Bien que la situation ne soit brillante, l'Europe est dévastée, la nourriture est rare , le travail ne manque pas et la "croissance" n'aura pas de mal à être positive.
C'est le début des "Trente Glorieuses" 1945 - 1975

 
 
1 - Premier gouvernement  de PAUL RAMADIER
du 22 janvier 1947 au 21 octobre 1947

 


QUATRIÈME RÉPUBLIQUE

13 octobre 1946 - 28 septembre 1958

 

Gouvernement provisoire de la
Quatrième  République

du 3 juin 1944 au 2 novembre 1945

 

de_gaulle_2.jpg (93161 octets)

Le général De Gaulle lançant l'appel du 18 juin 1940 sur Radio Londres

Mémoire de la France - Larousse

 

Quatrième république
Gouvernement De Gaulle
Assemblées constituantes
Vincent Auriol
René Coty
Cinquième république
1944

Le 6 juin 1944 les alliés débarquent en Normandie, le 14 De Gaulle débarque et dans Bayeux, première ville libérée il prononce son premier discours et nomme François Coulet commissaire de la République. Il prend ainsi les alliés de vitesse, ces alliés qui auraient bien vu une administration de la France à leurs ordres.

Le 20 juillet  Hitler échappe à un attentat conçu par ses généraux

Le 29 juillet les Américains réussissent une percée décisive et le 1er août la 2ème DB du général Leclerc débarque à son tour. Le 14 août la bataille de Normandie est terminée.

 Le 15 août Américain et Français débarquent sur la côte méditerranéenne, pour les Allemands c'est une surprise totale. Le 25 août la 2éme Division Blindée libère Paris, De Gaulle arrive à l'hôtel de ville à 19heures 30, la parenthèse vichyssoise est fermée.

Le 2 septembre le GPRF (gouvernement provisoire de la République Française ) s'installe à Paris. Il comporte :

Les socialistes André Philip, André Le Troquer, Daniel Mayer, Adrien Tixier
Les communistes François Billoux, Fernand Grenier
Mouvement Libération D'Astier de la Vigerie
Radical socialiste Pierre Mendès France
Combat René Massigli, René Pleven
René Capitant, Georges Catroux, Jean Monnet

Le PC donne l'ordre au colonel Fabien de rassembler les FFI (Forces françaises de l'intérieur) et les FTP ( Francs tireurs et partisans) en une colonne lancée à la poursuite des Allemands. Jusqu'au 28 octobre la colonne refusera d'intégrer l'armée française préférant se placer sous les ordres des Américains.

Le 7 septembre Pétain et Laval sont emmenés par l'armée allemande à Sigmaringen (Allemagne)

Le 5 septembre De Gaulle constitue son premier gouvernement qu'il remanie le 9 septembre pour en faire un gouvernement d'unanimité nationale incluant 2 communistes, 3 socialistes, 3 démocratie populaire, 4 radicaux socialistes et les mouvements de résistance

Gouvernement provisoire du 5 septembre 1944 au 2 novembre 1945

Président De Gaulle Général Agriculture François Tangui Prigent Agriculteur SFIO
Ministre d'Etat Jules Jeanneney PRS Ravitaillement Paul Giacobbi remplacé le 14/11 par  Paul Ramadier remplacé le 30/11/45 par Christian Pineau Radical (Giacobbi) Avocat SFIO (Ramadier) Employé de banque SFIO (Pineau)
Justice François de Menthon remplacé le 30 mai 1945 par PH Teitgen Juriste MRP (Menthon) Juriste Professeur  MRP (Teitgen) Colonies René Pleven remplacé le 14/11 par Paul Giacobbi Directeur de société UDSR (Pleven) Radical (Giacobbi)
Affaires étrangères Georges Bidault Professeur d'Histoire MRP Education nationale René Capitant Professeur Radical
Intérieur Adrien Tixier Professeur SFIO Travail Alexandre Parodi Haut fonctionnaire
Guerre André Diethelm Inspecteur des finances PP Transport et Travaux publics René Mayer Professeur Radical
Marine Louis Jacquinot Haut fonctionnaire RI PTT Augustin Laurent remplacé le 27/6/45 par Eugène Thomas Permanent parti socialiste SFIO (Laurent)  Instituteur SFIO (Thomas)
Air Charles Tillon Ajusteur PCF Information PH Teitgen remplacé le 30/5/45 par Jacques Soustelle Juriste Professeur  MRP (Teitgen) Ethnologue UDSR (Soustelle)
Économie Nationale P Mendès France Avocat Radical Prisonniers et Déportés Henri Frenay Officier Radical
Finances Aimé Lepercq décédé   remplacé le 14/11 par René Pleven Ingénieur des mines (Lepercq) Directeur de société UDSR (Pleven) Santé publique François Billoux Employé de commerce PCF
Production Robert  Lacoste Fonctionnaire syndicaliste SFIO Ministre en Afrique du Nord Georges Catroux Général
  Reconstruction et urbanisme Raoul Dautry ( à partir du 14/11) Ingénieur SNCF

 MRP Mouvement Républicain populaire, PCF : Parti Communiste Français, PP : Parti Paysan, PRS Parti Radical Socialiste, RI : Républicain Indépendant, SFIO : Section Française de l'Internationale Ouvrière  UDSR : Union Démocratique et Socialiste de la Résistance

Le 12 septembre 1944 au palais de Chaillot De Gaulle prononce un discours dans lequel il précise que dés que la guerre aura cessé et que tous les prisonniers et déportés seront rentrés, Des élections auront lieu auxquelles participeront tous les hommes et toutes les femmes de France

Le 14 septembre la 2ème DB (Division Blindée) de Leclerc et la 1ère Armée de De Lattre de Tassigny font leur jonction à Châtillon sur Seine (Côte d'or)

Le 29 septembre à la deuxième session de la conférence de Dumbarton Oax la création d'une Organisation des Nations Unies est décidée. Les quatre grands (Etats Unis, URSS, Chine, Royaume Uni ) plus la France seront membres d'un conseil de sécurité. Le 15 mai 1945 la France devient membre permanent du conseil de sécurité

Le 2 octobre, privés du soutient des troupes soviétiques qui ont volontairement arrêté leur progression, les insurgés de Varsovie sont exterminés par les Allemands.

Le 4 octobre débarquement des troupes britanniques en Grèce.

Le 23 octobre, le gouvernement provisoire est maintenant reconnu par les États Unis, la Grande Bretagne, l'URSS, le Canada, l'Australie, le Brésil etc...

En novembre, pour réduire la masse des billets de banques émis pendant l'occupation le gouvernement lance un emprunt alors que P Mendes France préconisait le blocage des comptes et le changement de la monnaie. En 2 semaines l'emprunt produit 164, 4 milliards. Les États Unis débloquent un crédit de 225 millions de dollars à la France

Churchill et De Gaulle le 11 novembre 1944 à Paris

Du 24 novembre au 10 décembre voyage de De Gaulle en URSS un traité d'alliance et d'assistance mutuelle est signé.

25 et 26 novembre congrès constitutif du MRP (Mouvement républicain populaire) parti démocrate chrétien Président d'honneur Marc Sangnier, présidé par Maurice Schumann, et secrétaire général Robert Bichet

Le général De Gaulle souhaite la création d'un journal de référence qui prendrait la place du "Temps" qui fut un journal important de la 3ème république. Le Temps s'est vu accusé de collaboration et son matériel saisi à la libération. Hubert Beuve-Méry ancien professeur de droit international à l'Institut français de Prague, qui, correspondant du Temps en Tchécoslovaquie, avait démissionné après les accords de Munich en 1938 pour marquer son désaccord avec la direction est sollicité par le Général pour fonder ce journal. Il donnera son accord et pourra utiliser locaux, matériel et une partie du personnel du Temps
Le
18 décembre Parution du premier numéro du journal " Le Monde "

 


 


Le monde du 19 décembre 1944


 

Précédentes: 1938 Informations économiques - 1944 - Suivantes: 1945
La France a été pillée par les occupants, le gouvernement de Vichy a laissé la masse monétaire en circulation croître de façon anarchique, le volume monétaire a été multiplié par 5 entre 1938 et 1944. Les recettes fiscales sont très réduites. La situation est délicate Mendès-France qui préconise une politique de rigueur n'est pas suivi, il démissionne. La CGT qui lance les ouvriers dans la bataille pour la production, obtient des réajustements de salaire. Commence alors la course Salaires-Prix. Le gouvernement entreprend des nationalisations

Du 1er au 22 juillet se tient la conférence de Bretton-Woods (village du New-Hampshire - USA -). Depuis plusieurs années,   deux thèses s'affrontent,   l'une américaine soutenue par un fonctionnaire américain Harry White, l'autre anglaise soutenue par un économiste de renom John Maynard Keynes. Les deux thèses se rejoignaient sur le retour à la stabilité des changes et la convertibilité des monnaies. Elles préconisaient la création d'une autorité internationale de régulation. Keynes proposait de relancer l'activité dans les pays ravagés par la guerre et la création d'une monnaie commune "le bancor" afin de fournir des liquidités à ces pays. Pour White il fallait relancer le commerce mondial, rétablir le libre échange et assurer la stabilité du système monétaire international, le retour à l'étalon-or sous la forme d'un étalon-dollar et la mise en place d'un système monétaire sans droit de tirage.

Le système proposé par Keynes est jugé trop inflationniste et trop interventionniste . Lorsque commence la conférence de Bretton-Woods où 40 pays sont représentés, les États-Unis ont déjà gagné.

 De ces décisions naissent le FMI (fond monétaire international) et la BIRD ( banque internationale pour la reconstruction et le développement) qui s'appellera plus tard la banque mondiale. Le dollar est convertible immédiatement à raison de 35 dollars l'once (ounce = 28, 35g) soit 1$ = 810 mg d'or (le franc Auriol de 1936 valait 49 mg d'or). C'est avec retard que les choses vont se retourner. Lorsque la crise de 2008 va éclater. Les responsabilités vont aller vers la déréglementation qui aura permis aux spéculateurs guidés uniquement par l'appât du gain de faire n'importe quoi et de commercialiser des titres dans le monde entier. Ces titres n'avaient de valeur que dans une bulle immobilière qui n'auraient pas pu voir le jour dans un système règlementé.

Maurice Thorez amnistié par De Gaulle début octobre rentre d'URSS. Préalablement il a eu un entretien avec Staline et Molotov . La consigne est de cacher les armes ( la police retrouvera des caches en 1947 lors des grèves) transformer les mouvements de résistance en organes politiques, redresser le pays et son industrie, donner du travail aux chômeurs etc...

Le 16 décembre Hitler lance une attaque dans les Ardennes. 29 divisions dont 12 blindées sont lancées dans la bataille, les américains dont l'aviation est clouée au sol par le mauvais temps se défendent héroïquement. La
Bataille des Ardennes.ne prendra fin qu'à la mi janvier. Les alliés vont perdre 75 000 hommes tué,blessés ou prisonniers, Les Allemands auront perdu 130 000 hommes sur 250 000 engagés et 600 chars qu'ils ne pourront plus remplacer.

Création  en décembre 1944 des Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS)


1945

4 au 11 février 1945 Conférence de Yalta l’URSS, les États-Unis et la Grande Bretagne s’accordent sur l’occupation de l’Allemagne. La France n’a pas été invitée, De Gaulle avait élevé une protestation le 25 janvier, cependant la France se verra attribuer un zone d’occupation. Le 13 février 1945 le Général De Gaulle déclare:  la France "ne serait engagée absolument par rien qu'elle n'aurait été à même de discuter et d'approuver au même titre que les autres".

 Achèvement de la guerre contre l'Allemagne:

13 février l’armée rouge prend Budapest. L’aviation alliée détruit Dresde en Allemagne faisant de 35 à 60 000 morts. Le gouvernement de Grande Bretagne est interpellé sur la nécessité de ces bombardements. 
Le camp de Buchenwald (Allemagne près de Weimar) est libéré le 13 avril,   deux jours plus tard c’est Bergen-Belsen (Allemagne près de Hanovre). Les premières photos paraîtront début mai. Dachau (Allemagne, Bavière) sera libéré le 29 avril 1945 .
L'Allemagne est pilonnée nuit et jour par des milliers de tonnes de bombes faisant de nombreuses victimes civiles

Le 31 mars la 1ère armée française traverse le Rhin

Le 12 avril 1945 Le président des Etats Unis FD Roosevelt décède d'une crise cardiaque. Il exécutait son 3ème mandat , élu en 1936 il est reconduit en 1940 puis en 1944. Son vice-président Harry Truman lui succède.

Le 25 avril  les troupes russes et américaines font leur jonction sur l’Elbe. Les Allemands occupent encore la Norvège, le Danemark, la Hollande, la Tchécoslovaquie, l’Italie, la Grèce et en France la poche de Dunkerque et de l’Atlantique.

Le 27 les alliés proclament l’indépendance de l’Autriche.

Le 28 avril 1945  Mussolini est exécuté par des partisans italiens et  le 30 avril suicide d’Hitler et de Goebbels.

2 -4 mai l’armée allemande d’Italie capitule. Le 4 c’est le tour des forces allemandes du Danemark, des Pays-Bas et de Wesphalie. Les 7-9 mai le 3ème Reich signe sa capitulation à Reims au quartier général Eisenhower le 7 mai, elle prend effet le 8, une autre signature aura lieu le 9 à Berlin à la demande des soviétiques


Le monde du 8 mai 1945

La guerre dans le Pacifique

Les Américains qui ont débarqué aux Philippines en septembre 1944, s'emparent de Manille en février 45. Les 6 et 7 avril ils anéantissent la flotte japonaise à la bataille d'Okinawa (îlot japonais). Le 10 mars bombardement de Tokyo par les Américains, 84 000 morts et 100 000 blessés. Cependant les Japonais occupent toujours l'Indonésie, l'Indochine, une grande partie de la Chine et de nombreuses îles. L'acharnement  japonais laisse planer la menace d'une guerre encore longue et la perte de nombreux soldats. Le 12 avril le président des États Unis Franklin Roosevelt décède, Harry S Truman prend sa suite. Truman prend la décision de lancer deux bombes sur Hiroshima et Nagasaki le 6 et le 9 août 1945. Le 2 septembre les Japonais signent leur capitulation sur le cuirassé américain Missouri dans la baie de Tokyo.


Le monde du 8 août 1945

En France:

8 janvier 1945 rétablissement de la gratuité de l'enseignement secondaire

22 février Ordonnance créant les comités d’entreprise

28 février Jean Monnet et Henri Bonnet en mission aux États
-Unis signent des accords qui vont permettre la livraison par les US de 1, 675 milliard de dollars de matière première, produits pétroliers, denrées alimentaires et 900 millions de bien d’équipement

5 avril Mendès-France en désaccord avec Pleven démissionne, il préconisait une réduction de la circulation monétaire et un impôt sur le capital


En Algérie, le 8 mai 1945 , pour fêter la fin des hostilités, des défilés sont organisés, les partis nationalistes profitent de l'audience pour rappeler leurs revendications et sortent les drapeaux algériens . A Sétif, un policier tire sur un jeune musulman qui brandissait un de ces drapeaux et le tue. Une émeute meurtrière s'en suit, une centaine d'Européens seront tués et autant blessés. Coté musulman, le nombre de tués varie de 1165 ( nombre officiel français ) à 45 000 ( nombre officiel algérien ). Le nombre avancé par les historiens varie de 2 500 à 15 000.

13 mai résultats des élections municipales, les femmes votent pour la première fois , sur 35 307 communes

Radicaux socialistes 6 436 contre 9 162 en 1935
SFIO 4 115 contre 1 376
PC 1 462 contre 317
MRP 477

22 juin création de l'Ecole national d'administration (ENA)

25 juin création de l'UDSR (Union démocratique et socialiste de la Résistance) dont les principaux créateurs sont Claudius Petit, René Pléven et François Mitterrant

du 23 juillet au 15 août, procès du maréchal Pétain. Devant la décision de faire un procès par contumace (en  absence de l'accusé ) Le maréchal Pétain s'est rendu le 25 avril 1945. Il fait une déclaration liminaire puis reste silencieux pendant tout le procès. Les faits sont encore trop proches, le procès n'est pas ce qu'il aurait du être et notamment   l'antisémitisme n'aura même pas été évoqué. Il est condamné à mort et à l'indignité nationale mais en raison de son grand âge , il a 89 ans, la cour ne souhaite pas l'exécution de la peine. De Gaulle commue sa peine en détention à perpétuité. Il est interné au fort du Portalet (dans les Pyrénées) puis à l'île d'Yeux où il mourra le 23 juillet 1951.

Pierre Laval
incarcéré en Espagne est envoyé en Autriche où il est arrêté par les Américains qui le remettent à la France le 1er Août. Il sera condamné à mort le 9 octobre. Il s'empoisonne dans sa cellule, découvert il est soigné puis conduit devant le peloton d'exécution.

Début octobre 1945, mise en application des ordonnances créant la Sécurité Sociale obligatoire

18 octobre  création du Haut-Commissariat à l'énergie atomique (CEA), Raoul Dautry en est l'administrateur et en novembre Frédéric Joliot-Curie sera nommé Haut Commissaire

Le 21 octobre référendum deux questions
       -   abandon de la constitution de 1875, les Français disent oui à 96,4%
       -   maintien du gouvernement De Gaulle pendant la durée de l'assemblée constituante réponse oui à 66,3% ( le PC avait préconisé le non)

et élection des membres de l'assemblée constituante: (site de l'assemblée nationale www.assemblée-nationale.fr/histoire) 

Inscrits 24 680 981 % des inscrits % des votants Sièges
Exprimés 19 152 876
Abstentions 4 965 259 20, 1    
Communistes 5 024 174 20, 4 26, 2 160
SFIO 4 591 152 18, 2 23, 4 142
Radicaux, UDSR 2 018 665 8, 1 10, 5 59
MRP 4 580 222 18, 6 23, 9 152
Modérés 3 001 063 12, 1 15, 6 61
Divers     0,1 9

33 femmes entrent à l'Assemblée Nationale

1er novembre suppression de la carte de pain, elle sera rétablie le 28 décembre, le 8 novembre le PC, fort de ses résultats aux élections de la constituante réclame les ministères de l' Intérieur, des Affaires étrangères et de la guerre

En Angleterre le 26 juillet les travaillistes remportent les élections, Attlee devient premier ministre. Churchill est aux Anglais ce que Clemenceau a été aux Français.

En Indochine:
Profitant d'un temps mort entre la capitulation des Japonais et l'arrivée des Français, le Vietminh installe son pouvoir à Hanoï et à Hué . Le 23 Août l'empereur Bao Dai abdique. Le 25 Saigon tombe aux mains du Vietminh qui procède à l'élimination de ses adversaires politiques. Début septembre Ho Chi Minh forme un gouvernement provisoire qui comporte 9 communistes sur 15. S'appuyant sur la déclaration des droits de l'homme française et la déclaration d'indépendance américaine, il proclame l'indépendance de la république démocratique du Vietnam.
Le 9 septembre conformément aux accords entre les anglo-américains et Chinois, les Chinois pénètrent au Tonkin qu'ils mettent en coupe réglée ainsi que les troupes Indiennes commandées par le général Anglais Gracey

Le troupes françaises réarmées par les Anglais reprennent Saigon. Les colons en profitent pour s'en prendre aux annamites, Gracey fait désarmer les troupes françaises mais le 25 le quartier européen est attaqué par des bandes armées il y a 400 victimes. Gracey mobilise des soldats français et japonais pour rétablir l'ordre.
Cette date sera souvent adopté comme date de début de la guerre d'Indochine.
Le 5 octobre le général Leclerc arrive pour réorganiser les unités françaises en attendant l'arrivée d'une fraction de la 2ème DB commandée par le Lieutenant colonel Massu

Il embarque en septembre 1945 pour Saigon, libère la Cochinchine (Mytho, Taï-Ninh, Plaine des Joncs) et dirige les opérations de Ban Me Thuot à Nathrang. Il part pour le Tonkin avec Leclerc et entre à Hanoï en mars 1946.

 


BILAN DU CONFLIT:

On estime estime que la seconde guerre mondiale a fait environ 40 millions de morts dont plus de la moitié était des civils

URSS

17 millions

Allemagne

5, 5 millions

Pologne

4 millions

Chine

2, 2 millions

Yougoslavie

1, 6 millions

Japon

1, 5 millions

France

535 000

Italie

450 000

Grande Bretagne

396 000

États Unis

292 000

Et en France sur le plan matériel:
Plusieurs villes et ports ont subi des bombardements : Rouen , Le Havre, Saint Lô, Caen, Brest, Dunkerque , Toulon, Royan sont détruites à 80%. Le réseau ferré a perdu 5 000 km et 14 500 de ses 17 500 locomotives.
La situation financière est dramatique rien qu'en frais d'occupation la France a versé plus de 700 milliards de francs à l'Allemagne et ses prix de détail ont triplé voire quadruplé depuis 1939. Le coût de la reconstruction est évalué à 4 900 milliards de francs soit deux années du revenu national. 3 millions d'hectares de terre cultivable sont ravagés ou abandonnés

 

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS

 
AU VATICAN
Pape Pie 12 (1939 - 1958)
GRANDE-BRETAGNE
Souverain George 6 (1936 - 1952 )
Premier Ministre Winston Churchill (1940 - 1945)
ESPAGNE
Dictateur Franco jusqu'en 1975
PORTUGAL
Président Oscar Carmona (1926 - 1951)
Président du conseil  Antonio de Oliveira Salazar (1932 - 1968)
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Président Franklin D. Roosevelt (1933 - 1945), Harry S. Truman (1945 - 1953)
ALLEMAGNE sous tutelle jusqu'en 1949
Président
Chancellier
AUTRICHE Annexée à l'Allemagne à partir de 1938 ( Anschluss)
Président
Chancellier Arthur Seyss-Inquart (1938 - 1945)
RUSSIE
Secrétaires du Comité Central du PC Joseph Staline (1922 - 1953)
Présidents du conseil des ministres: Joseph Staline (1922 - 1953)
Présidents du Praesidium Soviet Suprème: Michel Kalinine (1937 - 1946)

 

 

La parenthèse vichyssoise Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique Gouvernement de la constituante

 

Informations sur la fiche
Numéro 130/142
Numéro - 4ème République 2/5
Dernière révision 11/11/2015