
 
7 - Second gouvernement  de GEORGES BIDAULT
du  7 février 1950 au 24 juin 1950

Gouvernement de Georges Bidault (MRP)

Finances et Affaires économiques Maurice Petsche  Haut fonctionnaire CNIP Agriculture Gabriel Valay  Dr en médecine MRP
Affaires étrangères Robert Schuman Avocat MRP Santé et population Pierre Schneiter Sous préfet MRP
Éducation nationale Yvon Delbos Journaliste PRS Travail et sécurité sociale Jean Paul Bacon Syndicaliste MRP
Justice René Mayer Haut fonctionnaire  PRS Industrie et Commerce Jean-Marie Louvel Ingénieur MRP
Intérieur Henri Queuille Dr en médecine PRS Transports et Travaux publics Jacques Chastelain Maire de Rouen CNIP
Défense nationale René Pleven Dir de société UDSR Reconstruction, urbanisme Claudius Petit Professeur de dessin UDSR
Anciens combattants Louis Jacquinot CNIP PTT Charles Brune Vétérinaire PRS
  Outremer Jean Letourneau Haut fonctionnaire MRP

CNIP: Centre national des Indépendants et Paysans, MRP: Mouvement Républicain Populaire,  PCF: Parti Communiste Français,  PRS: Parti républicain, radical et radical socialiste, SFIO: Section Française de l'Internationale Ouvrière (Socialiste)

Le 9 février 1950 que Joseph Mccarthy, sénateur républicain du Wisconsin, dénonce, dans son discours de Wheeling (Virginie-Occidentale), la mainmise des communistes sur le département d'État.

Le 11 février création du SMIG Salaire minimum interprofessionnel garanti

Les grèves se poursuivent, le 15 février la CGT lance le mot d'ordre de lutte contre la guerre d'Indochine et revendique l'attribution immédiate de 3000 f à tous les salariés. Le 27 mars les dockers de Marseille se mettent en grève , elle prendra fin le 18 avril. Le 11 avril les métallurgistes des chantiers de Saint-Nazaire marchent sur Nantes. 15 avril les usines de la SNECMA sont occupées par 3 000 ouvriers licenciés, la police les évacue provoquant de violents incidents. 17 avril violents incidents à Brest lors d'une grève du bâtiment un mort et de nombreux blessés .

 

Le 18 mars "Appel de Stockholm" lancé à l'initiative communiste contre la bombe atomique. En France il recueille 3 millions de signature. Le 2 avril au congrès du PC Thorez donne pour consigne de renforcer la lutte contre la bombe atomique et les fabrications de guerre. Les prises de positions des communistes contre la bombe atomique et les armements contraignent le gouvernement à éliminer les dirigeants d'opinion communiste notoire des organismes de recherche dans ces domaines. Le 28 avril G Tessier directeur du CNRS est révoqué puis ce sera le tour le Joliot-Curie au CEA

le 30 mars décès de Léon Blum d'une crise cardiaque . Il a 78 ans, né au lendemain de la commune, celle-ci n'est sûrement pas étrangère à son engagement.

Le 9 mai Robert Schuman ministre des affaires étrangères inspiré par Jean Monnet propose de "jeter les premières bases concrètes d'une fédération européenne" qui se traduira par la mise en commun des ressources en Acier et en Charbon de la France et de l'Allemagne. Cette proposition est bien accueillie en Allemagne. Six pays européens participent à la mise sur pied de ce projet ( Belgique, France, Luxembourg, Italie, Pays-Bas, RFA ) les discussions commencent le 20 juin 1950. Elles aboutirons à la création de la   CECA (Communauté Economique du Charbon et de l'Acier). Le traité instaurant cette communauté sera signé le 18 avril 1951 et entrera en vigueur le 25 juillet 1952.

En Indochine le Vietminh prend le poste de Dông Khê le le 25 mai, il est repris par les français le 27

La Corée avait été partagée en 2 zones à l'issue de la 2ème guerre mondiale , le nord soviétique, le sud américain. Les soviétiques ont abandonné la Corée du nord aux communistes locaux en 1949. Le 25 juin 1950, les Coréens du Nord envahissent le Sud. Le 1er juillet les américains interviennent . Un bataillon de volontaires français sera envoyé le 22 août

Le 24 juin mis en minorité sur le reclassement des fonctionnaires , le gouvernement démissionne. Queuille est investi mais abandonne, c'est René Pleven qui forme le nouveau gouvernement.

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
Ramadier
Ramadier
Schuman
André Marie
Queuille
Bidault
Bidault
Pléven
Queuille
Pleven
Faure
Pinay
Mayer
Laniel
René Coty
Cinquième république
 
8 - Premier gouvernement  de RENE PLEVEN
du 12 juillet 1950 au 28 février 1951
 
Pleven.jpg (31567 octets)
Site des 1er ministres- http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/
René Pleven ( 1901 - 1993 )

René Pleven est né le 15 avril 1901 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Fils du colonel Jules Pleven qui passa une grande partie de sa carrière au Maroc, sous les ordres du Maréchal Lyautey et qui fut Directeur des études à l'école spéciale militaire de Saint-Cyr. René Pleven fait ses études aux lycées de Rennes et de Laval, puis à la faculté de droit de Paris. Docteur en Droit, ex-élève de l'Ecole libre des Sciences Politiques
Mobilisé dans l'Armée de l'Air comme sergent de réserve, il est nommé par Jean Monnet chef adjoint de la Mission de l'Air Française pour les commandes d'armement aux Etats-Unis où il effectue successivement deux missions d'achat d'avions en décembre 1939 et mars 1940.
Se trouvant en poste à Londres en 1940, il y rencontre pour la première fois le général de Gaulle le 9 juin. Fin juin, il rallie spontanément la France Libre

Il contribue au ralliement de l'Afrique Equatoriale Française (AEF) et élabore les bases de l'administration et du gouvernement de la France libre . Il est ministre des Finances en 1944.
Député des Côtes-du-Nord de 1945 à 1973, il fonde et dirige en 1947 l'UDSR (Union Démocratique et Socialiste de la Résistance) . Il est ministre de la Défense dans le cabinet Bidault (1949-50) puis président du Conseil (1950-51) . sa politique s'articule autour de deux axes le réarmement et la lutte contre le communisme. Il propose la création de la Communauté Européenne de Défense (CED). Il forme un nouveau gouvernement en juin 1951 au cours duquel il sera voté la loi prévoyant le subventionnement de l'Ecole privée ( Loi Barangé Marie) et la ratification de la CECA . (Voir suite CED)
Il perd la présidence de l'UDSR au profit de François Mitterrand en 1953. Il est ministre de la Défense nationale (1952-54) puis des Affaires Etrangères en mai 1958. Il rallie la majorité gaulliste en 1968 et devient ministre de la justice (1969-73) mais battu aux législatives il se retire la politique.
René Pleven est décédé à Paris le 13 janvier 1993. Les obsèques ont eu lieu le 18 janvier 1993 à Dinan (Côtes d'Armor). Il est inhumé au cimetière de Dinan.


Gouvernement de René Pleven ( 12 juillet 1950 - 28 février 1951)

Finances et Affaires économiques Maurice Petsche Haut fonctionnaire CNIP Agriculture Pierre Pflimlin Avocat MRP
Budget Edgar Faure Avocat PRS Santé et population Pierre Schneiter Sous préfet MRP
Affaires étrangères Robert Schuman Avocat MRP Travail et sécurité sociale Jean-Paul Bacon Syndicaliste MRP
Relations avec Etats associés Jean Letourneau Haut fonctionnaire MRP Industrie et Commerce Jean-Marie Louvel Ingénieur MRP
Éducation nationale Pierre-Olivier Lapie Avocat SFIO Transports et Travaux publics Antoine Pinay Tanneur CNIP
Justice René Mayer Haut fonctionnaire  PRS Marine marchande Gaston Deferre Avocat Maire de Marseille SFIO
Intérieur Henri Queuille Dr en médecine PRS Reconstruction, urbanisme Claudius Petit Professeur de dessin UDSR
Défense nationale Jules Moch Ingénieur marine SFIO PTT Charles Brune Vétérinaire PRS
Anciens combattants Louis Jacquinot CNIP Information Albert Gazier SFIO
  Outremer François Mitterrand Avocat UDSR

CNIP: Centre national des Indépendants et Paysans, MRP: Mouvement Républicain Populaire,  PCF: Parti Communiste Français,  PRS: Parti républicain, radical et radical socialiste, SFIO: Section Française de l'Internationale Ouvrière (Socialiste)

En août 1950 au Laos , le prince Souphanouvong proche du Vietminh établit le gouvernement pro communiste du Pathet Lao. Le 18 septembre le Vietminh reprend Dông Khê aux Français. Le 2 octobre défaite des Français à Cao Bang au Tonkin 3000 soldats y trouvent la mort. Le 18 octobre suite à ces désastres les troupes françaises évacuent Lang Son , Hanoi est sous la menace Vietminh et les troupes communistes ont maintenant une base qui leur permet de se constituer une véritable armée. Le 18 janvier 1951 l'offensive contre Hanoi est stoppée par les troupes de De Lattre de Tassigny.

Le 28 septembre en Yougoslavie le port du voile islamique est interdit

Au Maroc le résident général , le général Juin lance un ultimatum au sultan Mohammed Ben Youssef pour qu'il désavoue l'Istiqlal (parti de l'indépendance) en décembre 1950, ce qu'il refuse de faire le 12 février 51, leurs relations sont rompues. Après l'intervention de Vincent Auriol le sultan accepte de signer un texte parlant des bienfaits d'une coopération franco-marocaine. Il déclarera le 27 mars qu'il a signé sous la contrainte

Le 24 octobre René Pleven présente à l'assemblée un projet d'armée européenne comprenant des unités allemandes. Gaullistes et communistes s'opposent à ce projet de Communauté Européenne de Défense (CED) . Le 27 octobre la France s'oppose à l'Amérique qui propose le réarmement de l'Allemagne. Cependant l'Amérique approuve le projet de CED. La conférence organisée en vue de sa création s'ouvre à Paris le 15 février 1951. (voir suite CED)

Signature à Rome de la convention européenne des droits de l'homme le 4 novembre 1950

En décembre 1950 la Chine envahit le Tibet

Précédentes: 1948 Informations économiques - 1949 - 1950 - Suivantes: 1952
PIB
Le PIB s'est élevé à 15,305 milliards d'Euros (Insee) en 1950 et 13,033 en 1949 soit un accroissement de 17,4%

En 1949 l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) est crée. Elle compte au départ 12 participants Belgique, Canada, Danemark, Etats-Unis, France, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni. D'autres la rejoindront plus tard
L'OECE devait allouer les fonds du plan Marshall. Entre le 3 avril 1948 et le 30 juin 1950 , les participants ont reçu 11 800 millions de dollars (M$): Grande Bretagne 24%, France 20%, Italie 11, 1%, RFA 11% (voir suite)
L'OECE contribue à la libération des échanges. En Europe, en 1950, 60% des échanges intra-européens sont libres 
Création du SMIG (Salaire minimum interprofessionnel garanti)

Population européenne en 1950 entre parenthèses population en 1900 - (voir tableaux 1850 - 1800)
G - Bretagne Allemagne France URSS Espagne Italie Suède Belgique Pays-Bas
50, 6 (41, 8) 69 (56, 4) 41, 9 (39) 193 (111) 28, 3 (16, 6) 46, 3 (32, 5) 7 (5, 1) 6, 7 (6, 7) 5, 1 (5, 1)

Production et consommation d'énergie en France en million de tep (tonne équivalent pétrole)
prochaine information "
énergie" 1960

  Charbon Pétrole Gaz naturel Electricité primaire Renouvelables Total
  Produc Cons Produc Cons Produc Cons Hydro Nucl Total Produc Cons Produc Cons
1950 35 43, 4 0, 2 10, 4 0, 2 0, 2 3, 6 0 3, 6 0 0 39 57, 6

La compagnie des produits chimiques d'Alès devient Péchiney

La population française compte 41 740 000 d'habitants


1951

Le 27 février, la chambre rejette le projet de loi électorale à un seul tour que le gouvernement propose. Ce qui provoque la démission de René Pleven et de son gouvernement.

Création du "Suprême Headquarters of Allied Power in Europe" (SHAPE) dirigé par Eisenhower, c'est le commandement général des forces de l'OTAN.  Il  s'installe à Rocquencourt près de Versailles au printemps 51

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
Ramadier
Ramadier
Schuman
André Marie
Queuille
Bidault
Bidault
Pléven
Queuille
Pleven
Faure
Pinay
Mayer
Laniel
René Coty
Cinquième république
 
9 - Second Gouvernement  de HENRI QUEUILLE
du 10 mars 1951 au 10 juillet 1951

Henri Queuille reconduit le gouvernement de René Pleven dans son intégralité

Les 6 ( Allemagne, Belgique, France, Italie, Hollande, Luxembourg) signent le traité instituant la CECA le 18 avril.  Après ratification par les parlements il entrera en vigueur le 25 juillet 1952. La Haute Autorité siègera à Luxembourg  à partir du 10 août 1952 et sera présidée par Jean Monnet.

Les signataires du traité de Paris instaurant la CECA, tous sont ministres des affaires étrangères à l'exception du ministre belge du commerce extérieur et du Neerlandais des Affaires Economiques : Paul Van Zeeland Belge , Joseph Bech Luxembourgeois , Joseph Meurice  Belge, Carlo Sforza Italien, Robert Schuman Français, Konrad Adenauer Allemand, Dirk Stikker Néerlandais, Johanes Van Den Brink Néerlandais

Le 7 mai l'assemblée adopte une nouvelle loi électorale basée sur les apparentements (avant vote). Les listes apparentées rassemblent leurs voix si elles obtiennent la majorité absolue elles emportent la totalité des sièges de la circonscription et se les partagent au prorata des voix obtenues par chacune d'elles. Dans le cas ou la majorité absolue n'est pas atteinte les sièges sont attribués à la proportionnelle. Cette loi est destinée à lutter contre les listes extrêmes qui ne peuvent s'apparenter avec aucune autre telles que le RPF (Gaullistes) et les Communistes. 

17 juin 1951 Elections Législatives:

Inscrits 24 530 523 % des inscrits % des votants Elus Elus
1946
Votants 19 670 655
Abstentions 4 859 869 19, 8      
Communistes 5 056 605 20, 6 26, 9 103 182
SFIO 2 744 842 11, 1 14, 6 107 102
RGR (Radicaux) 1 887 583 7, 6 10, 0 90 70
MRP 2 369 778 9, 8 12, 6 95 167
Modérés 2 656 995 10, 8 14, 1 71 71
RPF 4 058 336 16, 5 21, 6 121  


La chambre se trouve composée de 6 formations de tailles sensiblement égales si bien que  Henri Queuille parlera de la "Chambre hexagonale".

le 10 juillet le gouvernement Queuille démissionne. de longues tractations s'ouvrent pour la création du nouveau gouvernement. C'est René Pléven (UDSR) qui reçoit l'investiture.

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
Ramadier
Ramadier
Schuman
André Marie
Queuille
Bidault
Bidault
Pléven
Queuille
Pleven
Faure
Pinay
Mayer
Laniel
René Coty
Cinquième république
 
10 - Second gouvernement  de RENE PLEVEN
du 11 août 1951 au 7 janvier 1952

Gouvernement de René Pleven ( 11 août 1951 - 7 janvier 1952)

Finances et Affaires économiques René Mayer Haut fonctionnaire  PRS Agriculture Paul Antier remplacé par Camille Laurens le 21/11 Avocat CNIP (Antier) Agriculteur CNIP (Laurens)
Budget Pierre Courant Avocat CNIP Santé et population Paul Ribeyre Directeur de société CNIP
Affaires étrangères Robert Schuman Avocat MRP Travail et sécurité sociale Jean-Paul Bacon Syndicaliste MRP
Éducation nationale André Marie Avocat PRS Commerce et Relations économiques Pierre Pflimlin Avocat MRP
Justice Edgar Faure Avocat PRS Industrie et Energie Jean-Marie Louvel Ingénieur MRP
Intérieur Charles Brune Vétérinaire PRS Transports et Travaux publics Antoine Pinay Tanneur CNIP
Défense nationale Georges Bidault  et
Bourgès Maunoury (adjoint)
Professeur  d'histoire MRP (Bidault) Polytechnicien PRS (Bourgès) Marine marchande André Morice Entrepreneur de Travaux publics PRS
Anciens combattants Emmanuel Temple Avocat CNIP Reconstruction, urbanisme Claudius Petit Professeur de dessin UDSR
Outremer Louis Jacquinot CNIP PTT Joseph Laniel remplacé par Roger Duchet le 4/10 Industriel CNIP (Laniel) Vétérinaire et viticulteur CNIP (Duchet)
  Information Robert Buron > Economiste MRP

CNI P : Centre national des Indépendants et Paysans, MRP: Mouvement Républicain Populaire,  PCF: Parti Communiste Français,  PRS: Parti républicain, radical et radical socialiste, SFIO: Section Française de l'Internationale Ouvrière (Socialiste)

Le 10 septembre 1951 le conseil des ministres de la CECA décident de la création d'une assemblée chargée d'élaborer un projet de traité de communauté politique européenne

L'assemblée vote les lois Marie et Barangé , qui étend les bourses aux élèves de l'école privée

Le 15 décembre, Robert Schuman rejette les revendications d'indépendance tunisiennes. Les Tunisiens vont vers l'épreuve de force, affrontements et actes terroristes se multiplient.. Le 21 décembre le Néo-Destour (créé en 1934 par Bourguiba) et l'UGTT (Union Générale des Travailleurs Tunisiens) appellent à la grève générale.   Elle tourne à l'émeute.

A Lacq on soupçonne d'autres gisements plus profonds. Le 19 décembre 1951, le forage descend à 3 500m, le chef de sonde constate que la pression est montée à 330 kg puis  l'extrémité de la sonde est violemment projetée et le gaz fuse librement à 25 m au dessus du sol. Il faudra 53 jours au "pompier volant" Myron Kinley pour venir à bout de l'éruption.   En 1953 plusieurs forages confirment l'étendue du gisement. Il faudra attendre septembre 1955, pour que les aciéries de Pompey (Meurthe-et-Moselle) réussissent à mettre au point un acier qui résiste à la corrosion fissurante de l'hydrogène sulfuré. À la fin de l'année 1955, le chantier de l'usine de traitement du gaz commence, tandis que la prospection du gisement continue. Au total, trente quatre puits seront forés, trente deux se révéleront productifs.

Le 26 décembre dans un discours sur le budget Mendès France critique la guerre d'Indochine et les 500 milliards d'inflation et de misère qu'elle entraîne.


1952

Le 1er janvier 1952 le premier impôt européen entre en vigueur (CECA)

Le 7 janvier les socialistes retirent leur soutient au gouvernement qui est renversé. Vincent Auriol sollicite Pineau, Soustelle, Reynaud, Bidault et Delbos, tous refusent c'est finalement Edgar Faure qui accepte

Mort du Général de Lattre de Tassigny haut commissaire en Indochine. Le général Salan devient commandant en chef d'une armée composée de 54 000 soldats et officiers français, 120 000 hommes de troupes coloniales et de 260 000 Vietnamiens. La guerre d'Indochine absorbe plus de 40% du budget de la défense.
 

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
Ramadier
Ramadier
Schuman
André Marie
Queuille
Bidault
Bidault
Pléven
Queuille
Pleven
Faure
Pinay
Mayer
Laniel
René Coty
Cinquième république
11 - Premier gouvernement  de EDGAR FAURE
du 20 janvier 1952 au 28 février 1952

 

Faure_2.jpg (49743 octets) Edgar Faure( 1908 - 1988 )

Né à Béziers, docteur en droit, diplômé des langues orientales, il est professeur agrégé de droit à l'université de Dijon. Chef des services juridique du Comité de Libération nationale puis du gouvernement provisoire d'Alger , il représente la France au procès de Nuremberg. député du jura de tendance radicale, il est plusieurs fois ministre avant d'être président du conseil en 1952
Il succède à Mendès France à la présidence en 1955 où il prépare l'indépendance du Maroc et fait aboutir le processus d'autonomie de la Tunisie.
Pour avoir dissout l'assemblée en 1955, il est exclu du parti radical et sera réintégré en 1961.
Rallié à De Gaulle il est ministre de l'agriculture en 66 et surtout ministre de l'éducation nationale en 68. Il propose alors une série de réformes visant à faire participer tous les acteurs de la vie universitaire à la gestion des universités, à leur autonomie administrative, pédagogique et financière.
En 1972 il est ministre dans le gouvernement Messmer et en 1973 il est président de l'assemblée nationale, il entre à l'académie française en 1978.

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/

Gouvernement de Edgar Faure  ( 20 janvier 1952 - 28 février 1952)

Affaires économiques

Robert Buron Economiste MRP Agriculture Camille Laurens Agriculteur CNIP
Budget Pierre Courant Avocat CNIP Santé et population Paul Ribeyre Directeur de société CNIP
Affaires étrangères Robert Schuman Avocat MRP Travail et sécurité sociale Jean-Paul Bacon (MRP) Syndicaliste MRP
Relations avec Etats associés Jean Letourneau Haut fonctionnaire MRP Commerce Edouard Bonnefous Journaliste UDSR
Éducation nationale André Marie Avocat PRS Industrie et Energie Jean-Marie Louvel Ingénieur MRP
Justice Martineau-Déplat Avocat PRS PTT Roger Duchet Vétérinaire et viticulteur CNIP
Intérieur Charles Brune Vétérinaire PRS Transports et Travaux publics Antoine Pinay Tanneur CNIP
Défense nationale Georges Bidault Professeur  d'histoire MRP Marine marchande André Morice Entrepreneur de Travaux publics PRS
Armement Maurice JM Bourgès Maunoury Polytechnicien PRS Reconstruction, urbanisme Claudius Petit Professeur de dessin UDSR
Anciens combattants Emmanuel Temple Avocat CNIP Information Paul Coste-Floret Professeur  d e droit MRP
  Outremer Louis Jacquinot CNIP

CNIP : Centre national des Indépendants et Paysans, MRP: Mouvement Républicain Populaire,  PCF: Parti Communiste Français,  PRS: Parti républicain, radical et radical socialiste, SFIO: Section Française de l'Internationale Ouvrière (Socialiste)

Le 7 février le roi d'Angleterre, George 6, décède. La princesse Elisabeth lui succède. 

Le 11 février l'assemblée adopte le principe de la CED  (Communauté Européenne de Défense) sous réserve de la participation de l'Angleterre et de l'adhésion de l'armée.
(voir suite CED)

12-15 février Création du Conseil Provisoire du Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire (CERN) Il sera créer définitivement en 1954  

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
Ramadier
Ramadier
Schuman
André Marie
Queuille
Bidault
Bidault
Pléven
Queuille
Pleven
Faure
Pinay
Mayer
Laniel
René Coty
Cinquième république
 
12 - Premier gouvernement  de ANTOINE PINAY
du 8 mars 1952 au 8 février 1953

 

Pinay.jpg (40309 octets)
Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/
Antoine Pinay ( 1891 - 1994)

Né dans une famille d'industriels. Maire de Saint-Chamond e0 1929,   il commence sa carrière politique comme député radical indépendant de la Loire contre le Front Populaire en 1936. Élu Sénateur en 1938, il vote les pleins pouvoirs à Pétain en 1940. Membre du Conseil national de Vichy , il fournit néanmoins des faux papiers aux résistants recherchés ce qui lui permettra de poursuivre sa carrière après la Libération. En 1946 il est élu à la deuxième Assemblée Constituante comme député indépendant et devient ministre des travaux publics dans 3 gouvernements  en 1950, en 51 en 52 , En 1951 il fonde le CNIP (Centre National des Indépendants et Paysans) avec René Coty et Joseph Laniel  entre autres. Président du conseil il se consacre à  assurer les échéances à équilibrer les budgets, contrôler le coût de la vie. Il lance un emprunt à 3, 5% indexé sur l'or non imposable et sans droits de succession. Il réussit à stabiliser prix et salaires mais échoue dans les affaires européennes et la décolonisation. Il redevient ministre avec le porte feuille des affaires étrangères dans le gouvernement d'Edgar Faure , il y aménage l'autonomie interne de la Tunisie et signe les premiers accords qui mèneront le Maroc à l'indépendance. 

Gouvernement de Antoine Pinay  ( 8 mars 1952 - 8 février 1953)

Finances Antoine Pinay Tanneur CNIP Agriculture Camille Laurens Agriculteur CNIP
Affaires étrangères Robert Schuman Avocat MRP Santé et population Paul Ribeyre Directeur de société CNIP
Éducation nationale André Marie Avocat PRS Travail et sécurité sociale Pierre Garet Juriste CNIP
Justice Martineau-Déplat Avocat PRS Industrie et Commerce Jean-Marie Louvel Ingénieur MRP
Intérieur Charles Brune Vétérinaire PRS PTT Roger Duchet Vétérinaire et viticulteur CNIP
Défense nationale René Pleven Dir de société UDSR Transports et Travaux publics André Morice Entrepreneur de Travaux publics PRS
Anciens combattants Emmanuel Temple Avocat CNIP Reconstruction, urbanisme Claudius Petit Professeur de dessin UDSR
  Outremer Pierre Pflimlin Avocat MRP

CNI P : Centre national des Indépendants et Paysans, MRP: Mouvement Républicain Populaire,  PCF: Parti Communiste Français,  PRS: Parti républicain, radical et radical socialiste, SFIO: Section Française de l'Internationale Ouvrière (Socialiste)

- En mars 52, le sultan du Maroc adresse à Vincent Auriol un mémorandum demandant la révision du protectorat, il reçoit une réponse négative.
- En Tunisie, faisant suite aux émeutes de décembre 1951,   le premier ministre est arrêté ainsi que 3 ministres sur l'ordre du résident français, le même jour Bourguiba est exilé dans l'extrême sud Tunisien. Le 1er avril, 12 pays africains demandent un débat à l'ONU sur la question tunisienne. Le 26 juillet la France propose au bey de Tunis un plan de réformes qu'il repousse le 9 septembre.
- Jean Letourneau devient haut commissaire en Indochine. Le 18 juin il obtient une aide accrue des Etats Unis. L'Amérique apporte une aide matérielle à la France en Indochine depuis le début de la guerre de Corée. Le 18 octobre 1952, nouvelle offensive vietminh au Tonkin

Le 12 avril la loi de finances est votée: Amnistie fiscale, économies budgétaires, restriction du crédit.

Le 25 mai il lance un emprunt indexé sur l'or et exonéré de droits de succession. Bien évidemment cet emprunt trouve un vif succès , avec les années la "rente Pinay" sera très recherchée pour fuir le fisc. Les notaires auront coutume de dire " mettre le mort en Pinay avant de le mettre en bière" Le 12 septembre Pinay décide le blocage des prix. La réussite de l'opération lui vaut une popularité immédiate.

Le 26 mai 1952 signature de l'abrogation du statut d'occupation en Allemagne entre Conrad Adenauer pour l'Allemagne, Robert Schumann pour la France, Anthony Eden pour l'Angleterre et Dean Echeson pour les Etats-Unis

le 27 mai 1952 les six (Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays Bas) signe le traité sur la communauté européenne de Défense (CED) (voir suite CED)

Le parti communiste organise une manifestation qui doit avoir lieu le 28 mai 1952 contre le Général Ridgway qui doit succéder à Eisenhower à la tête du SHAPE. La manifestation est interdite.  L'Humanité incite néanmoins les militants du PC à y participer. Les murs se couvriront d'affiches "Ridgway la peste" . Le rédacteur en chef André Stil est arrêté. La manifestation tourne à l'émeute et fait un mort. 718 arrestations sont effectuées qui donnent lieu à 140 inculpations pour atteinte à la sécurité de l'Etat dont celle de Jacques Duclos qui sera relâché en juillet. Le 31 mai la police perquisitionne le siège de la CGT . Le 1er septembre au bureau politique du PC Tillon et Marty sont mis en accusation pour travail fractionnel, Tillon est remis à la base et sera exclu en janvier 53 , Marty publiera un livre "l'affaire Marty". Le 28 septembre ce sera le tour de Georges Guingouin ancien chef du maquis limousin il est exclu le 10 novembre.

Le 4 juillet scission au sein du RPF 26 députés et 13 sénateurs quittent le RPF mécontents de l'opposition systématique du général De Gaulle à la 4ème république. Le général se retire dans sa propriété

Au congrès radical du 17 octobre Herriot et Daladier se prononcent contre la CED, la perspective d'un réarmement allemand  inquiète.(voir suite fiche Coty)

Le gouvernement Pinay démissionne le 23 décembre avant le vote sur les allocations familiales. Mollet (SFIO) , Soustelle (RPF) et Bidault (MRP) échouent dans leur tentative de former un nouveau gouvernement  René Mayer y parviendra

Précédentes:1950 Informations économiques - 1951 - 1952 - Suivantes: 1954
PIB
Le PIB s'est élevé à 22,466 milliards d'Euros (Insee) en 1952 et 19,290 en 1951 soit un accroissement de 16,5%
 

L'OECE devait allouer les fonds du plan Marshall. Entre  1948 et  1952 , les participants ont reçu 12 992, 5 millions de dollars (M$):
Grande Bretagne 24, 3% soit 3 165, 8 M$ dont 336, 9 M$ en prêt,
France 20, 3% 2 629, 8 M$ dont prêt 128, 4M$,
Italie 11, 04% (1434, 6M$  dont 72 M$) ,
RFA 10, 1% (1 317, 3M$) ,
Pays-Bas 8, 3% (1078, 7 M$ dont 150, 7 M$),
Autriche 5% (653, 8M$)
Grèce 4, 8% (628M$)
Belgique Luxembourg 4, 2% (546, 6M$ dont 68, 1M$),
Danemark 2% (266, 4 M$ dont 31M$),
Norvège 1, 9% ( 241, 9 M$ dont 35M$), autres 515M$ dont 263, 5M$ .

Le 1er plan voit ses objectifs atteints grâce notamment à l'aide des Etats Unis

  1938 1952
PIB 100 146
Production Industrielle 100 145
Production agricole 100 103
Taux d'Inflation annuel   + 11, 8%

En 1952, la France possède les deux plus grands pétroliers du monde 31 600 tonnes

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
Ramadier
Ramadier
Schuman
André Marie
Queuille
Bidault
Bidault
Pléven
Queuille
Pleven
Faure
Pinay
Mayer
Laniel
René Coty
Cinquième république
13 - Premier gouvernement  de RENE MAYER
du 8 janvier 1953 au 21 mai 1953

 

Mayer.jpg (32388 octets) René Mayer( 1895 - 1972 )

Membre du Conseil Français de Libération Nationale (CFLN) à Alger en 1943, il est député radical-socialiste de Constantine de 1944 à 1955. haut commissaire aux affaires allemandes en 1945-46 il commence sa carrière ministérielle le 5 septembre 1944 comme ministre des Communications et de la Marine marchande pendant 4 jours dans le premier gouvernement provisoire sous la présidence de De Gaulle . Dans le second du 9 septembre 1944 il est ministre des Transports et des Travaux publics. Il ne figurera pas dans le gouvernement de Félix Gouin en 1946. Il prend le porte-feuilles de Finance dans le gouvernement Schuman en 1947, dans le gouvernement d'André Marie il est ministre de la Défense un mois en 1948, puis ministre de la Justice dans le gouvernement Bidault en 1949, il est maintenu à son poste par René Pleven en juillet 50 et revient aux Finances en août 51 dans le second gouvernement Pleven en 51. Le 7 janvier 53 il devient président du conseil , il nomme commandant en chef des forces en Indochine le général Navarre dont le plan est de créer une base à Diên Biên Phû afin de se présenter en force aux futures négociations de paix. il est renversé le 21 mai. Il succède à Jean Monnet à la présidence de la CECA le 2 juin 1955, il en démissionne le 19 septembre 1957.

Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/

1953

Gouvernement de René Mayer  ( 8 janvier 1953 - 27 mai 1953)

Finances Bourgès-Maunoury (Radical) Polytechnicien PRS Agriculture Camille Laurens Agriculteur CNIP
Budget Jean Moreau Maire d'Auxerre CNIP Santé et population André Boutemy remplacé par Paul Ribeyre le 9/02 Préfet (Boutemy) Directeur de société CNIP (Ribeyre)
Affaires économiques Robert Buron Economiste MRP Travail et sécurité sociale Jean-Paul Bacon Syndicaliste MRP
Affaires étrangères Georges Bidault Professeur  d'histoire MRP Commerce Paul Ribeyre remplacé par Guy Petit le 9/02 Directeur de société CNIP (Ribeyre)
relation avec Etats associés Jean Letourneau Haut fonctionnaire MRP Industrie et Energie Jean-Marie Louvel Ingénieur MRP
Éducation nationale André Marie Avocat PRS PTT Roger Duchet Vétérinaire et viticulteur CNIP
Justice Martineau-Déplat Avocat PRS Transports et Travaux publics André Morice Entrepreneur de Travaux publics PRS
Intérieur Charles Brune Vétérinaire PRS Reconstruction, urbanisme Pierre Courant Avocat CNIP
Défense nationale René Pleven Dir de société UDSR Outremer Louis Jacquinot CNIP
  Anciens combattants Henri Bergasse Avocat CNIP

CNI P : Centre national des Indépendants et Paysans, MRP: Mouvement Républicain Populaire,  PCF: Parti Communiste Français,  PRS: Parti républicain, radical et radical socialiste, SFIO: Section Française de l'Internationale Ouvrière (Socialiste)

Le 5 mars 1953 mort de Joseph Staline


Le monde du 7 mars 1953

Les Britanniques James Watson et Francis Crick découvre la structure moléculaire en double hélice de l'ADN à l'aide de la technique de visualisation par rayons X développée par Maurice Wilkins. Ils recevront tout les trois le prix Nobel en 1962

Le 24 mars Benoît Frachon secrétaire de la CGT, André Stil, rédacteur en chef de l'Humanité et d'autres sont arrêté pour "entraver la production du matériel militaire destiné à l'Indochine", le 26 René Mayer, Bidault, Letourneau, et Bourgès Maunoury se rendent aux Etats Unis pour plaider la cause de la France en Indochine participant à l'endiguement de la poussée communiste. En avril le Vietminh lance une offensive au Laos qui échoue. Le 8 mai le général Navarre est nommé commandant en chef en Indochine en remplacement de Salan. René Mayer espère obtenir de meilleurs résultats  militaires afin d'arriver en position de force à des négociations de paix. Le plan de Navarre prévoit l'implantation d'un camp à Diên Biên Phû pour bloquer les offensives du Laos.

Le 26 juin en URSS, Khrouchtchov fait arrêter Béria qui fut le chef de la police de 1938 à 1953. Le procès se fera dans la discrétion il se verra reprocher non pas les crimes commis au service de Staline mais d'être un espion anglais. Il est fusillé le 23 décembre 1953 devant de rares témoins .

Le gouvernement René Mayer qui n'a pas obtenu les pleins pouvoirs en matière financière démissionne. La crise ministérielle va durer jusqu'au 26 juin.

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
Ramadier
Ramadier
Schuman
André Marie
Queuille
Bidault
Bidault
Pléven
Queuille
Pleven
Faure
Pinay
Mayer
Laniel
René Coty
Cinquième république
14 - Premier gouvernement  de Joseph LANIEL
du 27juin 1953 au 12 juin 1954

 

Laniel.jpg (38843 octets)
Site des 1er ministres - http://www.archives.premier-ministre.gouv.fr/
Joseph Laniel( 1889 - 1975 )

Industriel né à Vimoutiers (Orne) Député du Calvados ( Lisieux ) de  1932 à 1940. Modéré de droite , il entre au gouvernement de Paul Reynaud en 1940 comme sous secrétaire d'Etat aux finances. Il entre très tôt dans la résistance. Il représente l'alliance démocratique au CNR dés le 27 mai 1943. A la libération il est derrière De Gaulle sur les Champs Elysées. Membre de l'assemblée consultative et des deux constituantes , il est constamment député jusqu'à la fin du régime. Il crée le Parti Républicain de la Liberté en 1946 qui réunit la droite modérée,   reconstituant la droite discréditée par Vichy. En 1951il participe avec René Coty à la création du CNIP (Centre National des Indépendants et Paysans)  il est ministre des PTT pendant 2 mois dans le gouvernement Pleven en 1951 puis il passe aux Finances. Le 26 juin 1953 il est président du conseil, il doit faire face à une grève générale (4 millions de grévistes) Mis en minorité sur le problème indochinois, il démissionne le 12 juin 1954. Il se présente sans succès à l'élection présidentielle en 1953 , il se maintien pendant 10 tours de scrutin mais c'est finalement René Coty qui est élu au 13ème tour.

Gouvernement de Joseph Laniel  ( 27 juin 1953 au 12 juin 1954)

Finances Edgar Faure (Radical) Avocat PRS Agriculture Roger Houdet Ingenieur Supelec URAS
Budget Jean Moreau Maire d'Auxerre CNIP Santé et population Paul Coste-Floret Professeur  d e droit MRP
Affaires économiques Robert Buron Economiste MRP Travail et sécurité sociale Jean-Paul Bacon Syndicaliste MRP
Affaires étrangères Georges Bidault Professeur  d'histoire MRP Industrie et Commerce Jean-Marie Louvel Ingénieur MRP
relation avec Etats associés Jean Letourneau Haut fonctionnaire MRP PTT Pierre Ferri Courtier en bourse CNIP
Éducation nationale André Marie Avocat PRS Transports et Travaux publics JG Louis Chastelain Armateur naval CNIP
Justice Paul Ribeyre Directeur de société CNIP Reconstruction, urbanisme Maurice Lemaire Polytechnicien Ing des Chemins de fer URAS
Intérieur Martineau Déplat Avocat PRS Outremer Louis Jacquinot CNIP
Défense nationale René Pleven Dir de société UDSR Anciens combattants André Mutter Avocat CNIP

CNIP : Centre national des Indépendants et Paysans, MRP: Mouvement Républicain Populaire,  PCF: Parti Communiste Français,  PRS: Parti républicain, radical et radical socialiste, SFIO: Section Française de l'Internationale Ouvrière (Socialiste) , URAS et ARS sont issus de l'éclatement du RPF Union des Républicains d'Action Sociale et Action Républicaine et Sociale

Le 11 juillet 1953, le gouvernement Laniel obtient des pouvoirs spéciaux pour opérer un redressement financier .

Le 27 juillet un armistice est signé en Corée entre Américains, Chinois et Coréens

Le 28 juillet les viticulteurs de l'Hérault et du Gard protestent contre la baisse des prix  des produits agricoles, ils dressent des barricades. Du 4 au 25 août les postiers CGT-FO de Bordeaux lancent un ordre de grève illimité à propos du problème des retraites dés le 7 août la grèves est générale transports et services publics, 4 millions de grévistes. Le 12 Laniel à la radio déclare son opposition à la grève, le 17 des grévistes réquisitionnés sont condamnés pour n'avoir pas obtempéré, des forces considérables sont rassemblés dans Paris . Le 12 octobre ce sont les éleveurs qui barrent les routes dans 14 départements .

Une cotisation de 1% sur les salaires est instituée pour financer le logement des salariés (Ce sera le 1% patronal).

Le 13 août le sultan du Maroc signe sous la contrainte un protocole d'accord imposé par la France. Le 16, en réaction, des troubles éclatent, des Européens sont massacrés à Oujda. Des tribus mobilisées par le Glaoui ( pacha de Marrakech) marchent sur Rabat. Laniel fait déposer le Sultan Mohamed Ben Youssef et fait proclamer Ben Arafa sultan du Maroc. Le 20 mai1954  le diplomate Francis Lacoste est nommé résident général au Maroc

2 septembre 1953 Pierre Voisard, favorable à une politique répressive, est nommé résident en Tunisie en remplacement de Jean de Hauteclocque dés mai 54 on assiste à une recrudescence du terrorisme en Tunisie et au Maroc

14 octobre un commando de soldats israéliens mené par Ariel Sharon, massacre 69 personnes dans un village de Cisjordanie, Kibia. Sous la pression de l'ONU les Israéliens doivent arrêter les travaux de détournement des eaux du Jourdain en vue de l'irrigation de leurs cultures. 

Le 20 novembre le général Navarre fait installer le camp de Diên Biên Phû, C'est une cuvette de 16 km de long qui s'appuie sur 8 positions auxquelles seront donnés des prénoms féminin ( Gabrielle, Anne-Marie, Béatrice, Huguette, Dominique, Claudine, Eliane, Isabelle).

Le 29 novembre Pierre Poujade libraire à Saint-Céré fonde l'UDCA (l'Union Des Commerçants et Artisans) dont l'objectif premier est de s'opposer aux contrôles fiscaux

Du 17 au 23 décembre élection du président de la république dont le mandat prend fin mi janvier C'est René Coty qui est élu au 13 éme tour de scrutin. Vincent Auriol refuse la démission de Joseph Laniel

 

 En janvier 1948, le barrage de Génissiat sur le Rhône est mis en eau. La centrale hydroélectrique sera en mesure de fournir 400 MW avec ses 6 générateurs. Deux turbines seront en service dés la mise en eau , les autres seront installées pour l'hiver prochain.
30 janvier 1948 En Indes le Mahâtma Gandhi est assassiné
décembre 1948 Le Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) sous la direction de Frédéric Joliot-Curie fait diverger la première pile atomique française elle s'appelle ZOE. Le froid et la sècheresse ont diminué les possibilités de production d'électricité, on envisage un rationnement
10 décembre la déclaration universelle des droits de l'homme est adoptée par l'ONU
Juillet 1949 début de la construction du centre d'études atomiques de Saclay
en janvier 1950 la vaccination antituberculeuse par le BCG devient obligatoire
25 juillet 1951 sortie du premier "45 tours" pressé en France
Le 6 avril 1951 aux Etats Unis, condamnation à mort des époux Rosenberg pour espionnage au profit de l'URSS
Le 24 juin 1952 la ligne Paris Lyon est complètement électrifiée.
25 octobre 1952 inauguration du barrage de Donzère- Mondragon dans la Drôme
29 octobre un Mystère 2 de Dassault franchi0pour la première fois le mur du son .

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS

 
AU VATICAN
Pape Pie 12 (1939 - 1958)
GRANDE-BRETAGNE
Souverain George 6 (1936 - 1952 ), Elisabeth 2 depuis 1952
Premier Ministre Clement Attlee (1945 - 1951), Winston Churchill (1951 - 1954), Anthony Eden (1954 - 1957),
ESPAGNE
Dictateur Franco jusqu'en 1975
PORTUGAL
Président Oscar Carmona (1926 - 1951)
Président du conseil  Antonio de Oliveira Salazar (1932 - 1968)
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Présidents Harry S. Truman (1945 - 1953), Dwight D. Eisenhower (1953 - 1961),
ALLEMAGNE
Président Theodor Heuss (1949 - 1959)
Chancellier Konrad Adenauer ( 1949 - 1963)
AUTRICHE
Président Karl Renner (1945 - 1951), Theodor Körner (1951 - 1957), Adolf Schräf (1957 - 1965)
Chancellier Léopold Figl ( 1945 - 1951), Julius Raab (1951 - 1957), Alfons Gorbach ( 1957 - 1964)
RUSSIE
Secrétaires du Comité Central du PC Joseph Staline (1922 - 1953), Nikita Khrouchtchov (1953 - 1964)
Présidents du conseil des ministres: Joseph Staline (1922 - 1953), Georges Malenkov (1953 - 1955)
Présidents du Praesidium Soviet Suprème: Nicolas Chvernik (1946 - 1953), Kliment Vorochilov (1953 - 1964)

 

 

Assemblée constituante Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique Présidence de René Coty

 

Informations sur la fiche
Numéro 132/142
Numéro - 4ème République 4/5
Dernière révision 14/10/2016