La crise des Subprimes

 

Le crédit aux Etats Unis

Aux Etats Unis le crédit est beaucoup plus étendu qu'en France. Il y a en 2008, 1,5 milliard de cartes de crédit en circulation soit environ 10 par possesseur. Les ménages américains qui épargnaient 11,1% de leur revenu en 1985 ont en 2008 une épargne négative ( -0,5% ) , ils dépensent plus qu'ils ne gagnent. Ces cartes permettent de créer de la dette de 15 à 35 000 Euros au taux exorbitant de 18%. Elles sont responsables de 86% des faillites personnelles.

Les ménages américains pouvaient acheter un logement entièrement à crédit, évidemment ce sont les ménages les plus modestes qui usent de cette possibilité. Le risque pour le prêteur de ne pas rentrer dans ses fonds est important aussi le taux d'intérêt est plus élevé 7% globalement mais pendant deux ou trois ans le taux est très bas, voir nul, (taux d'appel) puis 9 à 10% ensuite . Ceci à condition que le taux d'inflation reste constant. La valeur du logement garantit le prêt, mais lorsque le bien augmente de valeur il est possible au propriétaire d'emprunter sur le différentiel.

Ce mode de fonctionnement va tant bien que mal en période de progression du marché immobilier, et de plein emploi mais en cas de retournement du marché, les prêts ne sont plus garantis. Le prêteur court alors le risque de ne pas retrouver ses fonds si l'emprunteur ne peut plus honorer ses traites, mais, tant que ça marche ça rapporte gros.

 

Les prêts à taux variable

Les choses se compliquent avec les taux variables. Les ménages concernés sont souvent sans grande éducation, on leur a fait miroiter les délices d'être propriétaire souvent sans attirer leur attention sur les nuages noirs qui peuvent venir. Après les 2 ou 3 premières années les mensualités augmentent, c'est le principe de ces prêts à taux variable mais en plus, lorsque le taux d'inflation augmente, le montant des remboursements augmente également ainsi que la durée de remboursement. Tout cela cumulé peut mener à la catastrophe pour les emprunteurs qui sont alors pris à la gorge. Les Français ne sont pas à l'abri de ces prêts qui sont effectués par des organismes comme la Caisse d'épargne écureuil et le Crédit Foncier. Un économiste français a passé son week-end pour comprendre la formule qui est appliquée en cas d'augmentation du taux d'inflation, les taux partent alors à la hausse et la durée du prêt s'allonge. Pour palier cela, le gouvernement français vient de décider qu'un exemple de calcul doit accompagner le contrat de prêt illustrant les effets de l'accroissement du taux d'inflation.

Lorsque les choses se gâtent

Revenons aux Etats Unis, le taux d'inflation monte et le marché de l'immobilier est en régression. (Le taux d'inflation aux USA est passé de 1% à 5,25% de 2004 à 2006 et pendant ce temps l'immobilier a chuté de 20%). De nombreux ménages ne peuvent plus faire face aux remboursements. Leur logement est saisi et vendu pour rembourser le prêteur. Mais le nombre des saisies croit rapidement, au 4ème trimestre 2005 il y a eu 230 000 saisies, au 4ème trimestre 2006 le nombre passe à 340 000 et au 3ème trimestre 2007 c'est 630 000 ménages qui ont perdu leur logement. Le 24 août 2007 le nombre des défauts de paiement s'élève à 1 268 000. Cet afflux de logement mis sur le marché contribue à la chute des cours et accroît les problèmes, le système va à la catastrophe. On estime à 2,5 millions le nombre des ménages menacés. En 2007, 12,9% des ménages américains ont un logement dont la valeur est devenue inférieure à leur emprunt, en 2008 ils seront 25,4% ( source banque First American ). Les subprimes en 2008 représentent 359 milliards de dollars et en 2009:  487 milliards .

Ce genre de prêts dynamise l'économie américaine. On estime que 25% de l'économie américaine est financée par les prêts aussi sont-ils bien vus par l'administration. Mais les organismes de prêt sont limités, les fonds qu'ils peuvent prêter ne doivent pas dépasser une certaine limite conditionnée par leurs fonds propres d'où l'idée de transformer cette masse de crédit en titre et de vendre ces titres. Le nouveau possesseur des titres devient alors le prêteur il perçoit les intérêts, l'organisme prêteur d'origine retrouve sa virginité et peut effectuer de nouveaux prêts. Ce système permet d'effectuer des prêts à l'infini tant qu'il y a des acheteurs pour les titres.  L' organisme prêteur peut dans ces conditions accorder des prêts sans prendre réellement de précautions puisque les risques sont alors supportés par les possesseurs de titre. Certains détenteurs sont conscients des risques d'autres pas. Les banques attirées par les taux d'intérêt élevés ont inclus ces titres dans leurs Sicav monétaires dynamiques que les épargnants avides d'intérêts élevés achètent.

La valeur de ces titres est devenue très faible voir nulle. Les banques qui ont placé ces sicav auprès de leurs clients peuvent difficilement leur dire qu'elles ont mal géré leur argent et que leurs sicav n'ont plus guère de valeur. Elles ont peut-être aussi donné des garanties de valeur minimale de rachat. Les banques vont devoir faire face aux demandes de remboursement des épargnants et vont ainsi subir des pertes importantes. En cas de retraits massif la survie des banques peut être compromise.

Qui est impliqué?

Nouveau problème, on ne sait pas qui détient ces titres sans valeur et combien mais également, les titres que je viens d'acheter n'incluent-ils pas des titres "pourris" ? Tout le monde est dans le brouillard. Lorsqu'une entreprise veut investir, elle demande à sa banque un prêt qui peut être important. Mais si la banque X ne dispose pas de liquidités suffisantes, elle va elle même chercher à emprunter à la banque Z, mais cette dernière va se poser la question: X sera - t - elle en mesure de me rembourser ? N'est-elle pas au bord de la faillite? Dans le doute elle va s'abstenir. D'autre part les banques en difficulté avec tous ces titres sans valeur ne peuvent plus se permettre de nouvelles pertes, elles vont donc demander à leur clients désirant un prêt des garanties beaucoup plus importantes qu'en temps ordinaires. Et voila l'industrie qui se paralyse. C'est pourquoi les banques centrales, la FED aux USA, la BCE en Europe ont du se substituer aux banques en mettant des liquidités à leur disposition. En Europe et particulièrement en France, à l'instar de la Grande Bretagne, l'Etat a décidé de garantir les prêts interbancaires afin de débloquer le crédit et permettre ainsi aux entreprises de fonctionner normalement. L'Etat également garantit les dépôts des épargnants de façon à éviter les retraits massifs qui déstabiliseraient les banques.

Le taux des prêts

A quel taux les banques centrales doivent fournir de l'argent?
       
Si l'argent est cher , le crédit le sera encore plus, la machine économique va se ralentir, les vendeurs doivent tirer leurs prix s'ils veulent vendre, les investissements vont se ralentir et la compétitivité des entreprises va s'en ressentir. L'économie aura du mal à repartir le moment venu si l'investissement a pris trop de retard. C'est un moyen de lutte contre l'inflation, mais contestable car les entreprises qui ne peuvent faire autrement vont emprunter et le taux élevé se retrouvera dans les prix. Les salariés devant l'augmentation des prix vont demander des augmentations de salaire et en période de plein emploi, ce qui est à peu près le cas aux USA fin 2007, l'employeur sera obligé de les accorder. Ou les entreprises renoncent à leurs investissements et l'économie du pays s'en trouve compromise à long terme ou elles investissent et répercutent leurs frais dans les prix, cela  devient inflationniste. Les taux élevés qui vont provoquer un ralentissement de l'économie font chuter les cours de la bourse puisque les actions sont moins rentables mais attirent les placements étrangers. Un risque de rachat des entreprises apparaît alors

        Si l'argent est bon marché , le crédit l'est également , la machine économique tourne, la demande est forte les entreprises ont tendance à profiter de l'aubaine en augmentent leurs marges une tendance inflationniste se dessine. Si l'industrie n'est pas préparée à fournir le consommateur les importations vont croître, la balance des paiements va se détériorer . En période de plein emploi le consommateur va être rassuré il ne va pas hésiter à emprunter et on risque de retomber dans la situation de surendettement que l'on vient de connaître. Les capitaux vont avoir tendance à aller vers des pays plus rentables ce qui va aggraver la balance des paiements

 Les directeurs des banques centrales, FED aux USA et BCE en Europe se sont posés ces questions. Alors que les taux avaient tendance à monter pour contrer une amorce d'inflation, ils se sont stabilisés en Europe et on baissés aux USA pour en fait se rapprocher BCE :4% et FED:4,25% depuis le 11 décembre 2007 date de la dernière réduction du taux de la FED. Début 2008, la situation ayant plutôt tendance à se détériorer, le gouvernement américain décide de prendre des mesures de relance de l'économie, 140 milliards de dollars seront injectés. Les cours de la bourse qui avaient chutés remonte et la FED réduit son taux directeur de 0,75% alors que la BCE décide de maintenir le sien.

Petit à petit les effets des subprimes se font sentir. On apprend que telle banque va perdre quelques millions voir milliards de dollar, en février chose impensable la banque anglaise Northern Rock est confrontée a ce que toute banque redoute, des retraits massifs, les clients font la queue pour sauver leurs avoir . Le gouvernement anglais, chose incroyable, est contraint de nationaliser la banque . Début avril le FMI annonce que le coût de la crise pourrait s'élever à 1 000 milliards de dollars. Les spéculateurs se reportent sur les matières premières, le cours les matières premières s'envole le prix du baril de pétrole atteint 126 dollars à la mi mai, et les bourses s'effondrent. Plusieurs banques américaines sont en péril deux institutions de refinancement hypothécaire Freddie Mac et Fanni Mae voient leur cours s'effondrer. En juillet Georges Bush annonce un plan de sauvetage de l'immobilier  de 300 milliards de dollars, à la mi septembre la banque Lehman Brothers dépose son bilan. La FED refuse de se porter à son secours. C'est la débandade, personne ne pouvait soupçonner qu'une banque aussi importantepuisse faire faillite. Toutes les banques du monde accusent le coup,la consommation chute ,  des entreprises licencies, les fabricants d'automobiles sont fortement touchés provocant des semaines entières de chômage technique. Tout le monde, devant l'avenir incertain, se retient de faire de grosses dépenses. L'économie entre en récession le chômage augmente tout les états viennent en aide aux entreprises afin d'éviter une catastrophe. Nicolas Sarkozy qui est durant ce second semestre 2008 président de l'Europe se remue pour que tous les états européens agissent de conserve mais il ne trouve pas l'unanimité et notamment l'Allemagne fait cavalier seule. L'économie se rétracte, la consommation diminue le prix des matières premières chutent, le baril de pétrole le 10 novembre est à 55 dollars début décembre en dessous de 40 dollars. C'est avec angoisse que les gouvernements, les entreprises, les particuliers abordent 2009.

Chronologie

18 juillet 2007 USA - Deux fonds d'investissement  ( fonds spéculatifs - Hedge Funds ) de la banque Bear Stearns font faillite
9 Août 2007 France - BNP Paribas gèle trois fonds exposés aux subprimes.  La BCE injecte 94,8 milliards d'Euros de liquidité et la FED 24 milliards de dollars
23 Août 2007 La Bank of America injecte 2 milliards de dollars dans Countrywide premier prêteur immobilier américain afin de lui éviter la faillite
14 septembre 2007 GB - Des milliers d'Anglais font la queue devant leur agence de la Northern Rock pour récupérer leur argent , la banque est au bord de la faillite
1er octobre 2007 USA - Citigroup touchée par les subprimes annonce une chute de sont bénéfice, - 57% au 3ème trimestre.
28 novembre 2007 USA - Le fond souverain d'Abu Dhabi acquière 4,9% de Citigroup (7,5 milliards de dollars)
06 décembre 2007 USA - le président George Bush présente un plan destiné à aidé les ménages pris au piège de l'endettement
8 janvier 2008 la société de notation canadienne DBRS prévient à 10h par conférence téléphonique les salariés de ses bureaux à Paris, Londres et Francfort qu'elle ferme ses bureaux européens et qu'ils sont licenciés. A 10h30 les ordinateurs sont bloqués tout est terminé, ils n'ont vu personne.
17 janvier 2008 USA - La banque Merrill Lynch annonce 9,8 milliards de dollars de perte au 4ème trimestre.
18 janvier 2008 USA - Georges Bush annonce un plan de relance de 150 milliards de dollars
18 janvier 2008 France: Un trader de la Société Génale fait perdre 4,9 milliards d'euros. On l'accuse d'avoir dissimulé ses opérations ce qui expliquerait que les services de surveillance n'ai pas détecté ses opérations. Pour sa défense il retourne l'accusation en affirmant que lorsque les opérations rapportent de grosses sommes la banque ne réagit pas.
22 janvier 2008 La FED baisse son taux directeur de 3/4 de point à 3,50%
15 février 2008 La banque allemande IKB en est à sont 3ème plan de sauvetage au total c'est 7,5 milliards d'euros qui lui ont été injectés. D'autres établissements régionaux sont dans la tourmente West LB, Sachsen LB
En France la banque Natixis filiale commune au Banques Populaires et aux Caisses d'Epargne est aussi en difficultés. Natixis a été lancée en novembre 2006, 23 000 salariés, 15,8 milliards d'Euros de fonds propre. L'action a été vendue 19,59 € elle cote en novembre 2008: 2€. 2,8 millions de souscripteurs ont perdu leur argent , d'après des spécialistes, l'action ne reviendra jamais à sa valeur d'achat, en mars 2010 elle cote 3,4 €
17 février 2008 GB - Northern Rock 8ème banque d'Angleterre est nationalisée
27 février 2008 Le  dollar est à son plus bas niveau depuis la création de l'euro. Un dollar = 0,66 euro, le commerce extérieur va devenir difficile
16 mars  2008 USA - la banque Bear Stearns est rachetée par la Banque JP Morgan avec l'aide de la FED (2$ l'action)
8 avril 2008 Le FMI chiffre le coût de la crise à 1 000 milliards de dollars
15mai 2008  Le pétrole atteint 126 $ le baril 
L'argent de la spéculation se reporte sur les matières premières . Le cours des céréales monte en flèche causant de graves problèmes alimentaires dans les pays en voie de développement
juillet 2008 USA - deux institutions de refinancement hypothécaire Freddie Mac et Fanni Mae voient leur cours s'effondrer. Quelques jours auparavant, on apprenait la faillite d'un grand des crédits hypothécaires IndyMac
14 juillet 2008 GB - l'Espagnol Santander rachète Alliance &Leicester à un prix bradé
15 juillet 2008 L'euro atteint sa valeur maximum par rapport au dollar 1euro = 1,6$
30 juillet 2008 USA - .Georges Bush annonce un plan de sauvetage de l'immobilier  de 300 milliards de dollars
15 août 2008 recul des PIB en Europe Royaume Uni 0,2% au lieu de 1,6 le même trimestre 2007 , Suède 0 (1%) France -0,3% (1,1), Italie -0,3% (0),  Allemagne -0,5%  (1,7), Zone euro -0,2% (1,5), Union européenne -0,1% (1,7)
Fin août 2008 Danemark: La banque Roskild Bank s'effondre
7 septembre 2008 USA - mise sous tutelle par le trésor américain  des deux géants du refinancement hypothécaire   Freddie Mac et Fanni Mae garants de 5 400 milliards de dollars de crédits hypothécaires
14 septembre 2008 USA - La banque Lehman Brothers dépose son bilan. Bien qu'elle ne soit pas touchée par les subprimes, c'est dans l'immobilier qu'elle a investi 85 milliards de dollars perdant des sommes importantes par l'effondrement du marché. La FED refuse de se porter à son secours. C'est la faillite, les bourses mondiales s'affolent, les banques se suspectent mutuellement, les crédits inter bancaires sont bloqués. La banque Anglaise Barclays rachète Lehman mais les actions ne valant plus rien, tous les employés qui percevaient une partie de leur salaire en action non seulement perdent leur travail mais aussi leurs économies.
15 septembre 2008 USA - La banque Merrill Lynch qui avait annoncé en février une perte de 22,5 milliards de dollars est rachetée par Bank of America pour 50 milliards de dollars
Le monde de la finance entier est pris de terreur soudaine. Les financiers voient des indices inouïs. Plus aucun modèle, même les plus éprouvés ne fonctionne. La BCE qui utilise un historique, qui consiste à comparer la situation actuelle à des situations passées lance les ordinateurs qui ne trouvent rien la chute de Lehman est hors modèle, hors norme. Le comportement des agents devenait irrationnel . Les 200 collaborateurs de la BCE qui pourtant avaient connu de nombreuses crises n'avaient jamais connu d'épisodes comparables. Il faudra attendre mars 2009 pour que les machines qui prédisent la croissance puissent être à nouveau opérationnelles. Mais deux ans après les prévisions seront toujours incertaines ainsi en septembre 2010 les prévisions de croissance du Japon au 4ème trimestre seront de +0,7% avec une marge d'erreur de plus ou moins 2,7%.
17 septembre 2008 USA - L'Etat nationalise le premier assureur américain AIG (116 000 personnes dans 130 pays, 35ème plus grosse société mondiale, 1 000 milliards de dollars d'actif) en lui accordant un prêt-relais de 85 milliards de dollars en échange de 79,9% de son capital. Il semble que ce soit sa filiale anglaise engagée dans des opérations hasardeuses qu'il ait entraînée dans la chute. D'après des spécialistes, il parait inimaginable que l'état puisse se rembourser un jour?
18 septembre 2008 GB - La banque HBOS (halifax bank of Scotland) (4ème banque britannique 72 000 salariés,et des millions de clients) est rachetée par la banque rivale Lloyd TSB Le gouvernement s'engage à faire assouplir la loi sur la concurrence pour permettre ce sauvetage.
19 septembre 2008 Les bourses du monde entier s'effondrent le CAC40 de 6 000 point en mars est à 3 900 points, le Dow Jones de 14 000 point passe à 10 600, le Nikkei de 18 000 à 11 500, le RTS (Russie) chute de 2500 points en juillet à 1058 points etc
19 septembre 2008 Le ralentissement de l'économie du notamment à la crise du crédit, fait chuter le prix du pétrole de 146,1 dollars le baril en Août, il se négocie à 94,62 dollars.
Septembre 2008 USA - Le secrétaire au Trésor, Henry Paulson annonce un plan de 700 milliards de dollars pour débarrasser les banques de leurs actifs invendable
25 septembre 2008 USA - Près de 10 000 emplois ont déjà été supprimés dans la finance. A New York représente 470 000 personnes soit 12% des salariés et 36% du montant global des rémunérations.
26 septembre 2008 USA - la banque JP Morgan prend le contrôle de sa concurrente Washington Mutual avec l'aide des autorités fédérales. Actionnaires et créanciers de Wa Mu devraient perdre la totalité de leur argent.
28 septembre 2008 Belgique Hollande Luxembourg - ces trois pays injectent 11,2 milliards d'euros en rachetant 49% des filiales du Bancassureur Fortis alors que ce dernier avait acheté en 2007 ABN Amro pour 24 milliards d'euros, somme alors jugée beaucoup trop élevée.
29 septembre 2008 Allemagne - La banque privée Hypo Real Estate échappe à la faillite , l'Etat garantit 35 milliards d'euros
29 septembre 2008 France - Belgique Les actions de Dexia chutent fortement les gouvernements belge et français apportent chacun 3 milliards d'euros, le gouvernement luxembourgeois avance 376 millions d'euros à la filiale luxembourgeoise
octobre 2008 USA - Citigroup va reprendre Wachovia qui est une des plus grandes victimes des subprimes absorbe jusqu'a 53 milliards de $ de dettes.
Promulgation du plan Paulson en vue du sauvetage des banques américaines.
octobre 2008 GB - La banque Bradford & Bingley est racheté par la banque espagnole Santander  - ses prêts immobiliers sont nationalisés ce qui signifie que l'Etat a pris les pertes à prévoir et la banque espagnole les activités saines.
2 octobre 2008 En France c'est la ruée vers l'or, entre le 29 septembre et le 2 octobre, la valeur du napoléon passe de 121 à 190 euros et le lingot de 1kg de 19 900 à 20 950 Euros. Il se vendait chaque jour 2 à 3 000 napoléons par jour , le 2 octobre il s'en vend 10 000, de 80 kg de lingots on passe à 4 à 500kg. Des évènements similaires ont lieu en Angleterre, pays du libéralisme, où les détenteurs d'actions les vendent pour acheter de l'or.
7 octobre 2008 Allemagne - De nouvelles estimations montrent que la banque privée Hypo Real Estate aura besoin de 50 milliards d'ici la fin 2008 et de 70 à 100 milliards en 2009. Les banques privées qui devaient participer à son renflouement , devant l'ampleur des sommes se retirent, mais Madame Merkel s'est chargée de les convaincre.
En 2007 les Allemands ont épargné 11% de leur revenu. Le montant de ces dépôts s'élève à 568 milliards d'Euros. Imaginer un retrait massif de ces sommes fait frémir Madame Merkel, aussi décide -t-elle  de garantir la totalité des dépôts.
8 octobre 2008 Les déposants n'ayant plus confiance dans leur banque, pour éviter des retraits massifs qui pourraient déstabiliser tout le système, plusieurs gouvernements européens annoncent qu'ils garantissent tout ou partie des dépôts. La France et l'Allemagne qui garantissaient avant la crise respectivement 70 000 et 20 000 Euros, garantissent la totalité des dépôts. Il en est de même pour le Portugal, l'Autriche et l'Irlande; Le Royaume uni passe de 35 à 50 000 livres( 44 800 à 64 000 euros) La Suède double sa garantie à 51 110 euros.
8 octobre 2008 Les cours des bourses s'effondrent France CAC40 6000 pts en oct 2007 3711 le 6/10, le Dow Jones à New York: 14 000 à 9955 le Nikkei à Tokyo 16 500 à 10 155; Le RTS à Moscou 2000 à 866. Toutes les places boursières sont affectées
Le baril de pétrole qui était monté à près de 150 dollars ( juillet-août 2008) revient à 91 dollars
8 octobre 2008 L'Islande dont l'économie était comme aux Etats Unis basée sur le crédit avec une règlementation quasi inexistante , est en perdition. La couronne à perdu 45% de sa valeur. La dette des banques atteint 12 fois le PIB de l'Islande. La banque sur internet Icesave est en faillite, 300 000 épargnants sont dans l'incertitude de récupérer leurs 4,5 milliards de livres
9 octobre 2008 Royaume uni 8 des plus grandes banques ( Barclays, Royal bank of Scotland, LloydsTSB, HBOS, Abbey, HSBC, Nationwide Building Society, Standard Chartered) demandent l'entrée de l'état dans leur capital à hauteur de 50 milliards de livres. Cette nationalisation partielle devrait coûter à chaque contribuable anglais 2 000 livres.

Japon l'assureur Yamato Life Insurance est déclaré en faillite ainsi que le fond d'investissement dans l'immobilier New City Residence

10 octobre 2008 Sept banques centrales( Etats Unis 2 à 1,5%, Europe 4,25 à 3,75%, Angleterre 5 à 4,5%, Canada, Suède, Suisse, Chine 7,2 à 6,93%)  s'entendent pour baisser leur taux directeur de 0,5 point ( la Chine exceptée)
11 octobre 2008 La chine s'inquiète de la crise on évalue à 1 200 milliards de dollars les sommes placées aux Etats Unis pour moitié en bons du trésor et le reste dans Fanny Mae
Le prix du pétrole continue sa descente 82,66$ le baril
12 octobre 2008 Les bourses continuent leur descente aux enfers  France CAC40 3176, le Dow Jones à New York: 8 451 le Footsie à Londres 3932 (6500 en janvier),  le Nikkei à Tokyo 8276
13 octobre 2008 USA : Après le fond souverain Chinois China Invest Corp qui a pris 9,9% de son capital pour 5 milliards de dollars, Mitsubishi entre dans le capital de Morgan Stanley à hauteur de 9 milliards de dollars.
14 octobre 2008 Royaume uni Londres investit 37 milliards de livres ( 46,5 milliards d'euros)  dans 3 banques qui seront partiellement nationalisées RBS, HBOS et Lloyd TSB qui sont en cours de fusion. Londres a également décider de garantir les prêts interbancaires dans la limite de 250 milliards de livres et débloque via la banque d'Angleterre un crédit de 200 milliards de livres. La Barclays augmentera son capital de 6,5 milliards de livres mais ne veut pas que l'état entre dans son capital. Le plan de garanti des prêts interbancaires proposé par Gordon Brown premier ministre anglais est adopté par l'Eurogroupe.
Allemagne: un plan de 470 milliards d'euros vient d'être élaboré, 400 milliards d'euros de garantie interbancaire et 70 milliards d'injection de capital dans les banques en difficulté
15 octobre 2008 France  un plan de 360 milliards d'euros vient d'être élaboré, 320 milliards d'euros de garantie interbancaire et 40 milliards d'injection de capital dans les banques en difficulté
15 octobre 2008 Chine La bulle immobilière vient de crever. La demande se ralentit de nombreuses agences ferment toutefois, on évalue à 200 millions le nombre de Chinois qui devraient gagner les villes dans les 20 ans à venir, la demande de logement n'est pas prête de s'éteindre.
18 octobre 2008 France Déjà fragilisées, les Caisses d'Epargne perdent 751 millions d'euros dans des spéculations hasardeuses. Le président artisan de la transformation des caisses d'épargne en banque "démissionne" et quitte sans indemnité. Le trader à l'origine de ces pertes est mis en examen.

USA D'autres pertes sont à craindre aux USA. Les cartes de crédit aux USA permettent des découverts certains Américains en possèdent 5 ou 6 pour leur permettre des découverts des découverts importants. Les défauts de paiement  qui étaient de 3,09% en 2006, 4,03% en 2007 est de 5,1% au 2ème trimestre 2008. On parle d'un volume total de crédit de 435 milliards de dollars (les subprimes représentent 1000 milliards). Si la récession qui se présente aux USA n'est pas trop forte on peut prévoir des pertes supplémentaires de 130 milliards de dollars

20 octobre 2008 Royaume uni 19 000 saisies ont été effectuées au 1er semestre 2008, en augmentation de 40% sur la même période 2007. Sur ces 19 000 saisies, 4 000 ont été effectuées par la Northern Rock dont le souci principal semble être de se dégager de l'Etat 1500 emplois ont été supprimés, et 15,4 milliards sur les 26 ont été remboursés. Il y a, au Royaume Uni, 11,7 millions de foyers endettés pour leur habitation, la moyenne des prêts en cours est de 103 600 livres ( 131 400 euros)
Le Royaume Uni s'oriente dans la voie keynésienne (
voir fiche 130 ) Un plan de relance de 350 millions de livres ( 444 millions d'Euros) est annoncé en faveur des PME. 4 milliards de livres seront consacrés à la construction de 2 porte-avions , 10 000 emplois sont en jeu, les 9,3 milliards prévus pour les jeux olympiques de 2012 seront majorés et 16 milliards seront consacrés la la construction de voies ferrées

Les rémunérations dans le secteur bancaire devraient être revues notamment pour les banques ayant eu recours à l'Etat pour se renflouer. Aux USA le salaire moyen annuel est de 662 000 dollars alors qu'un travailleur américain moyen gagne 50 000 dollars. Le PDG de Goldman Sachs a gagné en 2007 53,5 millions de dollars, le patron de JP Morgan 30,4 millions de dollars, celui de Bank of America 16,4 millions de dollars etc. Au royaume Uni les bonus distribués dans le secteur financier en 2007 ont représentés 16,8 milliards de livres (21,6 milliards d'euros)

21 octobre 2008 Pays Bas Le gouvernement apporte sous forme de prêt 10 mds d'euros à la plus grande banque des Pays Bas ING
22 octobre 2008 France: Dans le cadre des 40 milliards d'euros d'aide aux banques décidés le 13 octobre. 10,5 milliards vont être attribués sous forme de prêt au taux de 4% au dessus du taux sans risques. La somme est répartie en fonction des bilans: 3 milliards au Crédit Agricole, 2,55 milliards à BNP Parisbas, 1,7 milliards à la Société Générale, 1,25 milliards au Crédit Mutuel, 1,1milliard aux Caisses d'Epargne, 950 millions aux Banques Populaires.
23 octobre 2008 Les perspectives de récession font chuter l'euro face au dollar le cours s'établit à 1,27 $ . Le 15 juillet il était de 1,6
Le prix du baril de pétrole continue sa décroissance il cote 64$
25 octobre 2008 Les Français inquiets se détachent des banques et de la bourse. Ils ouvrent des livrets d'épargne.  A la poste 250 000 livrets ont été ouverts entre le 1er septembre et le 15 octobre engrangeant 4 milliards d'euros . Le stock d'épargne détenu par la poste sur les livrets A s'élève à 54 milliards d'euros. Les caisses d'épargne quant à elles ont ouvert 229 100 livrets depuis le début de l'année
27 octobre 2008 ISLAND le FMI débloque 2,1 milliards de dollars à titre de prêt. Il estime que l'Island aura besoin de 6 milliards de dollars. Le taux directeur de la banque centrale est de 18%. Les avoirs des Islandais, à l'exception de leurs comptes courants, sont bloqués dans les banques qui sont nationalisées. La Norvège avec laquelle l'Island est liée, pourrait prêter ces 4 milliards de dollars ceci notamment pour éviter que l'Island se tourne vers la Russie qui alors étendrait son influence dans l'Artique. L'Island qui refusait son entrée dans l'Europe, ne voulant pas contribuer à l'aide de pays moins riches sont maintenant pour leur entrée dans l'Europe à 68% et dans la zone euro à 72%.
Le Royaume Uni voit son chômage augmenter de 5,3% il s'élève maintenant à 5,7%
L'Espagne est dans une situation plus critique de 8,3% en 2007 il est maintenant de 11,33% le gouvernement prévoit 12,5% en 2009 mais le FMI est plus pessimiste mise sur 14,7%
28 octobre 2008 Les Hedges Funds sont en détresse. Sur 8000 Hedge funds recensés, un quart exerçaient en Angleterre. Les retraits massifs de leurs clients alors qu'ils sont eux même fortement endettés va provoquer la disparitions des plus faibles. On sait que la technique de ces fonds consiste souvent à acheter une entreprise en empruntant la presque totalité de la somme puis ensuite d'exiger une rentabilité importante leur permettant de rembourser la banque prêteuse. Face à ces retraits massifs ils se retournent vers leur banque pour emprunter à nouveau. Les plus solides réussiront peut être à survivre mais les fonds anglais étaient souvent adossés à la banque Lehman Brothers en faillite.. Par ricochets les fonds de pension qui ont placé une partie de leur fond dans ces Hedges Funds sont ébranlés. Au Royaume Uni 9 millions de personnes ont contracté une retraite complémentaire auprès de ces fonds de pension.
29 octobre 2008 Les banques suédoises qui sont fortement implantés dans les pays baltes (Lituanie, Lettonie, Lestonie) qui sont victimes d'un fort ralentissement vont voir leurs bénéfices fortement réduits. La population de ces trois pays représente environ 7 millions de personnes. La Swedbank, a 5,2 millions de clients dans ces pays et 200 000 entreprises, la banque SEB elle a 2,4 millions de clients. Ces pays craignent, à l'exemple de l'Island,  une dévaluation de leur monnaie ce qui aurait des conséquences graves car la plus part des ménages on emprunté à des banques suédoises. Ils regrettent de ne pas être entrés dans la zone euro. Ces pays, d'une faible démographie,  sont en plus confrontés à une forte émigration de la jeunesse principalement en direction de l'Irlande
29 octobre 2008 France Le président Sarkozy, inquiet de la remontée du chômage, présente un plan de relance. Les contrats aidés, créés par la gauche, qu'il avait critiqué vont passer de 230 000 à 330 000 ce qui représente 150 à 200 millions d'euros de dépense supplémentaire. Extension des contrats de transition professionnel, Faciliter le recours aux Contrats à Durée Déterminée (CDD)
30 octobre 2008 Le Japon annonce un plan de relance de 26 900 milliards de yens ( 207 milliards d'euros)
Le Japon a été victime d'une crise bancaire en 1997 et n'a toujours pas retrouvé de croissance depuis.
3 novembre 2008 Le wall street Journal publie un article scandalisé dans lequel il affirme que les 700 milliards du plan Paulson destiné à sauver les banques va servir notamment à payer 40 milliard d'arriérés de salaire , bonus etc aux grands patrons de la finance au titre de l'exercice 2007.  Goldman Sachs qui a reçu 10 milliards d'aide va redistribuer 11, 8 milliards à ses dirigeants. (En 2012 dans un article du monde Michel Rocard et Pierre Larrouturou révèlent que Bloomberg , groupe de services économiques) après une étude soignée découvre qu'en fait il s'agit de 1200 milliards de dollars prêté à un taux de 0,01%)
07 novembre 2008 Pétrole: Le baril de brut atteint 59 dollars, 55 dollars le 10 novembre
Blé: Le prix du boisseau de blé qui était monté à 12,8 dollars en février à fait une descente vertigineuse , cotant 5,14 dollars fin octobre semble vouloir se redresser cotant 5,54 dollars le 14 novembre
8 novembre 2008 Pour éviter la récession , les banques centrale diminuent leur taux directeur. La BCE 3,25% (baisse de 0,5 point), la banque d'Angleterre 3% (baisse de 1,5 point, plus faible taux depuis 1955), la FED 1%, la banque du Japon 0,3%
10 novembre 2008 En France 1600 entreprises sont sous LBO ( voir ci dessous) et 900 sont dans une zone à haute surveillance
Aux USA la General Motors 1er constructeur d'automobiles en Amérique, 250 000 salariés dans le monde entier est au bord de la faillite. En une année sa valeur boursière est passée de 20 milliards de dollars à 2,4 milliards. Depuis 2004 la société n'a pas fait de bénéfice, ses dettes cumulées s'élèvent à 70 milliards de dollars . Elle ne trouve pas preneur pour sa filiale Hummer qui fabrique de gros 4x4 très polluants et dont les ventes ont chutées de 64%. Elle voudrait également vendre l'usine de Strasbourg qui fabrique des boîtes de vitesse et envisage 5500 licenciements. Elle demande aussi l'aide de l'Etat. 25 milliards de dollars ont été prêtés aux constructeurs automobile par l'Etat pour étudier de nouvelles technologies, les constructeurs demandent 25 autres milliards sans conditions d'emploi. Ces prêts se heurtent à des dispositions légales qui précisent qu'ils ne peuvent être attribués "à des entreprises à la viabilité garantie".
Le 20 novembre le prêt demandé n'a pas été accordé par la chambre des représentants, aucun plan de restructuration et de redressement convainquant n'ayant été fourni. Un autre examen de la situation pourrait avoir lieu le 8 décembre. Les trois sociétés automobile pourraient se placer sous la protection du chapitre 11 loi américaine sur les faillites.( voir ci-dessous)
De janvier à Septembre 2008 les pertes nettes de General Motors se sont élevées à 21,2 milliards de dollars, Ford 11,6 milliards, Chrysler entre 4,5 et 9 milliards de dollars.
11 Novembre 2008 La Chine annonce un plan de relance de 455 milliards d'euros. La progression du PIB est passé de 11,9% à 9,3% (prévision) pour 2008. L'Etat chinois veut coûte que coûte maintenir la croissance du PIB au dessus de 7% indispensable pour la stabilité politique du pays
12 novembre 2008 USA La Deutch Post annonce la cessation d'activité de sa filiale américaine DHL en janvier 2009. 9500 emplois seront supprimés . En comptant les entreprises partenaires, 20 000 emplois seraient menacés. DHL USA aurait perdu 1,2 milliards d'euros en 2008
Fannie Mae et AIG annoncent des pertes record pour le 3ème trimestre 28,9 milliards de dollars pour Fannie Mae et 24,47 pour AIG
13 novembre 2008 Hongrie: La Hongrie est le premier pays de l'Union Européenne à solliciter l'aide du FMI, aide de 20 milliards d'euros qui lui a été accordé
15 novembre 2008 Réunion à Washington du G20  (voir sa composition) Voir le graphique ci-dessous en vue de faire face à la crise mondiale
17 novembre 2008 Royaume Uni: La livre sterling qui valait au mois d'août 2 dollars et 1,5 euro est tombée à 1,5 dollar et 1,18 euro. 
FMI jusqu'à présent seuls l'Islande, l'Ukraine, le Pakistan et la Serbie ont eu recours aux FMI
20 novembre 2008 France: L'industrie automobile va mal PSA annonce 3 550 suppressions de poste qui viendront s'ajouter aux 15 000 départs dans l'ensemble du groupe en 2007 (effectif du groupe 200 000 salariés). La production au 4ème trimestre sera inférieure de 20% à la même période  en 2007. Chez Renault ce n'est pas mieux, 6 000 suppressions de postes ont été annoncées cet été et la production, qui tourne au ralenti, doit être réduite de 25% ce 4ème trimestre. Cette chute de la production se répercute bien évidemment chez les équipementiers qui n'ont pas publié de chiffres actuellement.
Le gouvernement décide de créer un fond "souverain" doté de 20 milliards d'euros. Seulement 6 milliards seront disponibles immédiatement apportés par moitié par la Caisse des Dépôts et Consignation l'autre par l'état. C'est un fond d'investissement stratégique d'intérêt national . Il a également l'intention d'acheter à prix décoté de 30 000 logements correspondants à des programmes ajournée du fait de la crise. Les entreprises de construction d'habitations sont en plein marasme et on craint des suppressions d'emploi.
21 novembre 2008 Les bourses continuent de chuter France CAC40 : 2 janvier 2008 - 5 500, 12 octobre -  3176, 21 novembre - 2991 le Dow Jones à New York: 2 janvier - 13 000, 12 octobre - 8 451, 21 novembre 7552, le Footsie à Londres:  2 janvier - 6 500, 12 octobre - 3932, 21 novembre 3 889,  le Nikkei à Tokyo 4 janvier - 15 156, 12 octobre - 8276 21 novembre 7 910. Les chutes sont, depuis le début de l'année, de l'ordre de 40 à 50%. En 1929, le Dow Jones s'est dégradé pendant 4 ans perdant 70%. Certaines places boursières en sont déjà là Islande 94%, Moscou 71%
21 novembre 2008 Allemagne: Les banques régionales sont en difficulté, elles font appel à l'état qui vient d'accorder une garantie de 20 milliards d'euros pour HRE (Hypo Real Estate) et 30 milliards d'euros pour HSH Nordbank. Les banques régionales (Landesbanken) sont aussi en difficulté, la banque bavaroise Bayern LB qui s'est vu injecter 5,4 milliards d'euros. La LBBW du Bade-Wurtemberg a obtenu un renflouement régional de 5 milliards d'euros et envisage de demander à l'état une garantie de 15 à 20 milliards d'euros
22 novembre 2008  Le baril de pétrole est descendu en dessous de 50 dollars (49,62 $). Les pays producteurs qui avaient établi leur budget sur la base de 70 voir 100 dollars le baril vont devoir revoir leurs dépenses et notamment les investissements en vue d'extraire des pétroles "difficiles". Si ces pays abandonnent leurs projets il faudra craindre des prix très élevés lors de la reprise. Il est de même dans les pays consommateurs qui commençaient à mettre en place des plans d'utilisation des énergies renouvelables qui ne vont plus être rentables .
22 novembre 2008 Pays-Bas: Le gouvernement envisage de regrouper la banque Fortis Néderland  résultat de la  scission  en deux entre les Pays Bas d'une part et le Luxembourg et Belgique d'autre part, avec la banque ABM Amro. Ce regroupement concernant 20 000 personnes se traduirait par 8 000 suppressions de poste.
23 novembre 2008  USA - Citigroup qui avait absorbé  42 milliards de $ des pertes de Wachovia est maintenant en grande difficulté . Citigroup est énorme, 200 millions de clients dans 106 pays, 352 000 salariés, trop gros pour que l'état puisse le laisser tomber. Après avoir perdu 20 milliards de dollars ces 4 derniers trimestres, sa capitalisation boursière qui était de 290 milliards de dollars en octobre 2007 est actuellement de 20 milliards de dollars. Après être entré dans son capital à hauteur de 25 milliards de dollars, l'état américain va à nouveau injecter 20 milliards de dollars dans le capital et garantir 306 milliards d'actifs à risque. Malgré l'apport de capital des fonds souverains d'Abu Dhabi et des plans sociaux qui devraient ramener les effectifs à 300 000 salariés, Citigroup ne parvient pas à rétablir la confiance des marchés.
24 novembre 2008 Grande Bretagne: le gouvernement anglais annonce un plan de relance de l'économie de 15 milliards de livres (17,8 milliards d'euros) et une baisse de la TVA de 17,5% à 15%. L'état devrait emprunter en 2009 120 milliards de livres pour faire face à ses engagements.
Le FMI: selon le chef économiste du FMI, le pire est encore à venir , il ne voit la fin de la crise qu'en 2010 et le retour à la normale en 2011
25 novembre 2008 USA Signes inquiétants aux Etats Unis, les défauts de remboursement des prêts à la consommation et à l'immobilier. Les défauts de paiements des prêts à la consommation passent de 2,95% au 1er trimestre 2007 à 3,58 au 2ème trimestre 2008 et 3,69 au 3ème trimestre. L'encours des cartes de crédit est de 700 milliards d'euros, le taux de défaut national est monté à 7,3% selon le cabinet Innovest Strategic Value Advisor les émetteurs de carte devraient perdre 29 milliards d'euros cette année et 69 en 2009.   Les défauts pour les prêts immobiliers  qui étaient de 2% en 2006 ont été de 3% en 2007 et en 2008 sont passés à 4,22% au 2ème trimestre et 4,84 au troisième.
4 décembre 2008 En novembre 533 000 emplois ont été supprimés aux USA après 403 000 en octobre et 320 000 en septembre, 1,9 millions d'emplois ont été supprimés en 2008 seule l'année 1945 avait été plus destructrice avec 2,75 millions.
5 décembre 2008 Le baril de pétrole tombe en dessous des 40 dollars
La BCE baisse son taux directeur de 0,75 point, ce qui le ramène à 2,5%. Précédemment, la banque centrale d'Angleterre avait ramené le sien à 2% effectuant une baisse de 1 point en une seule fois, la banque de Suède est à 2% également et la banque de Suisse à 1% comme les Etats Unis
5 décembre 2008 France: Le président Sarkozy annonce un plan de soutien à l'économie d'un montant de 26 milliards d'euros. Les grandes lignes en sont les suivantes: 11,4 milliards vont aux entreprises sous forme de remboursements anticipés de TVA et autre - 10,5 milliards d'investissements publics dont les 2/3 en 2009 - 2milliards pour l'automobile et le logement - 1,2 milliard pour l'emploi et 0,76 pour la solidarité. Il nomme Patrick Devedjian ministre chargé du suivi de la relance.
11 décembre 2008 USA: Le congrès américain refuse le plan de sauvetage de l'industrie automobile. 15 milliards avait été prévus pour sauver General Motors et Chrysler qui sont au bord de la faillite, Ford serait dans un état moins urgent. Les conditions étaient pourtant draconiennes et notamment, mise sous tutelle de l'état. Ce sont des centaines de milliers d'emplois qui sont menacés, si ces entreprises doivent cesser d'exister, nul ne peut en prévoir les conséquences. 
De janvier à septembre GM a perdu 21,2 milliards de dollars, Ford 11,6 milliards , Chrysler 4,5 à 9 milliards. Leur part du marché américain est passée, entre 1995 et 2008, de 33% à 22,5% pour GM, 26,4% à 16% pour Ford et de 14,7% à 12,7% pour Chrysler. Les ventes de GM en novembre se sont effondrées de 41% par rapport à novembre 2007, Chrysler 30%, Ford 47%.
 décembre 2008 La plus part des états sont maintenant en récession, les prix, après avoir connus une période de hausse au cours du premier semestre, sont maintenant à la baisse. Les fabricants d'automobiles tentent de sauver les outils de production et notamment les sous-traitants et les revendeurs de façon à conserver un outil opérationnel pour une reprise espérée fin 2009 courant 2010. Partout les réductions d'effectif sont à l'ordre du jour, chaque jour on annonce des licenciements ou des départs stimulés. L'inquiétude est partout les gens inquiets ajournent leurs projets ce qui alimente la récession.
16 décembre 2008 Scandale à New-York le Financier Madoff ancien patron du Nasdac avait mis sur pied un système dit pyramidal dans lequel on attire les placements avec des taux d'intérêt élevés, mais c'est l'argent des nouveaux placement qui fournit les intérêts. L'escroquerie porterait sur 50 milliards de dollars de nombreuses banques se sont faites prendre. Pourtant un financier Harry Markopolos avait dénoncé la supercherie dés 1999, en 2005, il rédige un document de 19 pages relevant 29 signaux d'alarme. La Securiies Exchange Commission (SEC) se décida à enquêter en 2006 et 2007 mais ne trouva rien à redire.
31 décembre 2008 Le baril de pétrole est à 39,35 $. L' euro vaut 1,41$ et 0,97 £ (la livre sterling valait 1,4 euro en 1999 et 1,73 en 2000 et 1,03 fin 2008, elle a perdu 26,4% depuis 1999 et 40% depuis 2000 ). Toutes les bouses ont chuté d'environ 40% en 2008. (voir ci-dessous)
31 décembre 2008 Durant les 4 derniers mois de décembre les Etats Unis ont détruits environ 2 millions d'emploi. Le chômage qui était en 2007 de 4,3% dépasse fin 2008 les 7%
  Aux  Etats-Unis , en 2008, 18 milliards de dollars ont été versés au titre de bonus alors que toutes les banques sont maintenues à flot par l'Etat. Le président Barack Obama est scandalisé . Le PDG de Merrill Lynch en très grave difficulté , sur le point d'être rachetée par Bank of America , s'est empressé de versé les primes aux cadres.
 

A suivre 

 

Les plans de relance en Europe le point au 5 décembre 2008

Allemagne:
32 milliards sur deux ans
Exonération de taxes sur les voitures neuves
Exonération temporaires des taxes sur les voitures peu polluantes
Renforcement des aides aux PME
Aide pour les économies d'énergie dans le logement
Investissement dans les infrastructures routières et ferroviaires

Espagne:
27 milliards
11 milliards débloqués en novembre qui j'ajoutent aux 16 milliards injectés en août sous forme de réduction d'impôt
Financement des équipements publics
800 millions pour l'automobile.

France:
26 milliards

Italie:
5 milliards
Aide au foyers modestes de 40E/mois (alimentation, électricité)
Crédits d'impôt pour les bas revenus
Accroissement du financement du chômage technique

Royaume Uni:
23,5 milliards sur deux ans
Réduction de la TVA de 17,5% à 15% en 2009
Construction et rénovation de logement
Facilité de paiement pour les PME

Etat de ces pays avant la crise

En % du PIB Allemagne Espagne France Italie Royaume uni
Dépense publique 43,9 38,8 52,6 48,5 43,7
Dette publique 65,0 36,2 64,2 104,0 43,8
Déficit public 0 +2,2 -2,7 -1,9 -2,9
Part PIB UE en % 19,7 8,6 16,5 12,5 16,5

Rendez-vous dans un an ou deux

Pertes des compagnies aériennes US en 2008 19 milliards de dollars ( 14,8 milliards d'Euros) sous l'effet conjugué de la hausse du carburant et du ralentissement de l'économie

Delta qui a absorbé Northwest Airline 8,9 milliards de dollars
United Airline 5,34 milliards de dollars
US Airways 2,21 milliards de dollars
American Airline 2,07 milliards de dollars
Continental Airline 0,585 milliards de dollars


 

Loi américaine sur les faillites (chapitre 11):
Cette loi suspend temporairement les poursuites des créanciers et permet à la société d'échapper au paiements des ses obligations financières . En contrepartie, elle se soumet au contrôle d'un comité rassemblant ces créanciers sous la houlette de l'Etat. Le comité a 100 jours pour proposer un plan de restructuration . S'il n'est pas validé, la société est liquidée.

 

Des faits en vrac qui en disent long sur l'économie mondiale

Aidé par l'informatique. Un haut responsable dira "pour les traders, le cours terme c'est la microseconde, le moyen terme la seconde et le long terme la fermeture de la bourse du soir"

A Wall Street le volume des transactions consacrées à l'économie réelle ne représente que 2% de la totalité des échanges monétaires. Aux USA 1 propriétaire sur 6 a des dettes supérieures à la valeur de sa maison. 700 0000 familles sont à la rue (début 2008)

Remise en question des rémunérations des dirigeants, de leurs bonus et leur parachute doré. Le président du conseil d'administration et le président du directoire remerciés, "renoncent? "  à leur parachute . Henry Paulson secrétaire au trésor des Etats Unis a perçu un bonus de 38 millions de dollars en 2005 alors qu'il était dans le privé.

Les paradis fiscaux d'après l'ONG Transparency International : les paradis fiscaux accueillent  400 banques, deux tiers des 2000 fonds spéculatifs et deux millions de sociétés écrans représentant 10 000 milliards de dollars ( 7 400 milliards d'euros)

          

Les LBO (leverage buy out)  cette technique consiste pour un fond à acheter une entreprise avec peu d'apport le reste est de l'endettement. lorsque les taux sont bas il suffit d'exiger de l'entreprise une rentabilité suffisante pour qu'elle rembourse la dette , la revente de l'entreprise devient un bénéfice net. Lorsque les taux montent ou que la récession survient, l'entreprise ne peut pas avoir une rentabilité suffisante et alors ça va mal pour le fond mais aussi pour l'entreprise puisque c'est elle qui est endettée et quelle aura du mal à emprunter pour investir. Le risque est important pour ces entreprises le fond pouvant exercer une pression trop importante ou vendre l'entreprise par morceaux.

. Le fond américain Blackstone qui a acheté les hôtels Hilton par cette technique se voit en difficulté, ses actions ont baissé de 70% (10 novembre 2008) . Mais ce fond est aussi spécialisé dans le rachat à bon marché de dettes décotées, c'est à dire que les banques qui ont prêté de l'argent et qui pensent que leur emprunteur ne pourra pas les rembourser ou que le remboursement va prendre du temps et qu'elles n'en ont pas, peuvent vendre à prix réduit les titres de dette, ce qui leur évite de tout perdre. L'acheteur prend un risque et tout est dans l'appréciation du risque. Et bien Blackstone pourrait racheter la dette que lui même a contracté. Sa dette s'en trouvera réduite et tant pis pour la banque.

Composition du G20

Le point au 20 octobre 2008

Les bourses fin 2008

INDICE Fin 2008 Maxi 2008 Date du maxi Mini 2008 Date du mini
Dow Jones (USA) 8484 13279 02/01 7449 21/11
Cac 40 (F) 3172 5665 02/01 2838 21/11
Footsie (GB) 4362 6535 04/01 3665 27/10
Nikkei (J) 8859 15156 04/01 6995 28/10
Dax (D) 4776 8100 02/01 4014 24/10
  Perte        
Moscou 67,2%        
Shanghaï 65,39%        
Hong Kong 48,27%        
Sao Paulo 41,22%        

Fiche revue le 20/11/2013

Document N° 094

 

Retour à l'index