Le Haut Moyen Âge.
Le  moyen âge débute suivant les historiens en 395 (éclatement de l'Empire romain) ou en 476 lorsque Romulus Augustule est déposé par Odoacre. Il prend fin en 1453 ( chute de Constantinople) ou 1492 (découverte de l'Amérique)
La cour des rois Mérovingiens est un véritable lupanar . La perfidie, la cupidité, le mensonge, la cruauté et la luxure sont les attributs ordinaires de cette dynastie

 

DYNASTIE MEROVINGIENS
ASCENDANTS CHILPERIC 1er
roi de Soisson et de Neustrie
et Frédégonde
NOM
Titre roi de Neustrie (584)
roi des Francs (613)
Vie 584 - 629 (45ans)
Règne 584 - 629

fibule3_2.jpg (119676 octets)
 

Bijoux trouvés à Cologne sous la cathédrale
Les Mérovingiens - Françoise Vallet

 
Épouses Haldetrude Bertrude
morte en 620
Sichilde

Descendants
noms en rouge: n'ont pas régné

 

Mérovée
mort en 603
Dagobert 1er
Caribert 2
 

 


Fils de Chilpéric 1er et de Frédégonde , il n'a que quelques mois lorsque son père est assassiné (peut être sur ordre de Brunehaut ennemie de Frédégonde qui avait fait tuer sa sœur) . Sa mère cache sa naissance pendant plusieurs mois puis le confit à son oncle Gontran qui va l'adopter et le protéger. Gontran va arbitrer la situation, il refusera de livrer Frédégonde et Clotaire à Brunehaut. Gontran meurt en 592 et Frédégonde en 597

Elle défend la Neustrie contre Théodebert2 et Thierry 2 mais Clotaire 2 est battu en 604 et perd presque tout son territoire. Pourtant ses vainqueurs meurent en 612 et 613. Clotaire 2 capture Brunehaut et Sigebert2 (il a 12 ans) fils de Thierry 2 et les fait exécuter. Il s'empare de leurs territoires et réunit le royaume des Francs.

Chacun des territoires francs est jaloux de son indépendance, particulièrement l'aristocratie. Pour obtenir leur assentiment,  il lui faut composer. Il réunit à Paris une assemblée des Grands et un concile qui aboutissent à  l' Edit de Clotaire, édit de paix, (614).
      Le roi promet que les élections épiscopales seront aux mains du clergé et du peuple. Il entérinera leur choix s'il est valable
      Il interdit aux évêques de nommer leur successeur et réaffirme l'autorité de l'évêque sur son clergé
      Il promet que les vierges et les veuves qui veulent se vouer à la vie religieuse dans un couvent ou chez elles ne seront pas mariées de force
      Sauf en matière criminelle les clercs ne peuvent être jugés que par un tribunal ecclésiastique
      On ne peut punir ou exécuter sans jugement ni homme libre ni esclave
      Les juifs n'ont pas le droit d'intenter un procès à un chrétien
      Lorsque les impôts ont été indûment augmentés une enquête officielle corrigera les abus
      Il s'engage à choisir les comtes (fonctionnaires royaux) parmi les propriétaires terriens (abandon du pouvoir à la noblesse terrienne).
Les composantes du royaume, l'Austrasie, la Neustrie et la Bourgogne gardent une certaine indépendance sous la domination du maire du palais qui est à la tête de l'administration. Ils deviennent de fait chefs de la noblesse. Clotaire2 nomme à la tête de chaque territoire, Austrasie, Neustrie, Bourgogne un maire du palais dont il rend la fonction inamovible par l'édit du 18 octobre 614. Warnachaire en Bourgogne,  Gundoland en Neustrie  et Radon puis Pépin de Landen ou l'Ancien en Austrasie. Ce dernier allier avec Arnoul évêque de Metz seront à l'origine de la dynastie carolingienne. Cependant, si la noblesse de chaque royaume souhaite la présence du roi des francs où d'un de ses descendants, ce qui conduira quelques fois de nommer roi un enfant de quatre ou même deux ans, la nomination d'un maire du palais palie ce manque. Or rendre cette fonction permanente et héréditaire est très dangereuse pour le roi . Lorsque Warnachaire, le maire du palais de Bourgogne qui avait livré Brunehaut et Sigebert 2 à Clotaire, meurt en 616 (?) il ne sera pas remplacé.

Son règne est une période de prospérité. On voit l'émergence d'une aristocratie terrienne. Il s'entoure de fidèles compagnons appelés leudes qui forment un groupe stable sur lequel il peut s'appuyer qui constituaient la trustis, ils furent connus sous le nom de antrustiones  

Il prend comme monétaire (l'homme qui fait frapper la monnaie royale) un excellent orfèvre, Éloi, (qui deviendra évêque de Noyon et Saint Éloi 588 - 659) qui essaie de remettre en ordre les finances publiques et comme référendaire ( l'homme qui vérifie que les écrits au nom du roi peuvent être signés et scellés, actuellement le garde des sceaux) . Peu avant sa mort, il prend également dans son entourage Ouen ( 609 - 686) qui sera évêque de Rouen (futur Saint Ouen).

La cour de Clotaire2  est une pépinière à responsable, les jeunes de la  noblesse et des grandes familles sont envoyés à la cour, ils sont intégrés à la maison royale où ils sont élevés comme les enfants du roi. Ils s'y faisaient connaître du roi et nouaient un réseau d'amitiés ce qui leur permettait d'obtenir des fonctions importantes et d'accroître la fortune familiale. Le roi pouvait ainsi placer ces jeunes aux postes importants tout en étant certain de leur fidélité. ces postes pouvaient être aussi bien civiles - comte- que religieux -évêque-

C'est en 590 qu'arrive d'Irlande le moine Colomban qui va bouleverser les rapports entre les monastères et les évêques. Il va d'abord créer 3 monastère Annegray, Fontaines et Luxeuil dans lesquels il établit une discipline très rigoureuse. Les membres de ces monastères vivaient de pain, d'eau et de légumes, défrichaient les montagnes, labouraient les champs plantaient et récoltaient, jeunaient et priaient. Partout les disciples de Colomban montrèrent leur intérêt pour l'apprentissage et leur amour pour la confection de beaux livres ce qui contribua à donner un sens à l'avenir de l'Europe. Colomban meurt en 615.

Clotaire donne en 623 le royaume d'Austrasie à son fils aîDagobert 1er (il a 19ans) il règne sous la tutelle de l'évêque de Metz Arnoul ;

Clotaire 2 meurt en 629.

 

CONTEXTE
La technique de la fonte des cloches s'introduit lentement. Sous le règne de Clotaire 2 les cloches sont encore presque ignorées à tel point que, une armée franque venant assiéger Sens fut mise en déroute rien que par le bruit des cloches

 

AILLEURS

Les papes:
  Pélage 2 (579-590), Saint Grégoire 1er le grand (590-604), Sabinien (604-606), Boniface 3 (607), Saint Boniface (608-615), Dieudonné1er ou Saint Adéodat (615-618), Boniface 5 (619-625), Honorius 1er (625-638)

Chez les Wisigoths: La chrétienté wisigothique s'épanouit pendant le 7éme siècle mais l'influence excessive du clergé commence à affaiblir le royaume. La monarchie ne sut pas préserver son indépendance, elle subit la tyrannie des conciles de Tolède qui lui dictaient des mesures d'intolérances notamment la persécution des juifs.

En Italie: Les Lombards menés par leur roi Alboïn conquièrent (568-572) le nord de l'Italie et une partie du centre. Ils prennent Pavie comme capitale. Les Lombards sont un peuple germanique qui a migré tout d'abord vers le Danube puis après avoir détruit le royaume des Hérules puis celui des Gépides reflue vers la plaine du Pô sous la poussée des Avares. Les Lombards n'ont pas le sens de l'état, certains chefs vont faire des percées plus profondes et créer des duchés notamment à Spolète et Bénévent. La domination byzantine est désormais limitée à l'exarchat de Ravenne, Rome et l'Italie du sud Les traditions romaines ne sont plus maintenues que par le pape Grégoire le grand

En Arabie:   naissance de l'Islam.  622 sera l'an 1 du calendrier islamique ou l'an 1 de l'hégire (retraite à Médine du prophète Muhammad  ou Mahomet)

 

Sigebert 2 Répertoire alphabétique Liste des documents retour au tableau dynastique retour à la page d'accueil Dagobert 1er

 

Informations sur la fiche
Numéro 17/144
Numéro - Mérovingiens 17/35
Dernière révision 26/09/2015