DEUXIEME REPUBLIQUE

(avril 1848 - décembre 1852)

QUATRIEME PHASE

La présidence de LN BONAPARTE

( du 11 décembre 1848 au  2 décembre 1851)

 

parti_ordre_2.jpg (117163 octets)

Le parti de l'ordre aux élections législatives du 13 mai 1849

Grand Atlas Historique

 

De la deuxième à la troisième république
Révolution et gouvernement provisoire
Assemblée constituante
Gouvernement Cavaignac
Présidence de Louis Napoléon
Dictature de Louis Napoléon
Restauration de l'Empire
Troisième République
 

Neveu de Napoléon 1er, Louis Napoléon Bonaparte vit en exil depuis la chute de l'Empire. La mort du fils de Napoléon 1er , le duc de Reichstadt fait de lui le chef de la dynastie. A deux reprises il essaie de renverser Louis-Philippe (1836 et 1840) à l'issue de la seconde tentative il est condamné à la réclusion perpétuelle au fort de Ham, il s'en évade en 1846 et se réfugie en Angleterre.

À la nouvelle de la révolution de Février, Louis-Napoléon arrive à Paris; mais Lamartine le fait prier de s’éloigner momentanément. En juin, sans être revenu en France, grâce à la légende napoléonienne à laquelle il associe des idées socialistes et notamment "l'extinction du paupérisme"  il est élu représentant à l’Assemblée constituante . Il démissionne pour éviter de provoquer par sa présence le vote d’une loi d’exil. Il est réélu en septembre .

L'élection présidentielle au suffrage universel a lieu les 10 et 11 décembre 1848.
la participation au vote est de 74,4% soit 7 506 600 voix

Son programme pour l'élection présidentielle rassure les bourgeois, soutenu par le parti de l'ordre et par toutes les forces réactionnaires, il est élu à une écrasante majorité et le 20 décembre LN Bonaparte devient président de la seconde République

Louis Napoléon Bonaparte 5 587 759 74,4%
Cavaignac 1 474 687 19,6%
Ledru-Rollin 381 026 5%

Son gouvernement est un dosage entre le parti de l'ordre, Odillon Barrot, Thiers et Mohé, le légitimiste Falloux, le républicain Bixio et la mission préparer les législatives.

Composition du gouvernement:

Justice et présidence Odilon Barrot
Affaires étrangères Drouin de Lhuys
Intérieur Malleville
Marine et Colonies Destutt de Tracy
Finances Hippolyte Passy
Travaux publics Léon Faucher
Guerre Rulhières
Agriculture et Commerce Bixio
Instruction publique et Cultes Falloux

1849

Le 10 janvier 1849 création de l'Assistance Publique . Les admissions qui étaient de 470 000 en 1833 seront de 620 000 en 1852

L'élection de l'assemblée législative se déroule le 13 mai 1849. Le parti de l'ordre qui regroupe les Légitimistes, les Orléanistes et les Républicains modérés obtient 53% des voix (3 300 000 voix et 490 députés), les démocrates socialistes ( l'extrême gauche, les montagnards ) 35% (2 300 000 voix et 180 députés), les républicains modérés sont les grands perdants 500 000 voix et 80 élus, Lamartine, Garnier-Pagès , Marie sont battus.

Le 2 juin 1849 le ministère démissionne , Barrot forme un nouveau gouvernement

Justice et présidence Odilon Barrot
Affaires étrangères Tocqueville (Alexis de)
Intérieur Dufaure
Marine et Colonies Destutt de Tracy
Finances Hippolyte Passy
Travaux publics Lacrosse
Guerre Rulhières
Agriculture et Commerce Lanjuinais
Instruction publique et Cultes Falloux

 

Une expédition en Italie pour rétablir le Pape contre les républicains italiens soulève l'indignation des Montagnards qui provoquent une manifestation à la Bastille au cours de laquelle Ledru-Rollin appelle à la création d'un gouvernement insurrectionnel. Dix députés sont aussitôt arrêtés, Ledru-Rollin s'enfuit en Angleterre , (13 juin 1849 ), 36 Montagnards sont exclus de l'assemblée, l'extrême gauche composée principalement de députés parisiens est décapitée.

1850

Le coût de revient des journaux est augmenté considérablement, afin de faire sombrer les journaux des classes populaires, et leur affichage soumis à l'autorisation du Préfet. Les théâtres doivent demander l'autorisation du ministère de l'intérieur pour présenter un spectacle, les clubs sont fermés etc

15 mars 1850 adoption de la loi Falloux (peut être consultée sur le site http://www.fr.wikisource.org/wiki/Loi_Falloux) par 399 voix contre 237. Elle instaure les deux voies d'enseignement: public et privé. Toute commune est tenue d'entretenir une école primaire et de mettre à disposition des locaux corrects à l'instituteur tant pour l'enseignement que pour son habitation. Plusieurs communes peuvent se regrouper pour entretenir une école.  Dans l'enseignement primaire la gratuité est réservée aux seuls indigents, l'accès du clergé aux fonctions d'instituteur est facilité. Les instituteurs sont placés sous la surveillance du maire et du curé et peuvent être révoqués par le préfet. Les écoles confessionnelles vont se multiplier (257 se créent entre 1850 et 1852)

31 mai 1850 la loi électorale présentée par Léon Faucher est adoptée par 433 voix contre 241. Il faut à tout prix éviter le retour de la gauche par les voix légales, la loi électorale est modifiée imposant aux électeurs de résider depuis 3 ans dans la commune ce qui élimine 3 000 000 d'électeurs en majorité des ouvriers qui à l'époque changeaient souvent de lieu de travail et habitaient les villes. Par contre le vote des campagnes beaucoup plus conservateur est maintenu.

18 juin  création d'une caisse de retraite financée par les versements volontaires des salariés

Les royalistes sont divisés entre Légitimistes et Orléaniste,

En août et septembre 1850, LN Bonaparte parcours la France remet des décorations, prononce des discours pour se concilier le peuple, flatte l'armée, organisation de parades et de défilés. Lors d'une revue militaire les soldats crient "Vive l'Empereur!" le général commandant Changarnier réagit, il est limogé. LN Bonaparte pour discréditer l'assemblée, la loi électorale  ne permet pas sa réélection, propose la modification de la loi électorale afin que les 3 millions d'exclus puissent voter ce qui est refusé par la chambre composée essentiellement de réactionnaires. La chambre est discréditée aux yeux du peuple. Tout est en place pour le coup d'état

1851

Le 9 janvier 1851 LN Bonaparte demande au gouvernement la destitution du général Changarnier qui a pris la défense de la république les ministres refusent et démissionnent. Un nouveau gouvernement est formé, il démissionnera le 20 un autre gouvernement sera formé à nouveau puis ce sera un autre encore le 11 avril.

LN Bonaparte place au postes clefs des hommes sûrs et réclame l'abrogation de la loi du 31 mai 1850 œuvre du parti de l'ordre qui restreint le droit de vote. Le gouvernement refuse LN renvoie le gouvernement et en forme un nouveau le 26 octobre

  9 janvier 20 janvier 11 avril 26 octobre
Justice Rouher Royer Rouher Daviel
Affaires étrangères Drouin de Lhuys Brenier Baroche L de Turgot
Intérieur Baroche Vaïsse Faucher Léon Thorigny
Marine et Colonies Ducos Vaillant Chasseloup Laubat Fortoul
Finances Fould Germiny Fould Casabianca
Travaux publics Magne Magne Magne  
Guerre Regnaud de St Jean d'Angely Randon Randon Leroy de Saint-Arnaud
Agriculture et Commerce Bonjean Schneider Buffet Lefèbvre Duruflé
Instruction publique et Cultes Parieu Charles Giraud Dombidau de Crouseihes Charles Giraud

Le 15 août 1851 Angélique Brulon est la première femme à être décorée de la Légion d'Honneur pour s'être illustrée dans les armées révolutionnaires

Le 1er décembre LN Bonaparte donne un grand bal à l'Elysée, dans la nuit 30 000 soldats prennent place dans Paris, notamment autour de l'assemblée. Thiers, Lamoricière, Cavaignac et Changarnier sont arrêtés. L'opération semble dirigée contre le parti de l'ordre, 250 députés qui s'étaient réunis sont arrêtés, quelques barricades sont dressées sur l'une d'elles le député Baudin est tué, dans la nuit du 4 décembre 1851 Paris est soumis.

En province des commissions constituées dressent les listes des suspects 26 000 opposants sont arrêtés, 10 000 déportés en Algérie. La France se vide de ses républicains. Victor Hugo qui à l'origine était un partisan de LN Bonaparte avait protesté en vain, il part pour l'exil.

Un plébiscite est organisé le 20 décembre 1851 pour donner les pleins pouvoirs à LN Bonaparte 7 500 000 électeurs les lui donnent contre 640 000

La France en 1850 compte 35 630 000 habitants . La population s'est accrue de 5 630 000 en 40 ans . Alors que de 1841 à 1851 la population de la France s'est accrue de 4,5% , la population parisienne a augmenté de 19% , Paris seul dépasse 900 000 habitants. Cette tendance va tendre à progresser de 1951 à 1961 la population française croit de 2,6% et le département de la Seine de 37,4%.

 

 

précédentes Louis Philippe Informations économiques -1850 suivantes: Napoléon 3
         Le tableau ci-dessous donne la population européenne en 1850 et entre parenthèses la population en 1800
 
Population en 1850 en millions
G- Bretagne Allemagne France Russie Espagne Italie Belgique Pays-Bas Suède
27, 5 (16, 1) 35, 9 (24, 6) 35, 8 (27, 3) 60, 2 (37) (10, 5) 24, 3 (18, 1) 4, 3 3, 1 3, 5 (2, 3)

 

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS
 

AU VATICAN
Pape Pie 9 ( 1846 - 1878 )
GRANDE-BRETAGNE
Souverain Victoria (1837 - 1901)
Premier Ministre John Russel (1846 - 1852)
ESPAGNE
Souverain Isabelle 2 ( 1833 - 1870 )
PORTUGAL
Souverain  Marie 2 l'Educatrice restaurée ( 1834 - 1853 ),
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Président James Knox Polk (1845 - 1849), Zachary Taylor (1849 - 1850 ), Millar Fillmore (1850 - 1853 )
PRUSSE
Souverain Frédéric Guillaume 4 ( 1840 - 1861 )
AUTRICHE
Souverain Ferdinand 1er le débonnaire ( 1835 - 1848 ), François Joseph 1er (1848 - 1916 règne exceptionnel de 68 ans )
RUSSIE
Souverain - Tsar Nicolas 1er ( 1825 - 1855 )

 

 

Le gouvernement Cavaignac Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique La dictature

 

Informations sur la fiche
Numéro 107/142
Numéro -2ème République 4/5
Dernière révision 28/09/2013