LES TRAITÉS CONSÉCUTIFS À LA VICTOIRE DES ALLIÉS

(Guerre 1914-1918)

 

28.6.1919 Signature du traité de Versailles (pour l'Allemagne: HERMANN MÜLLER et BELL).

Contenu du traité (440 articles):

 

1ère partie:
Règlement de la Société des Nations et administration des colonies allemandes par les " nations avancées " pour le compte de la S. D. N.


2ème et 3ème parties:
Fixation des nouvelles frontières. L'Allemagne cède l’ Alsace - Lorraine, Posen (qui devient Poznan), la Prusse occidentale et Mémel. Dantzig devient ville libre. Plébiscites à Eupen-Malmédy (à la frontière belge), dans le Slesvig du Nord, dans certaines régions de la Prusse orientale et en haute Silésie ( à Eupen-Malmédy et en haute Silésie, ces plébiscites seront révisés au bénéfice de la Belgique et de la Pologne). Dans le Sud du Slesvig, en Prusse orientale et 15 ans plus tard dans la Sarre, les plébiscites donneront une majorité à l'Allemagne. Pendant 15 ans, la Sarre est placée sous l'administration de la S. D. N., les mines de charbon deviennent françaises. Interdiction à l'Allemagne et à l'Autriche de réaliser l' Anschluss (la réunion). La rive gauche du Rhin est divisée en trois zones qui seront évacuées respectivement après 5, 10 et 15 ans.

 

4ème et 5ème parties:
L'Allemagne renonce à ses droits sur ses colonies. Des commissions alliées surveillent le désarmement allemand : livraison de tout le matériel de guerre. Armée de métier de 100 000 hommes, dissolution du Grand État-Major général, démantèlement de toutes les forteresses jusqu'à 50 km à l'est du Rhin.

6ème et 7ème parties :
Décision sur les prisonniers de guerre et la livraison des criminels de guerre.

8ème partie :

Réparations, fixation des dommages de guerre (art. 231): " Les gouvernements alliés et associés déclarent, et l'Allemagne reconnaît, que l'Allemagne et ses alliés sont les auteurs responsables de toutes les pertes et dommages que les gouvernements alliés et associés ont subis à la suite de la guerre que leur a imposée l'attaque de l'Allemagne et de ses alliés. " Une commission spéciale fixera le montant des réparations. Livraisons (navires au-dessus de 1600 tonnes, un quart de la flotte de pêche, du bétail, du charbon, des locomotives, des wagons de chemin de fer, des machines, des câbles sous-marins, etc.). La Conférence de Boulogne (21 juin 1920) fixera le montant des dettes : 269 milliards de marks-or, payables en 42 ans.

9ème -14ème parties:
Articles sur les finances, l'économie, le trafic aérien, fluvial, ferroviaire, sur le mécanisme de la S. D. N., sur les sanctions et sur la reconnaissance des modifications territoriales imposées par les vainqueurs à la monarchie austro-hongroise, à la Bulgarie et à la Turquie.

 

10.9.1919 Traité de Saint-Germain-en-Laye avec l'Autriche :

Cession du Tyrol du Sud jusqu'au Brenner, de Trieste, de l'Istrie et de territoires en Dalmatie, Carinthie et en Carniole. Reconnaissance de l'indépendance de la Hongrie, Tchécoslovaquie, Pologne et Yougoslavie. Interdiction du nom " Autriche allemande " et de l'union à l'Allemagne. Armée de métier de 30 000 hommes.

 

27.11.1919 Traité de Neuilly avec la Bulgarie

Cession à la Grèce des territoires côtiers de la Thrace. Armée de 20 000 hommes.

 

4.6.1919 Traité de Trianon avec la Hongrie.

La Hongrie, qui succède à la monarchie danubienne, est traitée en vaincue : cession de la Slovaquie à la Tchécoslovaquie, du Banat à la Yougoslavie et à la Roumanie, de la Transylvanie à la Roumanie; armée de 35 000 hommes.

 

10.8.1920 Traité de Sèvres avec la Turquie.

Le Parlement turc refuse de le ratifier. Internationalisation des Détroits, cession à la Grèce de la Thrace (avec Gallipoli), des îles de la mer Égée et de Smyrne; à la France, de la Syrie et de la Cilicie; à l'Angleterre, de l'Irak et de la Palestine. Elle assume également le protectorat de l'Arabie (roy. du Hedjaz). Le Dodécanèse et Rhodes redeviennent italiens. L' Arménie est indépendante La Tripolitaine revient à l'Italie.

Fiche revue le 17/02/2010

Document N° 068