La crise économique

années 2009 et 2013

2009

                                      Début janvier 2009 des différents entre la Russie et l'Ukraine bloquent la livraison de gaz à une partie de l'Europe. La crise, un hiver rigoureux et peut-être plus de gaz pour se chauffer a inspiré le dessin humoristique ci-dessous:


Sous titré "Adieu monde cruel" Il est paru dans le Time du 7 janvier 2009

 

Evolution des bourses

INDICE 2008 2009
Fin 2008 Maxi Date du maxi Mini Date du mini le 25 02 02 03 10 03 15 09 08 12 xxxx
Dow Jones (USA) 8484 13279 02/01 7449 21/11 7 114 7 063 6 626 9 605 10 390 11111
Cac 40 (F) 3172 5665 02/01 2838 21/11 2 691 2 627 2 495 3 695 3 841 11111
Footsie (GB) 4362 6535 04/01 3665 27/10 3 828 3 707 3 505 4 978 5 299 11111
Nikkei (J) 8859 15156 04/01 6995 28/10 7 268 7 280 7 086 10 202 10 140 11111
Dax (D) 4776 8100 02/01 4014 24/10 3 882 3 734 3 635 5 575 5 782 11111
  Perte                    
Moscou 67,2%                    
Shanghaï 65,39%                    
Hong Kong 48,27%                    
Sao Paulo 41,22%                    

Affaire Madoff
Scandale à New-York le Financier Madoff ancien patron du Nasdac avait mis sur pied un système dit pyramidal dans lequel on attire les placements avec des taux d'intérêt élevés, mais c'est l'argent des nouveaux placement qui fournit les intérêts. L'escroquerie porterait sur 50 milliards de dollars de nombreuses banques se sont faites prendre. Pourtant un financier Harry Markopolos avait dénoncé la supercherie dés 1999, en 2005, il rédige un document de 19 pages relevant 29 signaux d'alarme. La Securities Exchange Commission (SEC) se décida à enquêter en 2006 et 2007 mais ne trouva rien à redire.

Les principales victimes  connues de Madoff en janvier 2009
En millions de Dollars

Etats Unis

10 830

Fairfield Group 7 500
Rye Investment Management 3 100
Tremont Capital Management 200
Mortimer B. Zuckerman
Charitable Remainder Trust
30
France

1 360,4

Natixis 617
BNP Paris Bas 480
Crédit mutuel - CIC 122
Dexia 115
Société Générale 13,7
Crédit Agricole 13,7
Grande Bretagne

1 972

HBSC Holdings plc 1 000
Royal Bank of Scotland Group plc 612
Man Group plc 360
Suisse

1 080,3

Union bancaire privée 700
Reichmuth & co 332
Benedict Hentsch & Cie SA 48,3
Espagne

3 652

Banco Santander 3 200
BBVA 452
Italie

103

Unicredit 103
   
Autriche

2 100

Bank Medici 2 100
   
Israel

29,3

The Phoenix Holdings 15
Harel Insurance Investments 14,3
Japon

441

Nomura Holdings 304
Aozora Bank ltd 137
Nederland

               1 200

Fortis 1 200

22 768

   

Le total atteint donc 22,8milliards de dollars mais on parle de 50 milliards?

Affaire Stanford
Escroc Texan il avait mis au point une escroquerie identique à celle de Madoff toujours basée sur la cupidité humaine. cette fois 9 milliards de dollars ont disparu. Stanford proposait des rémunérations allant jusqu'à 16,5%. Localisé dans les iles des Antilles britanique,Antigua et Barbuda. Il s'était assuré "l'amitié" des inamovibles politiciens locaux en parrainant l'aéroport, la marina, le stade de cricket et l'hopital.   Encore une fois les organismes de contrôle n'ont pas fait leur travail, l'escroquerie aurait fait 50 000 victimes.

La crise suite:
La situation début 2009 n'est pas brillante, il a fallu faire appel au FMI pour sauver la Hongrie.
Les taux auxquels les pays comme les entreprises peuvent emprunter à long terme dépend de l'état des finances des emprunteurs ainsi la Hongrie se voit appliquer un taux de 9,5%

Pays Taux dette 2008 (%pib) prévision 2009
Italie 4,54 105,7 109,3
Grèce 5,78 94,0 96,2
France 3,77 67,1 72,4
Allemagne 3,26 65,6 69,6
Portugal 4,53 64,6 68,2
Irlande 5,48 40,8 54,8
Espagne 4,36 39,8 46,9

Mi février 2009: Le FMI évalue les pertes sur les actifs de crédit américain à 2 200 milliards de dollars la moitié de ces pertes est localisée hors USA . Nouriel Roubini professeur à Stern School of New York University dans une interview au Financial Time a évalué ces pertes à 3 600 milliards de dollars.

Le 18 02 2009 l'euro vaut 1,26 dollar et 0,89 Livre sterling. Le baril de pétrole vaut 36,88 $
L'or qui valait 823$ l'once (31,1g) vaut le 24 février 1000$

En Angleterre
En 2008 la chaîne de magasin Woolworths est mise sous administration judiciaire 800 magasins et 30 000 emplois sont concernés. Une douzaine d'entreprises commerciales font faillite durant le dernier trimestre.

L'industrie automobile
Ford
annonce 14,6 milliards de dollars de perte pour 2008. Ford a vendu 13,2 millions de voitures en 2008 et prévoit 11,5 millions pour 2009. Ses ventes on chuté de 21% aux USA
Le président des Etats Unis fixe comme objectifs aux constructeurs américains de ramener la consommation moyenne de leurs véhicules à 6,75l/100km
En février le groupe suédois SAAB filiale de General Motors est déclaré en faillite, GM est dans l'incapacité d'intervenir. Les pertes de cette dernière qui s'étaient élevées à 40 milliards de dollars en 2007 atteignent en 2008 30,9M$ . En juin 2009 GM est en liquidation judiciaire
Général Motors a reçu au total une aide de 50 milliards de dollars, l'Etat Américain détiendra 60% du capital. GM conserve les marques Chevrolet, Buick, Cadillac et GMC. Elle abandonne la marque Pontiac et va se séparer de Saturn et Hummer . Elle abandonne le contrôle de SAAB et Opel. Sur les 47 usines , 11 vont fermer d'ici 2012. Les effectifs de 54 000 travailleurs va être réduit de 21 000 . Le nombre des concessionnaires va passer de 6200 à 3600
En 2009 le marché automobile américain aura chuté de 32%, en 2010 il remonte de 20%

En Allemagne OPEL est en difficulté
Nissan dont Renault détient 45% du capital va voir une année 2009 déficitaire pour la première fois depuis 2000
En France pour la première fois depuis 1980 la circulation sur les autoroutes a diminué.

Les banques:
Les pays d'Europe de l'est sont en grande difficulté. Leurs prêteurs craignent des défauts de remboursement. Au premier chef l'Autriche qui à investi 277 M$ (216 milliards d'Euros) l'Allemagne et l'Italie ont chacune prêté 220 milliard de dollars. Les intérêts perçus par les banques autrichiennes représentent 70% du PIB national. D'autres Etats sont également des bailleurs de fond pour l'Europe de l'Est les intérêts représentent pour la Belgique 33% de son PIB, la Suède 25% la Grèce 20%.
Dans la zone euro 200 milliards d'euros auraient été investis ou promis par les pouvoirs publics selon Goldman Sachs au 4 mars. Au 12 février les banques de la zone euro auraient déclaré 346 milliards d'euros de pertes.  120 milliards hors zone euro, 117 de provision de prêt et 109 de dépréciation d'actifs.

Le transport maritime:
Les bénéfices  de la CMA-CGM  donne une image du ralentissement du commerce international
Les chiffres sont en million d'Euro

  Chiffre d'affaire Bénéfices %
2006 6 680 485 7,2
2007 8 610 705 8,1
2008 10 270 84 0,8



Aux Etats Unis l'Etat pourrait entrer dans le capital de Citigroup à auteur de 25 à 40%, elle a déjà perçu 52 milliards de dollars, ainsi que dans Bank of America aidé au niveau de 45 milliards de dollars auxquels s'ajoute une garantie de l'Etat sur 118 milliards . Le tableau ci-dessous établit que l'Etat américain aurait déjà recapitalisé les 6 principales banques américaines à hauteur de 160 milliards de dollars au 26 janvier 2009. D'autres documents mentionnent 192,4 milliards au 24 février 2009 selon la BNP Parisbas
L'assureur américain AIG aurait perdu 99,3 milliards de dollars en 2008 dont 61,7 au dernier trimestre. Depuis septembre le Trésor américain et la FED ont été contraints de lui apporter 180 milliards de dollars. Profitant de la non régulation AIG n'avait pas provisionné les couvertures de risque qu'il avait consenti.
 

Banque pertes et dépréciations capitaux injectés
en milliards de $
% de l'Etat
Citigroup 79,7 94,3 48
Bank of America 40,7 78,5 57
JP Morgan 29,5 44,7 56
Wells Fargo 17,3 41,8 60
Morgan Stanley 21,5 24,6 41
Goldman Sachs 7,1 20,5 49

 

 

Dans le monde:
Au 26 janvier 2009 , d'après le FMI la dépréciation des actifs des banques mondiales s'élèvent à 792 milliards de dollars ce qui a conduit à faire des augmentations de capital pour un montant de 826 milliards de dollars dont 446 sont des capitaux privés et 380 public
D'après Barclays Capital les banques Américaines et Européennes seraient lestées de 2 000 à 3 000 milliards de dollars de titres invendables

En juin 2009 d'après la BCE, les banques européennes auraient encore 283 milliards de dollars à perdre en 2009 et 2010. Ce qui  porterait le montant de leurs pertes cumulées entre 2007 et 2010  à 649 milliards de dollars.

Au mois d'août:
La contraction du PIB américain se ralentit, le PIB au 2ème trimestre 2009 ne s'est contracté que de 1%. Le Dow Jones  est remonté à 9171,61 points
Les compagnies aériennes rencontre de graves difficultés. L'association Internationale du Transport Aérien (IATA) qui regroupe 230 compagnies assurant 93% de trafic mondial table sur une perte globale de 6,2 milliards d'euros. Les réductions du trafic sont surtout sensibles sur les places  de classe supérieures , près de 24%, les classes économiques elles ne baissent que de 5 ou 6%.

FMI
prévoit une longue convalescence dans la zone Euro

 

France:

Début novembre, l'ensemble des banques, excepté le groupe BPCE qui est toujours en difficulté, a remboursé les aides de l'état soit 12,7 milliards d'Euros augmentés de 713 millions d'intérêt
                 La Société Générale 3,4 milliards d'euros
                 Le Crédit Agricole
                 Le Crédit Mutuel
                 La BNP Paris Bas

Problèmes à l'export

Paradis fiscaux:

Localisation des Hedge-Fond

 

2010

Etats Unis

Sans que nous soyons sur que les problèmes touchent à leur fin l'aide apportée au groupe assureur AIG s'élève maintenant à 190 milliards de dollars
Les établissements Fannie Mae et Freddie Mac de refinancement du crédit immobilier  ont déjà reçu une aide de 148 milliards de dollars et remboursé 13 milliards. Une étude a montré qu'il serait nécessaire pour leur maintient à flot de leur injecter de 73 à 215 milliards de dollars. Lorsque la bulle des subprimes a explosé aux USA, l'encours des prêts immobilier s'élevait à 12 000 milliards de dollars et les deux établissements en détenaient 45%.

2011

Europe

La croissance approchant le zéro dans la plupart des états, la dette de ceux ci inquiète les marchés financiers. Les taux d'intérêt ont tendance à croître devant la possibilité de non remboursement.

 La Grèce est le premier état concerné. Les agences de notation dont le rôle est d'apprécier la capacité des Etats et des grandes entreprises à rembourser leur dette ont dégradé la "note" de l'état Grec, dont la dette est importante et le PIB très bas,  mettant cet état dans l'impossibilité de rembourser et aussi d'emprunter. Devant cette situation, l'Europe, à l'initiative de l'Allemagne dont la situation financière est bonne et de la France dont la situation est nettement moins florissante mais la note des agences est encore excellente, crée un fond de garantie dans le but d'aider les Etats en difficulté. Les aides sont conditionnées à des efforts très importants demandés au peuple grec. Des manifestations de plus en plus violentes à Athènes ont conduit les états prêteurs européens à demander à leurs banques l'abandon d'une fraction importante de leur créance. Toutes ces difficultés ont conduit à la chute du gouvernement grec.

L'Italie est fortement endettée ( 130% du PIB) mais dont l'industrie est assez performante est aussi en difficulté. Le montant de la dette italienne est beaucoup plus important que celui de la dette grecque. Le fond de stabilité européen serait dans l'impossibilité de faire face à un non remboursement, aussi l'Europe a demandé à Monsieur Berlusconni chef du gouvernement italien, dont l'image fortement dégradée  a influencé, pense-t-on,  les agences de notation  e démissionner. Un nouveau gouvernement se forme le 14 novembre.

Etats Unis

Au cours des 9 premiers mois de 2011, Fannie Mae a encore fait une perte de 9,3 Milliards de dollars dont 5,1 au cours du 3ème trimestre
et Freddie Mac 4,4 milliards de dollars . Ces deux établissements ont déjà perçu 183,8 milliards de dollars de leur organisme de tutelle la "Federal Housing Finance Agency". Les expulsions se poursuivent aux Etats Unis, le parc immobilier américain a perdu 7 000 Milliards de dollars, les habitations saisies sont revendues entre 30 et 60% de leur prix d'achat. Pour de nombreux américains, la valeur de leur logement est devenue inférieur à leur emprunt, certains optent pour l'insolvabilité et préfère voir leur habitation saisie plutôt que de continuer à rembourser un prêt devenu prohibitif. Ceci n'empêche pas Freddie Mae d'avoir provisionné 842 millions de dollars pour verser des bonus
Les agences de notation ont dégradé la note des Etats Unis passant de AAA (la meilleur note) à AAA-

Dans le monde :

L'économie Mondiale est en plein désarroi, les capitaux ne savent où s'investir. Des sommes importantes se convertissent en or ce qui rend cet argent improductif prive l'industrie de crédits d'investissements pouvant être utiles à la croissance. On pourra mettre en rapport les courbes ci-dessous le cours de l'or et le CAC40 . Le cours de l'or continu à croître, 1783 $ l'once en novembre 2011 alors que le cac40 stagne à 3140

Cependant l'activité mondiale est qu'en même soutenue puisque le cours du pétrole se maintien à un niveau élevé: 114,45 $ le baril de brent en Novembre

 

Le point sur les aides publiques aux Etats Unis

Société Aide en milliards de dollars Remboursement (fin 2012)
Fannie Mae 116 23
Freddy Mac 72 18
AIG 182 ?
Bank of America 45 partiel
Goldman Sachs 20 20
JP Morgan Chase 20 20
Well Fargo 25 25
Citigroup 45 ?
General Motors 80 ?

Le monde  du 13 - 12 - 2012

2013

En octobre 2013, la banque JP Morgan est mise en cause dans le scandale des subprimes suite à une plainte de Fannie Mae et de Freddy Mac . Ces deux banques se plaignent que JP Morgan a vendu des produits financiers adossés à des prêts hypothécaires toxiques sachant pertinemment que la banque n'avait pas utilisé les standards de sécurisation des prêts immobiliers. Elle devrait devoir verser une somme de 13 milliards de $ se décomposant en 4 milliards pour les deux banques plaignantes, 4 milliards pour dédommager les acheteurs de ces produits et 5 milliards d'amende proprement dite. Ces 13 milliards ne représentent que la moitié de leurs bénéfices. JP Morgan aurait vendu pour 33 milliards de $ de ces produits toxiques à travers ses deux filiales rachetées sur le tard Washington Mutual (26 septembre 2008) et Bear Stearn (16 mars 2008) . Elle devra en outre payer 920 millions d'amende pour avoir failli dans la surveillance des actions de ses traders.

Au total c'est 17 banques qui sont devant la justice sur plainte de Fannie Mae et Freddy Mac (FMFM) notamment Bank of America qui a négocié le paiement de 10,3 milliards de $. Bank of America en effet a été reconnue le 23 octobre 2013 responsable d'avoir vendu à FMFM des prêts désastreux en absence systématique de toute vérification. Il est à noter que Mme Rebecca Malone qui était cadre supérieur chez Bank of America avait été recrutée par JP Morgan au département des prêts immobiliers.

La mise au tombeau de Lehman Brothers devrait durer encore 5 ans , au bout desquels les créanciers devraient récupérer environ 22% de leurs avoirs (chute de Lehman septembre 2008) , les croque-morts devraient percevoir 2,3 milliards de dollars pour la partie américaine seule. La liquidation de la filiale londonienne emploie encore à l'heure actuelle 479 salariés rémunérés, pour les plus gradés à 900€ de l'heure, la facture devrait s'élever à 3 milliards de dollars.
Lorsque
Lehman s'est effondrée, ce sont 22 entités qui se sont effondrées en plus de la maison mère. Les chiffres sont vertigineux 613 milliards de dollars de dette, 639 milliards de dollars d'actifs, 1 million de contrats dérivés d'une valeur brute de 39 000 milliards de dollars. Les créanciers ont eu aux Etats Unis jusqu'au 21 juin 2010 pour faire valoir leurs droits preuves à l'appui. La filiale française n'a pas fait faillite, elle a été vendue au japonais Nomura.
En 2012 les créanciers ont commencé à percevoir des remboursements au fur et à mesure des liquidations.
Les banques américaines le 7 janvier 2013 ont du verser 20 milliards de $ en vue d'indemnisation pour les expulsions abusives. JP Morgan Chase, Citigroup, Wells Fargo Bank of America (8,5 milliards de $) Les saisies immobilières étaient arrivées à un tel point en 2010 des centaines de milliers, qu'aucune vérification n'était effectuée le responsable de JP Morgan signait 18 000 demande d'expulsion par mois soit un dossier toute les 35 secondes

2014

On évalue à plus de 100 milliards de dollars le montant des amendes infligées à ce jour aux banques américaines pour leur implication et leur comportement dans la crise déclenchée par les subprimes.

 

Fiche revue le 28/06/2014

Document N° 095