Les Balkans de 1875 à 1913

et la 1ére guerre mondiale.

 


 

 

        En 1875 une grande partie des Balkans (carte de droite extraite de Wikipédia) sont sous la coupe de la "sublime porte" , l'empire ottoman. En 1875 des révoltes éclatent en Bosnie Herzégovine et en 1876 la Bulgarie à son tour est le siège de mouvements de révolte. Ces dernières seront réprimées dans le sang. 1500 bulgares seront assassinés par les Bachi Bouzouks (Mercenaires à la solde des Turcs dont le nom turc basibozuk signifie "sa tête ne fonctionne pas") qui terrorisent tous les Balkans. Ce massacre provoque l'indignation dans le monde entier.

         A Constantinople le Sultan Abdulaziz est renversé le 30 mai 1876, son successeur Murad 5 sera lui même déposé après 90 jours et remplacé par Abdulaziz 2.

          La Russie qui se veut la championne du panslavisme souhaite faire la guerre aux Ottomans, après avoir obtenu la neutralité de l'Autriche-Hongrie, le 24 avril 1877 elle déclare la guerre. La Roumanie accepte de suivre la Russie, la Serbie est plus réticente, elle entrera en guerre le 10 décembre 1877. Le 19 janvier 1878 les Turcs sont à bout de souffle ils demandent l'armistice.

          Le 3 mars 1878 un traité est signé à San Stéfano. Il prévoit :
- Création de la principauté de Bulgarie
- Indépendance des principautés de Serbie, de Roumanie et du Monténégro
- La Bosnie Herzégovine devient autonome

          Le Royaume Uni et l'Autriche-Hongrie, ne l'entendent pas ainsi, le royaume ottoman est trop affaibli et la Russie trop puissante Les Anglais disposent leur flotte près d'Istanbul et l'Autriche refuse catégoriquement le traité.  Un nouveau traité sera signé à Berlin  le 13 juillet 1878. Il entérine l'indépendance de la Roumanie, du Monténégro et de la Serbie, mais la Bulgarie est coupée en 2 et la Bosnie Herzégovine sera administrée par l'Autriche au nom du Sultan turc. L'objectif étant de freiner le panslavisme de la Russie et de la Serbie. La France obtient l'autorisation d'occuper la Tunisie et le Royaume uni Chypre deux provinces ottomanes. Devant les revendications de l'Italie, la France lui suggère la possibilité d'occuper la Tripolitaine ( Lybie) 

            En 1902  L'italie et la France  signent un accord secret la Lybie aux Italiens, le Maroc à la France. Le gouvernement italien laissa ce traité de coté. 
            En 1903 un coup d'État éclate en Serbie. Il porte sur le trône  Pierre Karageorgevitch pro Russe et expansionniste.
           En 1908 La Bosnie et l'Herzégovine sont annexés par l 'Autriche-Hongrie ce qui provoque des protestations de la Russie et de la Serbie, les Allemands soutiennent l'Autriche. Les relations entre la Serbie et l' Autriche se dégradent de plus en plus. En Bosnie-Herzégovine, l'occupation autrichienne est mal vécue par les Slaves qui souhaitent la création d'une "jugo slavia" ( en français Yougoslavie)
            En septembre 1911 les Italiens déclarent la guerre aux turcs et débarque en Lybie d'abord avec 20 000 hommes mais ils sont en difficulté devant Benghazi Ils durent porter le corps expéditionnaire à 100 000 hommes opposé à 20 000 Arabes et 8 000 turcs. Les Italiens durent se contenter de la bande cotière de la lybie mais leur supériorité navales leurs permirent de prendre possession d'iles ottomanes du dodécanèse.
            En 1912-1913 les Balkans sont en guerre . L'Empire Ottoman est disloqué et la Serbie qui devient la grande puissance des Balkans menace l'Autriche. Un climat de tension s'installe exacerbé par le panslavisme et le pangermanisme. A l'époque, les problèmes auraient probablement pu se régler au cours de conférences internationales mais les forces pacifiques se sont vues prendre de court par l'attentat de Sarajevo.

            L'Archiduc François Ferdinand d'Autriche vient en Bosnie-Herzégovine en inspection suite à des manoeuvres. L'ambassadeur de Serbie à Vienne prévient alors le ministre austro-hongrois de Bosnie-Herzégovine Léon Bilinski qu'un attentat se prépare à Sarajevo. La visite était considérée par une minorité serbe comme une provocation. Bilinski ne tint pas compte de l'avertissement. Partis de Belgrade (capitale de la Serbie) les conspirateurs séjournent à Sarajevo, ils disposent le long du chemin que doit emprunter le cortège des tueurs plusieurs seront empêchés mais un parviendra à lancer une bombe qui n'atteindra pas le Duc mais fera néanmoins des victimes dans sa suite.  Au retour un autre itinéraire doit être pris mais l'ordre n'est pas transmis le convoi prend l'itinéraire premier, voyant l'erreur le convoi s'arrête pour rebrousser chemin c'est là que l'Archiduc et sa femme seront tués par un tireur armé d'un pistolet. On découvrira que les armes avaient été fournies par le gouvernement serbe.

            L'Autriche alors accuse la Serbie et lui déclare la guerre le 28 juillet 1914. Cet évènement survient dans une Europe où tous les pays ont des contentieux à régler. Chacun à un plan de guerre tout prêt or tous les États sont liés par des accords plus ou moins connus. Ce sera la réaction en chaîne les déclarations de guerre vont se succéder .

  Déclarations de guerre:
        28 juillet  de l'Autriche-Hongrie à la Serbie
       1er août de l'Allemagne à la Russie
        3 août de  l'Allemagne à la France
        4 août du Royaume Uni à l'Allemagne
        6 août  de l'Autriche Hongrie à l'Allemagne
        11 août de  la France à l'Autriche Hongrie
        13 août  du Royaume Uni à l'Autriche Hongrie
        23 août du Japon à l'Allemagne
        23 Novembre de la France et du Royaume Uni à l'Empire ottoman

 

Fiche crée le 10/11/2018

Document N° 162

Retour à la page d'accueil

Liste de tous les documents