PLAN CAMPUS ET ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

 

 

 

 

Le gouvernement annonce en janvier 2008 le "plan campus". Il se propose de moderniser 10 pôles universitaires regroupant universités grandes écoles, centre de recherches et établissements de l'enseignement supérieurs. Il sera financé par la vente d'une partie de la participation de l'Etat dans EDF à hauteur de 5 milliards d'euros. Un appel à projet a été fait, dans un premier temps 6 projets ont été retenus Strasbourg, Lyon, Grenoble, Bordeaux, Montpellier et Toulouse dans un second temps  3 nouveaux projets ont été ajoutés Aix Marseille, Saclay, Paris Aubervilliers, un projet pour Paris intra muros n'est pas encore défini. Le Nord et l'Ouest de la France ne bénéficient pas de ce plan.

Dans un deuxième temps, un emprunt national doit être effectué . Michel Rocard et Alain Juppé ont été chargés de réfléchir sur l'emploi de cet emprunt. Leurs suggestions orientent une grande partie de cet emprunt  vers l'enseignement supérieur et la recherche.

 

Le plan Campus

 
 
Les points forts des neuf projets
Voici les "points forts", selon le ministère de  l'Enseignement supérieur, des neuf projets universitaires retenus pour bénéficier  des fonds du plan Campus de rénovation immobilière. Ce plan concerne 650 000 étudiants ( sur 2 254 000 en 2006-2007) et 21 000 chercheurs les dernières finalisations des projets devraient survenir en février 2009 après quoi une comité d'évaluation déterminera les budgets attribués à chacun. Le démarrage opérationnel débuterait en début 2009.

Bordeaux:
Les quatre universités ont présenté un projet organisant les enseignements  en "collèges" (sorte d'écoles thématiques par discipline). Il est aussi  prévu de renforcer la vie de campus avec des logements pour les étudiants et  chercheurs. Le dossier comprend aussi un volet "aménagement du territoire en  lien avec les collectivités territoriales" (tramway).

Grenoble, "université de l'innovation":
Les universités Joseph Fourier, Pierre Mendès-France, Stendhal, et  l'Institut national polytechnique de Grenoble (INPG) ont mis l'accent sur  l'investissement dans les micro et nanotechnologies, en lien avec le  Commissariat à l'énergie atomique. Le projet est développé sur deux sites en  réseau (le campus de Saint-Martin d'Hyères et Polygone).

"Lyon cité Campus" (campus Charles Mérieux et La Doua):
Le projet comprend "un volet important sur le monde socio économique" et un  autre sur la "vie de campus", avec des résidences et une "maison internationale  pour les étudiants et chercheurs étrangers".

Montpellier:
Le projet proposé par les trois universités entend "instaurer un  rapprochement entre pôles d'excellence: eau, agri-environnement, bio-santé,  chimie etc" et comprend un volet "important de développement de vie de campus en  lien avec les collectivités territoriales".

Strasbourg:
Dans le projet des universités Strasbourg I, II, III, dont la fusion est  prévue au 1er janvier 2009, le comité d'évaluation et la ministre ont retenu  plus particulièrement l'aspect "très pluridisciplinaire" et la "réorganisation  complète des sites liés à la fusion".

Toulouse (sites Rangueil et Toulouse-centre):
Le "renforcement des thématiques d'excellence (aéronautique et espace,  nanotechnologies)" ainsi que "l'élaboration d'un schéma directeur du logement et  la création d'une cité internationale sur l'ensemble de l'agglomération".

Aix-Marseille-université:
Un pôle pluridisciplinaire regroupant les universités de Provence, de la Méditerranée et de l'université Paul Cézanne ( Aix-Marseille 1,2 et 3)
 

Paris-Aubervilliers, Campus Condorcet:
Le pôle des sciences sociales réunissant l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, Paris 13 Nord, l'EHESS, l'EPHE, l'Ecole d'économie de Paris, l'Ecole des chartes

Saclay.:
Ce projet regroupera l'Université Paris 11 (Orsay), l'école centrale, l'école Polytechnique, HEC et 21 établissements de l'enseignement supérieur et de recherche, notamment le CEA. Il constituera un pôle scientifique de première importance.

Le gouvernement soutiendra également 11 projets "campus prometteurs" : Lille, Nancy, Metz, Paris-Est, le campus numérique de Bretagne, Nantes, Nice-Sofia Antipolis, Clermond-Ferrand et "campus innovants" Valenciennes, Le Havre, Cergy, Dijon .
 

 


Le monde du 6 octobre 2009

 


Le monde du 6 octobre 2009

Un autre document fait apparaître des nombres un peu différents pour 2009 1,4 millions d'étudiants et 55 000 enseignents-chercheurs

 

Fiche revue le 17/02/2010

Document N° 092