DEUXIEME REPUBLIQUE
(avril 1848 - décembre 1852)

DEUXIEME PHASE

L'assemblée constituante et la commission exécutive

( du  23 avril 1848    au 24 juin 1848 )

 

revol_2.jpg (69019 octets)

Jeune homme au drapeau
Daguerréotype  Bibliothèque de France - Paris

Daguerre  annonce la mise au point de son  procédé de réalisation des Daguerréotypes en 1837 et le présente à l'académie des sciences en 1839 François Arago en verra l' intérêt et décidera le gouvernement français d'acheter les droits afin que le procédé puisse être utilisé par tous

 

De la deuxième à la troisième république
Révolution et gouvernement provisoire
Assemblée constituante
Gouvernement Cavaignac
Présidence de Louis Napoléon
Dictature de Louis Napoléon
Restauration de l'Empire
Troisième République
L'assemblée constituante se réunit le 4 mai. Elle désigne une commission exécutive de 5 membres  qui succède au gouvernement provisoire constitué de :
Ledru-Rollin, Lamartine, François Arago,   Garnier-Pagès et Marie
les socialistes comme Louis Blanc sont éliminés

Le 15 mai, un coup de force est tenté contre la constituante  afin d'instaurer un gouvernement insurrectionnel à l'Hôtel de Ville sous l'instigation de Barbès et de Blanqui (fils d'un conventionnel de 1789, lui même condamné à mort en 1840 et gracié en 1844) Le coup de force échoue, Barbès et Blanqui seront emprisonnés ainsi que Raspail. Blanqui est condamné à la déportation, Barbès à 10 ans de bagne et Raspail à 6 ans de prison

Le 17 mai, le général Cavaignac, républicain convaincu, qui venait juste d'être nommé gouverneur général de l'Algérie est appelé comme ministre de la guerre.

Le 4 juin des élections complémentaires ont lieu, elles confirment l'évolution conservatrice de l'électorat, Thiers est élu. Thiers qui avait été plusieurs fois le premier ministre de Louis-Philippe.

Les difficultés financières du gouvernement entraînent la fermeture des ateliers nationaux. Le 23 au matin après un grand rassemblement place de la Bastille, Paris se couvre de barricades ( 400 en tout)  occupées par des chômeurs poussés par la misère aux cris de "du pain ou du plomb" .

Le 24 juin l'assemblée supprime la commission exécutive et la remplace par un chef de l'exécutif, le général Cavaignac.

La lutte est meurtrière le général dispose de 50 000 hommes dont 30 000 éprouvés. Toutes les tentatives de conciliation ont échouées (Arago, Monseigneur Affre qui sera tué). Le bilan sera lourd, des milliers de tués (6 généraux furent tués), 15 000 arrestations, 6 374 seront relâchés, 4 348 déportés en Algérie et le reste devra attendre un jugement ultérieur.

 

QUI GOUVERNE CHEZ NOS AMIS ET/OU ENNEMIS
 

AU VATICAN
Pape Pie 9 ( 1846 - 1878 )
GRANDE-BRETAGNE
Souverain Victoria (1837 - 1901)
Premier Ministre John Russel (1846 - 1852)
ESPAGNE
Souverain Isabelle 2 ( 1833 - 1870 )
PORTUGAL
Souverain  Marie 2 l'Educatrice restaurée ( 1834 - 1853 ),
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Président James Knox Polk (1845 - 1849)
PRUSSE
Souverain Frédéric Guillaume 4 ( 1840 - 1861 )
AUTRICHE
Souverain Ferdinand 1er le débonnaire ( 1835 - 1848 ), François Joseph 1er (1848 - 1916 règne exceptionnel de 68 ans )
RUSSIE
Souverain - Tsar Nicolas 1er ( 1825 - 1855 )

 

Gouvernement provisoire Répertoire alphabétique Liste des documents

Retour à la page d'accueil

Retour au tableau synthétique Gouvernement Cavaignac

 

Informations sur la fiche
Numéro 105/142
Numéro -2ème République 2/5
Dernière révision 09/02/2010